Partagez|

Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Sam 23 Mai - 20:05

Kyrielle n'en revenait toujours pas, qu'est-ce qu'il s'était passé ? Rien de bien difficile à définir très franchement, on pourrait juste dire qu'elle avait passé un cap hier soir, quelque chose d'un peu impensable quand on la connaît un peu. Faire l'amour avec quelqu'un. Non, pas quelqu'un disons plutôt son homme c'est mieux. La veille, il était venu la chercher pour qu'elle s'installe dans sa chambre, leur permettant alors de pouvoir dormir ensemble comme en Angleterre, ou d'éviter de se courir après pour se voir ou autre. Et puis faut avouer qu'en prime Kyrielle gagnait une chambre bien plus grande rien que pour elle et lui, avec un lit deux places. Franchement que demander plus ? Rien. Le matin, lorsqu'elle s'était réveillée dans ses bras, nues, faut avouer qu'elle resta un bon moment songeuse, repensant à la veille, reprenant des couleurs, bref, réaction d'une vierge qui réalise la chose la pauvre encore. Ne désirant pas le réveillé, et puisqu'elle devait se lever, la petite brune déposa alors un baiser sur le front de son bien aimé, avant de se glisser discrètement et tout doucement hors de ses bras à regret. Elle se disait qu'elle pourrait tout aussi bien passer sa vie entière dans ces derniers en fait. Mais pas le choix, il était temps d'aller travailler, heureusement pour elle, la Lune n'avait pas besoin de partir tôt en patrouille, du coup, elle avait eut le loisir de bien dormir et de se réveiller doucement dans les bras de celui qu'elle aimait. Un peu anxieuse à l'idée de retrouver ses collègues. Non seulement les filles de sa chambre n'allaient pas la louper au tournant, mais en plus elle avait la vague impression que c'était inscrit sur sa tronche qu'elle venait d'avoir une relation sexuelle pour la première fois de sa vie... Pourtant non. Tout est pareil ou presque ! Mais bon, se préparant le plus discrètement possible, la jeune fille griffonna alors un mot qu'elle laissa sur la table de chevet, indiquant qu'elle allait être en retard pour sa mission à Nordia et qu'elle reviendrait ce soir. Gros bisous, bref le classique quoi. Histoire de le prévenir, cela devait l'intéresser non.. ?

Bref, de toute façon, elle devait vite y aller. C'est donc en fouillant dans sa valise remplie d'arme qu'elle reprit ses fidèles pistolet et son fusil pour se rendre dans le hall. Pile à l'heure. Elle et d'autres membre de son groupe devaient se rendre dans un repère qu'on soupçonne dangereux et armé. Ils y entreposent des armes et en gros. Fallait vider et le repère et si possible appréhender les gens sur place. Bref rien de bien sorcier à comprendre, mais à faire c'est un peu une autre histoire la pauvre... Attendant le départ de son train. Une fille l'interpella. Mince, elle pensait pouvoir les esquiver pour l'instant. Mais non. Rougissant légèrement, on lui demanda alors des explication de pourquoi le bras droit de Mondo était venu la chercher pour la faire déménager. Et faut avouer qu'aussi sûre d'elle qu'était la demoiselle, dès qu'il était question d'amour, pouf, y avait plus personne. Évitant les regards, bien sûr elle avait mis le doigt dessus, et elle ne mit pas bien longtemps à le deviner. Et bien sûr elle tenta d'en apprendre un peu plus mais, la brune ne lâcha rien. Juste que c'était ainsi et qu'elle était heureuse. N'allant pas la contredire et la croyant sur parole, heureusement elle ne pût poser d'avantage de question, le train était là et donc, en route pour Nordia. Ils étaient six pour cette mission. Certains devaient entrer, d'autre devait les couvrir depuis l'extérieur. Évidement, en tant qu'adepte et utilisatrice d'arme à feu, la demoiselle était dans le deuxième groupe. Et donc, escalada un toit pour se placer alors, laissant ses coéquipier se préparer. Cela devrait bien se passer non ? C'était sans compter sur les imprévu évidement... L'assaut fût donner, les sniper tuaient les hommes qui leurs barraient la route ou qui voulait les surprendre. Mais ils étaient malin et avaient déjà envoyer des gars pour régler le compte des tireur pour s'en prendre aux membre en bas. Bref, y avait pas le choix, fallait se défendre. Et faut avouer, elle n'était pas des plus doué quand on l'attaquait, la surprise est son élément. Et donc quand deux mecs arrivèrent sur le toit pour lui pointer une arme dessus. Elle ne mit pas bien longtemps à réfléchir avant de dégringoler comme elle pût jusqu'en bas et courir.

- Merde merde !

Lâcha-t-elle. Ils allaient certainement s'en sortir à l'intérieur, mais du coup, vu que chacun est occupé à sauver sa peau, personne ne pouvait débarquer pour l'aider. Étant donné que le quartier avait été vidé par sécurité en plus... Bref, la belle affaire c'est le cas de le dire ! Courant pour tenter d'échapper à ces deux types armés de flingues mais en plus de couteau, autant dire qu'elle n'était pas à son avantage. C'est les armes à feu son truc crotte ! Et elle avait en plus le fusil en main, rien de bien pratique pour viser. Fallait se trouver un coin pour pouvoir se retourner sans avoir peur de se faire trouer la peau... Courant à en perdre haleine, la pauvre Lune entendit des bruits de pas. Elle manqua de trébuché de peur de s'être fait bêtement avoir et prise en tenaille. Mais cette silhouette. Elle ne mit pas bien longtemps à la reconnaître. Arrivant comme ça, au détour d'une rue. Elle ne mit pas bien longtemps à réfléchir, cette personne elle la reconnaîtrait entre mille. Et elle était bien la première personne qu'elle désirait voir. Un nouveau coup de feu derrière elle en la visant. Kyrielle bondit alors sur son homme, espérant le faire tomber ou même juste reculer et repasser derrière ce mur qui les protégerait un instant.

- A teeeeeerre !

Accrochée à lui. La voilà en train de mettre d'un geste habile son fusil dans son dos pour sortir ses pistolets et attendre. Ne désirant pas qu'il soit blessé, en fait, elle ne voulait plus fuir. Mais le savoir là la rassurait terriblement en un sens. Elle était toujours mieux quand il était là. Essoufflé. Elle lâcha juste.

- Tu fais quoi ici ? Ce.. ça va ? Bien dormi ?

Oui c'est normal de demander ça voyons. Surtout quand un autre coup de feu venant s'écraser contre le mur pas loin se fit entendre hm hm. Et sinon il fait beau hein mon chéri ? La voilà prête à faire feu à nouveau...

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Mar 26 Mai - 19:54

Même si Jolly n'était habitué à avoir des horaires normaux, il avait pour une fois passé une très bonne nuit à… Dormir, tout simplement. Non, il ne s'était pas enfermé dans son laboratoire pour faire des expériences bizarres sur on ne sait quoi. Il n'avait pas non plus trainé dans la ville à la recherche de quelqu'un sur qui tester ses dites expériences. Bien au contraire, il avait été sage pour une fois et c'était couché de bonne heure… Enfin sage… Cela dépendait du point de vue hein. Car s'il n'avait pas passé une nuit agité, la soirée elle l'avait été d'autant plus puisqu'elle avait marqué l'emménagement de Kyrielle dans sa chambre. Leur chambre à tous les deux à présent, puisqu'elle allait vivre avec lui. Donc bien entendu, comme tout jeune couple d'amoureux l'aurait fait, ils avaient tous les installé les affaires de la jeune femme et fait du rangement, monté même une ou deux étagères supplémentaire etc…. Non j'déconne. Vous voyez franchement Jolly en gentil petit bricoleur avec son marteau et son tournevis ? Ben non. Au pire, s'ils manquaient vraiment de rangement, il trouverait bien un larbin pour le faire hein, mais il ne comptait pas faire cela lui-même et encore moins la veille au soir… Il s'était trouvé une autre occupation le bougre, bien plus agréable et de plus, il avait entrainé sa chère compagne avec lui, car c'était bien entendu bien plus amusant à deux. Pourtant, cette pauvre Kyrielle n'avait jamais essayé du coup… Ce serait bête de la laisser mourir bête hein, ce cher Jolly devait donc lui apprendre la vie. ~

Oui bon, vu comme cela, il avait l'air de se la péter un peu, mais très franchement, il ne faisait pas spécialement le fier la veille. Il aimait vraiment Kyrielle et compte tenu de son passé, il voulait vraiment essayer de lui faire changer d'avis sur… Ce genre de relation entre un homme et une femme. Cela était censé être agréable, même si forcément, sans expérience cela devenait vite quelque chose d'effrayant pour la jeune femme. Cela dit… Cela c'était bien passé non ? Du moins, il avait l'impression que cela s'était terminé sur une bonne note, même pour Kyrielle qui avez avoué un demi-mot avoir apprécié ce moment. En même temps, il ne s'attendait pas à un résumé détaillé de la chose hein, c'était normal. Et puis… Cela faisait partie du charme de Kyrielle, elle était timide et innocente… Plus vraiment pure, mais innocente encore un petit peu. Pour combien de temps encore ? Hm… Laissez donc le temps au brun de se pencher sérieusement sur la question et nous verrons bien. En attendant, il pouvait profiter d'une nuit reposante avec sa bien-aimée dans les bras et cela n'avait pas de prix. C'était un beau moment. Ils avaient déjà dormi ensemble bien sûr, mais c'était la première fois dans leur chambre à eux. Pas la dernière non plus bien sûr, mais c'était tout de même beau, ne cherchait pas. Pourtant, ce pauvre Jolly avait le sommeil lourd et ainsi lorsqu'il se réveilla, il eut la surprise de ne pas trouver sa belle bien calé dans ses bras. Il n'était pas un lève-tôt, cela était bien connu, mais pour le coup, il n'avait pas l'impression d'avoir dormi si longtemps non plus pour se retrouver ainsi seul dans son lit.

… Ah si en fait, il était tard. Ok on a rien dit. Quoi qu'il en soit, le brun avait d'abord examiné la chambre autour de lui d'un coup d'œil suspect et n'avait pas vue les chaussures de la jeune femme. Il en déduit donc qu'elle était sorti. Pas vraiment inquiet pour le coup, l'homme c'était donc levé paresseusement, avait pris sa douche et s'était habillé sans se poser plus de question que cela avant de tomber sur un mot de Kyrielle lui annonçant… Qu'elle était partit à Nordia. Sérieusement ? Aussi loin et sans le prévenir ? Et pourquoi faire d'ailleurs ? Pour une mission ? Mouais, cela demandait plus d'explication selon lui. Ainsi donc, le brun était partit à la pêche aux informations pour savoir ce que la section de l'épée était partit faire dans la ville du nord. Bien entendu, en tant que bras droit de Mondo, Jolly n'était pas le genre d'homme à qui on cachait des informations dans la famiglia. Ainsi, bien que les gens se montrèrent surpris qu'il cherche ainsi à savoir cela, il n'eut pas de mal à connaitre la nature de la mission et sa durée supposé aussi. En même temps, Kyrielle lui avait bien dit qu'elle serait rentrée le soir… Mais pour une mission aussi dangereuse, sérieusement ? Elle avait vraiment besoin de s'en mêler ? Il faudrait sûrement que Jolly se mêle lui des missions qu'on donnait à sa cher et tendre. Ce serait bête qu'il lui arrive malheur n'est-ce pas ? En attendant… Rien à faire, ce cher Jolly n'était nullement rassuré par cette histoire. Ainsi donc, il ne manqua pas de se rendre à la gare au plus vite pour prendre un train pour Nordia et le voilà sur les traces de sa belle.

Si c'était un peu bizarre et abusé ? Et alors ? C'était Jolly hein, il faisait bien ce qu'il voulait le bougre. Il pourrait aussi avoir confiance et se dire que tout se passerait bien, que Kyrielle rentrerait en forme le soir-même… Mais non rien à faire. Il ne voyait vraiment pas sous quel prétexte on pouvait envoyer une jeune femme de cinquante kilos à peine pour une mission aussi dangereuse. Il pétait les plombs dans cette mafia ou quoi… Bon, il ne leur demandait pas non plus de l'envoyer en mission dans la cuisine pour lui faire des cookies, mais bon, il y avait des limites. De toute façon…. Il n'aimait pas l'idée qu'elle quitte la ville. Il la trouvait bien plus en sécurité à Regalo, là où les Momento ne mettaient pas les pieds en général. Alors qu'une ville neutre était beaucoup plus risquée. Bon, ce n'était pas non plus comme si elle se rendait à Tradimento non plus, mais tout de même, Jolly n'aimait pas cela. Descendant du train, il se mit donc à la recherche du lieu qu'on lui avait indiqué à l'Arcana et ne tarda pas à se retrouver… Au milieu d'un beau bordel en fait. Des coups de feu étaient tirés, de l'agitation partout… Non mais, il ne savait pas ce que c'était une mission discrète ou quoi ? Bande d'amateur. Pff… Ne paniquant pas une seconde, l'alchimiste se mit donc à rechercher Kyrielle, tournant à un coin de rue les mains les mains dans les poches avant de… Tomber sur elle justement. Ah ben voilà, aucunement besoin de se presser ou de paniquer, elle lui tombait dans les bras ! La jaugeant un instant avec ses armes, il fut rassurer de voir qu'elle ne semblait pas blessé, mais juste essoufflé à force de courir, mais avant qu'il puisse dire quoi que ce soit, la jeune femme s'était déjà jeté sur lui en criant à terre pour essayer… De le protéger ? Mouais, admettons.

Réceptionnant la jeune femme contre lui, Jolly passa un bras autour d'elle tandis qu'il consentait à se glisser derrière un mur puisqu'elle semblait décidée à ce qu'il se mette à l'abri. Ah, le travail de terrain… Quel ennuie franchement. Mais au moins, Kyrielle avait l'air assez réactive puisqu'elle rangeait déjà son fusil pour sortir ses flingues, prête à tirer sur l'ennemi comme un bon petit Soldat. Non sans… Demander au passage à Jolly s'il avait bien dormi. Sérieusement ? Encore, la première question était logique, mais la seconde dérouta un peu le brun qui la regarda un instant comme s'il s'attendait à ce qu'elle lui dise qu'elle blaguait. Mais il fallait se rendre à l'évidence, elle était parfaitement sérieuse. Ce qui le fit soupirer avant de répondre.

" Tu as vraiment le temps de te soucier de ça ? Gentille petite Kyrielle… J'ai bien dormi, mais en me réveillant, j'ai appris que ma compagne était partit pour une mission dangereuse sans même m'en informer avant… Etrange n'est-ce pas ? "

Comment cela il se moquait ? Mais non… Il disait juste un fait. Elle aurait pu l'informer de ce qu'elle allait faire aujourd'hui… Comme cela, il l'en aurait empêché et il se serait évité le déplacement, tout simplement. S'il était possessif ? Mais non… Juste un peu. Haussant les sourcils devant une balle qui venait de s'écraser contre le mur qui les protégeait, l'homme jeta ensuite un coup d'œil à la brune prête à en découdre avant de se dire que non, c'était finalement une très mauvaise idée que de venir ici. Ainsi donc, le contractant de la lune décida de se servir de son bouclier pour invoquer une barrière protectrice devant eux afin de protéger Kyrielle d'une éventuelle imprudence… Ou d'une balle perdue tout simplement. Se décollant patiemment du mur, il sortit un cigare de sa poche et l'alluma comme s'ils n'étaient pas du tout en train de se faire canarder de toute part.

" Je serais toi, je descendrais ces mecs rapidement. Je ne vais pas faire ça toute la journée. "

Ouais… En plus il se permettait de lui dire de se bouger un peu. Oui, c'était un connard. Mais en même temps… C'était un connard qui s'assurait qu'elle ne soit pas blessée. Du coup, cela allégeait un peu la chose, non ? Compte tenu des balles qui s'écrasaient sur la barrière alchimique, oui, on pouvait le dire. Ils faisaient une belle équipe du coup non ? Une femme armée jusqu'aux dents et un alchimiste… Qui fumait tranquillement quand c'était la guerre dans la rue. Ouais, c'était Jolly en même temps hein, on ne pouvait pas le changer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Sam 30 Mai - 23:18

Normalement, il y a des boulots plus féminins que d'autres, ça fait clairement cliché dit comme ça, mais la jeune femme n'était clairement pas un modèle du genre féminin. On pourrait compter sur les doigts de la mains le nombre de fois où elle s'est retrouvée à faire de la cuisine ou une tentative de cuisine, l'impossibilité de compter le nombre de fois où elle avait pût se servir d'une aiguille pour coudre quelque chose, puisque c'est zéro. Le ménage, elle n'avait jamais eut à le faire. Bref, elle ne vivait que d'armes, rien de plus. Cela suffisait à la combler. Enfin non maintenant rajouter un Jolly à la formule et là c'était parfait, alors au final, quoi de mieux que d'amener Jolly sur son lieu de travail hein ? Elle avait les deux comme ça, même si je pense que se retrouver avec des coups de feu en signe de musique de fond, y a mieux dans le genre hein. Mais faut aussi avouer que la Lune ne pensait pas du tout le voir ici, enfin, pourquoi se serait-il déplacé en fait ? Il avait un truc à faire dans le coin hein ? Du moins, la brune avait bien compris la façon de fonctionner de son homme et elle ne s'attendait clairement pas à un grand romantique dans l'âme volant à son secours sur le dos de son cheval blanc hein. Cet homme était terriblement beau, attentif, gentil dans un sens et surtout très protecteur. Mais loin d'être fleur bleu, et plutôt du genre à penser que chacun s'occupe de son derrière un peu quoi. Cela était un peu moins fort du fait qu'ils étaient maintenant officiellement ensemble, mais aussi jalouse et possessive qu'elle puisse être, la jeune femme c'était récemment dit qu'elle devait faire attention à ne pas trop l'ennuyer. Parfois il aurait besoin d'être seul, de ne pas être dérangé c'est tout. Alors quoi, du coup c'était lui qui venait à la rencontre de la jeune femme ? Faut avouer qu'elle avait presque du mal à le croire, préférant se dire avant tout, que c'était du hasard. Pourtant elle ne crût pas voir plus de surprise que ça de sa part, lorsqu'il passa ses bras autours d'elle pour la rattraper au passage, tandis qu'elle tentait de les sauver de trous par balle. Bof, c'est Jolly c'est normal hein.

Pas tant que ça. Non sans poser une question un peu étrange vu la situation, tout en étant prête à accueillir ses types avec ses pistolets maintenant sortit. Mais faut avouer qu'elle restait un peu en mode bug la pauvre. Finalement, c'était pas un très bon combo, cet homme avait pour faculté de prendre tout son attention sur lui, du coup, elle en oubliait qu'elle était à l'origine la cible de balles. Mais non, l'écouter parler c'est plus intéressant. Surtout quand elle cru comprendre qu'il était contrarié qu'elle ne l'ait pas prévenue de sa mission... Eh bien quoi. Ne me dites pas qu'il est venu jusqu'ici rien que pour elle hein ? Qu'il était si... Inquiet ? Faut avouer, la pauvre se mit à rougir toute seule en s'imaginant les choses comme ça. Restant un peu amorphe alors que pourtant, on les avait pris pour cible. Pourtant, malgré les coups de feu qui fusaient, rien ne les touchait, pas même une égratignure. Hein ? Clignant plusieurs fois des yeux comme pour revenir sur terre, surprise, un bouclier magique qui sort d'on ne sait où est en train de les protéger. Non sans rester bouche-bé une demi-seconde, la Lune mis un certain temps avant de laisser échapper enfin sa surprise.

- Ouah... ! Mais. Comment tu fais ça, c'est quoi ce pouvoir, c'était pas le truc des souvenir ?

Oui, tout va bien Kyrielle, tu veux une boisson pour discuter ou ça ira ? C'est pas du tout comme si on était en train de tenter de les tuer hein. Mais bon, au moins son brun n'était pas plus inquiet que ça de la situation non plus.  Puisqu'il prit même le temps de sortir un cigare pour fumer et lui signaler que ce serait bien qu'elle se bouge un peu le derrière pour être poli... Clignant à nouveau des yeux, la pauvre semblait soudainement re-réaliser la situation, et le fait qu'elle avait deux pistolets dans les mains. Et non sans se servir de ce gros bouclier comme cachette improvisés pour faire du tir, après quelques instant à guetter à chaque fois quand tirer, elle visa juste le nombre qu'il fallait, pile dans le crâne de chacun, remettant alors un peu de calme en ce lieu. Bien que d'autres coups de feu étaient toujours audible plus loin, où les autres membres étaient... Pourtant. La brune trouva le moyen d'assouvir un besoin qui la titillait depuis le début, comme pour marquer le coup, s'assurer que oui, il était bien à elle, et entièrement et uniquement à elle. Faut dire que c'est la première fois qu'ils se revoyaient après... Enfin après ça quoi. Et pendant un bref instant son imagination divagua, la laissant alors repenser à cet homme complètement nu qui était sur elle. Calme oh. Allez, retire le rouge de sur tes joues... Et pour cela, quoi de mieux que de le tirer par la cravate et retirer le cigare pour aller l'embrasser tout doucement. Rapidement, mais pas moins un minimum langoureux, comme l'accro qu'elle était à ses lèvres chaudes... Remettant ce cigare entre ses lèvres, elle paraissait encore gênée, remettant quelques cheveux derrière les oreilles nerveusement.

- Pardon.. je. Je voulais pas te déranger... J'y pensais pas trop hier faut avouer... A juste titre nan... ? Tu es ici pour quoi d'ailleurs ? Un truc à chercher ou bien.. ?

Oui. Elle voulait s'assurer s'il était là pour elle ou autre chose. Autant savoir qu'il était là pour elle lui ferait extrêmement plaisir, autant la demoiselle s'en voudrait de lui avoir causé du soucis juste parce qu'elle n'avait pas pris la peine de prévenir. Tapotant son pistolet d'une main et ayant attrapée la main de son homme d'une autre. La voilà en train de stresser la tête basse. Avant de se rappeler qu'il n'était pas l'heure de prendre congé, que ses collègue étaient toujours dans le pétrin et que cette mission n'était pas terminée. Rah. Relevant alors la tête pour effleurer sa joue de sa main libre, puis lui embrasser le coin des lèvres en se hissant sur la pointe des pieds. Elle lâcha comme si c'était naturel.

- Ah. Faut que j'y retourne reste caché hein, c'est dangereux un peu... Même si c'est super pratique ton bouclier, faut que tu me dises comment tu fais... Eh oui elle lui demandait de rester cacher c'est beau hein ? Promis je te préviendrais maintenant avant de partir !

Elle était persuadé que c'était ça le problème. C'est d'ailleurs pourquoi elle eut un sourire adorable lorsqu'elle lui affirma ça, persuadé de lui avoir fait entendre ce qu'il voulait. Et le lâcher pour s'éloigner de lui en courant. Mais évidement, l'amour rend bête, et elle était une idiote pire que les autres dans ce domaine faut croire, puisque juste pour pouvoir le regarder un peu plus, de ses yeux d'amoureuse, la pauvre ne regarda pas devant elle et trébucha un peu plus loin. Emportée par le poids des armes. La voilà par terre. Aie... Tu parles d'être crédible tient, pourtant elle était loin d'être empotée, mais quand il était là, faut avouer qu'elle n'était plus des masses concentrée dans ce qu'elle faisait. C'est pourquoi elle entreprit de se relever. Faut finir la mission. Aller ma grande courage !

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Mar 2 Juin - 20:43

Jolly était le meilleur. Vous osez encore en douter ? Eh bien regardez donc la preuve en images chers amis. Il n'avait rien eu besoin de dire, sa simple apparition avait suffi à retourner l'esprit de cette chère Kyrielle d'un seul coup. Pourtant, la brune n'avait rien d'une idiote qui faisait se travail n'importe comment et ne pensait qu'à des choses personnels au lieu de tirer sur des gens. Au contraire, d'après ce que savait Jolly, elle trouvait le fait de tirer sur des gens plutôt sympa… Oui, elle était étrange cette jeune femme, mais en même temps, c'était bien parce qu'elle ne ressemblait à aucune autre qu'il l'aimait. Du coup, il faisait avec. Cela le faisait même sourire en fait, mais inutile de trop se moquer pour le coup, la jeune femme avait déjà assez peu confiance en elle pour qu'il en rajoute une couche. Car oui, si notre homme avait juste l'air d'envoyer des vannes gratuitement et n'importe comment à n'importe qui, ce n'était pas le cas figurez-vous. Il savait très bien quels effets auraient ses paroles en général, alors surtout avec Kyrielle, il faisait attention… Même s'il aimait tout de même la taquiner la pauvre. Elle était tellement marante avec ses petites joues rouge après tout, alors pourquoi s'en priver si cela ne la dérangeait pas trop hein ? Au fond, il était certain qu'elle aimait cela… Oui, en fait, il la pensait un peu masochiste pour être honnête, mais cela avait son charme… Non en fait, cela était essentiel pour le supporter, il faut bien l'avouer. Mais Kyrielle avait été prévenue avant après tout, alors il fallait bien qu'elle fasse avec… De toute façon, ce n'était pas comme s'il était avec elle comme il était avec les autres. Encore heureux d'ailleurs. Elle avait le droit à de petites taquineries, rien de méchant, alors que les autres… Eh bien, ce n'était pas pour rien qu'il était aussi détesté hein.

Mais pour le coup, on pouvait certainement dire que Kyrielle l'aimait tout autant que les autres le haïssaient. C'était beau non ? A elle seule, elle devait bien faire pencher la balance, ce qui était un exploit en soi. Mais même si Jolly n'irait certainement pas le crier sur les toits, il l'aimait tout autant… La preuve, il était venu jusqu'à Nordia juste pour être certain qu'elle n'allait pas se mettre dans le pétrin lors de cette mission. Et il tombait à pic dirait-on puisqu'une fusillade avait éclaté et que Kyrielle était en plein milieu. Ah, pauvre femme… Que ferait-elle sans lui ? Quoi ? Son boulot ? Oui bon, ok… Elle avait peut-être très bien survécu sans lui jusqu'à présent, mais maintenant, elle était avec Jolly et celui-ci n'était pas du genre à supporter qu'on fasse du mal à sa compagne. Il serait donc reconnaissant à celle-ci de veiller à ne pas se fourrer dans les ennuis sans raison. Pour le coup, c'était raté, mais comme Jolly ne l'avait pas prévenu avant, il comptait lui pardonner… Oui, il est trop bon, on sait. Mais peut-être que sans sa présence, Kyrielle s'en serait parfaitement sortie, alors que maintenant… La pauvre fille était totalement déroutée, comme si la simple venu du brun faisait passer absolument tout au second plan, même les balles qui volaient vers eux. C'est ce qui s'appelle avoir le sens des priorités. Fort heureusement, Jolly était du genre à savoir gérer ce genre de situation dans le calme et lui avait donc répondu tout simplement tout en se servant de son alchimie pour protéger sa bien-aimée ainsi que lui-même. Ce qui sembla perturber la jeune femme. Eh non petite lune, ce n'était pas son pouvoir, le brun avait simplement plusieurs cordes à son arcs lui. Ce qui le fit donc sourire devant la réaction de la jeune femme.

" Cela n'a rien à voir avec le pouvoir des Arcanes, il s'agit d'alchimie. Je te montrerais d'autre chose si tu veux… Mais plus tard. "

Ben oui, il voulait bien lui faire une démonstration en bonnes et dus forme et tout, mais… Pas pendant qu'on leur tirait dessus hein. Il avait encore le sens de priorité le bougre, contrairement à mademoiselle " tu as bien dormi ? " eh eh. Oh il n'avait rien contre cela hein, mais si elle pouvait d'abord tuer les gens qui leur tiraient dessus avant de faire conversation, il n'avait rien contre non plus. Mais profitant du temps que leur offrait la barrière alchimique, cette chère Kyrielle ne tarda pas à le tirer par la cravate pour lui retirer son cigare et lui voler un baiser. Mais c'est qu'elle prenait de l'assurance la demoiselle… Si on exclut ses joues rouges bien entendu, mais Jolly n'avait rien contre, bien au contraire. Lui rendant tendrement le baiser, il fut presque dessus quand celui-ci fut rompu, mais il fallait bien avouer qu'il y avait un temps pour tout et que là… Ce n'était pas le moment. Récupérant donc son cigare, le brun sourit donc à sa belle d'un air satisfait, comme s'il était l'homme le plus fier du monde. Eh bien quoi ? Cette jolie femme était folle de lui, totalement. Il y avait de quoi se vanter non ? Mais bien sûr, maintenant qu'elle retrouvait un peu ses esprits, la jeune femme se demanda ce qu'il était venu faire ici, prétextant qu'elle ne l'avait pas prévenu elle de son départ hier parce qu'elle ne pensait pas trop…. Bien évidemment, cela il pouvait le comprendre, ce qui le fit d'ailleurs sourire d'avantage alors qu'il tirait une nouvelle bouffé de son cigare avant de lui répondre.

" Vrai que nous étions un peu occupés, je peux le comprendre. ~ hm… Disons qu'il y a une boutique qui vend des herbes intéressantes en ville… Et que je voulais peut-être bien savoir comment tu allais aussi. "

Oui, c'est cela Jolly, fait comme si elle n'était pas devenue ta grande priorité dans la vie. Ce n'était pas comme s'il avait pensé à elle et à où elle se trouvait directement en se levant le matin hein… Mais bon, laissez-le donc garder un peu de fierté le pauvre, être amoureux n'était pas simple. Surtout pour lui et encore moins après tant d'années de célibat. Mais au moins, il avait à moitié avoué, c'était déjà bien et beaucoup ! Mais bientôt, la jeune femme se contenta de se hausser sur la pointe des pieds pour lui déposer un baiser tout simple au coin des lèvres avant de lui dire… De rester caché. Pardon ? Elle croyait vraiment qu'il allait s'accroupir derrière une caisse pendant qu'elle allait jouer les Rambo avec ses flingues ? Juste en lui disant que le prochain coup, elle préviendrait avant de partir pour une mission suicide ? Ok… Elle n'avait rien compris en fait. Il venait la sauver, sur son beau cheval blanc et tout… Enfin… Non, tout de même pas, mais vous voyez l'idée hein. Il n'était pas venu pour la renvoyer se faire canarder bêtement après… Mais le bougre resta un peu con devant sa belle qui lui disait cela avant de se barrer en courant comme si tout était normal dans leurs vies. Elle était sérieuse là ? Visiblement oui, mais avant que Jolly ne songe à l'arrêter, la demoiselle s'étala lamentablement sur le sol en s'emmêlant les pattes… Ok, ça c'était ridicule. S'il s'agissait de quelqu'un d'autre, le brun aurait probablement éclaté de rire… Mais comme c'était Kyrielle, il se contenta de ricaner doucement. Il fallait ménager ses sentiments à la pauvre fille après tout.

Parcourant tranquillement la distance qui les séparait, Jolly se pencha pour attraper la demoiselle par le col et la remettre sur ses pieds. Une fois cela fait, il glissa ses doigts dans son dos pour la tirer finalement contre lui. Balançant son cigare déjà bien entamé, il se pencha alors vers la jeune femme pour souffler doucement sur ses lèvres.

" Tu crois vraiment que je vais me cacher dans un coin en attendant que tu te fasse trouer la peau ? Quelle haute estime tu as de moi dis-donc… "

Effleurant doucement ses lèvres des siennes, il déposa un léger baiser, tout simple avant de s'éloigner un peu en continuant de la regarder dans les yeux.

" Je n'ai aucune envie de t'attendre en me demandant si tu vas bien ou si tu es en train de te vider de ton sang quelque part. Alors soit tu viens avec moi, soit c'est moi qui te suit. Choisi. "

Comment cela il en faisait trop ? Oh, à peine… Mais il était sérieux. Soit Kyrielle restait hors de danger en venant avec lui, soit il devrait la suivre pour s'assurer que tout allait bien. Dur la vie hein ? Mais il fallait le comprendre aussi, cette pauvre petite chose partait limite à la guerre avec des armes trop lourde pour elle, il avait donc bien le droit de s'inquiéter. Plus qu'à voir si Kyrielle aimait les hommes sur-protecteurs.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Mar 9 Juin - 22:31

Elle était folle de lui, mais alors complètement hein. Cette pauvre Kyrielle était une femme à l'origine du genre forte, à vouloir être indépendante, et tout et tout quoi. Et voyez maintenant ce qu'elle est. Une fille devenant parfois un peu bête juste parce que l'homme de ses rêves était là. Ce beau brun, dès qu'elle le regardait son cœur battait à toute vitesse. Il suffisait alors qu'elle se souvienne de ce qu'il s'était passé entre eux la veille au soir pour alors avoir ses sens encore plus affolés. Partant alors dans des pensées assez intimes et la rendant d'autant plus non attentive à ce qu'il se passait autours d'elle. En même temps, lui-même le disait, elle avait de quoi oublier de dire des choses non ? Pour ce genre de première fois... Et puis, l'entendre dire qu'il venait quand même pour savoir comment elle se portait, y avait de quoi la mettre mal à l'aise. Mais c'était un mal-être étrangement agréable en fait. Je crois que tu peux définitivement la traiter de masochiste maintenant rien qu'avec cette phrase. Mais dans un sens, fallait bien l'être un peu pour pouvoir entretenir une relation amoureuse avec lui... Bien qu'on ne pourrait lui reprocher sur le fond d'être attentif et soucieux d'elle. C'est bien là sa meilleure qualité. Mais également sa qualité cachée. Chose que tous le monde ignore chez lui, ne voyant alors qu'en Jolly un être mauvais. Il n'était pas que ça voyons... Mais ça, notre femme amoureuse aurait bien besoin de courage pour pouvoir faire changer d'avis tous le monde en fait, c'est même impossible. Qu'elle se contente de elle l'aimer et recevoir son amour en échange, c'est très bien comme ça.

Même si c'est pour s'étaler comme une merde parce qu'on est trop occupé à le regarder, alors qu'on disait vouloir le protéger y a quoi. Genre une minute plus tôt. Tu parles de quelqu'un de crédible tient. Autant elle pouvait avoir une certaine classe avec ses armes à feu, autant là elle venait de tout perdre en une fraction de seconde. Étalée de tout son long, c'est qu'elle s'était fait mal la con... C'est lourd les armes à feu aussi, quelle idée d'en porter autant. Mais comme quoi, heureusement qu'elle n'avait pas prit que son fusil, elle aurait été bien embêtée vu la tournure de la situation. Mais bon, évidement que Jolly n'allait pas dire oui et partir bien gentiment. Ce ne serait lui sinon hein. Après s'être fait ramassé de la façon la plus ridicule qui soit. La pauvre fille n'eut aucun mot à placer, il était déjà en train de la tirer contre lui, chose qu'elle ne pourrait repousser ne serait-ce qu'un peu. Pire encore, elle qui repensait à son boulot, elle était repartie à le regarder comme une grosse débile, avec ses yeux en forme de bille, à suivre ses mouvements du regard, frisonner à ses doigts dans son dos. Non, faut pas penser à hier, pas penser à hier pas... Trop tard. Toute rouge. Cela n'arrangea pas les choses lorsqu'il souffla doucement sur ses lèvres. Affirmant qu'il ne resterait pas en arrière bien sagement, que cela allait de soit... Bien sûr. Elle aurait peut-être pût songer à répliquer ou même faire genre. Mais non. Même pas. Sa volonté était partie très loin d'elle, Kyrielle était juste bien ici c'est tout ce qui comptait... Et sentir ses lèvres proches des siennes ne l'aidait pas à avoir la volonté de partir... Pauvre fille. Totalement prise au piège. Eh bien... Puisqu'il lui laissait quand même finir son boulot sans pour autant l'embarquer. Autant prendre les les choix bien sagement qu'il lui proposait...  Hochant bêtement la tête, la voix tremblante elle tenta alors de répondre. On sentant une tentative de prise d'assurance dans sa voix mais c'est à croire qu'il lui avait volé avec le bref baiser qu'il lui avait donné.

- Je... Tu abuses. Enfin... Y a encore beaucoup à faire tu... Tu peux venir. Mais ils vont pas trouver ça bizarre que tu sois là.. ? Tu. Comme tu veux.

Oui, l'art et la manière de dire n'importe quoi hein. Sur le principe, elle était toujours super contente de passer du temps avec lui, c'est d'ailleurs pourquoi, même si elle ne semblait pas très emballé par l'idée, la demoiselle avait de suite attrapé sa main pour enlacer ses doigts aux siens et le tirer doucement, restant accrochée alors à lui tant qu'ils étaient loin de tout ça. Jusqu'à ce que les coups de feu reprirent. Là elle le tira juste du mieux qu'elle pouvait pour aller derrière un mur. Visiblement de nombreux snippers étaient de la partie pour prendre à revers les membres de l'Arcana. De quoi leur donner du fil à retordre, on ne peut pas s'occuper de tout. Reportant son regard vers son homme, elle annonça alors.

- Il faut les aider... Je compte sur toi pour me couvrir de suite, ça va pas le faire sinon !

Et même pas le temps de lui demander s'il était d'accord ou pas. Elle était une fille de terrain et donc du genre à prendre en considération tout ce qu'elle avait à sa porté, même son beau brun, puisqu'il voulait la suivre. Et donc, elle sortit pour se mettre alors moins cachée, mais avoir un meilleur angle de vu. Comptant alors sur son homme pour utiliser sa magie pour les protéger les deux, tandis qu'elle aurait une bonne vue pour les éliminer dans les hauteurs. Chose qu'elle commença à faire. Chaque coup de feu tiré, et un cadavre tombait alors sur le sol, ou alors depuis les toits carrément. N'ayant guère demandé s'il pouvait recommencer ou s'il était d'accord. Mais ça s'appelle avoir confiance non.. ? En tout cas. La seule chose à relever pour le moment ce fût un effleurement de balle sur la main. Ça brûlait. Elle manqua de lâcher un de ses pistolets, mais tenait bon. En fait, s'il ne pouvait pas la protéger, elle risquait fortement d'y passer avec cette tactique. Mais il viendrait non ? Du moins, c'est ce qu'elle avait prit en compte dans ses calculs très bref. Rien de plus à signaler pour l'instant on va dire. Mais je t'assure Jolly, son boulot n'est pas si dangereux. Enfin. Ça dépend des fois. Disons que souvent elle a de la chance de pouvoir juste tirer de loin, c'est fusillades c'est pas si souvent que ça, c'est plus.. en groupe... Ahem. Et sinon il fait beau aujourd'hui hein ? Comment ça je raconte encore n'importe quoi ? Mais non ce n'est pas le genre de la maison... Hm. Alors tu viens aider ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Sam 13 Juin - 16:09

C'était mignon de voir Kyrielle aussi peu sûre d'elle, mais convaincu qu'elle pouvait s'en aller en laissant le brun planté là, non ? Pourtant, malheureusement pour elle, même le sort avait décidé d'être du côté de Jolly et de ne pas la laisser s'en tirer aussi facilement. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que la demoiselle n'avait même pas su faire quelques pas qu'elle s'était lamentablement vautré sur le sol… Bien sûr, on pourrait passer très vite sur ce fait et ne pas y revenir, mais dans un sens… C'était tellement marrant que si, il fallait bien le signaler encore une fois. Elle y avait cru, mais la pauvre, son cerveau était tellement pollué par la présence du bras droit de Mondo qu'elle n'arrivait même plus à mettre un pied devant l'autre tout simplement. Et puis, quelle idée de porter autant d'arme sur soi après tout, avec un aussi petit gabarit, c'était évident qu'elle allait se vautrer à un moment ou à un autre, non ? Bon, si Jolly n'avait pas mis son grain de sel, elle aurait sans doute continué sa petite mission sans aucun souci, mais visiblement, sa simple présence suffisait  à détourner la jeune femme de son but. En même temps… C'était le but recherché non ? Après tout, ce cher Jolly lui proposait bien de rester avec lui, en sécurité, plutôt que d'aller risquer sa vie bêtement au milieu d'une fusillade. Mais nooon, cette chère Kyrielle semblait avoir le sens du devoir et voulait absolument finir sa mission. Pff… Pour le coup, elle était plus sérieuse que le brun, qui était pourtant le bras droit de Mondo. Quel exemple franchement, on ne le félicite pas pour le coup.

Mais en même temps… Quel homme saint d'esprit voudrait voir la femme qu'il aime courir des risques en face d'homme armés et plus fort qu'elle hein ? Personne. Même Jolly savait que ce n'était pas une bonne chose alors que cet homme avait tendance à mettre les autres dans de très vilaines situations. Pourtant pour le coup, il cherchait vraiment à détourner Kyrielle de sa tâche, la tirant contre lui et lui volant même un baiser histoire de la déconcentrer encore d'avantage. Comme si sa simple présence ne suffisait pas… Pourtant, cette chère Kyrielle semblait prête à lui résister. Quel affront oui. Mais elle semblait prendre de l'assurance la bougresse… Du moins, elle ne resta pas bêtement plantée là à bégayer et tenta même de lui répondre en lui faisant une phrase plus ou moins correct. Elle l'autorisait à venir apparemment, n'ayant visiblement pas bien comprit qu'il viendrait de toute façon avec ou sans son accord. Se demandant même un instant ce que penseraient les autres avant de passer à autre chose… Pauvre petite Kyrielle, un jour, tu arriveras à faire une phrase correcte en te tenant si prêt de ton homme… Un jour très lointain. Cette phrase assez désordonnée ne fit que renforcer le sourire en coin du brun, qui baissa son regard sur elle derrière ses lunettes sombre pour lui répondre d'un air tout à fait sûr de lui, qui aurait sans doute agacé n'importe qui d'autre.

" Tu as tout compris, je ferais comme je voudrais de toute façon. "

Oui en gros… Que tu sois d'accord ou non, je te suis. Il aurait très bien pu lui dire directement cela, mais il était gentil… Oui oui, gentil. Avec elle en tout cas. Au moins, il était honnête en disant cela. La pauvre n'avait malheureusement pas le pouvoir de l'empêcher d'aller où que cela soit. De toute façon… Aurait-elle vraiment le cran de lui interdire quelque chose, sérieusement ? Cela serait certainement drôle à voir, mais Jolly doutait que cela puisse arriver dans un proche avenir. La pauvre était encore bien trop impressionnée par la simple présence de notre homme. Sa main tendrement enlacé dans la sienne, le brun avait cela dit encore l'espoir de détourner la jeune femme de sa tâche, jusqu'à ce que des coups de feu se fassent de nouveau entendre et que sa douce moitié le tire derrière un mur histoire d'être à l'abri. Bon… Tant pis, l'appel des armes allait être le plus fort elle allait subitement avoir envie de tirer sur tout le monde, il la connaissait bien malheureusement. Et cela ne manqua pas puisqu'elle ne tarda pas à lui dire qu'elle comptait sur lui pour la couvrir… Pardon ? Elle y allait vraiment là ? Comme cela, sans plan, sans une idée du nombre, sans… Ah ben okais, elle était déjà partit. Pourquoi s'était-il mis en couple avec une femme aussi jeune et fougueuse déjà ?... Non, inutile de répondre, on s'en doute bien hein. Parce qu'il l'aime tout simplement. Mais le pauvre homme lui était plutôt du genre calme, à ne s'inquiéter de rien et à s'occuper de ses expériences dans son laboratoire. Le terrain, il avait un peu laissé tomber il y a longtemps et cela ne lui manquait pas d'ailleurs. Mais bon, pour Kyrielle, il voulait bien faire un effort. Il faudrait tout de même qu'il lui trouve un travail moins dangereux… Histoire de ne plus s'inquiéter pour elle en permanence.

Mais en attendant, le brun devait mettre son côté nonchalant de côté pour aider sa belle, qui ne l'ayant pas attendu s'était déjà fait blesser à la main… Non mais ça allait bien non ?! La rejoignant en vitesse, Jolly déploya sa barrière alchimique devant la jeune femme pour la protéger de balles à venir tandis qu'elle descendait ses attaquants. Lançant un regard mauvais à la blessure qu'elle avait à la main, il ne tarda pas à profiter d'un moment de répit pour saisir le poignet de la jeune femme histoire de mieux voir de quoi il en retournait. C'était une blessure superficielle, rien de grave, même si elle devait l'avoir senti passé tout de même. Mais Jolly ne voyait pas pourquoi il devrait laisser la femme qu'il aimait subir des blessures pareilles… Voir d'autre bien pire.

" Ton travail n'est pas dangereux, c'est ça ? "Fit-il l'air de mauvaise humeur.

Résigné, il lâcha le bras de la jeune femme et fit quelques pas vers un cadavre tombé non loin pour lui prendre son pistolet. Car non, Jolly ne l'était pas lui… Pourquoi faire après tout ? C'était un scientifique, la guerre était finie… Du moins, tant que les Momento restaient à bonne distance et de toute façon, il avait toujours son alchimie. Car non, son pouvoir d'Arcane n'était pas très utile en combat malheureusement. Jetant un coup d'œil critique à l'arme, il prit les munitions présentes sur l'homme et le rechargea avant de laisser le cadavre où il était sans plus de sentiment. Se tournant vers la jeune femme, il lui désigna la direction d'où venait encore d'autre coup de feu.  

" Je suppose que tu veux toujours les aider, alors allons-y. Mais il faudra qu'on ait une discussion après cela. "

Eh bien quoi ? Il avait bien le droit de trouver le travail de sa petite amie dangereux non ? Et de vouloir qu'elle prenne moins de risque aussi… Mais pourquoi sentait-il que ce n'était pas gagné pour le coup ? Tout simplement parce que Kyrielle était folle amoureuse des armes ? Oui, tout simplement… Mais elle pouvait comprendre qu'il s'inquiète pour elle non ? Mouais, il verrait cela plus tard, en attendant, il fallait visiblement aider ces idiots de l'épée. Et qu'est-ce qu'elle faisait Félicità pendant ce temps ? Oh, qu'importe, la gamine était plus que protégé en général, peu importe qu'elle soit à l'épée… Mais pourquoi ce n'était pas le cas de Kyrielle ? Hm… Il faudrait que Jolly dise quelques mots là-dessus. Juste histoire que les gens comprennent bien qu'ils seraient très mal barrés s'il arrivait quelque chose à la femme qu'il aimait. C'était toujours mieux de remettre les pendules à l'heure après tout.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Jeu 18 Juin - 20:53

Pourquoi aimer les armes ? Je vous en poses des questions ? Concrètement ce n'était pas son travail en elle-même que la demoiselle appréciait, mais d'avantage ce qu'elle avait la possibilité d'y faire quelque fois. Ses patrouilles ? Non merci, ennuyant selon elle. Ce qu'elle préférait, c'était l'utilisation de ces choses capable d'ôter la vie si rapidement. L'odeur du sang et de la poudre qui pouvait s'en dégager. Du métal aussi. Du poids de ces derniers sur son frêle corps, ou encore du travail du métal dans lequel ils étaient fait, les rendant uniques, comme s'ils avaient une identité propre. Bref, vous l'aurez compris. Elle adore ça. Autant la demoiselle ne démontrait que peu de passion dans la vie, c'était bien quelque chose qu'on ne pouvait lui retirer. Je vous laisse imaginer le crime que cela serait pour elle de devoir laisser derrière elle une arme sur le champ de bataille. Ainsi abandonné. Pourtant, c'était pas ce qui manquait chez elle, son homme avait dût s'en rendre compte. Bien que cela ne fasse pas bien longtemps qu'elle ait emménagée avec lui, la voir avec sa valise remplie d'arme en tout genre à tel point qu'il fallait attendre un nouveau meuble pour pouvoir les ranger bien comme il faut. En fait, sa collection était réellement impressionnante. Autant vous ne pouvez pas compter sur elle pour avoir des armes blanches, autant à feu, y en a pour toute les gouts. Entre les modèles uniques et rares, les plus classiques mais pratique, du plus léger ou plus lourd. Certaines d'entre elle elle devait même éviter de prendre autre chose avec, le poids étant bien trop conséquent pour son pauvre petit corps. Tient, un moment où elle ne s'apprécie pas. Quand elle est désavantagée par sa petite taille et sa petite musculature. Mais au moins, on avait tendance à moins se méfier d'elle, du coup, désavantage qui n'en était peut-être plus un. Si elle n'était pas lourdement armée, elle pouvait se cacher dans des plus petits endroits que ses assaillants. Après, si elle se faisait attraper, elle ne pouvait pas faire grand chose si ce n'est espérer assommer les autres à coup de cross sur la tête. Vous l'aurez compris, de loin elle est redoutable, mais au beau milieu d'un champ de bataille, pas vraiment. Hors c'était un peu le cas là toute de suite. Pourtant elle semblait plutôt heureuse à pouvoir mettre du plomb dans la tête de ses adversaires. Cela ne semblait pas vraiment au goût de son nouveau petit ami. Ou plutôt non. Disons juste son homme, pas sûr que le terme lui aille vraiment...

Se retrouvant avec une égratignure comme c'était si souvent le cas. La demoiselle avait ainsi compté sur l'aide de son amant pour ce combat. Ce dernier désirait venir, c'était bien pour l'aider non ? Elle le sentait un peu tendu, voir même contrarié, ce qui n'était pas pour l'aider à se concentrer la pauvre... Éliminant d'une balle dans la tête tout ce qui se présentait à elle en tant qu'ennemis, bénéficiant de la o'combien pratique et efficace protection de Jolly. Sérieux c'est quoi ce super-bouclier qui résiste à tout ? C'est juste géniale ! Mais sa petite joie passagère ne fût que de courte durée. Alors qu'ils eurent un moment de répit. L'homme fit une remarque des plus désagréable. De l'ironie, ou alors de la colère. Un peu des deux. Il observait sa blessure et semblait sérieusement contrarié par ce fait. Sous la surprise de la pauvre brune. Elle avait connu pire après tout... Ne sachant plus trop où se mettre. Elle resta un peu bêtement planté la. Serrant alors son pistolet contre elle. Comme s'il s'agissait d'un doudou pour la réconfortait. Le laissant aller se servir sur un des cadavres pour s’armer. Il aurait pût lui demander un pistolet, elle en avait plusieurs... Enfin bon. Beaucoup plus timide qu'il y a deux secondes lors de la mini-fusillade. Timidement elle ne savait trop si elle devait répondre ou garder le silence. Son entrain avait disparut la pauvre fille. La regardant alors dans les yeux, enfin à travers les lunettes. Elle déglutit. Il voulait lui parler ? Un truc à lui dire ? Cela la stressait. Les coups de feu continuaient plus loin, dans les entrepôt, mais faut avouer qu'elle n'était sur le coup plus très partante pour y aller. Tremblant presque un peu. Elle attrapa timidement sa main. Comme pour tenter de se rassurer.

- Tu... Rien de grave ? Je suis désolée si j'ai fait quelque chose qui ne fallait pas...

Oui, le concernant un rien ne pouvait la stresser. Qu'il aille pas bien, qu'elle lui fasse quelque chose, qu'il soit vexé, qu'il soit triste. Bref, tout plein de chose. Il était après tout son seul et unique amour, la personne comptant certainement le plus à ses yeux, et donc la personne pour laquelle elle était prête à bien des choses pour le rendre heureux. Rein que pour lui rendre au moins la pareil pour le bonheur qu'il lui avait procurer en acceptant de lui rendre son amour. Voilà. C'est tout bête, mais notre demoiselle l'était certainement en sa compagnie. Bien que consciente qu'elle n'avait pas la possibilité de rester indéfiniment planter devant lui à le regarder. La jeune femme prit alors la direction de la suite des hostilités. Tout en gardant sa main dans la sienne. Comme si elle était rassurée de se savoir à ses côtés, autant qu'elle le savait près d'elle. Et c'est là qu'elle se décida à devenir certainement un peu plus raisonnable. Puisqu’elle resta en dehors du conflit, dehors. Pour sortir son fusil de chasse qui était munis d'une lunette pour pouvoir tirer de plus loin de façon plus juste. Elle le regarda une nouvelle fois.

- Fais attention à toi hein.. ? Je m'en voudrais qu'il t'arrive quelque chose. Et on m'en voudra aussi je crois. Surtout Mondo.

Elle tenta de rire, repensant alors à ce qu'il lui avait dit. De quand il lui avait plus ou moins affirmé qu'il était certain qu'il avait des sentiments à lui rendre. C'est qu'il avait raison le bougre... On apprend pas au vieux singe à faire la grimace comme on dit. Se plaçant bien pour ne pas subir les effets du recul de l'arme. Elle tira. Restant à bonne distance. Jolly ? Eh bien. Puisqu'il était là. Il pouvait l'aider à garder à distances tout ceux qui se mettrait en tête de descendre le sniper qu'elle était hein. Ce serait bête de se prendre une balle dans la tête parce qu'on doit recharger. C'est pratique les fusils, mais parfois long à remettre en marche. C'est alors qu'elle remarqua dans sa lunette qu'on les mettait en joug. Pardon ? Un bazooka ? Vous êtes sérieux les gens ? Se levant elle eut pour premier réflexe de le prévenir.

- Bordel ! Ils ont des grosses armes ! Des bazookas !

Oui... Et ? Eh bien faudrait réagir. Mais voilà. Autant elle se serait certainement tailler en courant, ou autre, autant là, en la compagnie de notre homme elle était une nouvelle fois un peu bête. D'ailleurs elle s'était même bêtement accrochée à lui. Quelle débile quand elle s'y mettait...

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Mer 24 Juin - 21:40

S'inquiéter pour la personne qu'on aime, rien de plus normal non ? Surtout lorsqu'on est un peu possessif sur les bords en fait et comme c'était le cas de Jolly, on pouvait comprendre qu'il s'inquiète tant du travail de sa belle. Franchement, qu'est-ce qu'elle faisait à l'épée ? Bon, d'accord, elle adorait les armes et était parfaitement capable de se battre et de se défendre toute seule. Cela dit, c'était tout de même un travail dangereux que notre homme n'aimait pas vraiment la voir faire. En même temps, s'il ne voulait pas voir cela, il n'avait qu'à rester tranquillement dans son laboratoire en attendant qu'elle rentre le soir même hein. Mais si elle ne rentrait pas ? Telle était la question. Après tout, des hommes lui tiraient dessus là tout de suite, alors elle pouvait très bien faire un faux mouvement, se prendre une balle et fini la petite lune, rideau. Ces choses-là vont vite après tout… A se demander pourquoi Mondo laissait Felicità s'occuper de cette section de combattant. Ah oui, parce qu'elle avait vingt-cinq gardes du corps et que quiconque la laisserais mourir se faire massacrer par le chef rouquin. Cela parait logique en effet. Il faudrait peut-être que Jolly fasse de même donc et indique bien que s'il arrivait malheur à sa compagne, le responsable pourrait passer un très mauvais moment et certainement le plus long et le dernier de sa triste vie. Non, Jolly n'était pas violent, il voulait juste qu'on fasse attention à la femme de sa vie, c'était différent. Elle ne pouvait pas faire comme Sumire et se contenter d'avoir un jardin pour être heureuse ? Non… C'était Kyrielle après tout et elle ne serait pas sa petite lune si elle n'était pas telle qu'elle est. Une femme extrêmement douce et timide, mais pourtant une véritable tueuse une arme à la main.

Si c'était une méthode pour tromper l'ennemi ? Ce cher Jolly n'en savait rien, mais il en doutait fortement. Kyrielle était vraiment ainsi et non pas une manipulatrice qui fait croire des choses aux gens juste pour les avoir. Ou alors, il juge très mal les gens et s'est fait avoir aussi… Ah ah, n'importe quoi. Mais quoi qu'il en soit, le brun était plutôt contrarié quant à l'état de la main de la jeune femme. D'accord, ce n'était pas une blessure grave, du tout même, mais pourquoi devrait-elle être blessé tout court hein ? Il fallait bien l'avouer, Jolly préférait tout de même la garder en un seul morceau et on pouvait le comprendre, c'était bien plus pratique. (Là, j'imagine Jolly chercher des bouts de Kyrielle dans son lit… Rappel moi de plus écrire le matin.) Mais étrangement, la jeune femme semblait avoir un peu compris sa colère de travers. Il ne lui en voulait pas à elle de s'être fait toucher, ce serait débile d'ailleurs, mais il était mécontent qu'elle fasse un travail où cela était normal… Et si le mec qui l'avait blessé n'était pas déjà mort, il aurait fini par le buter lui de toute façon. Oui, il était adorable quand il s'y mettait, mais il s'agissait de la femme qu'il aimait tout de même. Serrant la petite main de Kyrielle dans la sienne comme pour la rassurer, il lâcha un soupir pour se calmer avant de reprendre la parole.

" Tu n'as rien fait, ne t'inquiète donc pas Kyrielle… "

Ouais, il y avait mieux dans le genre homme rassurant, mais le bougre n'était pas doué pour cela. Il ne l'avait jamais été et ne le serait probablement jamais. On ne change pas les gens après tout, non ? Puis ce n'était pas à son âge qu'il fallait essayer hein, surtout qu'il n'écoutait personne et n'en faisait qu'à sa tête le bougre. Mais bon, il voulait vraiment que Kyrielle ne s'inquiète pas pour rien pour le coup. Il voulait juste… La protéger ? Interdit de dire que cela était mignon. C'était juste un fait, vivez donc avec. Avec pour conseil de sa belle de faire attention à lui, le brun vérifia que son arme était bien chargé avant de se lancer à nouveau dans la batail, protégeant parfois la jeune femme avec son bouclier, on tirant à son tour pour abattre un homme à sa portée. Cela dit, il était loin d'être en panique le bougre, bien au contraire, il prit même le temps de s'arrêter à un moment pour mettre à nouveau un cigare dans sa bouche et l'allumer grâce à son alchimie… Oui, il avait des priorités étrange dans la vie le bougre, mais que voulez-vous, il ne pouvait pas se passer de tabacs trop longtemps. Mais l'alchimiste du quand même bien se résoudre à rapporter son attention divagante sur ce drôle de champ de bataille lorsque la petite brune lui signala une nouveauté… Des bazookas ? Dante était dans le coin ? Ah non, aucune blague idiote ne venait déranger les oreilles de Jolly à cet instant précis, donc le chef de l'intelligence devait être loin en ce moment. Oui, c'était gratuit, mais ce mec avait vraiment un drôle d'humour franchement. Jolly leva donc un sourcil en regardant ce drôle de type pointer l'arme sur eux.

" Il y en a vraiment qui ont quelque chose à compenser… M'enfin. "

Oui c'était totalement gratuit. Et alors ? Jolly lui n'avait pris qu'un tout petit flingue, il n'avait donc rien à compenser et si vous ne le croyez pas, demandez donc à Kyrielle… Quoi que non, n'allez pas parler de cela à cette pauvre jeune femme, qui il y a encore peu était pure et innocente. Pas trop d'un seul coup hein. Quoi qu'il en soit, le brun n'en perdit pas pour autant le nord et continua de fumer tranquillement son cigare en fouillant dans sa poche. Quoi ? Fuir comme une fillette ? Vous l'avez bien regardé non ? A la place, notre homme préféra se placer devant la jeune femme, juste au cas où et sortit une potion à la couleur violette assez louche de sa poche avant de s'approcher d'un pas tranquille vers l'homme, un sourire en coin affiché sur ses lèvres. Une fois à portée, il balança la fiole directement dans le canon de l'arme, ce qui la fit exploser et vaporisa tout autour un nuage de fumé mauve. Continuant tranquillement d'avancer comme si de rien n'était, le brun ne s'arrêta que pour ne pas rentrer dans le nuage toxique avant qu'il ne se soit dissipé… Et se retrouva bientôt face à une collection d'ennemi miniature. Oui, l'alchimiste jouait de sale tour, mais c'était un peu sa marque de fabrique non ? Il fallait bien qu'il test cette fiole quelque part après tout. Ricanant de bon cœur devant ce spectacle désolant, le bras droit de Mondo se tourna vers sa compagne.

" Bon, on y va ? Ils ne seront plus un danger pour personne avant un moment de toute façon. "

Ben non, avec cette taille hein… Mais c'était marrant de les regarder essayer de soulever le bazooka avec leurs tout petit bras de lilliputiens. Cela leur apprendra à vouloir jouer au plus malin après tout. ~

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Lun 29 Juin - 23:33

Elle n'avait rien fait vraiment ? Elle n'en n'était pas sûre. La pauvre demoiselle était un peu stressée, elle voyait bien que l'homme était dérangé par quelque chose, contrarié même. Mais il ne semblait pas décidé à en dire plus tout de suite. Elle s'était donc excusée, ne sachant trop si elle devait réellement le faire, ni même trop pourquoi. Faut dire que cela lui semblait parfaitement normal pour elle de venir dans ce genre de mission. C'est ce pourquoi on l'avait payé et ce pourquoi elle était certainement le plus douée. Le reste bof. C'est bien avec une arme à feu qu'elle est douée, le reste, elle est tout ce qu'il y a de plus banale, voir même nulle. Et franchement, elle est le genre femme qui aime quand ça bouge et cela se voyait. On pouvait remarquer que la monté d'adrénaline ans ce genre de situation la rendait ravie. Chacun ses goûts, il faut de tout pour faire un monde, c'est même  pas plus mal de trouver des gens qui aime ça je dirais, imaginez donc que tout le monde préfère rester dans les papiers au bureau, on serait bien monté tient avec une mafia comme ça ! Rassurée tout de même par l'étreinte de sa main sur la sienne, la jeune femme garda cette dernière le plus longtemps possible. Comme si cela suffisait à son bonheur ça. Et c'était un peu le cas en fait. Comme quoi, l'amour rend un petit peu bête, bien que mignon aussi. Mais ce n'était pas le moment de batifoler. Les types faces à eux ne semblait pas particulièrement bien plaisanter. Ils étaient même plutôt bien équipés, devaient en avoir de l'argent ! Des Bazooka. Les premiers modèles qui existaient, plutôt rare et cher. Dante était le seul qui en avait un et qu'elle avait pût voir d ans sa courte petite vie. Eh bien, voilà la deuxième. Autant fascinée qu'effrayée à l'idée de se prendre ça sur la coin du museau, la demoiselle avait avertit son tendre. Il fallait se bouger !

Réaction ? Eh bien. Plutôt étrange. Décidément, elle n'était pas tombée amoureuse d'un type des plus normal. Pas vraiment décidé à arrêter de fumer dans le feu de l'action. Il laissa sa compagne en plan pour s'avancer. Vraiment ? Elle eut un mouvement, un pas fait en avant. La main tendue. Comme prête à le retenir. Lui dire de rester qu'il ne fallait pas. Qu'il fallait éviter cet obus qu'on allait leur lancer. Mais non. Elle eut littéralement un bug en le voyant faire. Voir même elle trouva le moyen de rire intérieurement à sa blague. Sérieusement. Jolly pouvait réellement réagir comme ça sur le terrain ? En avait-il conscience ou bien était-il au dessus de tout ? Pour la demoiselle c'était un Dieu vivant... Le regardant avec de grands yeux dignes d'une chouette. Les bras tombant lamentablement le long du corps. Elle resta immobile. Jusqu'à ce qu'un nuage de couleur étrange et anormal fasse son apparition, englobant alors les assaillant. La voix restant bloquée au plus profond de sa gorge. Elle ne fit rien. Ne dit rien. Avant de s'approcher doucement. Très doucement. L'air toujours aussi surprise, ou alors choquée. On ne savait pas trop. Mais le spectacle lui fit avoir deux secondes supplémentaire de silence avant de finalement éclater littéralement de rire. Sérieusement ? Il était capable de transformer les gens comme ça en petit bonhomme miniature ? Explosée de rire en voyant les petits êtres tentés d'être menaçant ainsi. Elle se dépêcha finalement de le rejoindre. Attrapant alors son bras pour le retenir. Reprenant difficilement son souffle à cause du rire.

- Vraiment ? Tu sais faire ça ? Tu sais faire quoi d'autre ? J'adore !

Oui c'est le moment de parler de ça hein. Mais en même temps. Elle était totalement fan des effets qu'il était capable de provoquer. Imaginez donc les trucs qu'on pourrait faire. De quoi faire pâlir tous les livres d'aventures imaginaires qu'on ait pût lui raconter. Lui. Il savait les faire en vrai. Il était juste trop fort. Telle une enfant qui s'amusait. Elle se retourna vers les petits bonhomme. Pour en attraper un par le col et le soulever. Le regarder. Oui vraiment. C'était un petit monsieur miniature ! Elle demanda alors.

- Il va rester comme ça combien de temps ?

Le tournant dans tous les sens, comme un jeu. Malgré les protestation et les mouvements qu'il faisait pour tenter de lui faire lâcher prise. Elle le lança plus loin pour se pencher sur le bazooka. Quelle merveille. Pour une folle des armes je vous laisse imaginer le bonheur qu'elle ressentait en ce moment hein. C'est comme un rêve. Ça et les mitraillette ces petits bijoux de la technologie qui coûtent assez cher et qu'elle n'avait jamais eut l'occasion d'essayer. L'admirant, l'effleurant même doucement du bout des doigts comme si elle était en train de toucher quelque chose de très fragile. Elle entreprit alors... de le soulever. Difficilement. Non sans manquer de retomber avec. Mais... elle le redressa. Elle voulait l'essayer. D'ailleurs elle lui fit savoir sa pensée. Montrant alors du doigt ce qu'elle viserait. Oui. Elle travaillait pour la mission, mais faut avouer qu'elle était un peu passée au second plan dans sa tête...

- Là ! J'veux l'utiliser là ! J'adore ça, c'est trop fort ! J'ai toujours voulu en voir un de près alors pouvoir en essayer un c'est le pied !

Oui mon cher un peu comme faire l'amour ahah. Mais bon, il devait savoir qu'elle était un peu bizarre. N'avait-elle pas ramener une valise entière d'armes différentes pour varier les plaisirs ? Et si. Mais faut avouer que c'était amusant de la voir tenter de se débrouiller pour le déplacer pour se placer et viser. Pas simple. Ce n'est clairement pas faire pour son gabarit, c'est lourd, elle est maladroite, elle manque de tomber à chaque pas. Mais c'était également un moyen de démontrer tout de même la force qu'elle pouvait visiblement avoir dans ses petits bras la petite. En tout cas. Elle lui fit un grand sourire.

- Merci du cadeau ma Lune !

Et hop. Moyen de placer sur surnom là comme ça. Mais aussi de le remercier. Ben oui après tout c'est grâce à lui qu'elle peut essayer cette merveille ! Allez bon. Heu voyons utiliser ce truc maintenant...

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Mar 7 Juil - 22:50

Si Jolly était un taré ? Eh bien, au sein de la Famiglia, il y avait depuis longtemps un débat là-dessus. La plupart des membres penchaient bien évidemment pour le oui. D'autres se montraient plus modéré dans leurs propos, mais c'était uniquement parce qu'ils ne connaissaient pas bien cet homme étrange. Après, il y avait peut-être quelques partisans penchant pour le non. Kyrielle devait en faire partie à présent, elle devait même être la présidente de son fan club en fait. Et la seule et unique membre également. Mondo ne prenait certainement pas le brun pour un taré lui, même s'il ne devait pas être dupe à penser que Jolly était quelqu'un de tout à fait normal. Personne ne pouvait penser cela… Bon, à part peut-être Kyrielle encore une fois, mais la petite brune n'était pas ce qu'on pouvait appeler un juge impartial. Elle était amoureuse, follement même, et qui sait, considérait peut-être même l'alchimiste comme un dieu vivant !... C'était trop en faire que de dire cela ? Eh bien je vous invite à aller en discuter avec la demoiselle, nous verrons ensuite si cela est exagéré. Quoi qu'il en soit, ils étaient à présent tous deux en missions, comme deux amoureux parfaitement normal et… Mais à qui je vais faire croire cela. Personne ne part tirer sur des gens en amoureux, sauf des criminels comme Bunny et Clyde peut-être, mais Jolly n'avait pour le coup pas l'intention de braquer des banques et de se mettre toutes la police de l'île à dos. Nous réserverons cela à des gens plus jeunes et plus excentrique. Mais après tout, ils faisaient partie d'une mafia, cela faisait donc parti du boulot… Mouais, pas pour Jolly en tout cas. Cela faisait longtemps qu'il s'était éloigné de ce genre de chose. Cela ne l'intéressait pas d'une part et d'un autre côté, il préférait restait bien tranquillement dans son laboratoire à aider Mondo à sa façon.

Après tout, il en faisait surement bien plus pour tenter de soulager le chef de famille, que d'autre sur le terrain. C'était une question de point de vue bien entendu, mais au moins, il savait ce qu'il faisait lui. De toute façon, il avait assez donné niveau coup de feu pendant la guerre, inutile de vouloir le remettre sur le terrain autrement que pour quelque chose d'exceptionnel comme là. Ce qu'il faisait ? Eh bien, il aidait sa chère compagne voyez-vous, puisqu'elle semblait apprécier ce genre de chose. De toute façon, c'était son travail… Chose dont Jolly voudrait lui parler plus tard d'ailleurs, il voyait d'un mauvais œil que sa précieuse petite Kyrielle risque sa vie de la sorte tous les jours. On pouvait le comprendre non ? Vouloir protéger la femme qu'il aimait était normal, peu importe qu'on dise qu'il était un salaud fini, avec les gens qu'il aimait, il savait se montrer plus que protecteur. La preuve, alors qu'un homme avait pointé un Bazooka sur eux, le brun ne s'était pas laissé démonter par si peu. Oui, si peu. Continuant de fumer tranquillement, il s'était avancé vers l'arme, prouvant encore une fois qu'il méritait sa réputation de taré que rien n'affecte. D'autre aurait fui, d'autre essayé de parlementer. Mais lui, il s'avançait tranquille, jusqu'à pouvoir utiliser une de ses potions pour prendre l'avantage de façon assez fourbe. Eh oui, c'était Jolly après tout.

Un sourire satisfait sur les lèvres, monsieur semblait très fier de sa bêtise et pour cause, même Kyrielle semblait très impressionné. Eh eh, qui as le meilleur des hommes, hein ma belle ? Ahem. Revenons-en à nos moutons. Même si Jolly n'avait pas l'air très préoccupé par la situation et ce qui allait venir de toute façon. Fumant tranquillement, il regarda Kyrielle jouer à attraper ces petits bonhommes comme s'il s'agissait de jouer. Elle était mignonne… Et trouvait les blagues qu'il faisait drôle apparemment. C'était la femme parfaite en somme ! La laissant faire, les mains dans les poches, il répondit donc tranquillement à sa question, comme si tout était parfaitement normal dans le coin, que personne ne se tirait jamais dessus et que des savants fous ne transformaient pas les hommes en lilliputiens.

" Je n'ai pas de chiffre exact en tête. Cette potion est encore au stade de test. Mais pour ce que j'ai déjà pu en voir, on peut compter sur une bonne heure. Au pire, ils se feront peut-être piétiner avant. "

Ben oui, ce n'était pas si grave si cela arrivait hein. Ils n'auraient pas hésité à les tuer s'ils avaient pu, alors pourquoi pleurer sur leur sort ? Jolly n'était pas du genre compatissant, mais alors pas du tout. Ce qu'il allait arriver à ces types, il s'en fichait un peu du moment qu'ils ne faisaient pas de mal à Kyrielle. Ce qui ne risquait pas d'arriver dans cet état. C'était même tout le contraire compte tenu de la manière dont la jeune femme les balança comme s'il s'agissait de jouet. L'atterrissage allait faire mal tient, mais tant pis pour eux. Cela amusa plutôt le brun qui ricana de bon cœur, jusqu'à voir sa compagne s'intéresser au bazooka… Ah oui, vrai qu'elle aimait beaucoup les armes. Mais franchement, quelque chose d'aussi gros ? Elle voulait faire de la concurrence à Dante ou quoi ? D'un œil septique, Jolly la regarda essayer de soulever l'arme et le comble de tout, y arriver… Ok, elle était costaude quand même la petite. Lui montrant fièrement où elle voulait viser avec, elle ne cacha pas sa joie d'avoir une nouvelle arme de la sorte. Eh bien… Si Jolly pouvait la rendre heureuse ainsi hein, il n'allait pas se gêner, surtout qu'il n'avait rien faire en fait le bougre. C'était simple comme bonjour de satisfaire une femme en fait.

" Tu es sûre de pouvoir tenir le coup avec le recule ma chérie ? Il doit bien peser plus lourd que toi cet engin… "  

En même temps, peser plus lourd que Kyrielle s'était pas dur hein. Bon, il exagérait peut-être un peu, mais une fille comme elle ne devrait pas avoir la force de soulever cela, la pauvre… Enfin, tant qu'elle y arrivait hein. Et que cela la rendait heureuse surtout. Souriant doucement, il alla déposer sa main sur la tête de la jeune femme pour lui ébouriffer gentiment les cheveux. Oui, il aimait bien l'embêter et alors ? En plus, il était remercié pour un cadeau qu'il ne lui avait même pas vraiment fait… C'était beau la vie tout de même. L'aidant ni-vu ni connu à se remettre bien droite malgré l'arme trop lourde, il resta donc sagement à côté d'elle en continuant de fumer son cigare.

" Mais de rien petite lune. Qu'est-ce que tu vas détruire avec ce joli jouet alors ? Je suis curieux… Mais si tu touches ta cible, il est possible que je te fasse une autre surprise plus tard. Cela t'encourage à bien viser ? "

Eh bien quoi ? Il était gentil, pourquoi ne pourrait-il pas gâter sa compagne ? Ce qu'il avait en tête ? Oh, pas besoin de le savoir pour le moment, elle verrait bien en temps voulu, si elle touchait sa cible eh eh. Fier de sa promesse, le brun croisa donc les bras et resta à côté d'elle, attendant de voir ce que cela allait donner. Il voulait voir cela, c'était amusant finalement ce genre de sortie de couple.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Dim 12 Juil - 21:32

Kyrielle n'était pas le genre de femme compliquée ? Oui en effet. Certainement en fait. Elle n’était pas le genre de demoiselle à vouloir plein de vêtement, d'avoir l'attention complète de son homme, ou alors s'attendre à ce que ce dernier lui offre des fleurs tous les deux jours pour lui faire plaisir. Non. Elle avait des petits besoin et plaisirs différents. En l’occurrence, accompagnez-là à son lieux de travail et vous vous en rendrez vite compte. Elle adore les armes. Littéralement, bien plus certainement qu'elle n'oserait peut-être même se l'avouer. Et pourtant, c'est peu dire. Elle était bien au courant d'être une grand fan de ces petites choses. Ces choses dont elle prend soin et qu'elle manie presque parfaitement. Enfin, du moins pour ce qui est des armes à feu. Les lames c'est pas tout à faire ça, un enfant ferait certainement tout aussi bien qu'elle. Pourtant elle appréciait également les belles lames. En fait. Elle était plutôt une mordue de tout ce qui est une arme. Étrangement, elle pouvait trouver de la beauté dans tout ce qui pouvait servir à tuer. Certains dirons que c'est anormales, d'autres comprendront. Il faut de tout pour faire un monde comme on dit. Au diable la fille qui ne sait pas quel sera le prochain vêtement qu'elle va acheter. Baver devant un modèle d'arme plus performant est visiblement mieux. Et bien actuellement c'était le cas. Étrangement, elle n'assumera jamais être parfois juste émerveillée par ces bijoux leur capacité à ôter la vie. Leur maniement et parfois ce qu'ils faisaient subir aux autres. Allez savoir d'où cela lui venait, mais elle était dans son élément. Même quand on est en compagnie d'un gars étrange capable de rendre les gens de petite taille juste avec le gaz d'une potion. C'est parfaitement normal, et vous savez quoi ? Ce type c'est son homme. Mais oui, tout va bien dans le meilleur des monde je crois. Au moins ils étaient aussi étrange l'un que l'autre. Bien qu'au final, la jeune Lune ressemblait presque à une enfant. Une petite fille qui était émerveillée devant le tour de magie qu'il venait de faire. Pendants des heures ainsi ? Trop cool !

Et comme une enfant qui détourne rapidement son attention des choses. Elle avait aussitôt balancé le pauvre homme par dessus son épaule pour s'intéresser à autre chose. C'est à dire son nouveau jouet du moment. Quoi de plus normal que de jouer avec un bazooka. Hein ? J'vous le demande franchement. Mais cela faisait son bonheur. Au point de vouloir l'essayer, au point d'avoir envie soudainement de remercier son cher et tendre, considérant que c'était grâce à lui qu'elle avait ça. Il semblait. Amusé, et surprit. Mais elle était bien trop préoccupé par son nouveau jeux pour s'en rendre compte. Elle ne semblait pas trop comprendre en quoi elle ne pouvait le manier. C'était un peu gros, assez peu pratique et franchement pas vraiment le mieux pour elle. Mais qu'importe. Cela lui faisait plaisir. Elle annonça d'ailleurs avec un ton très professionnel.

- Mais voyons ! Ça fait dix kilos environs quand c'est chargé je peux porter ça. C'est juste pas simple pour viser. Raaah.

Elle avait en effet du mal à le maintenir comme il faut. Il y aurait le recul, il fallait donc bien se placer. Et viser pour tirer. Les gens là-bas. Ce serait bien. Elle faisait de son mieux pour en tout cas. Concentrée à tenter de se tenir droite. Aidée malgré elle par Jolly. Elle resta un instant. Glissant ses doigts sur l'arme, comme si elle en arrivait automatiquement à comprendre le fonctionnement juste ainsi. Que c'est naturel chez elle. La pauvre. Elle manqua de re-faire basculer en avant l'arme sur le sol. Déboussolée par les paroles du grand brun. Elle tourna la tête vers lui. Devenue alors à nouveau rouge pivoine. La pauvre fille ne savait trop ce qu'elle devait en comprendre en fait dans ces mots...

- Que... quoi donc ? Tu heu... Raaah. Tu me déconcentres...

C'est donc la mine renfrognée. Comme une enfant qui boude qui se retourna vers sa cible. Tentant alors de sortir toute pensée le concernant de sa tête pour bien se tenir sur sa position. Et... Tirer. Elle n'avait pas l'habitude. Elle manqua de tomber, mais heureusement que sa connaissance lui avait permis d'éviter de se prendre le recul de plein fouet. Soufflant un coup. Elle observa alors les dégats. Bon. Faire effondrer la maison en tirant sur un mur porteur c'est pas si ma non ? En tout cas, les gens à l’intérieure devait pas en rester grand chose. Heureusement qu'elle avait la possibilité de viser sur que des ennemis. Manquerait plus qu'il y ait des alliés dans le tas tient. Posant quand même l'arme sur le sol pour plus de sûreté et de facilité. La demoiselle se releva pour taper dans ses mains et se tourner vers lui.

- C'est considéré comme bien tirer ? J'ai gagné hein hein ? Alors j'ai gagné quoi ?

Une vrai petite puce la pauvre fille. Elle semblait contente, elle souriait tout simplement, riait même. Avant de finalement presque lui sauter dessus pour s'accrocher à lui, l'air heureuse. Retirant une nouvelle fois son cigare pour lui voler un smack des plus chastes. Elle reprit.

- C'est trop bien en fait les missions comme ça avec toi. Tu devrais venir plus souvent ! Même si... ça ne doit pas t'intéresser tant que ça...

Il était un rat de laboratoire. Un homme de science, être sur le terrain ne devait pas être son truc. Sans compter qu'il se donner même des excuses quand à sa présence ici. Ce qu'elle n'avait pas remarqué. C'est la présence d'un de ses supérieurs. Du moins, une des personnes chargé de diriger cette mission de groupe. Qui était là pas loin. Et visiblement la tête tournés vers eux. L'air... Surprit ? En tout cas, Kyrielle baissa la tête. Donnant alors l'impression d'être une amante prise sur les faits. C'était juste la première fois qu'on les voyait concrètement ensemble hein. Et puis en pleine mission qui plus est. Bravo jeune fille ! Ahem. C'est ça cache toi dans ses bras ! Pfff !

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Lun 20 Juil - 19:20

Kyrielle était drôle. Si si, Jolly le pensait en tout cas ! Bon, peut-être pas assez pour monter un spectacle tournant autour d'elle où elle ferait rire une salle comble toute une soirée, mais tout de même, elle savait faire sourire le brun. Ce qui était un exploit ?.. Mouais, même si Jolly n'était pas du genre à rigoler pour rien comme un bon vivant, les sourire n'étaient tout de même pas si rare, tout comme ses ricanements. Mais à vrai dire, cela était le plus souvent moqueur. Il riait d'une sale blague qu'il avait faite à quelqu'un, de la maladresse d'un autre, du comportement puéril de Debito… Bref, il trouvait tout de même à rire le bougre, mais son humour était quelque peu décalé dirons-nous. Pourtant, avec Kyrielle, cela était différent. Pas totalement différent non plus, puisque par moment il trouvait tout de même le moyen de se moquer gentiment, mais différent tout de même. Avec elle, les sourires étaient plus présent, plus sincère aussi, moins… Ceux d'un psychopathe. Ah que c'était beau l'amour. Mais ne vous avisait pas de le dire à haute voix sous peine de subir la vengeance de Jolly. Oh, pas quelque chose d'atroce hein. Aucun risque de se prendre son poing dans la gueule ou autre, mais il était du genre fourbe, il fallait bien l'avouer. Du coup, mieux valait faire attention à ce qu'on mangeait et ce qu'on buvait après l'avoir contrarié. Et encore, les précautions de base ne suffisaient pas toujours. C'est qu'il sait s'y prendre le bougre. Mais au moins, Kyrielle ne risquait rien de ce côté-là. Il ne lui ferait jamais un coup tordu de la sorte… Bon, il lui avait peut-être collé une fois des plantes qui grattaient un peu dans le soutif, mais c'était à des fins de conservation uniquement ! Et non parce qu'il avait envie de glisser sa main là… Ahem.

Mais qu'avait donc fait Kyrielle pour faire rire le brun en fait ? Eh bien figurez-vous que du haut de ses cinquante kilos toute mouillée, la demoiselle avait décidé ni plus ni moins que de soulever un Bazooka dans l'unique but de s'en servir. En même temps, se donner la peine de porter cela juste pour le plaisir de le tenir serait idiot… Même si amoureuse des armes comme elle l'était, elle aurait très bien pu s'en contenter si la situation ne lui avait pas permis de tester ce petit bijoux. Car oui, en lui permettant d'avoir cela dans les mains, Jolly avait marqué plus de point qu'en lui offrant un vrai bijou certainement ! Enfin… Pas sûr, il faudrait qu'il test en lui offrant vraiment quelque chose pour être sûr. Ce serait normal non ? Mouais, à voir… En tant que bon égoïste, Jolly n'était pas très doué pour les cadeaux. Mais au moins, Kyrielle lui attribuait le mérite de celui-ci. Ce n'était donc pas si mal. La taquinant un peu, il lui promit même une récompense si elle s'en servait comme il le fallait. Car oui, notre homme était gentil ! Enfin, seulement avec elle hein. N'allez pas croire des trucs non plus. Enfin, il avait surtout l'air de la taquiner pour le coup, puisqu'apparemment, monsieur la déconcentré. Pardon madame, il s'éloigne si c'est cela ! C'est donc ce qu'il fit, d'un pas à peine. Restant donc à côté d'elle, les mains dans les poches tandis que son cigare se consumait entre ses lèvres. S'éloigner ? Pourquoi faire ? Il fallait bien qu'il rattrape Kyrielle si jamais elle se faisait emporter par le poids de l'engin. Mais fort heureusement, elle réussit à tirer, même s'il plaça tout de même ses mains autour de sa taille histoire d'être certain de la retenir.

S'il avait peur qu'elle s'abime ? Oui et alors ? C'était la femme qu'il aimait tout de même, le contraire serait étrange. La laissant tranquille le temps qu'elle repose l'arme, il sourit en coin en regardant la cible qu'elle avait touché. Jolie coup. Avec un peu d'entrainement, elle ferait des ravages avec cela. Mais ce n'était pas vraiment le but. Elle se détruirait le dos à force la pauvre. Ce genre d'arme était fait pour Dante, bref, pour quelqu'un de costaud. Après… Si elle voulait s'amuser de temps en temps, qui était-il pour lui refuser ce plaisir. Il la félicita donc comme il se doit.

" Bien jouer ma belle. Pas mal pour un coup d'essaye. ~"

Eh bien quoi ? Il n'allait tout de même pas lui dire qu'elle était la meilleure et tout hein. Elle risquait de se prendre la grosse tête après… Du coup, ils seraient deux et cela ferait beaucoup. Il dosait donc volontairement ses propos alors qu'elle avait pourtant fait du beau travail. Ces type ne devaient pas avoir compris d'où cela leur était tombé dessus… Enfin, s'il y avait des survivants, ils devaient sans doute se poser la question. Quoi qu'il en soit, cela devait bien rendre service à leur camp à eux. Pourtant, ils semblaient s'en moquer. La jeune femme de nouveau pendu à son cou, le cigare retiré, mais remplacé par la douce caresse des lèvres de Kyrielle sur les siennes, Jolly avait repassé ses bras autour de sa taille pour la garder contre lui. Comme si on allait lui dérober hein. Volant de lui-même un baiser un peu plus poussé à sa belle, il finit tout de même par se restreindre histoire de lui répondre tout de même.

" J'avoue, ce n'est pas vraiment mon truc. Je suis peut-être trop vieux pour ça ? Mais tu devrais toi aussi envisager un travail plus calme. Je me ferais moins de soucis. "

Déposant à nouveau un petit baiser sur ses lèvres, il la souleva alors de terre pour la faire tourner en la gardant contre lui avant de reprendre. Eh bien quoi ? Il ne pouvait pas s'amuser un peu avec sa belle ?

" Mais soit, tu as réussi ton tir, je l'admets. Tu auras donc ta surprise comme promis. "

Quel était donc cette surprise ? Il n'allait pas lâcher la mèche si facilement hein, cela serait terriblement décevant. Mais une fois la demoiselle reposée sur le sol, ce cher Jolly constata qu'ils n'étaient plus vraiment seuls tous les deux. Non, pour une fois, ce n'était pas une nouvelle vague d'ennemi qui arrivait, mais bien un membre de l'Arcana. Jolly l'avait peut-être déjà croisé. Peut-être lui avait-on même dit son nom un jour, mais là tout de suite, cela ne lui revenait pas… Et il n'avait aucune envie de se donner la peine de chercher en fait. Le membre de l'épée le connaissait lui forcément de vue, c'était bien suffisant. Ce qui expliquait sans nul doute sa surprise de le trouver là, avec dans les bras la jolie Kyrielle. Et bien quoi ? Quelque chose à redire ? Le regard du brun disait bien qu'il n'avait pas intérêt non. Et avant même qu'il puisse ouvrir la bouche, l'alchimiste préféra parler le premier.

" Ce tir a l'air de vous avoir bien aidé non ? Vous êtes grands, vous devriez-donc pouvoir vous débrouiller tout seuls à présent. Nous vous laissons finir le travail. "

Et hop, le voilà en train de tirer la petite lune pour partir sous le regard médusé du membre de l'épée. Eh bien quoi ? Il n'avait jamais vu un supérieur hiérarchique abuser de sa position pour kidnapper une demoiselle sur son lieu de travail ? Eh bien maintenant, c'était fait. Il se coucherait moins bête ce soir comme cela. Trainant un peu la pauvre Kyrielle qui devait sûrement être écarlate à cet instant (non, je ne la connais pas bien, pourquoi ? – sbaf - ) le brun se rapprocha du centre-ville. Pourquoi donc, lui qui n'aimait pas les lieux peuplé ? Eh bien tout simplement parce que cela était essentiel à sa surprise. Posant un baiser sur le front de Kyrielle, il lui désigna bientôt un café du doigt.

" Tu vas être bien sage et m'attendre là un instant. D'accord ? Commande ce que tu veux, je te rejoins. "

Et le voilà partit, en vitesse pour ne pas laisser le temps à la jeune femme de s'accrocher à lui telle une amoureuse en manque. Il fallait qu'il soit seul pour un moment, alors autant lui trouver un petit coin agréable hein ? Elle devrait survivre sans lui… Un instant du moins.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Sam 25 Juil - 16:27

Kyrielle n'était en toute logique pas le genre de femme à se laisser marcher dessus. Du moins, dans la mesure de l'acceptable. Elle savait où était sa place et donc ne faisait jamais débordements. Mais sinon, comptez pas sur elle pour baisser les yeux. Si vous êtes à son égal, ou autre, elle vous le fera savoir si vous êtes désobligeant. De toute façon, qui irait ennuyer une demoiselle armée et qui sait s'en servir ? Peut-être quelqu'un qui la sous-estime. Et avec un peu de chance, elle faisait un petit rappel à l'ordre. Alors quoi, pourquoi était-elle si molle ? Si douce. Si gentille, presque soumise. C'était l'amour qui la rendait ainsi, complètement folle de ce type. Folle au point qu'elle goberait presque toutes ces paroles sans réfléchir. Cela lui passerait certainement. C'était récents et les récents événements qu'il y avait eut entre eux ne l'aidait pas à prendre la chose moins avec ces pensées bêtes. Elle l'aimait. Le trouvait beau, gentil, terriblement parfait. Alors qu'il était certainement tout sauf ça. Moqueur, parfois simplement méchant, puissant, impressionnant. Et si en plus on devait rajouter quelque chose, on pourrait dire qu'il était beaucoup plus âgé qu'elle. Mais bon, les plus ouverts d'esprit vous dirons qu'il n'y a pas d'âge à l'amour hein. Et c'était le cas, la jeune femme était amoureuse. Un peu comme une adolescente ou une jeune adulte le ferait. C'est un peu ce qu'elle était. Alors quoi ? C'est pas compatible avec Jolly ? Juste parce qu'il est bien sûr un homme mûr et ayant de l'expérience ? La preuve que non. Malgré le fait qu'il la menait pas le bout du nez, il était doux et compréhensif. Fort heureusement entreprenant aussi, il dirigeait tout, mais il donnait l'impression de re-découvrir un peu quelque chose avec elle. Et cette idée ne pouvait que la faire sourire encore plus.

Plus encore que lorsqu'elle eut son petit cadeau, le bazooka. Super arme qu'elle avait décidé d’essayer toute seule comme une grande. Courant en plus une nouvelle fois après son homme qui lui agitait une surprise sous le nez. Surprise qu'elle se dépêcha d'ailleurs de venir réclamer hein. Elle avait réussit. Il l'avait légèrement tenu, mais ça ne comptait pas non ? Et puis, elle ne lui avait pas demandé son aide et toc ! Ahem. Quoiqu'il en soit, s'aidant d'un baiser léger pour tenter de le faire se décider, ce dernier semblait d'avantage partant pour mieux l'embrasser que ça. Prolongeant ce geste tendre et plein d'amour, pour son plus grand plaisir. Limite si elle n'avait pas pleins d'étoile dans les yeux en le regardant après tient. Même s'il lui suggérait d'arrêter son métier. Elle l'aimait trop pour ça, mais encore sous l'effet de ses lèvres, elle avait juste répondu avec le sourire.

- Mais j'aime bien ça.. Faut pas t'inquiéter !

Oui. Ce sourire était définitivement scotché sur son visage, pas moyen de lui retirer. Je crois qu'elle n'avait jamais autant sourit de sa vie que depuis qu'elle est avec lui tient. Accrochée à lui en se laissant faire, tandi qu'il la faisait légèrement tournoyer. Son coeur battait à la chamade. Son visage restait proche du sien, et surtout elle rougissait. C'était des gestes assez rare de sa part, mais elle les prenait comme des cadeaux extrêmement précieux. Elle en aurait presque oublié qu'elle réclamait une surprise tient. Heureusement qu'il était là pour lui rappeler. Elle était partie totalement sur la Lune là sans vouloir faire de jeu de mots hein. Hochant la tête, s'accrochant alors à lui. Elle. Devint alors encore plus pivoine. Pourquoi ? Ben, c'est gênant de se faire surprendre comme ça, elle avait limite l'impression qu'on l'avait surprit en train de faire quelque chose d'indéscant alors que pas du tout. Rouge comme une tomate. La demoiselle fût clairement la moins courageuse en baissant la tête. Heureusement que son chevalier servant était là pour prendre la situation en main.

Hein ? Il partait ? A peine eut-elle le temps de réaliser ce fait que la voilà tiré pour s'éloigner vite fait. Devant ce pauvre homme qui devait décidement pas s'en remettre. La jeune Lune esquiva son regard. Tu m'étonnes que c'est étranges de son point de vu... Et surtout inhabituel ! Quoiqu'il en soit. Elle eut tout de même le temps de se baisser pour attraper son arme. Ben quoi ? C'est à elle maintenant eh oui ! Et essayer de la porter tout en le suivant. Elle demanda.

- On va o-

Elle n'eut pas le temps de le demander. Ils s'étaient déjà arrêtés dans le centre-ville. Recevant un baiser et une indication de rester dans ce café. Hein quoi ? Hey ! ... Trop tard. Il avait bien anticipé la demoiselle collante, elle l'aurait suivit. Mais il était partit et autant l'avouer, elle n'était pas disposée à lui courir après ainsi armée. Ah bon, mais c'était quoi cette affaire...? Soufflant. La demoiselle se rendit compte au café désigné, sur la terasse. Installée seule à une table, avec pour seule compagnie son fusil et son bazooka. Tu m'étonnes qu'elle devait attirer les regards tient. En tout cas, elle demanda une boisson pour faire passer le temps. Sirotant sa grenadine en regardant les passants. Espérant revoir alors le grand brun revenir. Alors quoi. C'est tout ? Eh non. Quelqu'un d'un peu trop curieux s'approcha d'elle. Un Italien, visiblement à la recherche de compagnie pour voir un verre. Il s'installa sans lui demander son avis face à elle. Pour, lui poser des questions. Enfin tu sais la phrase d'accroche classique adapté à la situation !

- Hey ma belle ! Dis donc. Tu aimes les armes, c'est étranges pour une petite demoiselle de se balader avec ça.~
- ...
- Ah je me présente, Pablo. Et toi c'est quoi ton nom ?~
- ...
Elle le dévisageait juste en fait. La paille dans la bouche. Se demandant réellement pourquoi il lui parlait.
- Pas besoin de faire ta timide tu-

Elle avait juste sortir son pistolet pour lui pointer. En toute délicatesse cela va de soit. Sans mêma avoir daigné retirer la paille de sa bouche, puisqu'elle continuait de boire. Oui. Il devait la prendre pour une folle. La drôle de scène si Jolly revenait maintenant... Ahem.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Lun 27 Juil - 19:58

Si Jolly était sadique ? Ce n'était pas vraiment quelque chose qui avait été prouvé, mais beaucoup de personnes le pensaient en tout cas. Et à cet instant même, Kyrielle aussi devait faire partit de ces personnes à présent. Pourquoi donc ? Parce que le bougre s'amuser à faire durer le suspense, tout simplement ! Ou peut-être que c'était la personne qui écrivait ces lignes qui était sadique à ce moment, allait donc savoir. Cela est parfois dur à dire. Pourtant, ce suspense insoutenable sur la surprise qu'allait recevoir Kyrielle allait bientôt prendre fin ! Du moins, Kyrielle l'espérait elle. Fortement même. Après… Il pouvait toujours y avoir quelques imprévus. Personne n'était responsable du destin après tout, il était imprévisible. Il pourrait arriver n'importe quoi à Jolly avant qu'il ne puisse mettre son plan en œuvre… Ce serait méchant de faire cela ? Oui, atrocement, alors reprenons tout bonnement le cours normal de notre histoire. Après avoir affirmé qu'ils n'avaient plus besoin d'eux – ou plutôt de Kyrielle puisque Jolly n'avait jamais fait partie de l'épée – l'alchimiste avait kidnappé la jeune femme pour l'emmener au centre de la ville de Nordia. Mais plutôt que de profiter de cette tranquillité retrouvée dans ces bras, il préféra lui indiquer un endroit ou l'attendre et partir comme un lâche avant qu'elle n'est le temps de s'accrocher sauvagement à lui comme un Koala affamé s'accroche à un eucalyptus. Oui, magnifique image que voilà, mais il fallait bien admettre que Kyrielle était du genre à s'accrocher et à ne plus lâcher. Une qualité, certes, mais qui gâcherais entièrement la surprise pour le coup. Voilà pourquoi il n'avait pas perdu de temps et s'était enfuie comme un voleur.

Où était-il allé ? Eh bien, je pourrais vous le dire certainement, mais cela flinguerais totalement le suspense. Chose au combien chère à mon cœur en ce moment. Disons-donc simplement que le brun s'était éloigné de la demoiselle et avait cherché en ville une petite boutique, dans laquelle il était entrée, avait passé un peu de temps, emmerdé le vendeur jusqu'à trouver la surprise parfaite et était ressortit. Alors, heureuse petite Kyrielle ? Ah oui, il faudrait peut-être lui demander son avis tient… Mais pour cela, il fallait la rejoindre. Prenant tout son temps, car finalement oui, Jolly était un peu sadique sur les bords, notre homme marcha tranquillement jusqu'à retrouver le café où il avait laissé sa compagne. Celle-ci devait sautiller comme une puce, à l'attendre impatiemment et… Ah ben non. Elle était assise, tranquillement à la terrasse en train de siroter une grenadine. Bien digne d'elle cela. Pourtant, ce qui surprit Jolly, c'est de voir que la demoiselle n'était pas toute seule. En effet, assise à côté d'elle, un jeune homme avait visiblement très envie de faire plus ample connaissance. Kyrielle beaucoup moins. Au fur et à mesure qu'il se rapprocha, il put même voir Kyrielle sortir tranquillement une arme pour la pointé sur l'homme, le tout sans lâcher son verre de grenadine. Ah ah, ça c'était sa Kyrielle. Une femme, une vraie qui ne se laisse pas marcher sur les pieds… Bon, qui s'écrase un peu devant lui, il est vrai, mais en même temps, lui c'est un dieu.

Arrivant tranquillement, les mains dans les poches devant cette scène plutôt comique, notre homme observa les deux protagonistes avant de lâcher un petit ricanement qui lui était si cher. Eh bien quoi ? La situation était drôle, il fallait bien le reconnaitre. En partant un instant, il ne s'était pas attendu à retrouver cette chère Kyrielle comme cela. C'est qu'elle avait de la ressource et savait le surprendre la belle.

" Eh bien, je vois que tu as trouvé une manière de tuer le temps sans moi petite lune. "  

S'il se moquait ? Mais non, à peine… Enfin, Kyrielle devait en avoir l'habitude maintenant. Ce n'était en rien un reproche en plus, il voyait bien qu'elle n'avait pas du tout envie d'être importuné par ce type. Mais il y en avait qui était tout de même dur de la feuille, il fallait donc leur faire comprendre les choses de manière moins subtile. Avec sa flegme habituelle, Jolly se permit donc tout seul de passer derrière le dos de cet inconnu, dont il ne connaitrait d'ailleurs jamais le nom tant il s'en fichait et que celui-ci n'allait pas faire long feu dans le coin. Une fois placé derrière, il attrapa à deux mains le dossier de sa chaise pour faire basculer celle-ci d'un geste sûr et ainsi envoyer ce pauvre type assis dessus et trop focaliser sur l'arme au tapis. Une fois celui-ci au sol, Jolly tira la chaise pour s'y assoir à son tour, non sans offrir à ce type un regard méprisant.

" Je vois que tu as enfin trouvé une place qui conviens à une larve comme toi. Vas donc ramper plus loin, on est occupé. "

Ouais, il était… Tout à fait sympatique et décidé si les gens devait s'en aller ou pas. En même temps, c'était Jolly. Le bras droit du chef de l'Arcana devait forcément avoir un petit côté autoritaire. Surtout maintenant qu'il n'avait aucune envie d'être dérangé. Une fois l'homme partit sans demander son reste, Jolly rapprocha donc sa chaise de celle de la jeune femme et… Tira son verre plus près pour lui piquer un peu de sa boisson. Eh bien quoi ? Il avait bien le droit d'avoir soif le pauvre. Il lui en commanderait une autre oh, pas la peine d'en faire tout un plat. Prenant cela dit tout son temps, le brun fini tout de même par glisser la main dans la poche intérieur de sa veste pour en sortir un petit étui rouge provenant d'une bijouterie. A l'intérieur ? Il y avait une chaine, avec un pendentif représentant une lune.  Le tout était en argent, car il trouvait que c'était ce qui se marierait le mieux au teint et à la couleur de cheveux de sa belle. Il lui laissa cependant le loisir d'ouvrir elle-même le paquet.

" Voilà ta surprise ma belle. Je ne sais pas si elle te plaira plus que le Bazooka, mais je me suis dit que cela t'irait bien. "

Si c'était gentil ? Oui, peut-être, mais il ne fallait pas le dire. Après… Il fallait voir si cela plairait à Kyrielle. Après tout, elle avait des gouts étranges quelques fois et ne semblait pas vraiment attaché aux bijoux comme d'autres femmes l'étaient… Au pire, il ne l'obligerait pas à le porter hein.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Dim 2 Aoû - 14:52

Kyrielle avec une arme à la main ? Oh. Je crois que c'est devenu un peu habituel avec elle en fait, même Jolly devait s'y être fait depuis, c'était limite anormale de ne pas la voir avec tient. Mais bon, c'est une autre affaire ça. Mais franchement c'était une obligation pour elle de sortir ça alors qu'elle était juste à la terrasse d'un café, tu m'étonnes qu'on la regardait étrangement tient. On venait juste de l'aborder que là voilà en train de sortir les armes pour la menacer. En même temps, c'est pas très intelligent concrètement de venir ennuyer une demoiselle si lourdement armé, ou alors on la sous-estime, ou alors on est juste débile. Étrangement cela pouvait être un mélange des deux. Mais autant dire qu'il ne faisais pas le fier le bougre avec un canon pointé sur son front, menaçant alors de lui  étaler la cervelle sur la table. Je doute que les propriétaires soient ravis, mais étrangement elle doutait qu'ils disent quelque chose. Au pire elle n'aura qu'à se cacher derrière Jolly et voilà le travail. On ne lui disait jamais grand chose à lui et sa tête de Mafieux faut dire. Et puis... Non il était parfait ce typer cherchez pas, vous perdrez avec elle à ce jeux-là. Enfin, bon revenons à la situation actuelle. Qu'est-ce qu'elle comptait faire maintenant qu'elle le tenait ainsi au calme ? Pas grand chose. Sur le coup elle pensait le faire partir, mais le pauvre ne semblait pas trop comprendre ce qui lui arrivait en fait. Comme un blocage. Hm.. Et Jolly alors ? Faut avouer qu'elle attendait surtout son retour. Parce qu'elle était une amoureuse totalement accro déjà hein, cela va de soit. Mais aussi parce qu'au fond elle avait terriblement envie de voir la réaction qu'il pouvait avoir. En fait... Oui bon, j'avoue, elle avait fortement envie de savoir s'il serait jaloux ou pas. Une petite voix tout au fond de sa tête lui confirmait qu'elle en avait fortement envie, autant que cela lui ferait plaisir. Mais bon, faut pas trop en.. Ah bien tient le voilà !

Relevant alors la tête, sans pour autant retirer l'arme de là où elle était. Considérant certainement que c'était une bonne place pour cette dernière hein. La demoiselle était marrant, en fait, depuis tout à l'heure elle tirait une tête presque à faire peur. La fille qui en à rien à faire et qui n'hésiterait clairement pas à appuyer sur la gâchette. Bon, en fait c'était surtout de la persuasion elle n'était pas folle non plus. Mais elle savait très bien rester impassible à tout, donnant alors l'impression de se ficher de tout. Mais quand il était dans son champs de vision, c'était fichu. On pouvait apercevoir alors l'étincelle dans son regard apparaître, une légère couleur sur ses joues d'ordinaire pâle. Et son regard qui ne savait plus trop où se poser. Comme si en le regardant trop elle allait perdre la tête. Et puis sa voix avait le don de la captiver totalement. Sursautant tout de même sur le coup avant de se reprendre. Elle restait juste comme ça, à la regarder avec un sourire. Elle laissa juste échapper un.

- A-Ah ! Jolly !

D'un air de dire. Ah te revoilà ! Mais voilà. Comme quoi, pas besoin de cadeau, elle était un peu débile et Kyrielle avait juste besoin de le voir revenir vers elle pour illuminer sa journée. Mais mieux encore. Il dégagea comme il se doit le gêneur qui semblait encore moins comprendre ce qui se passait. La Lune pût donc baisser le bras. Regardant l'air béa son homme. Oui. C'était son homme, il était à elle et elle-même était qu'à lui nah. Alors du balais ! Et le plus beau était certainement qu'elle n'avait rien besoin de faire. Il fût lui même assez aimable pour lui dire d'aller voir ailleurs s'ils y étaient. Chose qu'il eut du mal à assimiler vu son temps de réaction. Pff. Mais ce n'était pas lui le plus important. Mais sa Lune rien qu'à elle. Se rapprochant alors un peu de lui pour combler alors le peu d'espace entre eux. Faut l'avouer, une toute petite part d'elle était trop fier et contente de pouvoir être ainsi avec lui en public, mais elle était bien trop timide et réservé pour l'avouer. Ainsi, elle se contentait de sourire. S'apprêtant alors à demander pourquoi il l'avait laissé tout ce temps ! -sisi tout ce temps c'était très long ahem.-. Mais encore une fois il fût plus rapide. Oh ? Haussant les sourcils. La jeune fille semblait gêné, comme si elle voulait se cacher dans un trou de souris... Pourtant. Elle finit par ouvrir.

Olà. Je crois qu'on vient de perdre Kyrielle. Elle resta un long moment à regarder ce que contenait la petite boite. Un pendentif en forme de lune. C'est très débile, mais autant elle n'était pas du tout bijoux, mais autant celui-ci avait énormément de valeur à ses yeux. Après son moment de bug passé. Elle renifla légèrement un coup, avant de s'essuyer les yeux avec sa manche. Non, fallait pas pleurer. C'est con, c'est pour les chochotte. Pourtant, elle en avait terriblement envie. Alors pour arrêter de rester à rien faire et rien dire et cacher du mieux qu'elle pouvait -ou pas- sa montée soudaine d'émotion. La demoiselle vint s'accrocher à son cou. Grimpant alors carrément sur ses jambes.

- Oh... Jolly. Je... je. Merci... Ce. C'est trop beau !

Dur de la sortir ta phrase hein. En tout cas, elle était plus qu'heureuse, non sans profiter de cette étreinte, elle se redressa légèrement, essuya une nouvelle fois le coins de ses yeux avant de mettre comme elle pouvait le collier. Pour sûr. Elle ne le retirerait pas ! Souriant, la jeune femme vint alors embrasser à plusieurs reprises les lèvres de son aimé. Qu'est-ce qu'elle en avait de la chance... Et qu'est-ce qu'elle pouvait l'aimer.

- Merci merci merci... Je t'aime Je....  Elle rougit alors. C'est une demande en mariage ou quoi ? … Hm.

Oui. Elle s'était raclé la gorge. En fait, la débile avait voulu caser une blague, mais visiblement, elle avait bidé toute seule. Certainement parce que de un ce n'était pas drôle et de deux... Parce qu'elle avait soudainement réfléchir à la chose et.. Et que voilà. Elle devait être une jeunette bien débile pour lui. Elle secoua la tête

- Raah, j'dis n'importe quoi. Pardon, ça me fait plaisir mais.. Fallait pas.

Parce qu'elle était pivoine pour sûr. Mais retourna alors se coller à lui. S'accrocher, et embrasser ses lèvres avec amour. Oui, la demoiselle avait soudainement pensé à un truc si sérieux. Si vite. Qu'est-ce qu'elle est con. Mais elle avait l'impression que ça faisait une éternité qu'elle fantasmait sur lui. Si seulement elle savait tout actuellement la pauvre.~

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥] Sam 8 Aoû - 15:05

Se débarrasser des parasites, c'était un passe-temps comme un autre, non ? Mais pour le coup, on ne pouvait pas dire que Jolly avait vraiment cherché à faire ce genre de chose. Bien au contraire, il avait pourtant décidé d'être sage pour le moment, mais à son retour auprès de sa belle, il avait trouvé ce… Type. Ce rebus de la société, croyant dur comme fer pouvoir draguer sa chère et tendre Kyrielle… Alors là, il rêvait éveillé le bougre ! Kyrielle n'était pas du genre femme facile à se laisser raconter par le premier venu qu'elle était jolie et tout le tralala… A vrai dire, Jolly n'était même pas sûr de savoir comment il l'avait séduit lui-même, alors expliquer la bonne technique serait compliqué. A vrai dire, il suffisait peut-être d'être infâme avec elle pour qu'elle vous voie comme l'homme de sa vie ?... Eh bien quoi ? Elle avait un petit côté masochiste tout de même, c'était obligatoire pour être avec le brun ! D'accord, il n'était pas le pire des hommes avec elle, mais il n'avait pas forcément était un beau chevalier servant au début de leur relation, bien au contraire. Mais en même temps… Il n'était pas non plus un chevalier servant aujourd'hui, alors on pouvait dire qu'il restait fidèle à lui-même jusqu'au bout !... Hm ? Pardon ? Le cadeau qu'il avait à la main ? Mais non, ce n'est pas adorable, ni quoi que cela soit d'autre. C'était juste… Une intention pas trop mauvaise qu'il avait. Ahem. Enfin… C'était parce qu'elle avait gagné un cadeau, voilà ! Il n'y était pour rien le bougre, il était obligé ! S'il n'assumait pas ? Eh bien, cela dépendait. Il assumait d'être avec elle, mais assumer d'être gentil et attentionné, cela était un peu plus compliqué pour lui, il fallait bien le comprendre.

Quoi qu'il en soit, si Jolly n'assumait pas totalement de revenir avec un cadeau entre les mains pour sa belle, cela n'était pas une raison pour croire qu'on allait lui piquer. Ainsi, il ne perdit pas de temps en arrivant pour dégager cette énergumène qui pensait draguer sa chère Kyrielle. En même temps… Même s'il n'avait rien fait, il aurait fini par dégager non ? Avec un flingue pointé sur sa tempe, il y avait de grande chance, à moins qu'il soit complétement idiot. Ce qui était tout de même fort possible puisqu'il avait cru pouvoir draguer une demoiselle aussi armée. Il fallait être débile pour croire cela, non ? Mais bon, les italiens avaient un sérieux souci avec la drague après tout, c'était maladif chez certains, il suffisait de regarder Debito. Heureusement que Jolly n'avait pas ce tempérament. Une seule femme lui suffisait, par contre, il était hors de question qu'un autre type s'en approche, ce qui expliquait la vitesse à laquelle il avait dégagé ce type pour prendre sa place. Personne d'autre ne méritait d'être là d'abord, alors qu'il aille se faire voir chez les grecs. De plus, il avait un cadeau à lui faire et il voulait absolument voir sa tête ! Ben oui, c'était juste pour ça… Pour voir sa réaction. Même si comme elle n'était pas vraiment branché bijoux comme d'autres femmes, cela pourrait ne pas lui plaire. Mais au moins, Jolly aurait tenté le coup. Et à voir sa réaction… Il avait réussi non ?

Pendant un instant, le brun la regarda en silence, ne sachant pas trop si elle ne savait pas quoi dire parce que cela lui plaisait ou bien au contraire, parce qu'elle ne voulait pas le vexer en lui disant qu'il n'avait aucun gout ou au moins, ne connaissait pas les siens. Mais au moins, lorsque la demoiselle vint se prendre à son cou, il put au moins être rassuré. Souriant en coin, il passa ses bras autour de la taille de Kyrielle et la garda là, sur ses genoux pour la serrer tendrement. Qu'on puisse les voir ? Il n'en avait rien à faire, il était bien trop satisfait de la voir heureuse pour si peu. Même si elle était à la limite de pleurer… Ce n'était qu'un collier, il ne fallait pas abuser oh ! L'intention n'était pas du tout de la voir verser quelques larmes… La serrant doucement contre lui, il déposa donc un baiser sur son front comme pour la calmer un peu.

" De rien ma belle, pas besoin de me remercier. "

Ben… Oui, ce n'était qu'un collier oh, comme ce n'était qu'un Bazouka juste avant… En fait, Jolly était plutôt doué pour les cadeaux, mais pas pour recevoir les remerciements. Tout comme Kyrielle n'était pas douée pour en faire… Enfin… Si, mais elle avait du mal à articuler la pauvre, l'émotion sans nul doute. Il était doué pour lui faire perdre ses moyens, c'était beau non ? Mais le bougre fut vite pris à son propre piège lorsque la jeune femme lui demanda… Si cela était une demande en mariage. Hein ?! Mais c'était un collier, pas une bague ! Il n'avait pas mis un genou à terre, rien… Remarque….. Si cela comptait comme cela, il n'aurait pas besoin de mettre le dis genou à terre ultérieurement. Mais… Elle voulait vraiment se marier ? Si vite, maintenant ? Tout de suite ? Pour le coup, Jolly resta un instant bête devant cette phrase. Le pauvre, il lui fallait un instant pour encaisser oh ! Et puis, Kyrielle avait tout de même du mérite pour arriver à lui clouer le bec de la sorte, bien joué petite brune. Avant même qu'il est eu le temps d'avoir une réaction normale du coup, la jeune femme avait repris en précisant que c'était n'importe quoi…. Comment ça c'était n'importe quoi ? Il n'était plus assez bien pour elle tout à coup ? Elle n'avait plus envie ? Levant un sourcil devant cette affirmation, Jolly ne manqua donc pas de reprendre sur le ton de la plaisanterie.

" Oh, tu n'assume déjà plus ? Tu te dis que finalement, tu mérites mieux qu'un vieillard de mari ? "

Et bam, ni vu ni connu je t'embrouille ! Comment il avait inversé la situation là ? Il y a une minute à peine, c'était à lui que l'idée faisait peur et maintenant qu'elle avait fait marche arrière, il l'accusait de ne plus vouloir de lui comme époux. Des fois qu'il ne serait pas assez bien pour elle hein. C'est qu'il était doué pour tourner les choses comme il en avait envie le bougre et il le prouvait encore une fois aujourd'hui. Souriant en coin, Jolly garda donc la jeune femme contre lui tout en allant souffler doucement à son oreille.

" Tu ferais une jolie mariée pourtant. ~"

Ben quoi ? Il avait le droit de le dire oh, elle serait mignonne dans une robe blanche, avec un bouquet à la main et tout…. Et puis cela lui ferait porter une robe. Oui, cette excuse était débile, mais on s'en fiche après tout. Se décollant un peu d'elle, il regarda alors autour d'eux avant de changer radicalement de sujet.

" Tu voudrais aller quelque part en ville ou bien rentrer maintenant ? "

Car oui, il pouvait y avoir d'autres choses à faire à Nordia que de tuer des gens et ramasser des Bazouka… Du moins, Jolly osait l'espérer, ou la population locale ne ferait pas long feu. Il laissait cela dit le choix à la demoiselle. De toute façon, il avait décidé de passer la journée avec elle en prenant un train jusqu'à Nordia, alors autant s'y plier maintenant !

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥]

Revenir en haut Aller en bas

Non, mon boulot n'est pas dangereux, mais je veux te protéger quand même ![Pv : Jolly ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcana Famiglia  ::  :: Nordia :: Quartier des Affaires-