Partagez|

Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana. [PV. Talionis Venere - Diavolo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Luca - La Temperanza
avatar
Messages : 27
Tomates : 5
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 31

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luca
Arcane: 14 - La Temperanza
Métier: Chef du Secrétariat & Serviteur dévoué
MessageSujet: Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana. [PV. Talionis Venere - Diavolo ] Jeu 9 Juil - 15:04


♕ Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana.



L'instant où tu pensais réellement à toi arriva à la nuit tombée. Mais même lors de tes quartiers libres, tu continuas à penser à ton rôle dans la famille. À tout moment, on pourrait t'appeler pour une affaire. Ce soir, l'agitation manquait. Tu pouvais souffler en espérant t'endormir sur une oreille. Profitant de cette liberté, tu t'enfermas dans ton petit laboratoire, rien de bien impressionnant par rapport à celui de Jolly. C'était juste une petite pièce qui t'est dédiée personnellement. À l'intérieur, tu prenais le temps à compter ce qui te restait dans tes placards. Il fallait te préparer à toute éventualité à venir. Tu t'assurais qu'il ne manquait rien à porter de main.

L'alchimie est une science dont tu appris les ficelles grâce à cet homme, ton père. Le seul lien qui vous unissait. Soudain, ton attention se porta sur une étagère peu remplie. Il te manquait des plantes assez rares. Mais tu avais à ta disposition dans une serre personnelle. Ses derniers temps, tu utilisais énormément d'ingrédients, notamment pour tes recherches personnelles. Et les livres, encore déposés sur ton bureau, témoignaient qu'elle se poursuivait.

« Je crois que je vais devoir, y faire un tour, ce week-end », pensas-tu, tout en fermant à clef ton armoire.

Il était temps de te coucher, même si le sommeil te manquait. Tu t'assuras que personne ne pourrait rentrer sans ta permission. Tu n'aimais pas qu'une certaine personne fouillât dans ton ancre sans ta permission. Tu savais que toutes ses précautions n'arrêtaient pas. Même si tu espérais le contraire.

Puis, tu te couchas.


* * *


Deux heures, tu t'agitas sur ton lit. Le sommeil te fuyait comme la peste. Rien d'étonnant, car parfois, cela tu arrivais besoin de parcourir les couloirs pour la trouver.

En conséquence, tu t'habillas convenablement et effectuas ta ronde. Après quinze minutes, ton insomnie demeurait encore intacte. Jusqu'à présent, tu ne faisais pas attention à ce silence, à cette inactivité au manoir. La nuit, le temps paraissait s'être arrêté pour éternité. Une situation inhabituelle à tes yeux. Une vie nocturne dont ton géniteur connaissait. Comme tu ne t'entendais pas avec lui, tu ne pensais lire un livre afin de passer le temps.

Finalement, tu décidas à franchir les portes du manoir. Curieusement, tes pas te guidaient sans que tu y réfléchisses. Pour y arriver à cette situation. Tu as senti le vent sur ton visage, comme un souhait. En fil en aiguille, tu t'éloignais de la demeure et de sa sécurité. Tu ne craignais pas une attaque puisque tu utilisais agilement les couteaux de combat. À cette compétence s'ajoutèrent tes connaissances sur l'alchimie, ses flammes bleues.

Mais, tu oublias un détail important, tu avais sur toi, ni l'un, ni l'autre.

Tes pensées se perdaient dans tes réflexions profondes. Tu repensas à cette interruption, aux cartes de l'envers. Quel fut leur but en se présentant lors de l'Arcana duello ? Qui était réellement les Momentos ? Comment se déroulait un combat entre arcanes ? Surtout contre ton opposé. Que sera son pouvoir face à lui ? Si toi, tu pouvais bloquer les pouvoirs, lui ça sera quoi ? La même capacité ? Réveiller les arcanes ? Si vous vous rencontrez, tu devras sûrement agir en premier. Et ta carte qui ne te donnait aucune explication. Elle te promit seulement qu'elle te préviendrait de sa présence.

Tu émergeas de tes pensées. Tu savais que tu te trouvais dans la route menant à la ville, mais tu avais la sensation que rien t'est familier. C'était un peu comme si tu te perdais dans un environnement inconnu avec la peur qu'elle engendrait. Mais cette peur n'avait aucun sens.

Ton attention se tourna vers une ombre, une silhouette. Ta curiosité te poussa à s'approcher. Tu vis un homme debout, en train de fumer. Ses cheveux ténébreux et sa posture droite te rappelèrent quelqu'un. Tu te demandais même l'objet de sa présence en ses lieux. Bon, tu avouas qu'à son âge, personne ne pouvait faire ce qu'elle désirait, même toi, tu étais de sortie, ce soir.

En conséquence, tu t'approchas de l'homme sans douter de son identité.

« Jolly ? »

L'homme ne réagit pas à ton appel. Enfin, pas toute suite. Lorsqu'il se tourna, tu remarquas ton erreur. Toi qui pensais voir la lune, tu te trouvais face au porteur du diable. Un homme dont tu connaissais très peu en somme. Sous la confusion la plus totale, tu te mis à rougir. Quelle idiotie d'avoir confondu avec un autre.

Sans plus attendre, tu te tins droit comme un piquet et tu courbas l'échine.

« Veuillez m’excuser. Je vous ai confondu avec un autre. Toutes mes excuses. »


Layout by moi

~~~~~~~~~~~~~~~~~
L'avatar est de Leona. Merci, ma reine des esclaves. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana. [PV. Talionis Venere - Diavolo ] Dim 12 Juil - 20:59




There is no place like home. Revoir l'île après des années, parcourir à nouveau les forêts et marcher la nuit solitaire le long des ruelles de Regalo ... voilà quelque chose qu'il n'avait pas fait depuis un certain temps. S'il n'était pas aussi cynique, Talionis aurait pensé que cela lui avait manqué, qu'il se sentait chez soi : mais ce lieu n'était pas son chez-soi. Il ne pouvait pas se permettre de s'attacher à un lieu, car cela le rendrait faible à ses yeux. Plus il s'écartait de tout lien émotionnel, plus efficace il était. L'illusion de sécurité n'était jamais aussi grand que lorsqu'on s'installait quelque part. Il avait vu tant de maisons s'écrouler, tant de bâtiments partir en flammes. Même la plus puissante des forteresses avait son point faible et pouvait devenir du jour au lendemain un tas de ruines.
Mais l'on ne pouvait pas éternellement se mentir à soi-même. Il y avait bien quelque chose qui le rattachait à ses lieux. Un sentiment d’acceptante, de pureté, de naissance. Mais principalement Mondo vivait ici. Et Mondo devait se sentir en sécurité à Régalo. Enfin, pas vraiment s'il l'avait convié à revenir avant la fin de sa mission. Le message devait lui être parvenu : désormais Talionis ne pouvait que l'attendre. Depuis 2 jours et 3 nuits, il restait dans les endroits les plus reculés de la forêt, ne se promenant qu'à la tombée de la nuit jusqu'aux lueurs de l'aube, préférant revenir à sa cache lorsque les créatures diurnes prenaient le dessus. Sa présence devait rester au moins dissimulée. Et puis de toute manière ... personne de sensée ne s'aventurait aussi profondément.

« Jolly ? »
Tu es devenu lent, Talionis. Tu t'es cru en vacances ? Celles-ci sont terminées : tu viens de te faire prendre à tes propres préoccupations et tu t'es relâché. Mais tu restes impassible. Déjà tu as la main bien empoignée sur ton arme, ton holster dissimulé sous ta veste. Calmement tu te retournes : pas complètement, mais de manière à pouvoir viser, ton arme cachée pointant désormais sur ta cible, tandis que ton visage a juste assez pivoté pour que tu aies un regard et que ton tir fasse mouche.
« Veuillez m’excuser. Je vous ai confondu avec un autre. Toutes mes excuses. »
Bien qu'il ne l’admettrait jamais, Talionis laisse échapper un soupir de soulagement. Pas parce qu'il s'est retenu d'abattre un innocent, mais bien parce que son interlocuteur est un allié. Un allié proche, qu'il pouvait se permettre de laisser en vie. Mais bien sûr qu'il n'aurait jamais tué un civil, mais un inopportun aurait passé une sale soirée pour ne jamais se souvenir de la présence d'Il Diavolo.
Ce dernier reprend une nouvelle inspiration de sa cigarette et retire sa main de son veston pour sortir un paquet de cigarettes, qu'il tend à l'intention de Luca, lui proposant intrinsèquement d'y prendre un bâton de la mort, sans laisser échapper un mot. Au moins son premier geste était amical, même si son visage n'inspirait jamais la confiance. Venere se doutait que Luca se remémorait de lui, du moins pas immédiatement. Il ne s'était pas vu depuis au moins une bonne dizaine d'années. Et encore, il ne s'était jamais parlé, simplement aperçu en de très rares occasions fugaces.

Revenir en haut Aller en bas
Luca - La Temperanza
avatar
Messages : 27
Tomates : 5
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 31

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luca
Arcane: 14 - La Temperanza
Métier: Chef du Secrétariat & Serviteur dévoué
MessageSujet: Re: Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana. [PV. Talionis Venere - Diavolo ] Mer 15 Juil - 6:31


♕ Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana.



Tu levas la tête vers le loup solitaire qui ne disait pas un mot.

Tu pensais l'avoir froissé dans ta confusion ou il ne désirait pas parlementer avec toi. Un silence qui te permettait d'entendre les animaux nocturnes sous ce ciel démuni de lumière. Tu comptais quitter les lieux, mais tu restas sur place. Voir cet homme, seul, aux abords du manoir ne t'inspirait pas confiance. Surtout que tu ne te souvenais pas de son visage. Enfin, pas toute suite.

Malgré les ténèbres, tu remarquas sa position défensive. Ton esprit se mit en alerte. Tu cherchas distraitement tes poignards à leur emplacement habituel. Sauf qu'ils n'étaient pas sur toi ce soir. Tu te trouvais sans défense face au diable. Mais, tu pouvais compter sur ses capacités physiques pour riposter. Tu possédais même cette lampe comme arme.

Soudain, Talionis retira quelque chose de sa poche, provoquant un sursaut par la même occasion. Il te présenta un paquet de cigarettes, attendant que tu acceptes son bien. Ce mouvement amical te rassura, mais tu refusas son invitation d'un geste de la main.

« Non, désolé, je ne fume pas. »

Enfin, peut-être bien. Cependant, tu n'étais pas sûr qu'il soit judicieux d'accepter. Surtout face à son mutisme. En dépit de tes doutes, tu t'approchas de lui, tout en gardant une distance respectable, craignant une attaque.

Un éclaircissement du ciel te permit à voir le visage de l'ombre, une apparence aussi familière que lointaine. À vrai dire, cela faisait bien longtemps que tu n'avais pas revu ses traits fermés en toutes circonstances. On apercevait rarement sa présence à l'intérieur même du manoir. C'est pour cette raison que ta mémoire ne revenait pas toute suite. Néanmoins, tu venais de le raccrocher à la famille d'Arcana.

« On ne voit pas la lune, ce soir. »

Cette phrase tout à fait banale s'échappa sans raison. Il fallait briser cette glace par un moyen quelconque, mais tu ne savais pas comment. Tu t'étonnas même de parler du ciel nocturne en pensant que t'aurais préféré voir les étoiles. Au moins cela aurait permis un sujet astronomique.

Ton attention se posa sur l'homme, fumant à côté de toi.

« Cela faisait longtemps qu'on ne s'était pas vue. Comment allez-vous ? »

Quel idiot ! Tu lui parlais comme s'il avait eu des années de ses séparations. Comme si vous vous connaissiez déjà. Et pourtant, tu ne parvenais pas à mettre le doigt sur son nom, les situations qui vous réunissent. Un parfait trou de mémoire dont tu n'étais pas fier. Après tout, tu avais toujours mis un point d'honneur à connaître chaque membre. Mais certains échappaient à ta vigilance, comme Talionis. Ils parvenaient à se faufiler entre les bribes de ta mémoire. Tu les oubliais, ils revenaient sans prévenir. Et au final, tout revenait aussi clairement comme au premier jour.

Au moins, il fallait commencer par quelque chose. Un indice seulement. Tout ce qui pourra te servir à te souvenir de son existence. Si cette nuit fut votre première rencontre, tu pourras toujours retomber sur tes pattes après tout, l'excuse de la faible intensité.


Layout by moi

~~~~~~~~~~~~~~~~~
L'avatar est de Leona. Merci, ma reine des esclaves. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana. [PV. Talionis Venere - Diavolo ] Mer 15 Juil - 18:01




Il fallut un bref instant à Talionis pour se remémorer Luca, le temps d'une bouffée de cigarette. Il se dit que son visage avait bien changé et se rappela qu'il lui faudrait se remettre à jour sur les récents évènements au Manoir depuis son retour, hormis l'incident du Duel, bien évidemment. Devant le refus du jeune homme, le belliqueux remit son paquet à l'intérieur et croisa les bras, fixant d'un regard perturbant de neutralité l'insomniaque. Ce dernier semblait se méfier de lui, au moins l'idée était-elle raisonnable. Ses gestes lents et soignés indiquaient la prévoyance mais également une attention particulière, proche de la curiosité : Luca essayait-il de distinguer ses traits ? Il semblait n'osait approcher trop près de Talionis pour profiter de la faiblarde lueur de sa lampe.

À la faveur d'un éclaircissement céleste, le souhait de La Temperenza fut exaucé, mais il s'attarda sur l'absence de la lune, comme si voir son visage n'avait pas suffi à rafraîchir sa mémoire. Un instant le belliqueux se demanda s'il était approprié de lui demander ce qu'il faisait dehors à cette heure-ci, mais la politesse envers un homme au passé dénué de tâches sanglantes prit le pas et Talionis se contenta de reprendre une bouffée de cigarette. Il pensa que les souvenirs de Luca s'étaient ravivés lorsqu'il lui demanda sous couvert de vouvoiement son état général. Pourtant, cette question même était hors de propos lorsqu'on se remémorait de lui : sa présence était tout sauf de bonne augure et moins on le voyait, plus on se prélassait dans l'ignorance et la paix. Bien qu'il ne soit pas des plus commode avec les familiarités, Il Diavolo s'efforça de répondre tout au plus sans aucune sympathie, de sa voix grave et de son ton démoralisant.


L'on ne voit pas la Lune, mais elle n'a pas disparue pour autant.
Luna nuova,
Trè di alla prova.
Et vous, comment allez-vous ?
conclut-il sans vergogne, sortant sans aucune raison apparente un proverbe occitan : ce dialecte étant parlé dans la région de Calabre, tout îlien pouvait aisément l'entendre ... sans toutefois en comprendre le sens. Sous couvert de métaphore, il venait toutefois d'exprimer son point de vue sur la situation présente avec son interlocuteur et générale de l'île entière, faisant ainsi allusion à l'état dans lequel il se trouvait également.
Revenir en haut Aller en bas
Luca - La Temperanza
avatar
Messages : 27
Tomates : 5
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 31

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luca
Arcane: 14 - La Temperanza
Métier: Chef du Secrétariat & Serviteur dévoué
MessageSujet: Re: Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana. [PV. Talionis Venere - Diavolo ] Sam 25 Juil - 13:49


♕ Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana.



Ton attention ne se détourna pas de lui.

Pour la première fois depuis cette rencontre, Talionis articulait une phrase, suivie d'une énigme. « Luna nuova, Trè di alla prova. » Cette phrase sonnait bien étrange, du patois dont tu n'avais pas l'habitude d'entendre. Une traduction sommaire, cette phrase te parla de la nouvelle lune et d'un test en trois étapes. Peut-être laisserait-il trois indices pour te remémorer son nom ? Autrement, tu comprenais qu'il voyageait beaucoup. Un premier indice un second indice minime, mais important à tes yeux. Tu savais que les membres de la famille quittaient peu l'île, sauf pour une mission. Les seules qui le faisaient, ce résumé a une poignée de tueur au service d'Arcana.

« Le sens complet de votre proverbe m'échappe complètement. Elle ne vient pas de l’île. »

Sa dernière phrase t'interpella, une familiarité cachée sous un vouvoiement.

Cet homme ne t'avait pas nommé directement, mais tu comprenais qu'il savait déjà qui tu étais. Pour le peu dont tu aurais laissé paraître, ton instinct te dictait de poser ton index sur tes lèvres, pensif. L'impression honteuse qu’être en proie d'une perte de mémoire. Mais, tu ne le faisais pas. Tu évitais de le froisser. Surtout qu'à cet instant, tu limitais les dégâts.

« Tout va bien. Juste que le sommeil m'échappe ses derniers temps. »

Tu fermas les yeux. Tout en soupirant. Tu baissas légèrement de nouveau ta défense, mais pas complètement. Tu n'oubliais pas qu'il pourrait être une menace. D'ailleurs, cela te surprenait en partie. Ses ressentiments opposaient ne t'était pas inconnu, comme si tu l'avais ressenti par le passé. Une présence émergea de ta mémoire, celui d'un garçon supplémentaire. Un adversaire dont tu ne pouvais pas te souvenir du visage. Éphémère situation dont tu doutais avoir été un acteur. Peut-être qu'en ayant parlé avec d'autres membres de la famille, tu t'en souviendras. Mais à qui pouvais-tu interroger en cette nuit ? Tous dormaient déjà. Sauf la lune dont tu détestais sa présence. En attendant, tu devais te débrouiller seul.

« C'est cette histoire concernant la famille Momento. Je m'attendais pas à ce genre de déclaration de guerre et capacité. »

Un doute subsistait dans ton cœur. Tu sentais qu'il te fallait surmonter une étape dans ce conflit, mais tu doutas des conséquences, perdre des amis chers à ton cœur.


Layout by moi

~~~~~~~~~~~~~~~~~
L'avatar est de Leona. Merci, ma reine des esclaves. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana. [PV. Talionis Venere - Diavolo ]

Revenir en haut Aller en bas

Le diable nocturne. Aux abords du Manoir d'Arcana. [PV. Talionis Venere - Diavolo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcana Famiglia  ::  :: Autres endroits de l'île :: Forêts denses-