Partagez|

Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Sam 25 Avr - 21:56

Mais qu'est-ce que tu fais là encore pauvre fille ? C'était clairement une question que Cassidy pourrait se poser hein. Elle devait vraiment avoir pété les plombs ou être devenue complètement débile pour se pointer encore une fois à un rendez-vous donné par ce type. Ou alors… C'était Cassidy tout simplement, elle avait toujours fait n'importe quoi sans se soucier des risques et continuait visiblement sur cette lancé. Pourtant, cela se voyait que ce type était louche, non ? Même elle en avait conscience. La première, elle espérait récupérer ce qu'elle avait volé plutôt, sans succès bien sûr. La deuxième fois… Elle avait été curieuse tout simplement et puis le rendez-vous avait été fixé dans un bar à Tradimento, à savoir dans un endroit où elle serait allé d'elle-même de toute façon. Mais là tout de suite, c'était quoi son excuse pour se retrouver devant ce putain de lac ? Okais, il était très joli ce lac, il faisait beau et tout, mais… Mais non, elle n'avait rien à faire là ! La seule réaction logique qu'elle devrait avoir quand le Valentini lui disait quelque chose, cela devrait être de faire exactement l'inverse ou même d'aller se cacher dans le manoir Momento pour dire de lui échapper. Il était sûr ce manoir… Non ? (On va demander à Mimi si c'est difficile d'y entrer hein ~ ) Elle y était entré sans trop de soucis en fait lorsqu'elle cherchait tout simplement à faire son travail de cambrioleuse. En fait, le plus compliqué était d'en ressortir selon elle, même elle ne s'y était surement pas prise de la bonne manière après tout. Mais bon, le Momento faisaient peur, du coup, personne ne viendrait la chercher là-bas… Si ?

Elle se disait bizarrement que cela n'arrêterait pas cet homme violet s'il avait vraiment envie de lui mettre la main dessus et cela lui donnait un peu envie de tester pour voir ce qu'il en était. Oui, elle aimait vivre dangereusement cette fille, cela se voyait rien que par le fait qu'elle avait fini par venir là où on lui avait dit bien sagement… Elle était bien trop sage en fait, ou obéissante toute simplement. Cela faisait presque peur en fait, heureusement que l'italien ne lui avait pas dit de se jeter d'un pont hein ! Enfin… Cela, elle l'avait fait toute seule, même pas besoin qu'il lui dise, que c'était beau. Mais elle n'allait tout de même pas faire un plongeon dans ce lac aussi… Non ? Oh, allez savoir, il faisait beau après tout et… Non ! Hors de question Cassidy, t'es pas là pour te détendre, tu oublies tout de suite la baignade… Non mais oh. Mais elle était là pourquoi en fait ? Elle n'en savait rien, il fallait bien l'avouer, mais comme tous ce qui pouvait la perturber dans la vie, la jeune femme préférait l'ignorer. C'était plus simple pour ne pas se faire de soucis après tout. Assise tranquillement, adossé contre un arbre, la demoiselle faisait face au lac en dégustant une pomme. Ben quoi ? Il n'était pas loin de midi, elle avait faim la pauvre et comme le Valentini n'avait certainement pas prévu un pique-nique, il fallait bien qu'elle se nourrisse hein.

Quelle idée de décider qu'ils devaient se retrouver à cette heure-là franchement qu'est-ce qu'il lui passait pas la tête ? Cassidy aurait peut-être du redire quelque chose sur cette invitation plus que douteuse, mais compte tenu de la manière dont il avait amené la chose, la pauvre était resté un peu bête sur le coup. C'était quoi cette façon de lui souffler ça dans l'oreille franchement ? Et de se coller aussi près d'ailleurs… Il n'avait pas le droit d'empiéter sur son espace personnel de la sorte d'abord !... Comment cela elle aurait dû le repousser ? Mouais mais en fait… Elle avait d'abord cru qu'il voulait la balancer du toit la pauvre, du coup, lorsqu'il s'était contenté de la tenir contre lui, elle trouvait l'idée beaucoup plus plaisante bizarrement. Personne n'avait envie de sauter d'un toit hein, surtout qu'il n'y avait pas toujours quelqu'un en dessous pour servir de matelas bien moelleux à l'atterrissage. Et puis… Niveau trucs désagréables, il fallait bien avouer qu'il y avait pire qu'un beau mec vous soufflant à l'oreille hein. Même si ce dit mec était visiblement un cinglé de première… Mais bon, il avait été mignon… En môme. Parce qu'en adulte, il n'avait rien de très sympathique le pauvre, il aurait même tendance à faire un peu peur à Cassidy si elle était assez intelligente pour avoir peur. Oui, elle était folle et alors ? M'enfin, quelqu'un d'aussi adorable en enfant ne pouvait pas être si mauvais une fois adulte, si ? L'enfant n'était certes pas net, mais il avait un bon fond, contrairement à l'adulte qui ne semblait pas en avoir, mais alors pas du tout.

Du coup, après la soirée qu'elle lui avait fait passer en tant qu'enfant, c'était peut-être dangereux de venir jusqu'ici, non ? Dans un endroit où il n'y avait pas grand monde pour trouver un mec doué dans l'art de tuer d'après ce qu'elle savait… Là où il n'y aurait pas de témoins et même un lac pour engloutir le corps… Ok, elle était vraiment débile d'être venu jusqu'ici en fait, il faudrait vraiment que quelqu'un lui paye un cerveau pour noël un jour. Mais maintenant qu'elle était là, elle n'allait tout de même pas s'enfuir comme une voleuse, si ? Hm… C'était sa spécialité après tout, il fallait bien le dire, mais cela aurait vraiment été se donner la peine de venir pour rien à ce compte-là. Mais qu'est-ce qu'il lui voulait ce type à la fin ? Savoir pour qui elle bossait ? Mouais, ce n'était pas un secret et ce n'était pas non plus très intéressant d'après elle, elle ne voyait pas ce que cela pourrait lui apporter en fait. Du moment qu'il ne venait pas interférer dans son boulot, cela n'avait rien à voir avec lui, non ? Bref, ce type était un mystère et un véritable casse-tête pour la pauvre Irlandaise qui n'aimait pourtant pas trop réfléchit. Croquant une dernière fois dans sa pomme, elle regarda le trognon d'un air ennuyé avant de le balancer sans aucun scrupule derrière elle. Eh bien quoi ? C'était écolo ! Les graines allaient faire pousser un nouveau pommier et hop, le cycle de la vie continuait, c'était magique ! Et si quelqu'un se prenait dans la gueule son trognon de pomme ? Oh, mais pas grave, y avait personne dans le coin… C'était pas comme si elle attendait quelqu'un hein.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Mar 28 Avr - 17:38

Pourquoi lui avoir dit de venir ici ? Ben, en fait, aucune idée. Enfin j'entends par là qu'il ne savait pas trop pourquoi il lui avait dit de venir au Lac. Enfin voilà, le grand lac de l'île, pas de quoi se tromper quoi. Mais en fait, certainement que c'était un endroit tranquille qu'il désirait, pour parler avec elle. Cette jeune femme, malgré ses airs un peu bête, cachait des choses, beaucoup de choses. Et était certainement bien moins bête qu'il n'y paraît certainement. Et cela commençait à travailler ce pauvre Raffaelo qui sans explication se retrouvait avec une soirée de vide des plus total dans sa pauvre tête. C'était pas normal clairement, mais allez savoir si c'était ça le moins normal, ou l'excuse que Cassidy lui sortait tient... C'était quoi ces histoires de retour en enfance, de quoi se demander si elle ne consomme pas de la drogue la pauvre femme. C'est tout simplement impossible. Et pourtant, cet idiot y avait pensé et venant d'être c'était limite pas étonnant. Mais toujours aussi dur à avaler pour lui. Voilà pourquoi il avait préféré vite partir, rentrer et se mettre au calme dans son coin pour se reposer. Lui indiquant un lieu de retrouvailles à la va-vite, comme si c'était de toute façon évident qu'elle allait s'y rendre. Eh bien quoi ? Elle allait obligatoirement le faire non ? C'était une évidence, on ne lui refusait rien, et ce depuis toujours, quand ce n'était plus l'argent des autres qui faisait obéir, notre homme avait trouvés d'autres méthode pour faire écouter les gens, et le pire était certainement que cela marchait plutôt bien en fait. C'est donc au final plutôt confiant qu'elle allait bel et bien venir à l'heure prévu qu'il partit en direction de ce fameux lac. Ah ouais. Il avait oublié qu'il était quand même au milieu de nul part ce truc, pas loin, mais y a rien autours. Faut avouer qu'il est d'avantage un gars de la ville le Valentini. Faut dire que les gens et donc l'argent qu'il peut gagner y sont d'avantage.

C'est donc après s'être préparé à la va vite qu'il songea à partir. Il serait en retard, certainement, mais que voulez-vous. Parfois il pensait aux trucs, et parfois il y pensait à retardement. Pire encore, parfois il oubliait, mais il n'en était pas à ce stade va. Non sans relever ses cheveux avec une queue de cheval parce qu'il faisait plutôt beau, et donc un peu chaud, notre ex-militaire pris une voiture. Hm ? Non. Je ne dis pas qu'il payé un taxi, je dis bien qu'il a pris une voiture. Disons qu'il a commencé à marcher dans les rues, avant de trouver une voitures toute simple avec un brave type qui était prêt à lui laisser. Bon ok, il avait convaincu ce dernier à lui laisser sa voiture pour éviter de perdre quelques dents, mais c'est du détail ça non ? Lui il trouvait. Et c'est donc ainsi qu'il arriva tranquillement à cet endroit qu'il n'avait que peu l'habitude de côtoyer, pourtant il était un natif de l'île. Soupirant. Il sortit pour marcher tranquillement, oui ben, il était à la bourre par rapport à l'horaire qu'il donnait lui, mais fallait pas croire qu'il allait se mettre à courir hein. D'ailleurs, peut-être que c'était le karma qui lui faisait payer son manque d'éducation et/ou de politesse au choix hein, puisque qu'au détours d'un arbre alors qu'il se rapprochait du lac, une pomme lui tomba dessus. Enfin. Disons qu'elle se jetait dessus était plus correct. C'était quoi cette agression oh ! Et non me sortez pas que c'est Newton ou autre hein, le prenez pas pour un con ! De plus ce n'était même pas une pomme normale hein, mais un trognon pour être exact ! Attrapant cet objet qui avait osé se jeter sur lui ainsi. Sa mine laissait présager qu'il comptait bien faire comprendre à la responsable de ça, qu'on ne jetait pas des trognons de pommes sur lui. D'un pas un peu plus décidé, il déboula donc devant... Eh bien. La jeune femme tient. Elle était bien là, en train de l'attendre. Et c'est donc sans le moindre scrupule qu'il lui balança le trognon de pomme, qui fit un petit rebond sur le sommet de sa tête. Nan mais oh. Oui. Parfois, il réagissait comme un gamin, mais qu'elle soit contente tient, quelqu'un d'autre il lui aurait fait avaler le trognon net...

- Allez debout, lève tes fesses non mais. D'où tu m’accueille ainsi ?
Il la regarda un instant avant de se détourner pour se rapprocher à nouveau du lac. Pour une fois qu'il comptait pas courir partout... Enfin je crois. Suis moi pff.

Fixant au loin. Il voulait vraiment juste la faire se lever pour faire quelques pas. On va dire que c'était la suite de la punition hm ? Mais bon. Peut-être devrait-il dire pourquoi il voulait la faire venir. Aussi étrange que cela puisse paraître, c'est parler. Du moins c'était surtout elle qui devrait parler, il allait poser des questions quoi. Son regard clair se posa sur ceux de la brune. Avant d'ajouter avec l'air le plus désinvolte qu'il pouvait sortir.

- Pff. Ouais bon. Faut qu'on cause, tu m'as sortie de la merde la dernière fois. Je vais mettre ça sur le compte de la fatigue. Ouais c'est ça rassure toi mon Raffy. Alors s'est passé quoi ce soir là ? Ah ouais. Et parle moi de toi. En fait j'veux savoir pour qui tu travailles exactement.

Il aurait pût dire tout simplement livre moi tous tes secrets et ça serait plus rapide je crois. Mais en tout cas. Pour prouver qu'il était pour un fois du genre à écouter les autres, il s'était accoudé sur son épaule pour la regarder avec un sourire en coin. Oui. Monsieur se permet des approches et gestes qu'il veut, alors laissez-le tranquille ! Il attendait. Même pas un bonjour ça va en fait... Il aurait pût le dire. Mais il avait un peu -beaucoup- souvent tendance à oublier parfois les marques de politesses. Suffit de voir comment il avait débarqué pour lui piquer son gâteau la dernière fois tient... Mais pas d'entourloupe cette fois ! En tout cas. Il resta ainsi. Oui Cassy, je crois que t'es venue que pour ça. Enfin... Je crois ? Personne pour déconcentrer personne en tout cas ! Mais en fait. Ce con n'avait même pas songé à manger -c'est ça de ne pas prendre les repas à des heures normaux- du coup. Il avait faim ! Crotte. Son ventre protesta...

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Jeu 30 Avr - 18:21

Poireauter pour attendre un mec avec qui l'on sort, c'était courant. Toutes les filles faisaient cela après tout, mais attendre quelqu'un sans trop savoir pourquoi… C'était un peu ridicule non ? Pourtant, c'était bien ce que faisait Cassidy à cet instant. Un type plus que louche lui avait dit de venir à tel heure à tel endroit et elle, bien sagement, elle l'attendait donc sans même se plaindre. Il faudrait peut-être qu'elle arrête d'être aussi docile un jour, non ? Pas sûr, c'était dans sa nature après tout et cela lui évitait tout de même quelques soucis… Et lui en attirait certainement tout autant en fait, mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie après tout. De toute façon, Cassidy était bien trop curieuse pour refuser de venir voir ce que ce type violet le voulait. Cela ne pouvait pas être bien grave après tout non ? Il ne devait pas vouloir trop lui en demander le pauvre depuis qu'il pensait qu'elle était folle… Quoi que non, pas vraiment folle en fait, juste un peu drogué sur les bords. Mais pourquoi les gens avaient tendance à croire qu'elle prenait des choses bizarre sérieusement ?  C'était son comportement normal, elle avait toujours été comme cela… Puis elle n'était pas si bizarre, si ? Mouais, lorsqu'elle voulait expliquer à un mec qu'elle l'avait transformé en gamin grâce à un gâteau et avait vécu des tas d'aventures avec lui alors que lui ne s'en souvenait visiblement pas, on pouvait comprendre qu'on pense qu'elle planait sévèrement hein. Peut-être aurait-elle du mentir en fin de compte, mais il fallait bien avouer que la pauvre ne voyait pas vraiment quel mensonge crédible elle aurait pu sortir à un homme qui a l'habitude de cela. Après tout, mentir au premier venu un peu bête sur les bords, c'était facile, mais mentir à quelqu'un qui passait son temps à embrouiller les autres, c'était nettement plus compliqué.

Cassidy non plus ne croyait pas les mensonges après tout… Enfin… Pas tous, il fallait être crédible quoi. Mais en même temps, comme le Valentini ne voulait rien lui dire, on pouvait au moins être sur qu'il ne lui mentait pas, c'était logique. Etrangement, elle en avait plus apprit sur lui lorsqu'il était gamin qu'en tant qu'adulte… Sauf que le gamin ne pouvait logiquement pas lui parler de la vie de l'adulte, le mystère restait donc presque entier sur lui. Tous ce qu'elle savait, c'est qu'il venait d'une famille noble et plutôt importante de l'île. Mais cela n'expliquait pas ce qu'il foutait habillé en militaire et pourquoi il s'intéressait à ses talents de voleuse. Allez savoir, peut-être qu'il s'ennuyait à mort le pauvre. Un peu comme Cassidy à cet instant précis en fait, la pauvre n'avait rien à faire à part s'acharner sur sa pauvre pomme et très vite, il ne lui resta plus que le trognon qu'elle balança dans la nature. Bon ça, c'était fait, elle faisait quoi maintenant ? Etrangement, elle n'eut même pas besoin de se poser la question, puisque très vite, un homme violet arriva devant elle pour… Lui balancer son trognon sur la tête. Que… Quoi ?! Il était sérieux là ? Eh oh, si elle l'avait balancé, c'était qu'elle n'en voulait plus hein, inutile de lui rapporter comme un bon toutou donc ! Faisant de gros yeux, Cassidy regarda un instant l'homme devant elle, avant de baisser son regard vers le trognon tombé sur le sol et puis enfin… De réagir ! Bravo pour le temps que cela lui a pris…

" Mais….. Aieuh ! "

Ouais, tout ça pour ça…. C'était tout à fait le genre de réflexion intéressante dont on ne pouvait pas se passer hein. Mais bon, la pauvre était surprise, elle ne s'attendait pas à une arrivé comme ça et surtout pas à revoir un jour son trognon de pomme. Pff, il allait lui sortir qu'il était écolo ou quoi ? Mais visiblement non, il était juste mécontent de l'accueil le bougre, comme s'il aurait fallu lui préparer quelque chose de spécial ou bien ou bien être particulièrement heureux de son arrivé. Eh bien… Le pire, c'est que Cassidy aurait peut-être été un minimum contente s'il ne lui avait pas balancé un truc dans la tête. C'est fou comme ça se joue à rien des fois…  Mais visiblement peu encline à obéir directement aux ordres qu'il lui aboyait pour une fois, la jeune femme ramassa le trognon de pomme en ronchonnant et lui fit part de sa réponse tout en… Creusant un trou. Oui, elle était vraiment en train de creuser pour enterrer le trognon. Ben quoi ? Cela ferait un joli pommier et au moins, personne ne viendrait plus lui balancer dans la tête comme cela.

" Mais c'est quoi cette arrivée oh ? Tu te prends vraiment pour un colonel toi hein…. Bon si tu veux. "

… Ouais, tout ça pour lui dire oui à la fin, cela valait franchement le coup de ronchonner hein. Très crédible vraiment. Tapotant la terre sous quoi reposait maintenant son cher trognon de pomme, paix à son âme, la jeune femme se releva donc en oubliant pas d'emporter son sac et son ombrelle. Eh ouais, elle n'allait tout de même pas sortir sans arme hein…. Ahem, bref. S'approchant du jeune homme, elle lui lança tout de même un regard méfiant car il fallait bien avouer que de se retrouver au bord d'un lac avec quelqu'un dont on ne connait pas les intentions est tout de même un peu flippant hein. Il pouvait avoir l'idée de la jeter dedans allez savoir ! Bon, un peu con vu qu'elle savait nager, mais cela pourrait être sa vengeance pour l'autre jour, ou alors, il pouvait l'assommer avant de la jeter dedans, auquel cas elle nagerait beaucoup moins bien. Mais elle n'avait rien fait pour lui donner envie de la tuer… Si ? Allez savoir. Mais visiblement, le Valentini voulait seulement lui parler, puisqu'apparemment, elle lui avait un peu dit de la merde le dernier coup… Eh ! Elle ne lui permet pas hein, pour une fois qu'elle disait la vérité et toute la vérité, on n'allait pas lui reprocher hein ? Mais en plus, monsieur se permettait de venir l'interroger sur elle, pour savoir sur qui elle travaillait etc…. Non mais… Il était flic en fait, c'est pas possible. C'est pour ça qu'il lui avait confisqué l'objet qu'elle avait volé et qu'il avait voulu la voir à l'œuvre, il voulait des preuves contre elle ! … Ah ouais mais non, pas crédible, les flics ne tuent pas des gens… Enfin… Non ? Au moins, elle pouvait commencer par lui expliquer la dernière soirée qu'ils avaient passée ensemble, le reste, elle verrait plus tard.

" Mais… T'es vraiment une tête de mule en fait. Je te l'ai dit ce qu'il s'est passé, t'as bouffé un gâteau zarbi qui venait de là ou je bosse et pouf, t'étais un gamin. Un gosse de riche beaucoup trop gâté qui mène la vie dur à ses gouvernantes et monte sur le toit pour jeter des trucs sur les gens lorsqu'il est puni… Tu étais plutôt mignon en fait comme ça. "

Presque songeuse, la jeune femme fit tourner son ombrelle tranquillement tandis que l'homme était accoudé sur son autre épaule. Rien à faire, il était tellement plus gentil lorsqu'il était enfant… Bon, il n'était pas spécialement méchant en adulte en fait, Cassidy l'aimait bien au fond, mais il était tout de même plus casse pied… Comme lorsqu'il voulait savoir des choses. Et plus dur à comprendre aussi, car un gosse au moins, c'était simple. Une tarte, un pot de glace et hop, t'es son meilleur ami alors que lui… Le regardant à nouveau, la jeune femme approcha gentiment son visage afin de lui répondre pour le reste.

" Après te parler de moi… Pourquoi ? T'es un flic ou un psy ? Je n'espère pas pour toi, les deux ont toujours eu beaucoup de mal à me suivre. "

Comment cela elle ne répondait pas à sa question ? Ben non, elle n'avait pas envie là tout de suite, mais en plus, elle se payait le luxe de lui faire un charmant sourire en coin. Eh bien quoi ? Elle avait le droit de s'amuser non ? Mais un bruit assez étrange attira bientôt son attention, celui d'un ventre qui gargouillait… Pas le sien bien évidemment, mais celui du Valentini. Ah ah, en voilà un qui a sauté un repas ! Sans perdre son sourire, l'irlandaise fouilla dans son sac pour en sortir une nouvelle pomme qu'elle lui tendis avant de se rappeler qu'il lui avait bien précisé de ne rien lui rapporter cette fois… Haussant les épaules, elle se décida donc à croquer dedans avant de lui donner.

" Tu vois, j'ai rien emporté d'empoisonné cette fois, vas-y de bon cœur. "

Ben quoi ? Au moins, elle n'allait pas lui faire un remake de blanche-neige. Ce serait bête d'avoir à l'embrasser pour le réveiller d'un profond sommeil hein… Très.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Lun 4 Mai - 19:45

En fait, il savait pourquoi il l'avait fait venir ici. Après mûre réflexion, bien que cela soit la troisième fois qu'il la voyait, notre homme n'en savait en fait absolument rien sur cette femme. Mais alors rien du tout. Juste qu'elle était Irlandaise, son nom et prénom et qu'elle était cambrioleuse de profession. Faut avouer que sur le coup il n'avait pas trop cherché à en apprendre d'avantage sur elle. Étant du genre à se limiter à bien peu parfois, le Valentini avait dût se dire qu'il n'avait pas besoin d'en apprendre d'avantage sur sa personne, que c'était largement suffisant pour l'exploiter comme bon lui semblant, à un peu à la façon d'un profiteur oui. Mais finalement après mûre réflexion, et sachez que oui, il y avait réellement réfléchis le pauvre, notre homme avait donc décidé qu'il apprenne à la connaître d'avantage. Elle n'était pas aussi simple qu'elle voulait bien le montrer. Dans un sens on pourrait dire qu'elle cachait bien son jeu, après sur le principe elle se contentait d'omettre certains détails hein. Et certainement à juste titre, chose que notre homme ne sait pas forcément faire, mais parfois se faire discret est le meilleur moyen de s'en sortir dans la vie. Hein monsieur Raffy ? … Laissez tomber en fait. Irrécupérable. C'est pour ça que le bougre s'était certainement sentit obligé d'un peu l'agresser en arrivant. La pauvre. Elle ne disait rien, elle venait sagement au rendez-vous sans trop se poser de question, poireautait même un peu le temps que monsieur veuille bien venir. Tout ça pour se manger une pomme. Enfin un trognon de pomme. Le pauvre trouverait le moyen de dire que c'était de sa faute à elle, qu'elle n'avait qu'à pas balancer ça sur lui. Comme si elle l'avait pris pour cible. Enfin bon, tant que c’est des pommes qu'il lui balance et pas des grenades, ça va je suppose ? On va dire ça. Attendant qu'elle veuille bien lever ses fesses pour le rejoindre parce que... Oui elle devait être à côté de lui pour parler, c'est comme ça la vie. La femme prit même la peine d'enterrer le trognon de pomme. Levant un sourcils en la regardant faire de loin sans dire un mot, notre homme haussa les épaules. On va dire que comme ça il n'allait finir sur la tête de personne d'autre hein.

D'ailleurs sa remarque comme quoi il se prenait réellement pour un colonel ne pût que le faire sourire en coin. Si elle savait. Il avait depuis toujours eut les habitudes d'un petit chef, mais faut dire qu'il avait aussi réellement occupé se poste ! Eh eh. Mais ça elle ne le savait pas. Elle ne savait rien de lui, parce qu'il ne raconte sa vie à personne, on n'a pas à le savoir et... Et en fait j'ai rien dis. Sérieusement quoi. Sa tête semblait donner l'impression qu'il s'était carrément mangé une claque en pleine fasse le pauvre. Il demandait des détails sur la soirée, espérant qu'une nuit de sommeil et tout allait lui remettre les idées en places la pauvre et lui éviter de dire des bêtises. Mais en fait non. Alors de un elle recommençait avec son gâteau qui change en enfant, mais en plus elle était capable de lui raconter son enfance ! Enfin, en gros qu'il était un gosse de riche et faut avouer que si on ne le connaît pas, on ne pense pas forcément à ça, enfin... Il ne vit plus dans un manoir depuis bien longtemps maintenant. Avec sa pauvre mine décomposé, il la regardait bêtement... Hein ? Mignon ? En fait réflexion faite elle ne parlait pas d'un autre enfant ? Mouais. Ce serait bidon de donner ça comme excuse pour ne pas la croire en fait, on va juste partir du principe qu'elle est bizarre dans sa tête c'est tout ! Tentant de se reprendre, sans pour autant bouger de cette place qu'il semblait bien aimer, c'est à dire se servir d'elle comme accoudoir, il se racla légèrement la gorge.

- … Ok. J'serais bien tenté de te dire d'arrêter la drogue tout de suite, mais. D'où tu sais que j'avais des gouvernantes à malmener et que je suis un gosse de riche ? T'as demandé ça à qui ? Pfff.
 
Il semblait s'énerver tout seul à force de voir qu'on en savait plus sur lui-même, que lui sur les autres. D'un œil presque suspect, il l'observait, le pire c'est que soit elle cachait très bien son jeu, mais elle n'avait à son sens actuellement pas la tête d'une menteuse. Après, j'ai envie de dire que si quelqu'un est un excellent menteur, on à tendance à ne pas le savoir quand il le fait. Mais bon. Là. Si elle voulait attirer son attention, elle l'avait fait. Parce que oui, cette femme savait un minimum son ancienne vie et selon lui c'est clairement pas rien, et en plus elle rendait les gens enfant. Ok. C'était une sorcière ou quoi ? Le pauvre homme n'eut pas le temps de pousser sa pensée un peu plus loin que là voilà en train de le traiter de psy et de flics, esquivant du coup toute réponse. Bien, ça c'est pas cool et puis franchement, le traiter de flic, je crois que c'est l'une des choses les  plus amusante qu'on ait pût lui dire. Il éclata d'ailleurs sans gêne de rire à ses propos.

- Ahah ! Flic ? Sérieusement ? Psy ? J'sais pas où tu vas chercher ça, mais c'est bien la première fois qu'on me la fait celle-là ! Absolument pas ma belle, tueur à gage c'est largement suffisant tu sais.

Eh bien quoi ? Il gagnait plutôt bien sa vie comme ça, pas de quoi le plaindre, voilà bien longtemps qu'il n'avait pas été demander de l'argent à sa meilleure amie tient. Mais visiblement ne pas être dans le besoin d'argent ne l'empêchait pas d'avoir la dalle, puisque son ventre s'exprima au lieux de sa bouche, pourtant il en avait des choses encore à dire à cette femme. Mais visiblement elle eut pitié de ce pauvre Raffy, puisqu'elle lui offrit une pomme en guise de repas. Quoi encore les pommes !? Suspicieux, en même temps elle avait parlé de le transformer en gamin en mangeant un gâteau plus tôt aussi hein, la brune eut le bontés de croquer dedans pour prouver sa bonne foie. Mouais. La fixant avaler son morceau de pomme tranquillement, ce n'est que lorsqu'elle l'eut avalé, qu'il prit la dite pomme. Pour la regarder un instant, d'avant de hausser les épaules et commencer à la manger à grandes bouchés. Tout en mâchant et croquant la chose. Il lâcha alors.

- Mouais... M'enfin ça ne répond pas à comment tu sais tout ça et à ton histoire de gâteau. Ni même sur qui tu es, alors tu va parler de suite hein.

Et c'est alors qu'il continuait de manger sa pomme tranquillement, au point qu'il n'en reste plus qu'un trognon et qu'en tant que type sympathique, il eut pour superbe idée de lui remettre dans la main. Ben quoi ? Elle aimait bien planter les trognons visiblement ! Ok je sors. Mais c'est étrangement à ce moment là qu'il eut une idée. Du moins, il pensait subitement à l'autre mec bizarre et bourré qu'il avait pût voir, ce qui lui fit claquer des doigts.

- Hey mais ! Tu bosserais pas pour cette mafia bizarre là ! Avec des pouvoirs et tout ! C'est ça ? T'as un super pouvoir ? Dis moi tout Cassy ! Bon ok ok. J'sais pas trop ce que tu sais ou autre sur ma tronche, mais je suis prêt à te répondre à une question, alors dis tout.

Non tu ne rêves pas, il était bel et bien en train de lui appuyer de façon répéter sur la joue avec son index. Oui subitement c'était très intéressant comme conversation. Mais lui aussi avait déjà vu des types bizarre oh ! Un type qui pouvait rendre les gens heureux, c'est dangereux ce genre de truc, après on affiche un sourire d'idiot... C'est le comble. Mais en tout cas, le voilà penché près de son visage pour également la fixer avec ce regard lourd de sous-entendu. Allez tu vas passer à table Cassidy et tout dire à ton grand ami Raffaelo ! Parce que oui, il est son ami ami maintenant. Et il était gentil de carrément proposer un truc en échange oh ! Accepte cette bonté divine ! Ahem. Ben quoi ? Sa vie devait forcément l’intéresser...

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Mer 6 Mai - 21:03

Le masochisme prenait des formes très diverses et variées quelques fois, on en avait encore la preuve ici avec Cassidy… Mais qu'est-ce qu'elle foutait là sérieux ? Elle n'avait pas un genre d'instinct de survie qui lui disait de se tenir trèèèès éloigné de ce type ? Parce que bon, ok la première fois elle avait l'espoir de récupérer l'objet qu'elle avait volé plus tôt et la deuxième fois, elle avait du veiller sur lui après l'avoir transformé en gamin presque innocent… Mais c'était quoi son excuse pour retenter une nouvelle fois l'expérience hein ? Les deux premières fois ayant été plus ou moins chaotique, il n'y avait aucune chance pour que cette fois, tout se passe sans encombre… Si ? C'était possible ? En connaissant les deux énergumènes ici présents, on pouvait en douter fortement, mais bon… Ils devaient être capables d'être sage et de ne pas attirer les ennuis de temps en temps. Ou du moins, il fallait l'espérer. Seulement voilà, avec un emmerdeur de première et une fille ayant un contrat avec une carte bizarre qui porte la poisse, c'était peut-être un peu trop demander. La preuve, Cassidy avait déjà été mortellement blessé ! Enfin… Blessé quoi… Elle s'était pris un trognon de pomme sur la tête… Si si, ça faisait mal et tout, elle aurait peut-être une marque même ! Bon, ou pas, mais laissez-là donc tranquille avec sa tendance à tout dramatiser. Au moins, maintenant qu'elle avait planté ce pauvre trognon, elle était certaine qu'aucun innocent n'allait se le prendre sur la tête de nouveau. Ce serait dommage hein ? Bon, elle aurait aussi pu le balancer sur la tête de l'homme, mais pour être francs… Elle doutait vraiment d'avoir le dessus en lançant ce genre de jeu, donc mieux valait ne pas tester.

A la place, la jeune femme préféra le rejoindre pour discuter, même si c'était à ses risques et périls… Non ? Ah ben non, en effet, il avait l'air d'être très sage le bougre pour le coup et ne cherchait en rien à la noyer dans le lac. Bon, il s'appuyait un peu sur elle comme s'il avait du mal à supporter sa jeunesse, mais booon… Il y avait pire dans la vie non ? Cassidy aurait bien fait pareil, mais son épaule était un peu hors de portée pour elle… La poisse d'être petite hein. Mais sans trop se faire prier, la jeune femme s'était donc lancée dans l'explication de leur dernière soirée passé ensemble… Parce que oui, en plus d'être un emmerdeur, il était buté le bougre et ne voulait pas accepter ce qu'elle disait comme parole d'évangile. C'était pourtant quelqu'un de confiance voyons… Enfin des fois… Avec lui elle avait la flemme d'inventer des bobards on va dire, car elle se doutait bien qu'il était du genre à les déceler assez vite et comme elle ne voyait pas trop l'intérêt, elle ne s'en donnait donc pas la peine. Mais encore une fois, l'homme violet trouva le moyen de se montrer septique devant ce résumé… Lui parlant encore une fois d'arrêter la drogue d'ailleurs. Non mais c'était fini oui ? L'alcool ok, mais la drogue elle n'y touchait pas hein, ce n'était pas de sa faute si elle n'arrivait pas à raconter des choses étranges de façon à être cru la pauvre. Mais au moins, elle semblait avoir fait mouche en parlant de quelques détails de l'enfance de notre homme, ce qui avait au moins eu le mérite d'attirer sa curiosité. Eh eh, c'est qu'elle avait des preuves hein ! Enfin, le peu d'information que lui avait donné le gamin en tout cas… Ce qui suffit à lui faire afficher un sourire en coin très sûr d'elle tandis qu'elle lui répondait avec malice.

" Au choix. J'ai demandé à mon dealeur, ou bien c'est petit Raffy qui était très content de me raconter combien il était important. "

Donc, à moins que le dealeur imaginaire de Cassidy soit très proches des Valentini… Il avait compris quoi. Cette pauvre Cassidy ne faisait qu'être parfaitement honnête, alors qu'il accepte donc ce qu'elle disait comme argent comptant et lui dise merci d'avoir joué les nounous parfaites. Enfin bon, Cassidy n'attendait pas vraiment de merci, mais qu'importe. Mais déjà qu'il ne la croyait pas quand elle lui racontait quelque chose, il voulait en plus avoir des informations sur elle. Pourquoi faire ? Ils avaient pas gardé les moutons ensemble hein, il n'avait pas besoin de savoir pour qui elle bossait etc, alors que lui-même ne voulait rien lui dire ! Ah si… Pour le coup, il voulait bien dire qu'il était tueur à gages, ce qui était déjà une avancé même si Cassidy ne voyait pas trop comment on passait de gosse de riche à tueur à gages… Une passion certainement. Elle ne jugeait pas bien sûr, pas du tout même, mais elle était juste curieuse d'apprendre cela. Mais du coup… La bonne qu'il avait tuée l'autre jour quand il était avec elle, elle devait lui payer ce meurtre ou bien ? C'était du loisir ou il espérait une rémunération ? Ok, c'était débile de se demander cela mais bon, ce soir-là il lui avait bien fait perdre son foutue poignard, du coup… Ils étaient à égalité voilà. Semblant réfléchir un instant, elle finit par lâcher tout simplement.

" Effectivement, c'est une bonne situation. Surtout sur une île où tout le monde veut la tête de tout le monde je suppose. "

Euh… Non Cassidy, une bonne situation, c'est quand un homme est médecin ou avocat. Tueur à gage, c'est juste bon pour prendre un max de frics avant de crever jeune. Mais bon, laissez-là avoir la vision de la vie dont elle avait envie hein, ce n'était pas comme si elle avait un métier normal elle. Cela ne changeait en rien la vision qu'elle avait de lui en fait… Il n'était même pas plus effrayant à cause de cela, c'est pour dire ! La preuve, elle lui donna même gentiment une pomme certifiée sans poison parce que le pauvre petit avait faim. Eh bien quoi ? C'était bien d'être généreux dans la vie et Cassidy trouvait de toute façon très disgracieuse la manière dont son estomac gargouillait pour montrer son mécontentement. Mais même avec le ventre plein, monsieur violet n'en devenait pas plus sympathique, il trouvait même encore le moyen de se poser des questions bizarre. Comment les gâteaux transformaient les gens en gamins ? Mais elle n'en avait strictement aucune idée hein ! Si elle était capable de faire ce genre de chose, elle se ferait sorcière et non voleuse hein. (Parce que dans la vie, on choisit comme dans les rpg.) C'est pourquoi cette nouvelle vague de question ne fit que lui arracher un soupir agaçait. Elle n'allait tout de même pas passer sa journée à lui raconter les mêmes choses idiotes jusqu'à ce qu'il veuille bien la croire, si ? Hors de question non ! Mais alors qu'elle allait s'affirmer et lui dire, elle fut distraite par un nouveau trognon de pomme, cette fois-ci posé dans sa main… Mais… Elle n'était pas sa poubelle hein ! Lui lançant un regard assassin, elle lâcha un charmant "tu fais chier." et semblait décidé à aller enterrer ce pauvre trognon à son tour lorsque notre homme sembla avoir l'idée du siècle !

Ou du moins faire le rapprochement entre elle et une mafia bizarre… Oui en effet, la mafia la plus bizarre de l'île, il avait fallu qu'elle tombe dedans hein, vu qu'elle avait la poisse. Mais comment il savait tout ça lui d'abord ? Et pour les pouvoirs ? Oulà, il y avait des cons qui ne savaient pas tenir leurs langues apparemment… Ou leurs pouvoirs, tout simplement. Mais en plus de lui tripoter sauvagement la joue (agression du siècle si si) notre homme lui proposer de lui apprendre une chose sur lui en échange de… De toutes les autres informations sur elle en fait. Ok, c'était équitable ça peut-être ? Non, mais on ne pouvait pas dire que c'était surprenant hein. Gonflant les joues pour le dissuader d'appuyer dessus à répétition dans un premier temps, la contractante de l'étoile sembla un instant réfléchir avant de lui répondre l'air contrarié.

" Comment tu sais que les Momento sont bizarres hein, tu en connais ? Et puis les pouvoirs… Ah ah, c'est une légende ça voyons, comme les gâteaux qui transforme les gens en gamin. Tu voudrais que je fasse quoi franchement ? Que je passe à travers les murs ou une connerie du genre ? Pff… Puis d'abord, je ne dirais rien tant que tu n'auras pas promis de répondre à au moins autant de questions que moi et… De me payer la robe que tu me dois ! "

Oulà, Cassidy qui voulait négocier… Une catastrophe quoi, cela n'avait jamais été son fort vraiment et cela se voyait assez bien. Mais pour essayer de paraître la plus sérieuse possible, la jeune femme balança son trognon de pomme pour croiser les bras l'air décidé. Et elle maintint cette position jusqu'à ce que… Le buisson derrière se plaigne d'avoir reçu un trognon de pomme sur la tête. Pardon ? C'était quoi ça, un buisson qui parle ? Par reflex, la jeune femme bondit et se plaça derrière le Valentini pour plus de sécurité tout en brandissant son ombrelle comme s'il s'agissait d'une arme de défense particulièrement évolué et menaçante. Ok, c'était ridicule. Mais sûrement moins que le type qui sortait de derrière le buisson pour se plaindre qu'ils interrompaient un pique-nique romantique et tout avec leurs détritus. Euh… Ok, elle ne pouvait pas vraiment dire pour Raffaelo, mais de son côté en tout cas, la demoiselle n'en avait rien à faire. Tous ce que lui inspira les mots pique-nique romantique, c'était qu'il y avait surement des choses bien plus appétissantes à manger que des pommes. Voilà pourquoi elle reporta son attention sur le Valentini en ignorant clairement l'autre homme.

" J'aimerais bien des sandwichs moi… Et je suis bien plus bavarde l'estomac plein. "

Sous-entendu, viens mon pote, on leur pique leur repas. Ben quoi ? Ils avaient faim, ces deux cons avaient visiblement de quoi manger… Il ne fallait pas être un géni pour faire le lien hein. Après, s'il n'avait pas envie de l'aider sur ce coup, elle pouvait toujours leur chiper un truc et se barrer comme une voleuse hein, mais bon… C'était mieux de leur faire peur certainement, et le Valentini était mieux placé pour faire ça. C'était donc une bonne idée de s'associer !

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Ven 8 Mai - 21:42

C'est parfaitement normal de vouloir d'avantage connaître la personne non ? On ne pouvait pas le reprocher à notre Valentini pour une fois, lui qui est toujours du genre à s'en foutre royalement des autres, au moins ce n'était pas le cas. Sur le coup ouais, peut-être qu'il n'aurait rien retenu d'autre d'elle qu'elle faisait partie des belles femmes visuellement, mais aussi qu'elle était une cambrioleuse. Ouais, y avait que ça d'important. Il se disait qu'il pourrait exploiter alors ses talents et s'il avait l'occasion essayer éventuellement de la draguer comme il aurait pût le faire avec n'importe quelle femme qu'on pourrait considérer de belle. Mais non, finalement c'est plus que ça, il voulait réellement en savoir, plus, parce qu'en plus cette fille en cachait bien plus qu'on ne pourrait le croire sur elle. On pourrait penser que c'est une pair de sein sur un buste et des jambes, c'est tout. Mais lors de leurs dernière soirée, faut avouer qu'elle avait éveillé un tout autre intérêt chez lui, et croyez-le ou non, même si c'est dit de façon terriblement maladroite c'est un compliment de sa part. C'est pourquoi il l'avait une nouvelle fois invité et cette fois, c'était même pas dans l'optique de lui parler boulot ou de la draguer ou la mettre à l'épreuve. Nan, à l'origine c'est juste parler. Après faut avouer qu'on ne sait jamais trop ce qu'il se passe dans l'esprit de notre homme et vaut mieux se méfier. D'ailleurs la jeune femme semblait en avoir prit de la graine, ou peut-être s'habituait-elle tous simplement à la présence de notre homme, à tel point qu'elle était parmi celles capables de rester calme et maître -plus ou moins hein c'est lui le chef nan mais oh- maître d'elle-même. Bref, pas une petite proie terrorisés. Cela ne semblait d'ailleurs pas l'affecter plus que ça qu'il soit un tueur à gage... Bon c'était peut-être une évidence mais.. Voilà. Faut avouer qu'elle était bien une des rares à ne pas avoir eut la moindre réaction en apprenant que c'est un tueur sans foie ni loi. Eh bien eh bien. Il se serait ramolli ? Nan, pas moyen c'est elle qui est folle, la preuve il n'arrête pas de dire qu'elle consomme de la drogue, mais étrangement, et malheureusement presque, plus le temps passait, plus ce sourire sûre d'elle et ce qu'elle disait le poussait à la croire. Bon sang. Lui un môme c'est possible ?

Toujours un peu dubitatif, il ne répondit cependant pas, gardant alors cette raison comme étant l'excuse de la soirée. Le pire, c'est qu'au final, en y repensant cela lui semblait presque logique. Ben ouais. Il avait croisé un taré capable de lui faire changer d'humeur à cause d'une carte magique donc bon. Et puis si ça se trouve c'était son pouvoir à elle ! Oh. Dans ce cas ce serait encore plus intéressant en fait, une belle femme avec un pouvoir à exploité. Ah ah, mais parfait, rien à faire, elle n'arrivera jamais à se défaire de lui ! Au moins, il eut la confirmation qu'elle travallait pour une Mafia. Bon, déjà c'est un bon point, bien qu'il se fiche bien totalement des différentes mafia qui peuvent se taper sur le coin de la figure, on peut dire que c'est encore mieux que d'avoir un simple voleur de rue hein. Donc... Elle pouvait parfaitement avoir un pouvoir... Eh eh bingo. Là voilà en train de se demander d'où il savait ça. Cette fois-ci, c'était au violet d'afficher un sourire sûr de lui et supérieur, tout en la regardant de haut, parce que oui, lui aussi pouvait savoir des choses, et pas que besoin qu'elle parle ! Oui parce que d'après ce qu'il avait compris, c'est le mini lui qui avait eut la langue trop pendue, ce qui lui fit se demander ce qu'il avait bien pût raconter. Mais bon... Ne pas parler de ça de suite, faut garder l'avantage qu'il a sur elle ! D'ailleurs, il aimait bien comprendre les choses comme il voulait, ou alors les déduire comme il veut au choix. Hochant alors la tête tout en finissant sa pomme, finalement c'était bien plus marrant qu'il n'y paraît de parler avec elle.

- Ah ah. Ok, alors je pars du principe que ton pouvoir consiste à passer à travers les murs. Fit-il en tapotant la tête puis en lui léguant cette pomme. Je sais que tu t'intéresses fortement à moi, alors soit. Je suit gentil. Par contre la robe tu peux te faire mettre, je ne te dois rien du tout.

Ah ben, fallait pas pousser, il était pas devenu tout mignon tout gentil d'un coup. Il fallait qu'elle lui apporte la preuve qu'il lui devait, et peut-être que cela ne suffirait pas, dans ce cas il faudrait innover pour qu'il le veuille bien. Et puis d’abord, en quoi c'était un problème pour elle une robe. Il leva les sourcils avec un air qui voulait absolument tout dire soit, tu te fiches de moi ou quoi ?

- Et puis franchement, d'où t'arrêtes pas de me réclamer de te payer une robe alors que de un tu bosses dans une Mafia. Et de deux, t'es une cambrioleuse. Pff. J'vais finir par douter de tes compétence.

Lâcha-t-il tout en fixant d'un air désintéressé ce trognon de pomme volant. Décidément, c'était la saison ou quoi. Visiblement oui, puisque quelqu'un d'autre se l'était prise. Quelqu'un d'assez peu ravi d'être interrompu dans un pique-nique. Pardon.. ? Levant cette fois-ci qu'un sourcils, les bras croisé devant cet homme bien présomptueux, c'est avec une demoiselle planquée derrière lui qu'il se retrouvait. Génial... Ah mais pique nique ?! Notre eut n'eut pas le temps de songer à parler de son idée, ou même à agir, que visiblement cette femme eut la même. Voler leur repas ? Peuh trop facile. C'était un gringalet ce type voilà tout. Souriant en coin. Il ne pût s'empêcher de lâcher sur un ton de sarcasme. Tout en attrapant vivement l'ombrelle qu'elle semblait décidée d'utilisée en guise de bouclier. Monsieur allait lui montrer comment s'en servir et en plus, cela évitait d'utiliser ses propres armes, c'est tout bénéf' pour lui quoi !

- Qu'est-ce que tu ferais sans moi. Je passe mon temps à te sauver, c'est toi qui me dois quelque chose plutôt !

Oui il se fichait d'elle. Dans le genre j'ai une chance à faire peur et j'ai ce que je veux, il est pas mal, surtout venant de quelqu'un qui lui avait dérobé lors de leur rencontre un objet de valeur qu'il avait gardé pour sa pomme au final. Et qu'il avait décidé comme ça qu'elle allait bosser pour lui à titre gratuit juste parce qu'il lui demanderait. Ouais. Cool elle est belle la vie hein. Ben en tout cas, elle le sera pas pour ce type qui avait voulu leur coller un poing certainement à tous les deux. Puisqu'il dût lui faire tout simplement un croche-patte pour le voir trébucher comme un gros débile. Notre homme ricana, oh, ça faisait presque du bien d'entendre ce rire. Avant de finalement fermer cette ombrelle qui était la cible de moqueries visiblement. Pour lui planter la pointe de cette dernière dans le dos à plusieurs reprise. Le tout en évitant sagement de toucher un organe trop important. Eheh. Que c'est marrant. Le laissant hurler, attirant donc sa douce compagne par ici qui se demandait pourquoi il ne revenait pas qu'il ne fallait pas en faire autant pour une pomme. La pauvre ne pût que hurler devant ce spectacle. Raffy soupira. Et planta alors l'ombrelle dans la main de l'homme, assez fort pour qu'il n'ait pas la force de le retirer, de toute façon il était blessé.

- Ah. C'est bruyant. Enfin bon, surveille donc moi ça ma belle, j'ai faim aussi, c'est bien qu'on ait pensé à nous livrer sur place !


Oui. Il disait ça avec son sourire en coin. Avant de faire les quelques fouler pour attraper cette femme en fuite d'un geste puissant pour la plaquer au sol. Alors bon. La traînant finalement par les cheveux jusqu'à leur superbe et délicieux pique-nique à peine entamé. Il chercha. Allons bon doivent bien avoir un couteau non ? Ah si voilà ! Deux ? Mais c'est trop demandé ! La première cloué par les mains à un arbre et le deuxième, pour revenir vers cet homme qui tentait de bouger et de s'extirper de là. En vain, c'était déjà finit pour lui. Notre n'eut plus qu'à délicatement faire glisser lame dans son dos pour finir par le tuer lorsqu'il perdit connaissance. Cela avait de suite bien moins d'intérêt. Soupirant. Il tandis le couteau à Cassidy avec un sourire qui démontrait qu'il était toujours content des quelques fois où ça lui prenait.

- Tiens Cassy tu sais faire du lancé de couteaux ? Y a une cible là-bas. Au pire si tu rates, c'est pas grave tu recommence hein ? Il ricana. Ouais, valait certainement mieux pour elle qu'elle reste dans son camp... Si t'y arrive t'aura droit à une robe en fait.

Ben quoi ? Finalement c'est lui qui lui donnait une excuse si ce n'est pas parfait ? Qu'il est gentil. En tout cas. Il lui laissa ce couteau en cadeau pour voir. Et lui retourna devant cette femme en pleur coincé pour chercher dans la nourriture et en sortir un sandwich. Ah oui bon appétit !

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Dim 17 Mai - 0:03

Ah bien y réfléchir, les gens devaient vraiment s'emmerder à mourir chez les Momento… Vous n'y croyez pourtant ? Pourtant, il suffisait de regarder un peu les occupations des gens de cette mafia pour se rendre compte qu'ils étaient un peu bizarres et avait des passe-temps… Assez bizarre aussi tient. Récemment, la jeune femme avait bien récupéré un de ses confrères au bord du suicide… Enfin… Elle supposait ? Qu'est-ce qu'un homme qui ne savait pas nager aurait pu faire au bord de l'eau sinon hein. Mais pour le coup, on pouvait tout autant la traiter de suicidaire que lui en fait. Pourquoi donc ? Tout simplement parce qu'il ne fallait pas tenir à la vie pour trainer avec le Valentini. Il était bizarre, manipulateur, violent et attirait pleins d'ennuis lorsqu'il retombait en enfance. Et pourtant, Cassidy l'aimait bien. Elle était tarée ? Ben non, elle avait le gout du risque tout simplement ou bien elle aimait juste trouver de nouvelles manières de passer le temps. Au moins, même s'il fallait s'en méfier comme de la peste, il trouvait des occupations originales, non ? Même si pour le coup, à part planter des trognons de pommes, la jeune femme n'avait pas bien compris qu'elle était le but de cette petite visite au lac. Non mais, c'était joli dans le coin hein, mais Cassidy aimerait tout de même savoir pourquoi elle avait fait tout le chemin jusqu'ici. Bon, en même temps… Elle n'avait qu'à pas venir si cela ne lui plaisait pas, mais elle était curieuse la pauvre, il fallait donc bien qu'elle sache maintenant.

Mais visiblement, monsieur voulait juste parler, tout simplement… Mouais a d'autre. Quand est-ce qu'il allait sortir une grenade de sa poche pour lui balancer, hein ? Ou même tenter de la noyer ? Ah non, ça c'était elle qui l'avait jeté à l'eau l'autre jour… Elle jetait beaucoup de gens à l'eau en fait dernièrement, mais bon. Mais quoi qu'il en soit, il allait forcément lui jouer un sale tour, elle n'était tout de même pas assez bête pour croire le contraire… Quoi que, visiblement, il voulait simplement parler le bougre. Sérieusement ? Il était capable de faire quelque chose d'aussi… Banal et humain ? Bizarrement, la conversation la plus longue qu'elle avait eu avec lui jusqu'à présent, c'était quand il s'était retrouvé en gamin. Il faut dire qu'au moins, en môme il la croyait, alors qu'adulte, il la prenait surtout pour une droguée avec beaucoup d'imagination. Mais étrangement, tout à coup, il semblait décider à la croire quand elle disait avoir un pouvoir… Minute… Non, elle n'avait pas dit cela du tout en fait, c'était juste lui qui se faisait des idées ! De bonnes idées puisqu'il avait raison, mais tout de même. D'où il sortait autant d'info sur sa mafia oh ? Cela cassait tout le mystère et tout ! Non ? Bon ben… Tant pis. Mais même en voulant plaisanter en disant qu'elle n'allait certainement pas passer à travers les murs, monsieur l'avait prise au pied de la lettre. Mais… Mais non arrête de tout savoir ! Pff, que c'est pénible les hommes intelligents… Enfin, pénible comme lui en tout cas, qui osait même dire qu'elle s'intéressait à lui pour une raison ou une autre et qu'il ne lui payerais pas de robe… Mais… Mais pourquoi être si méchant ?! Cassidy avait limite la mâchoire qui tombait par terre, mais bon, pas bien longtemps parce que c'était moche quand même hein.

" Mais… Mais non ! Stop ! Personne ne passe à travers les murs. Ce serait tricher pour une voleuse en plus ! " Elle marqua une pause comme si elle se rendait compte que… Oui, c'était de la triche. " Enfin voilà, mais je ne vois pas d'où je m'intéresserais à toi, c'est toi qui me fait venir dans des endroits bizarres je te ferais dire.  Et… Tu me la doit cette robe tu as promis ! "

Comment cela elle pleurnichait presque ? Mais nooon… Bon juste un peu. Mais le mini Raffy lui avait effectivement promis une nouvelle robe et encore plus belle que la précédente d'ailleurs. Du coup, il n'y avait aucun mal à réclamer, non ? Ben si visiblement, la pauvre ne l'aurait pas et c'était une affaire classé, inutile de bouder avec son trognon dans la main. De toute façon, le Valentini n'avait pas l'air de croire en la crédibilité de la jeune femme, pas du tout même. Signalant au passage qu'en bossant dans une mafia et en volant, elle ne devrait pas avoir besoin qu'on lui paye des robes. Eh bien… Non, ce n'était vraiment pas un besoin. Des robes, elle en avait des tonnes, mais c'était juste pour le principe puisqu'on lui avait promis en fait… Et que comme beaucoup de fille, elle adorait qu'on lui offre des trucs. Et pas des trognons de pommes visiblement puisque ce dernier vola très vite plus loin… Sur la tête d'un homme encore une fois, comme quoi, Cassidy savait viser quand elle ne cherchait pas à le faire. Mais l'homme lui ne semblait pas décidé à la féliciter puisqu'il était partit pour râler après elle. Oh ça va, elle avait assez de l'homme violet pour lui faire des reproches, il n'allait pas s'y mettre lui aussi hein. Mais bon, dans le toute, Cassidy s'était tout de même caché derrière le Valentini pour se protéger… Et derrière son ombrelle aussi d'ailleurs, car oui, les ombrelles sont des armes mortelles. Mais à peine avait-elle évoqué l'idée d'aller piquer le pique-nique de ces gens, que le Valentini sembla se prendre au jeu pour… Lui prendre son ombrelle des mains.

Pardon ?! Raffaelo Valentini avec une ombrelle ? Oh, on aura tout vu, mais le pire certainement, ce fut qu'il semblait se prendre pour son chevalier servant en plus. Enfin un chevalier servant particulièrement flippant, moqueur et avec une ombrelle, mais bon, il fallait bien faire avec ce qu'on avait. Mais à vrai dire, Cassidy n'avait pas vraiment envie de répliquer pour le coup… Elle avait juste envie de hurler, c'était son ombrelle merde ! Une belle ombrelle blanche à bordure bleu qui allait avec sa robe bleue ciel… Puis il allait en faire quoi hein ?... Ah ben visiblement, il voulait transformer un homme en passoire avec et le pire… C'était que ça marchait en fait. Comme quoi, c'était plus redoutable qu'on pouvait le penser. Mais au lieu d'être étonné par l'efficacité de son accessoire de mode, la jeune femme se retrouvait plutôt outrée, à faire des gestes énergiques derrière le jeune d'un air paniqué.

" Lâche lâche lâche !!! C'est fragile tu vas la casser !!! "

Euh… A part ça, t'a un homme en train de pisser le sang à tes pieds Cassy, mais bon, on va faire comme si le plus important, c'était cette foutu ombrelle hein. Sans se soucier de cela, l'homme avait décidé de lui laisser l'homme sous sa surveillance, plantant son arme improvisé dans sa main histoire de bien terminer le truc. Ce qu'il faisait ? Oh, apparemment, c'était la femme qui avait attiré son attention maintenant, mais la jeune femme n'y faisait pas vraiment attention. S'approchant de l'homme étalé par terre, elle observa un instant… Avant d'attraper le manche de son ombrelle pour tirer et la récupérer, ce qui tira des gémissements à l'homme… Eh oh, ce n'était pas de sa faute si des bouts de sa main étaient restés accroché hein. Mais alors qu'elle observait les dégâts, elle sentit la main de l'homme lui attraper la cheville comme s'il lui restait assez de force pour se venger… Ce qui ne lui attira qu'un nouveau coup d'ombrelle sur la caboche et un coup de pied en prime lorsqu'il eut lâché. Non mais oh, ça allait bien hein, pas besoin de pourrir ses chaussures en prime. Mais alors que Cassidy était dépitée devant sa pauvre ombrelle taché de rouge, Raffy lui était déjà revenue pour achever l'homme… Eh bien, c'était mieux comme cela en même temps, ça devait faire mal en fin de compte. Quoi le soigner ? Elle avait une tête d'infirmière franchement ? Pff… Mais alors qu'elle pensait qu'il en avait fini, sa nouvelle connaissance lui tendit alors un couteau en lui désignant la fille contre l'arbre comme cible. Quoi… Elle du lancer de couteau ? Elle ne toucherait pas une vache dans un couloir ! Mais bon, il semblait être d'accord pour la robe maintenant… Ouais mais non, on ne lance pas ça sur des cibles humains, réveille-toi un peu Cassy ! T'es pas aussi tarée que lui… Mais une belle robe tout de même ça se gagnait…

" Euh… J'suis nulle avec les armes. Très. D'ailleurs, quand on en pointe une vers moi, je me barre en courant dans l'autre sens. Ce que ce mec aurait dû faire d'ailleurs. Du coup je suis incapable de la toucher, désolé. Regarde. "

Et paf, une Cassidy qui balance un couteau sans même regarder et… Merde c'est quoi ce bruit ? Un cri ? Attend… Elle venait vraiment de se prendre le couteau dans l'œil cette bonne femme ?! Même l'irlandaise faisait de gros yeux pour le coup, à croire qu'elle portait vraiment la poisse aux gens finalement, même sans le faire exprès. Restant un instant débile devant la situation, la jeune femme fini par balancer son ombrelle près du pique-nique pour courir vers la femme planté sur l'arbre et d'un geste maladroit saisir le couteau.

" Pas de panique, je vais vous retirez ça ! "

Et là voilà en train de tirer dessus pour le retirer et… Ah merde, l'œil était un peu venu avec en fait… Ce qui ne faisait que faire gueuler d'avantage la femme tandis que Cassidy prenait conscience de son rôle de boulet de service. Son regard allant de l'œil embroché sur le couteau à la femme qui gueulait toujours… Oh et puis merde à la fin hein.

" Oh ta gueule pouffiasse, on a compris hein. "

Ben quoi ? Elle était nulle, elle ne savait même pas apprécier son aide et en plus lui cassait les oreilles. Qu'elle se débrouille alors hein, Cassidy n'était pas sa secouriste attitrée. Voilà pourquoi elle laissa la femme à son sort et alla s'assoir avec le Valentini, non sans déposer le couteau sur la nappe, avant de se prendre un sandwich aussi… Eh bien quoi ? Elle avait faim et ce n'était pas cela qui allait lui couper l'appétit, elle n'avait rien fait après tout. Ou presque… Elle avait fait exprès en tout cas.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Dim 17 Mai - 22:46

Bon, maintenant, je crois que je peux parfaitement le dire, Raffy était avec une femme parfaitement seine, tu vois, le genre de fille bien dans sa tête, qui n'a pas une façon de penser étrange. En même temps, bien des gens pourraient paraître normal à coté d lui, on pourrait le penser mais... Mais en fait non, c'est du flan tout ça ! Elle est complètement frappée cette bonne femme je vous jure hein. Et pourtant Raffaelo avait un parfait exemple de la femme dégénérée hein, bon, il l'avait un peu poussé dans ce sens-là elle, alors que Cassidy n'avait nullement été suffisamment à son contact pour perdre le peu de raison qui lui restait, donc aucune excuse madame. De quoi je parle ? Ben voyons, une cambrioleuse, bon soit, faut bien de tout pour faire un monde, c'est même un métier plutôt cool d'après lui. Mais maintenant il avait affaire à une fille de la Mafia. Sur le principe rien de bien extraordinaire selon lui, mais c'est toujours mieux que d'avoir une boulangère sous la main, quoique avoir du pain frais le matin cela peut-être bien mais... Bon ok je me tais. Mais vous avez saisie la chose. Elle vient de la Mafia de taré, celle-même où il y a cet idiot de Karen avec son super-pouvoir bizarre, donc pas bien difficile de deviner qu'elle avait également un pouvoir non ? De toute façon, elle avait beau nier, sa réaction voulait en dire long selon lui. C'est donc avec un sourire satisfait qu'il affirma qu'elle pouvait passer à travers les murs. Elle n'affirma rien, tenta de nier, mais sur le principe , cela pourrait paraître presque logique. Mais si c'était le cas, la jeune femme avait eut bien des façons de pouvoir sauver sa peau et de se barrer le soir de leurs rencontre. Enfin notre homme n'avait pas de super-pouvoir mais étrangement il imaginait déjà les diverses utilisations qu'il pourrait en faire. Nan, ce serait abusé, déjà qu'il est chiant cet homme faut pas en rajoute ! Rien qu'avec une ombrelle il est dangereux ? Vous me croyez pas ? Voyez donc plutôt comment il transforme cet homme en gruyère ambulant. Mais d'après sa folle préféré, ce n'était pas ça le problème, mais le devenir de sa pauvre ombrelle.

Faut avouer, la voir s'agiter bêtement ainsi tandis qu'il tuait quelqu'un simplement pour un objet le faisait largement sourire. Et ne l'empêchait pas de continuer son œuvre pour ensuite le planter-là et aller s'occuper du cas de la bonne femme. Vite fait quoi, visiblement il n'avait pas trop de temps à lui consacrer à la pauvre fille, ce qu'elle devait être malheureuse. Mais pour le coup, les hommes d'abbord. Que. Ah. Elle avait récupérer son bien visiblement, non sans avoir frappé le malheureux qui ne voulait que survivre. Quand je vous dit qu'elle n'est pas net cette fille. On réagit pas comme ça normalement, du moins l'humain moyen serait horrifié parce qu'il venait de faire. Même si au fond, elle devait commencé à être habitué à la façon de fonctionner de notre homme... Mouais, plus trop de surprise quoi. Elle n'est pas net quand même c'est moi qui vous le dis ! Cela n'empêchait visiblement pas le Valentini de rire de la situation. Et de souligner de façon moqueuse.

- Oh mais oui quel drame, pauvre ombrelle, et va falloir la repayer comme ta pauvre robe hein ?

Non. Il ne lui payerait ni l'un ni l'autre. À moins de... Ah si, en fait faire du chantage c'est toujours aussi bien en fait. C'est pourquoi il lui proposa un jeu, du lancé de couteau, si elle y arrivait, il voulait bien faire le gentil et lui payer pourquoi pas une robe. Pour être franc, il n'avait aucune idée de ce qu'elle pourrait faire, après tout, avec cette fille, faut se méfier, autant elle n'a pas de chance, autant elle peut être un sacré boulet, autant parfois elle pouvait lui faire de ces trucs sérieux... Attendant tranquillement tout en dégustant son sandwich, il attendait. Hm ? Nulle avec les armes ? Ça oui il s'en doutait un peu, rien que l'utilisation qu'elle donnait à son ombrelle était une preuve selon lui, on ne frappe pas avec ça, on pique, on frappe avec les poings voyons ! Enfin bon, pour toute réaction devant sa justification, il haussa les épaules tout en remordant dans son repas. Hm, mais c'est pas mauvais !

Tchac. Hein ? Notre homme cligna des yeux, il rêve où en voulant lui montrer qu'elle ne savait pas tirer elle venait de viser pile dans l'oeil d’une femme encore vivante, enfin pas pour très longtemps si vous voulez mon humble avis. Restant un instant un peu bête devant la chose, il fut sans réaction lorsqu'elle se précipita pour l'aider, s'excusant et indiquant qu'elle allait lui retirer ça. Ok. C'est bon, on avait perdu Raffy, il était en mode bug total. Elle était sérieuse cette fille... ? Non sans commencer par ricaner, il finit alors par rire à gorge déployé, manquant alors de recracher ce qu'il avait en bouche le pauvre, heureusement qu'il eut la sagesse d'avaler sa bouchée pour ne rien perdre. Et recommencer à rire. Hilarant. Je crois que c'est le seul mot qui définissait la jeune femme à ses yeux. Elle avait réussit à le faire rire en plus, pas mal, pas mal, peu de personne peu prétendre faire ça, sans passer par la case souffrance à ses pieds. La laissant revenir telle une enfant qui boude après avoir traité la pauvre victime de pouffiasse pour le rejoindre et manger. En tant qu'homme très distingué qui faisait partit de la noblesse -tousse-, il fit une tape dans le dos, comme on le ferait à un pote dans le cliché des hommes.

- Ah ah ! Trop fort, lancer un couteau dans l’œil par accident c'est déjà pas mal, mais en plus lui arracher l’œil parce qu'on veut l'aider c'est pas mal, je l'avais jamais faite celle-là !

Oui, la preuve qu'il était un peu pas net le mec quand même hein, il était un adepte de la torture mentale mélangée à la torture physique. Alors bon. Mais non, prétendre d'aider, il ne l'avait jamais fait. Mais elle faisait crédible en plus. C'est ça qui était bien. C'est pourquoi il lui tapota la tête, d'un air fier. Oui, c'est une façon de remercier les gens, je vous jure oh. C'est du Raffaelo tout craché de toute façon. Il ajouta.

- Très bien très bien, c'est ce qui s'appelle la chance du débutant mais bien visé. On verra donc pour ta robe, pauvre petite voleuse.

Ricanant. Il termina alors ce qu'il était en train de manger pour fouiller et voir ce qu'on avait de bon à leur proposer pour midi. C'est comme au restaurant mais sans le monde, sans avoir a payé et... Sans le restaurant aussi oui, faut le dire... Bon, ok du coup c'est pas pareil. Mais y avait pas mal de chose, des salades, d'autres sandwich, même à boire ! De la bière ? Ah non. Du vin, bon il fera avec hein. Sortant une bouteille, non sans vérifier ce que c'était, il l'ouvrit et bût ainsi quelque gorgée directement. Eh bien quoi. Pas de verre on se débrouille hein. Il la regarda.

- Ah t'en voulais ?

Haussant les épaules. Il bût une nouvelle fois directement à la bouteille. Oui c'est une façon de faire, tant pis pour elle. Dans le pire des cas, elle avait qu'à boire derrière lui hein, reposant alors ce qu'il buvait, il prit des petits toast, certainement fait avec amour, ils étaient bon en tout cas, s'affalant sur la nappe gentiment posé sur le sol, il jeta un regard distrait à la bonne femme en train d'agoniser du coup en silence. Bon, il était temps de répondre aux questions maintenant non ? Finit de jouer ! Attrapant un couteau, il le lança. Ce dernier se place de façon habile entre la nuque et l'épaule de la pauvre fille qui ne savait même plus trop comment réagir tellement elle devait être mal et à côté de la plaque tant la douleur devait être forte.

- Bon alors Cassy, c'est pas tout, mais maintenant tu vas répondre aux questions. Donc t'as un pouvoir, est-ce bien traverser à travers les murs ? Si non, c'est quoi ? Il semblait réfléchir un instant. Hmm. Ah oui, et pourquoi une Irlandaise se retrouve dans une île paumé dans une Mafia Italienne de barge.

Le tout en se curant au final de façon tellement élégante les dents avec un couteau. Elle est pas belle la vie ? Le pire c'est qu'il lui tendit au final le dit couteau avec un sourire en coin. Des fois qu'elle voudrait retenter sa chance hein... Ou se couper un truc, allez savoir. Mais lui était en mode flemmard sur le sol. Ben quoi ? Autant se mettre à l'aise pour poser des questions, pour une fois qu'il en posait des personnelles à quelqu'un hein !

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Ven 22 Mai - 0:02

De deux choses l'une, soit Cassidy portait la poisse, soit elle se débrouiller toujours pour être mêlé à de drôle d'histoire juste parce qu'elle était maso et n'aimait pas vivre normalement…. Cela devait être un peu des deux en fait, mais bizarrement, elle était tout de même souvent la première surprise la pauvre. Elle était venue au bord d'un lac. Cela aurait dû être pour une promenade reposante et agréable, non ? D'autre personne venait ici pour cela en tout cas, mais il fallait croire que la jeune femme ne faisait jamais rien comme tout le monde. En même temps, elle aurait dû le savoir puisqu'elle était venue sur invitation de monsieur Valentini… En somme, elle aurait dû voir venir la chose à dix kilomètres. Mais après tout… Peut-être qu'elle l'avait vu venir, mais avait décidé de se rendre au lac tout de même, un peu comme si cela ne la dérangeait pas trop. Après tout… Non, cela ne la dérangeait pas tant que cela à vrai dire. Au moins pour cette fois, c'était les trognons de pomme qui volait et pas les grenades, ce qui était une grande évolution. Mais en voyant ce type mécontent débarquer, la jeune femme aurait dû savoir que cela allait mal tourner… Mais tant pis. A vrai dire, lorsque le jeune homme commença à massacrer l'inconnu à coup d'ombrelle, tous ce qui la préoccupait pour l'instant, c'était l'état où elle allait récupérer le dit accessoire. D'où sa façon de s'exciter comme une puce encore une fois tandis que l'italien lui avait l'air de bien s'amuser. Pourquoi… Pourquoi avait-il aussi peu de respect pour les ombrelles ! Cassidy était gentille elle, elle respectait ses grenades et ses armes à feu, alors pourquoi lui était-il si cruel ?... Bon ok, c'était peut-être en fait un peu trop que de dire cela hein, mais c'était Cassidy après tout.

Mais si elle prenait cela comme un drame – sa façon d'abimer l'ombrelle hein, pas le meurtre – le Valentini avait l'air de bien s'amuser lui, se moquant même de sa façon de s'exciter pour une ombrelle. Demandant même s'il devait en repayer une… La tête que faisait l'irlandaise à cet instant montrait bien qu'elle ne voyait pas ou n'avait pas envie de voir le sarcasme. Du coup ? Oui, évidement qu'il devait lui en repayer une ! Cela n'avait même pas besoin d'être dit ! Non mais il croyait quoi ce type ? Eh bien… Qu'elle allait faire du lancer de couteau aussi apparemment. Comme si son amour des armes allait devenir contagieux… Eh bien… Non, même pas. Cassidy avait bien sûr déjà essayé d'apprendre à se battre. C'était toujours plus classe que de fuir et dans une mafia, cela pouvait toujours servir. Mais en général, quand elle demandait à quelqu'un comment utiliser telle ou telle arme… La personne lui riait joyeusement au nez en l'imaginant l'utiliser. Du coup ? Ben la jeune femme avait bien essayé seule, mais il fallait bien admettre qu'elle était vraiment nul. Ce qu'elle comptait d'ailleurs prouver très vite à notre homme violet en balançant le couteau au hasard et en… Le plantant dans l'œil de sa victime. Mais… Merde ! Elle ne pouvait pas faire ça quand elle en avait envie ? Eh bien non, ce serait trop simple. Mais en voulant réparer son erreur, on ne pouvait vraiment pas dire que la jeune femme avait arrangé les choses. Voilà pourquoi elle avait fini par aller s'assoir bien gentiment sur la nappe du pique-nique comme une enfant mécontente tandis que l'italien lui s'explosait littéralement de rire. Se vengeant sur son sandwich soit dit en passant délicieux, la jeune femme prit tout de même un air boudeur pour lui répondre.

" Te moque pas j'ai pas fait exprès !... Puis… Je pensais que c'était mieux accroché un œil humain quand même. "

Ben oui quand même, c'était censé tenir toute la vie ces trucs là… Enfin… Quand on ne cherchait pas trop quoi. Regardant l'œil embroché, la jeune femme songea un instant que ses yeux à elle ne devaient pas être mieux accrochés que celui-ci et frissonna doucement. Beuh. Dégoutant ! De quoi couper l'appétit !... Oh, un œuf dur ! Ben quoi ? Elle avait faim hein, elle n'allait donc pas se priver de manger juste parce que deux idiots avaient râlé à cause de son trognon de pomme. De plus, il n'y avait pas que de mauvaises nouvelles puisque le Valentini avait déclaré en lui tapotant la tête qu'ils verraient pour sa robe… Vraiment ? C'était aussi simple en fait ? Depuis quand il cédait ?... Le pauvre ne devait pas s'être tapé un fou-rire pareil depuis bien longtemps pour en arriver là, mais bon, puisque cela allait dans le sens de Cassidy, elle n'allait pas s'en plaindre, au contraire même.

" Vraiment ?... J'veux dire. Bien sûr ! Et pour l'ombrelle aussi ! "

Comment cela elle essayait d'être sûre pour que ça passe ? Mais nooon, c'était entendu voyons. Il lui devait une robe et une ombrelle… Oui, ça coutait cher un pique-nique en sa compagnie en fait, il serait au courant pour les prochaines fois là. En attendant, ils pouvaient profiter de leur pique-nique bien mérité… Enfin… Les précédents possesseurs de ce panier repas n'en aurait plus vraiment besoin là, du coup, il valait mieux qu'ils s'en occupent sous peine de voir la nourriture se perdre. En somme, ils faisaient une bonne action ! Si si… Je vous jure et en plus, ils avaient l'air de se régaler. Le Valentini en tout cas trouvait même le moyen de profiter de vin sans verre… A même la bouteille. Ce que Cassidy ne cautionnait pas pour le coup ! Non mais oh, il était bien éduqué ou pas à la fin ? Il venait d'une famille riche en tout cas, il devait donc savoir se tenir… Et n'en avait visiblement rien à faire, ce qui fit soupirer la jeune femme qui secoua la tête lorsqu'il demanda si elle en voulait. Pourtant.. Ouais, elle en voulait bien, mais comme il faut, dans un verre donc. Mais franchement, c'était quoi ces gens qui prenait du vin mais pas de verre ? Il fallait être débile pour cela… Ou alors Raffaelo avait eu la flemme de chercher, ce qui était tout aussi crédible de sa part. Ainsi, après avoir prouvé que lui savait lancer les couteaux, l'homme violet c'était mis à l'aise tout en repartant dans les questions tandis que Cassidy… Etait en train de mettre le panier à pique-nique sans dessus dessous pour trouver un foutu verre ! Et elle ne consentit à lui répondre et à arrêter sa quête qu'une fois cela fait ! Ah, elle savait bien que c'était n'importe quoi…

" Hm… Oui, je passe bien à travers les murs. Il y a plus violent comme pouvoir, mais moi je l'aime bien, il est utile. " Se servant un verre de vin, la jeune femme en dégusta une gorgé avant de reprendre. " Pour ça… C'est un peu comme se retrouver dans une maison en flamme avec le mec qui a mis le feu. J'ai jamais eu de bol c'est tout. J'me suis fait choper à vouloir cambrioler le manoir du chef. Donc c'était bosser pour eux ou… Finir comme cette fille je suppose. "Finit-elle en désignant la pauvre fille planté sur son arbre.

Si elle s'en plaignait ? Pas du tout, elle n'était pas si mal ici tout compte fait. Bon, cette île était parfois un peu chiante, mais on y trouvait aussi des occupations hein. Ce n'était pas comme si elle avait vraiment le choix de toute façon. Dégustant son verre de vin, elle piqua un ou deux toasts histoire de se remplir l'estomac tout en observant l'italien un peu vautré sur la nappe. Ça y est, il était content ? Il avait eu ses réponses en tout cas. Mais Cassidy n'avait pas oublié pour autant qu'il lui avait dit qu'elle pourrait en poser elle aussi… Il avait parlé d'une seule, mais bon, ce détail, elle comptait bien l'oublier si besoin. Mais en attendant, elle en avait bien une qui lui passait par la tête, surtout en voyant avec un comportement si… Normal, alors qu'il était censé être un gosse de riche. Limite, Cassidy qui n'avait aucun sang noble était bien plus distingué que lui !... Encore heureux en fait.

" A ton tour. Explique-moi donc comment un gosse de riche pourri gâté fini en tueur à gage. Je veux bien croire que c'est une passion chez toi, mais si tu étais toujours riche, tu n'aurais pas besoin de te faire payer après tout. "

Eh bien oui, aussi étonnant que cela puisse paraitre, Cassidy réfléchissait quelques fois ! Enfin elle savait le faire quoi, même si elle évitait le trois quart du temps. Mais elle se posait vraiment la question pour le coup. Et comme il lui avait autorisé une question… Il allait bien lui répondre non ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Dim 24 Mai - 0:11

Raffy se moquer ? Mais non voyons, ce n'est pas son genre, du tout. Ahem. Non ce n'est pas du tout ce qu'il venait de faire à l'instant même. En même temps, il trouvait ça fort de viser l’œil d'une personne avec un couteau dans le faire exprès, peut-être qu'il fallait se méfier de l'Irlandaise finalement, elle allait lui arracher quelque chose sans le vouloir et tout... Non. Faut pas déconner, il n'allait pas craindre ce genre de chose mais se moquer c'est mieux. Surtout quand on s'étonne de voir l’œil partir avec le couteau parce qu'on tire dessus. Voyons ma belle, tu ne connais pas l'être humain ou pas ? Notre homme devait peut-être lui expliquer que ce dernier était étrangement bien foutu. Tant dans sa façon de fonctionner, que pour être également fait pour être coupé comme il faut. Après tout, on est comme les autres bêtes hein, on s'occupe d'eux pour les manger, on peut faire pareil chez l'homme. Juste qu'on n'est pas cannibale, du moins, contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'était pas tombé dans ce genre de pratique... Manger de la nourriture normale c'est bien mieux. Comme il faisait maintenant. Un dîner spectacle, voilà ce que c'était, bien que le spectacle est un peu étrange, et glauque. Mais ça, comme si cela allait lui couper l'appétit. Du tout, d'ailleurs Cassidy n'était pas plus perturbée que ça parce qu'il venait de se passer. Alors pourquoi avoir faire tout une comédie le soir où un enfant était mort à cause d'elle sérieusement. Bizarre ces bonnes femmes. Mais bon, au moins ils avaient droit à un bon pique-nique improvisé. Et non, qu'elle se mette bien dans la tête, il avait laissé passé pour la robe, mais pas l'ombrelle, ça se mérite un cadeau, voilà, donc elle devait le mériter. Et pas bêtement réclamer. C'est pourquoi il ne se gêna pas pour souligner et rappeler quelques trucs, parce qu'il faut pas la laisser croire trop de chose la pauvre, elle pourrait croire qu'elle obtient tout ce qu'elle veut sinon et ça, c'est nul.

S'installant encore mieux avec sa bouteille de vin qu'il consomme le plus possible, puisqu'elle semblait décidée à se chercher un verre pour boire. Chose qu'il ne comprit pas trop, faut avouer qu'il avait la flemme de chercher, après tout c'est que du vin. Non, ce n'est pas le genre de mec distingué qui veut boire que dans des verres etc. Et pourtant, il venait de la noblesse devait donc connaître toutes les différente formes de la bonne conduite, mais visiblement, tout ceci avait été vite fait jeté aux oubliettes dès qu'il en avait eut l'occasion.

- Figures toi que l'être humain est très bien fait, tout est fait pour être découpé et retiré comme il faut presque, n'est-ce pas beau ?
Chacun sa vision du beau je crois... Et tu peux toujours courir pour l'ombrelle, ça doit se mériter.

Et bam. Prends toi ça ? Un peu oui. Mais il était toujours du genre honnête à dire ce qu'il pensait sans le moindre détour, sauf pour manipuler, et encore parfois pas besoin. Mais là ce n'était pas le cas, il n'était pas engagé dans un jeu de tromperie. La preuve puisque le thème de la journée était de répondre à des questions, c'est donc ainsi qu'il eut enfin la confirmation qu'elle pouvait passer à travers les murs. Se retrouvant privé de sa bouteille de vin par la même occasion, faut avouer qu'il n'eut pas trop de réaction, bien trop occupé à faire un sourire en coin large et satisfait, à  l'idée d'avoir un tel pouvoir à disposition, c'est très utile comme chose. Eh eh. Il pourrait l'envoyer chez ses parents sans le moindre soucis, ce serait encore plus simple qu'il le pensait. Eh eh. Gardant cette pensée dans un coin de sa tête, tout en prenant des toast pour manger en l'écoutant raconter comment elle s'était retrouver là, il ne pût s'empêcher de rire. Tout en lâchant un superbe commentaire.

Pff. Ça ne m'étonne même pas de toi, cela ne pouvait pas être un éclat glorieux qui avait attiré l'attention sur toi !

… C'est de l'humour Cassidy voyons mais... Aussi un peu vrai, ça faisait un peu miss poisse qui se faire embarquer à droite et à gauche contre son grès. Ou peut-être pas. Mais suffisait de voir comment il la traînait un peu comme il voulait depuis qu'il lui avait dérobé un objet et ne lui avait jamais rendu pour se remplir les poches. Peut-être devrait-il lui dire ça d'ailleurs... Il riait déjà intérieurement en imaginant sa réaction. Mais au lieux de ça, il reprit, se redressant alors très légèrement.

- Plus violent ? T'en connais d'autres, vas-y dis moi tout.

Eh bien, on pourrait bien comprendre pourquoi il était curieux hein, des humains dotés de pouvoir voilà qui n'est pas ordinaire, qui ne serait pas intéressé très franchement... Mais voilà, il avait dit qu'elle pouvait lui poser des questions en échange et donc, la première arriva certainement. Une plutôt logique, ben oui, elle en savait déjà un peu trop, le fait qu'il était noble de sang n'était pas quelque chose qu'il racontait à tout va faut l'avouer. Soufflant. Il s'étira et lâcha l'air désinvolte. Bon, il avait dit qu'il répondrait, mais faut avouer que c'était la chose la moins intéressante, du moins, il n'avait rien à y gagner, donc c'était forcément moins bien.

- Allons-bon... J'ai décidé de me casser de chez moi parce qu'on commençait à trop me les briser avec leurs règles à la con, du coup je préfère vivre ma vie par moi-même, c'est tout. Du coup ma passion est devenu un métier, une pierre deux coups, c'est beau non ?

Sourire en coin. Il était très convainquant dans sa façon de répondre, pourtant, si on le connaissait un peu, on saurait de suite qu'il faut toujours un peu insister avec lui, qu'il est rare qu'il crache le morceau sur lui-même, comme ça si facilement. Et donc disons que c'était un trop bref résumé de la chose. Mais dire qu'il c'était fait déshériter serait quelque de plus correct, même s'il l'avait en effet prit comme il venait de le raconter, mais il n'empêche que voilà, ce n'est au final pas exactement pareil. Mais assez peu enclin à s'attarder de lui-même sur ce genre sujet. Il se releva, cela servait d'excuse exactement. Puisqu'il se rendit sur le cadavre de type pour l'attraper et le soulever.

- Prend celui de la fille on va les jeter à la flotte.

Comme ça, plus tranquille, ça évite d'attirer l'attention et d'encore le forcer à agir. Ahem. En tout cas, il ne se gêna pas pour ouvrir le ventre de sa victime avec plaisir pour y mettre des rochers. Comme dans le compte du petit chaperon rouge, cela l'aiderait à mieux couler puisqu'une fois poussé dans l'eau, plus de cadavre. D'un œil critique, son regard sous-entendait qu'elle devait faire pareil que lui. Eh bien quoi ? Il aimait lui donner diverses ordres et lui faire exécuter des trucs eheh. Mais ce n'est que lorsqu'elle s'approcherait de l'eau pour y jeter les restes de la femme, qu'il la pousserait et la retiendrait alors au dessus de l'eau simplement par sa volonté. C'est à dire la tenant à bout de bras, tandis qu'elle était dans un semblant d'équilibre au dessus de l'eau. Avec un sourire fier de sa bêtise. Il demanda alors.

- Question suivante. Pourquoi tu n'as pas tenté de t'enfuir alors que tu es visiblement sans surveillance, et que tu pourrais quitter sans problème le pays ? Ben quoi ? C'était logique comme question. Mais en tout cas, laissant alors un peu de suspend dans ce qu'il allait faire ou pas, il ajouta. Ah. Au fait, j'ai revendu la dague de la dernière fois, je l'ai retrouvé dans mes affaires, c'est tant mieux hein ?

Riant. Il lâcha pour la laisser tomber dans l'eau. Eh oui, rien n'est jamais calme avec lui, restant sur la berge, il attendit de la voir réapparaître, oui bon, si elle coulait il irait la chercher son but n’est pas de la tuer, mais de l'ennuyer. Et en fait. Il aimait ça. Mais là où elle s'en sortait, c'est qu'avec elle, c'était au final plutôt bon enfant, c'est mignon non.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Jeu 28 Mai - 22:08

Ah, comme c'était agréable d'avoir une conversation normale avec quelqu'un, juste comme ça, en profitant d'un bon pique-nique… Enfin, cela devait être agréable. Cassidy n'en savait trop rien pour le coup puisqu'elle se trouvait en compagnie de Raffaelo Valentini et que du coup, la normalité… Ben, elle pouvait s'assoir dessus. Au lieu de faire comme tout le monde aurait fait et de voler le pique-nique qu'ils convoitaient pour s'en aller en courant avec, monsieur avait décidé que c'était bien plus simple de tuer les propriétaires pour se l'accaparer plus tranquillement et ainsi s'éviter de courir. Bon, vous me direz, des personnes normales auraient laissé le couple déjeuner en paix et se serait contenté de manger des pommes… Mais il ne fallait pas trop pousser avec la normalité hein, on parlait tout de même à deux criminels, même si l'irlandaise paraissait affreusement sage à côté de cet homme. Ce n'était pas faute d'avoir un casier judiciaire ou de faire partie d'une mafia hein, mais ce type était tout simplement à un niveau au-dessus. C'était un génie du crime !... Ou juste un gros taré qui tuait des gens pour le plaisir, au choix. Du coup, cela amenait à une scène plutôt gore ou des gens pique-niquaient pendant que deux autres rendaient leurs derniers soupirs dans la souffrance. Le pire dans tout cela, c'est que ce n'était même pas suffisant pour couper l'appétit… A croire qu'ils avaient vraiment faim les pauvres, ce qui pouvait pardonner les meurtres. Mais de toute façon, Cassidy de son côté n'avait rien à se reprocher… Elle avait simplement suggéré de leur prendre leur pique-nique et avait ensuite arraché l'œil de la dame… Oui bon en fait, elle était complice de meurtre, mais passons.

Cela n'affectait personne ici de toute façon. A part peut-être le couple qui en avait fait les frais, mais dans leur état, ils n'allaient pas trop se plaindre maintenant. Du coup, ces deux allumés pouvaient tranquillement profiter d'un pique-nique délicieux et bien méritait et échanger tranquillement une conversation normale… Enfin, un petit peu quoi. Les sujets évoqués n'étaient pas vraiment la pluie et le beau temps, mais quand on les connaissait, cela pouvait en effet sembler assez banal pour eux. Visiblement de meilleur humeur en ayant le ventre remplit, Cassidy ne fit donc plus de manière et lui expliqua ce qu'il voulait savoir sur son pouvoir ou même ce qu'elle faisait chez les Momento. En même temps, Cassidy ne voyait pas trop ce qu'il pouvait bien faire de ces informations, donc ne voyait pas tellement de raison de l'énerver en lui cachant la vérité… Surtout qu'il n'avait pas l'air très gentil quand il était énervé. Ah, rien à faire, il était bien plus mignon en enfant le bougre. Et moins cassant aussi ! Enfant, il était le plus fier du monde d'avoir une gouvernante cambrioleuse et maintenant… Eh bien il appréciait beaucoup moins ses talents, allant même jusqu'à dire qu'elle était forcément rentrée dans sa mafia par un coup de malchance et non par quelque chose de brillant. Ah ben cela oui, quand on la connaissait bien on pouvait dire que…. Mais… Hey ! C'était presque une insulte en fait !

" Et pourquoi ça ne serait pas glorieux hein ? J'suis pas un boulet… Enfin… Non, j'en suis pas un. "

Oui c'est cela Cassidy, essaye de te convaincre toi-même, ce sera déjà cela puisque tu ne peux visiblement pas en convaincre les autres. C'est avec une petite mine boudeuse que la voleuse blessé dans son orgueil finit donc son sandwich. Eh bien quoi ? Elle n'allait tout de même pas se montrer heureuse d'être traité de boulet hein, elle n'était pas maso à ce point la pauvre. Mais pas rancunière non plus puisqu'elle se mit vraiment à réfléchir quand le jeune homme lui demanda un exemple d'un pouvoir plus dangereux que le sien. Réfléchissant un instant en dégustant son verre de vin, la jeune femme finie par lui répondre, l'air pas si sûr d'elle en fait.

" Hm… J'ai entendu dire que le médecin pouvait crée des bombes par exemple. Mais j'ai pas envie d'aller demander confirmation. "

Ah ben… Non, fallait pas tomber malade chez les Momento en fait, c'était fortement déconseillé vue la tête de ce cher médecin… Mais bon, du coup, Cassidy ne savait pas vraiment si on lui avait dit cela pour le faire encore plus passer pour un monstre dangereux ou si c'était vrai. Mais pour le coup, sa curiosité avait des limites. Mais à force de répondre à toutes les questions de monsieur Valentini, la jeune femme se rappela qu'il lui avait promis de répondre à au moins l'une des siennes. Ce n'était donc pas tombé dans l'oreille d'un sourd et du coup, la demoiselle n'avait pas tardé à choisir la sienne. Elle savait de quel genre de famille il venait à cause de cette escapade avec lui enfant, mais du coup, elle ne comprenait vraiment pas comment il en était arrivé à devenir tueur à gage. Et visiblement, les choses étaient ainsi juste parce qu'il en avait décidé comme cela et qu'il en avait marre qu'on lui impose trop de règle… Comme boire du vin dans un verre certainement compte tenu de sa manière de sauvage de le faire directement à la bouteille. Il aurait au moins pu garder quelques bonnes manières le bougre… Mais bon, il ne fallait pas trop lui en demander après tout.

" Hm… Oui c'est beau de faire ce qu'on veut dans la vie. Mais cette éducation aurait pu faire de toi quelqu'un de… Bien éduqué justement. Il faut croire que quand la pomme est pourrie, il n'y a plus rien à faire. ~ " Fit-elle en imitant son sourire moqueur… En beaucoup moins flippant faut l'avouer. " Mais bon, tant que tu ne me contamine pas… "

Eh bien oui, ce serait bête qu'elle se mette à se comporter aussi mal que lui hein. Mais il n'y avait aucun risque à cela, non ? Ce n'était pas comme si les gens mauvais rendaient les gens mauvais voyons… Même si bon, Cassidy n'était pas non plus toute blanche à la base. Mais question contamination, il était tout de même à un stade qu'elle n'atteindrait jamais. La pauvre, monsieur était déjà repartit vers son cadavre pour visiblement aller le balancer…. Mais il lui disait de prendre la femme à elle, comme si donner du travail manuel à Cassidy était une bonne idée. Lâchant un soupire, la jeune femme consentit tout de même à lâcher son pauvre toaste pour aller attraper la vicitime borgne et…. Ben tirer comme elle le pouvait pour la trainer dans l'herbe hein. Des muscles ne lui était pas soudainement poussé dans les bras, elle ne pouvait pas la soulever la pauvre ! Pff, puis elle pesait combien ? Faire un régime aurait été sympa, elle aurait pu penser à la pauvre irlandaise qui allait la trainer après sa mort hein. Après des instants plus que pathétique que nous tairons à jamais, Cassidy fini par lâcher la femme au bord du lac, l'air essoufflé par sa petite tâche. Mais elle n'était pas au bout de ses peins pour autant puisque Raffaelo lui tendait déjà un couteau pour qu'elle fasse comme lui avait fait… A savoir ouvrir le ventre de sa victime histoire de la lester et qu'elle coule. Regardant l'arme d'un air blasé, la jeune femme fini tout de même pas soupirer et prendre ce couteau avant de le poser sur la peau de la femme.

" Bon… J'imagine que c'est comme un steak. "

Oui… Un steak de viande humaine, mais cela se découpait un peu de la même manière hein. Voilà pourquoi elle ne tarda pas à se mettre à l'œuvre, beaucoup moins professionnellement que notre homme, mais au moins, elle ne prenait pas la peine de prendre un air dégouté devant la scène. Au moins, la personne était déjà morte, elle ne sentait plus rien. Lui faire faire la même chose sur une personne consciente aurait été bien plus compliquer. Ramassant quelques pierres, elle remplit donc le ventre de la femme et soudainement prise de courage, alla pour la jeter à l'eau lorsque… Le Valentini la poussa pour qu'elle perde l'équilibre avant de l'attraper pour la maintenir au bord du lac. Par la surprise, l'irlandaise s'agita un peu dans tous les sens il faut bien le dire, mais elle stoppa bien vite en se rendant compte qu'elle n'était pas loin de piquer une tête dans le lac contre sa volonté.

" Mais t'es malades ? J'vais pas me baigner avec des cadavres ! "

Ben… Non, ça elle n'avait pas envie, après… Est-ce que le choix lui appartenait vraiment ? Rien n'était moins sûr. Visiblement très content de lui, le Valentini recommença donc à poser des questions avant de de lui annoncer qu'il avait retrouvé la dague de la leur première rencontre en fait… Et l'avait vendu pour se faire du fric. Sérieusement ? Ben oui, c'était visiblement pas une blague, même si lui trouvait cela tellement drôle. Mais alors que la jeune femme essaya d'attraper son bras qui la tenait pour se redresser et aller lui expliquer sa façon de penser, il choisit ce moment pour la lâcher et donc… Plouf. Une irlandaise à l'eau. Bon, elle savait nager hein, il faudrait être débile pour ne pas savoir en vivant sur une île toute sa vie. Mais comme cela d'un coup, elle était bien froide… Breeeuh… Remontant à la surface pour reprendre son souffle, la jeune femme se mit ensuite à nager vers le bord et se débrouilla comme elle le pouvait pour sortir de ce fichu lac. Oui, ce n'était pas glorieux mais bon. Frissonnante, sa robe lui collant à la peau et ses cheveux trempés, la jeune femme était dans un sale état mais était pour le coup bien trop agacé par le Valentini pour se préoccuper de son apparence. Pour une fois.  

" Comment ça t'as revendu cette dague ?!  J'en avais besoin ! Et d'où tu me balance à la flotte j'ai rien fait ! "

Et voilà, le retour de la puce qui s'énerve toute seule et ne fait peur à personne en trépignant sur place. Mais… Qu'est-ce qu'elle pouvait y faire à la fin ? Ce type l'énervait au plus haut point, elle l'assommerait volontiers, mais il était tout de même bien plus costaud qu'elle hein, ce serait suicidaire. Enroulant ses cheveux pour les essorer, elle ne se gêna pourtant pas pour aller l'éclabousser avec l'eau qui en sortait, même si elle ne put s'empêcher de lui coller un coup sur le bras au passage… Et comme il n'avait pas l'air de sentir grand-chose, elle continua donc à s'acharner dessus comme s'il allait tout à coup devenir sensible. Ben quoi ? Il l'énervait ce mec !... Alors pourquoi elle restait ?... Parce qu'elle était débile, mais c'était pas la question.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Lun 1 Juin - 22:21

Voilà de quoi l'intéresser, une fille qui passe à travers les murs, mais en plus un type qui peu faire des bombe ? Mais c'est magique leur truc, enfin génial quoi, ils ne veulent pas les vendre sérieusement ? Non ? Dommage. Il serait bien preneur, avoir plein de pouvoir à disposition, ce serait grave le pied. Mais bon, il allait devoir se contenter d'un seul pouvoir et c'est déjà bien. Qu'allait-il pouvoir bien faire de ça, eheh, nous le verrons bien, pour l'instant, il était question d'un jeu de question réponse, saupoudré d'un peu de mort si possible, ça rend la sortie toujours plus amusante. Tranquillement avachis sur un pique-nique qui ne leur revenait pas, visiblement ni l'un ni l'autre n'avait de scrupule pour se servir dans le panier, en même temps, que ferait d'un mort de toute cette nourriture hein ? C'est mieux d'avoir de quoi se remplir le ventre pour parler d'ailleurs. Et c'était au goût des deux, alors pourquoi se plaindre ? Hein ? Se plaindre du fait que notre Valentini était tout sauf galant et gentil et le premier à envoyer des piques. Mais voyons, c'est pour ça qu'on l'aime hein, et si vous ne l'aimez pas c'est pareil j'ai envie de dire... Il ne changera pas pour si peu, pour ne pas dire que c'est impossible de le faire changer, il est bien le premier à avoir défié bien des choses pour garder son caractère à la con. Comme l'avait si finement remarqué Cassidy. Hélas, quand on joue au jeu des questions réponses, on est obligé de répondre soit même à des interrogations, et il n'appréciait guère avoir lâché le morceau sur des phases de son passé. Mais bon. Après réflexion, valait certainement mieux que ce soit elle qui le sache que quelqu'un d'autre hein. Mais bon, visiblement elle avait assez de cran pour tenter de reprendre de la dignité et de lui envoyer une pique. Non sans hausser les yeux faces à un tel affront que généralement les femmes ne peuvent même pas prétendre tenter. Il lâcha avec un sourire en coin.

- Contaminer ? Y a rien à contaminer ma belle, t'es toute aussi une pomme pourris que moi. La différence est que tu peux être une poire peut-être aussi...~

Bon, faut l'avouer, notre homme était plutôt fier de sa vanne, très fier même. La preuve, il en riait ouvertement une nouvelle fois. Mais bon, un Valentini qui se moque de vous sans vous piétiner, c'est bon signe non ? Je peux vous assurer que si, après c'est à vous de voir hein. Mais bon, il était temps de mettre les cadavres à l'eau pour éviter d'attirer les bêtes pour commencer mais ici d'avoir des ennuies supplémentaire, c'est pas que c'est chiant, mais c'est surtout fatiguant de devoir réagir après. Alors autant tout faire de suite, c'est à dire le remix du petit chaperon rouge et de jeter les corps tout au fond de l'eau. Et donc voici Raffy en cours de charcuterie ou de boucherie au choix. Au moins, il connaissait bien l'anatomie hein ahem... D'ailleurs après avoir montré comment faire et lui tendre le couteau, sa comparaison le fit bien rire tient. En effet c'est un gros steak qu'on balance à l'eau. Regardant son élève d'un œil critique, il profita de son approche de l'eau pour lui faire une frayeur à savoir. Lui faire croire qu'elle allait finir à l'eau. Ce qui fit bien sûr protester la jeune femme qui prétendait ne pas vouloir aller se baigner avec les cadavres. Ah oui ? Vraiment ? Il aurait crû le contraire mince alors... C'est pourquoi, notre taré de service dût juger que c'était le bon timming pour non seulement la balancer à la flotte, mais en plus qu'elle s'était fait arnaquer la première fois qu'ils s'étaient vu. C'est beau non ? En tout cas, lui était encore fier de ce qu'il avait fait en tout cas, puisqu'il rigolait bêtement sur le bord. Faut dire que voir une pauvre Irlandaise s'agiter dans l'eau, en train de bouder et sortir, c'est amusant faut l'avouer. Il en remis une couche.

- Oh. Une Irlandaise à la mer.~

Oui c'était bête, mais c'est bien connu, les hommes sont bêtes, mais c'est pour ça qu'on les aime non ? Lui assumait parfaitement en tout cas la chose. Et d'ailleurs il n'était pas mécontent de retrouver la petite puce qui s'énerve. C'est amusant, vraiment. Elle avait une drôle de façon de s'énerver, mais c'est pas lui qui allait s'en plaindre, puisqu'il la regardait juste avec un sourire en coin et les bras croisés. Même lorsqu'elle tenta une vengeance en lui foutant ses cheveux presque à la figure pour tenter de l'éclabousser. Mouais, une vengeance de personne bien plus faible que lui hein. Impassible face à cette petite chose qui s'acharnait à lui donner des coups sur le bras pour espérer peut-être lui faire apparaître un bleu d'ici la fin de la journée. Il soupira.

- Oh. Un courant d'air qui passait par-là.

Oui, c'était encore de la pique gratuite, mais cette-fois ci il agit tout de même, lui attrapant alors fermement le poignet pour l'arrêter de un. Et de deux, la tirer contre lui pour l'immobiliser de ses bras musclé pour l'empêcher de tenter quoique ce soit pour continuer sa tentative de vengeance raté. Rends toi à l'évidence ma pauvre, tu es bien plus faible que lui, du coup... Subit ! Fier de lui, du moins satisfait de voir encore sa mine de fille renfrognée et contrariée et qui malgré tout venait toujours là où il voulant quand il voulait sans même rechigner. Il ajouta.

- Tu vas te faire mal voyons, arrête. Réponds donc à mes questions au lieux de gesticuler bêtement dans tous les sens. Il souffla alors sur son visage un coup. Ta pauvre dague n'était plus utile à personne j'ai juste dût me résigner à la revendre à contre-coeur, j'en suis te-ri-ble-ment désolé.

Je vous laisse imaginez que l'appuie sur le mot et le sourire en coin était de l'ironie pure hein.. ? Pas besoin d'être intelligent pour le deviner, ou alors vous êtes juste stupide. Mais il utilisait sur elle une autre facette de ses pouvoirs, son charme naturel sur les femmes, sa force, sa prestance et son physique de rêve, de quoi calmer net tous le monde et de répondre gentiment non ? Il tentait, c'était toujours marrant de tenter, il ne l'avait pas encore fait. Mais après tout, puisqu'elle était sa voleuse, cela voulait dire qu'il avait tout les droits sur elle non ? Eheh. Restant donc ainsi quelques instant à la regarder droit dans les yeux, il la poussa alors un coup et désigna l'astre qui illuminait le ciel en cette belle journée.

- Bon allez. Sèche toi. Où tu vas être malade et j'pourrais même plus te demander de venir où je veux et quand je veux encore eheh. S'étirant alors un coup. Au moins ça t'as rafraîchi !

Mais oui petite Cassidy, prend donc les choses du bon côté hm ? De toute façon, il voulait des questions et comptait bien avoir les réponses, il attendait du coup. Mais l'ennuyer entre c'est toujours amusant. N'est-ce pas petite puce. Tient. En voilà un chouette surnom, ou un nom de code pour la petite voleuse qu'elle était. Il gardait ça dans un coin de sa tête.~

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Jeu 4 Juin - 22:41

Ces gens avaient vraiment des conversations bizarres, qui tournaient en général autour du vol ou de meurtres… Mais bon, ils pouvaient aussi parler d'eux tout simplement hein ! Seulement, comme ils étaient un meurtrier et une voleuse… Cela ne variait pas tellement la chose. Mais au moins, ils parlaient de chose qui les intéressait. Comme de fruits pourris… Eh bien quoi ? On ne pouvait plus faire de comparaison chelou sur les gens un peu taré qui partageaient cela avec les autres jusqu'à ce qu'ils soient aussi tarés ? Mais siii, c'était une conversation tout à fait normale. Surtout quand monsieur décidait de comparer la demoiselle à une pomme pourrie également… Ou plutôt à une poire après réflexion. Ce qui laissa un instant la jeune femme perplexe… Il disait cela parce qu'elle était une bonne poire facile à embobiner ou bien parce qu'il trouvait qu'elle avait de grosses fesses ?... Ben quoi ? Vous avez déjà vu une poire non ? C'est tout fin en haut et gros en bas… Mais non, rien à faire, Cassidy ne ressemblait pas à cela. Elle avait de la poitrine et certainement pas d'énorme fesses non mais oh ! Donc il ne pouvait pas lui dire cela dans ce sens. Même si en même temps… Ce n'était pas spécialement un compliment s'il s'agissait de son caractère qu'il jugeait là. Mais en même temps, ce n'était pas faux du tout. Combien de fois c'était-elle laissé entrainer par lui jusqu'à maintenant ? Et même par quelqu'un d'autre ? Bon ok… Elle était un peu du genre à se laisser entrainer dans la galère juste pour voir, du coup, elle ne pouvait pas vraiment se plaindre qu'on lui fasse remarquer la chose. Même si elle s'abstint de tout commentaire histoire de ne pas lui donner raison non plus. Pff… Aucune éducation ces nobles.

Mais si être comparé à une poire était la pire chose qu'il puisse arriver à Cassidy, elle aurait une vie bien paisible la pauvre fille. C'était sans connaitre le Valentini bien sûr qui lui n'avait pas fini de s'amuser et avait trouvé l'idée amusante de rafraichir la demoiselle avec un bon plongeon dans le lac. Au moins la dernière fois, ils avaient plongés tous les deux, pas de jaloux. Mais là, il s'était simplement contenté de lâcher la demoiselle dans l'eau après lui avoir avoué s'être plus ou moins fichu d'elle à leur première rencontre. Aaaah, quelle belle journée n'est-ce pas ? Enfin, au moins, la demoiselle savait nager, et ne resta donc pas plus longtemps que nécessaire à l'eau. C'est qu'elle n'était pas chaude en plus hein… Sa robe collé à sa peau, ses cheveux trempés, l'irlandaise n'avait pas fier allure et cela semblait beaucoup amuser l'italien sur qui elle ne tarda pas à se venger… Enfin à la frapper… S'il aurait des bleus ? Il ne fallait pas rêver hein, même Cassidy elle-même n'avait pas vraiment d'espoir à ce sujet, mais au moins, cogner sur son bras la défoulait un peu à défaut de vraiment faire mal à notre homme… Ce qu'il signala d'ailleurs en parlant d'un léger vent qui l'effleurait, ce qui fit redoubler d'effort à la jeune femme, mais malheureusement pas longtemps. En effet, le Valentini semblait en avoir assez de sentir ce courant d'air et attrapa donc le poignet de la jeune femme pour la faire arrêter. Mais non content de cela, il la tira ensuite vers lui pour l'immobiliser, ce qui fit ouvrir de grand yeux à la jeune femme avant qu'elle ne gigote… Juste pour la forme quoi oh.

D'où il abusait de sa force ce con ? Elle aussi pouvait le faire hein… Enfin… Pas comme cela. Pas du tout même. Il était bien plus fort qu'elle et elle le savait parfaitement. Mais étrangement, il ne lui faisait pas peur pour autant. Après tout, si elle voulait s'en aller, il lui suffisait de passer à travers lui, juste comme cela, comme un fantôme. Alors elle n'avait trop rien à craindre pour le moment. De toute façon… S'il voulait la découper en morceau, il l'aurait déjà fait selon elle, il n'avait pas pris de gants pour ces gens, alors pourquoi se gênerait-il pour elle ? La jeune femme était peut-être un peu trop confiante, mais tant pis. Restant ainsi sous sa prise, elle cessa de gigoter bêtement et l'écouta lui dire qu'il lui avait pratiquement rendu service en revendant cette dague. Mais oui, qu'il la prenne pour un beignet tient. Elle était peut-être idiote à ses heures, mais pas à ce point tout de même, voilà pourquoi Cassidy esquissa un sourire en coin tout aussi faux que le sien avant de rentrer dans son petit jeu pour lui répondre, ne cherchant aucunement à s'éloigner de lui pour cela.

" Mais oui je m'en doute, tu es un saint. Le profit personnel ne t'intéresse aucunement, tout comme ta petite personne. " Fit-elle avec l'air le moins convaincu du monde. " Mais je suppose que c'est de bonne guerre, je me suis assez vengé en te changeant en gamin… Ou pas, je verrais ~ "

Si elle le menaçait ? Mais nooon… Enfin… Il s'amusait bien à la taquiner lui, alors pourquoi ne pourrait-elle pas le faire ? Ils pouvaient être deux à jouer à ce petit jeu, pas de raison. Bon, comme elle était nettement plus petite, moins musclé et surtout moins experte dans la manière de tuer, elle pourrait surement se faire toute petite et décider de ne pas le chercher à l'avenir… Mais non, cela ne serait pas drôle du tout hein. Et puis ce connard lui avait piqué la dague qu'elle devait ramener à son patron même si elle s'était pliée à ses quatre volontés ce soir-là. Alors si l'occasion se présentait de lui jouer un tour pour se venger, elle ne se gênerait pas. Ce n'était pas comme s'il risquait quelque chose après tout, Cassidy n'était pas méchante et encore moins dangereuse. Mais pour ce qui était d'emmerder le monde, elle finissait toujours par trouver quelque chose en général. Même si ce n'était pas pour tout de suite, elle trouverait donc bien une façon de Se venger de ce sale type. En même temps, si elle arrêtait de le fréquenter, cela serait plus simple… Mais allait savoir pourquoi, la demoiselle aimait bien cela tout de même. Si elle était masochiste ? Mais non… Elle se souvenait juste de combien il était adorable en tant que gamin et donc, l'adulte ne pouvait pas être si terrible, si ? Pourtant, il ne tarda pas à la lâcher en lui disant de se sécher, lui rappelant au passage qu'il la faisait un peu venir où il voulait quand il le voulait… Ce qui donna une moue boudeuse à la jeune femme. Eh bien quoi ? C'était un crime de répondre aux invitations maintenant ?

" Il faut avouer que c'est un drôle de passe-temps ça. Tu n'as rien d'autre à faire que de m'inviter n'importe où ? Ou peut-être que c'est toi qui ne peux plus te passer de moi finalement. "

Haussant les épaules, la jeune femme alla s'assoir tranquillement sur une pierre non loin histoire de sécher tranquillement au soleil, ayant pris soin de choisir un endroit assez éloigné du lac… On ne sait jamais après tout, si cela reprenait à monsieur de la prendre pour un gros appât à poisson. Croisant les jambes, l'irlandaise regarda un instant ce type violet en se demandant ce qui pouvait bien la pousser à supporter quelqu'un d'aussi pénible avant de se dire que la réponse à cette question ne lui plairait certainement pas. Elle se mit donc en tête de répondre à la question qu'il lui avait posé avant de l'envoyer se rafraichir si gentiment.

" Va savoir, peut-être que je suis bien dans cette mafia et que cette île est un lieu de vie agréable. Puis il y a des tarés, ça occupe. Et toi ? Pourquoi tu ne te barre pas monsieur je mène ma vie comme je l'entend et je m'en fout des règles ?"

Comment cela elle posait trop de question ? Oui, peut-être un peu, mais elle ne voyait pas très bien pourquoi elle devrait subir un interrogatoire sans ce que Valentini ne se livre également. Du coup ? C'était donnant donnant et s'il ne voulait pas jouer, il n'avait qu'à le dire hein. Ce n'était pas comme si la jeune femme était vraiment intrusive non plus… Si ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Dim 7 Juin - 22:39

Raffy était quelqu'un de tellement gentil, si, je suis sûr que tu es persuadé de ça toi même. Certaine même ! Il pense tellement aux autres le bougre, la preuve, il pense même à envoyer la demoiselle se rafraîchir, faudrait pas qu'elle prenne un coup de chaud hein. Quelle galanterie. Et c'est sans compter sur sa gentillesse pour avoir vendu à contre-coeur la dague qu'elle avait volé le jour de leur rencontre hein ? De la laisser faire le sale boulot, la croiser et ne jamais lui rendre ce bien pour ensuite s'en débarrasser à très bon prix. Non vraiment, c'est une bonne façon de gagner de l'argent hein. Il ne fait rien et gagne un max. Faudrait peut-être marcher comme ça à l'avenir. Ou. Non peut-être en fait, c'est un peu ennuyant quand même. Mais c'était aussi tellement drôle de la voir s'agiter à tenter de se venger en vain. Elle était inférieur à lui, chose qu'il ne manqua pas de lui rappeler en lui démontrant sa force, un peu quoi. Et sous-entendre que s'il le voulait,  il pouvait l'arrêter d'un coup net comme ça. Juste en bougeant un bras. Elle était coopératif quand même. Puisqu'elle ne bougeait pas. Tentant juste de reprendre du poil de la bête comme elle pouvait, jouant alors sur l'ironie. Et insinuant même qu'elle qu'elle pourrait se venger une nouvelle fois, de la même façon qu'elle l'avait transformé en gamin. Eh oh. Faut pas déconner. Le regard de notre homme sous-entendait fortement qu'elle n'avait aucun intérêt à vouloir l’empoissonner à nouveau. Auquel cas elle retournerait dans l'eau, voir même y resterait dessous. D'ailleurs, il n'eut pas le temps de répondre quelque chose, que la voilà en train de tenter de se moquer de lui, insinuant que si elle n'avait que ça à faire que de répondre à ses invitations, il n'avait que ça à faire de l'inviter. Il haussa les épaules. C'était pas faux, mais sachez madame, que monsieur fait toujours quelque chose par intérêt.

Se rapprochant d'elle et de son rocher, il s'appuya alors sur son épaule sans la moindre gêne et ce de tout son poids. Bien que s'étant un peu préparé à devoir peut-être se rattraper si elle ne tenait pas le choc, mais quand même faut pas abuser je pense... Et répondre avec un sourire en coin, presque carnassier tant il découvrait ses dents.

- Ne rêves pas trop ma belle, si je te fais venir c'est que j'y trouve mon compte voilà tout. Il t'est donc fortement déconseillé de me contrarier avec tes tour de magie fais par hasard.

Oui il n'avait pas aimé se retrouver sous la forme d'un enfant, à lui dire au final tout et n'importe quoi et surtout bien trop sur son compte en fait. Mais bon, c'était fait et donc impossible de revenir en arrière. Il devra vivre avec ça le bougre, raison de plus pour ne pas la lâcher en fait cette femme. Bien qu'il était certain qu'elle aurait tôt fait d'oublier cette affaire si jamais il disparaissait et ne lui donnait plus de nouvelle ou de point de rendez-vous. Finalement visiblement assez peu décidé à la laisser se sécher bien tranquillement. Il obtint alors enfin la réponse à sa précédente question. Mouais, elle était en fait assez taré pour rester dans les endroits dangereux bien qu'elle n'ait aucune capacité concrète pour se défendre si ce n'est la fuite hein. Notre dragueur italien eut alors l'idée généralissime de se pencher alors à son oreille pour lui souffler doucement dans le creux de cette dernière.

- En quoi ça te regarde hm ?
Il souffla alors. Hm. Tu as des idées assez étrange pour une femme incapable de se défendre mais qui se laisse mener par le bout du nez. Je vais en déduire que tu es maso. Mais au moins tu as des passes-temps amusant.

Il se redressa pour passer face à elle et la regarder en croisant les bras. Allait-il ignorer sa question ? Mouais bof. De toute façon, au point où il en était, il n'était plus à ça près en fait. C'est pourquoi il soupira.

- Enfin bon. Tu dois pas connaître, mais c'est trop casse couille les parents nobles et la bonne conduite et tout le merdier qui va avec. Je n'avais pas la patience ni le caractère à faire semblant. Tu avais dons la réponse à ta question dans ta phrase.

Son sourire redevint plus large, comme s'il était fier de ce qu'il était. Une enflure de première, un enfoiré qui s'assume parfaitement, sans détour, sans faire semblant. C'était tout lui. C'est à cause de ça qu'il n'avait jamais sût faire semblant. Ou plutôt qu'il ne voulait pas, parce que le bougre, qu'est-ce qu'il est doué pour jouer la comédie pourtant, mais il est bien trop flemmard et mauvais pour ça. Mais le preuve en drague hein. Chose qu'il n'avait pas tenté de faire avec elle étonnant. Pourtant, elle était plutôt canon dans son genre. Le genre de fille que cela ne lui déplairait pas d'avoir dans son lit faut avouer. C'est pourquoi, son sourire se modela alors un peu de façon différente sur son visage, pour finalement arriver à un sourire en coin charmeur. Elle était sous ses ordres, totalement et ça c'est quelque chose qu'il aimait. Vraiment.

- Bon la suite alors. Quel est la meilleure chose que ais pût voler dans ta vie et... Il se pencha alors subitement se retrouvant à la regarder droit dans les yeux proche. Pourquoi es-tu toujours revenu quand je te disais de venir alors que je t'ai dérobée en prime de te mener par le bout du nez toute une soirée.

Le charme cruel. Voilà ce qu'il était. En train de lui souffler sur le visage, les doigts remontant alors sur le menton de la demoiselle, pour la garder ainsi. Regardant comment elle réagissait. Il se moquait, pourtant il disait une vérité... C'était peut-être ça le plus cruel là-dedans. Et puis elle allait devoir apprendre à se faire à ce côté là de notre Valentini, ce n'est pas un enfant de cœur, et il est évident qu'il ne faut jamais lui mettre une femme potentiellement belle sous son nez et qui en plus lui tourne autours. Si si elle tourne autours ! Elle revient toujours quand elle lui dit ! En tout cas, il ne bougeait pas lui. Rien ne venait les déranger pour l'instant, deux morts par hasard c'est déjà pas mal non.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Mer 10 Juin - 22:59

Vous pensez que c'est quelque chose de bien sympathique de se retrouver entre amis un peu n'importe où juste pour ce voir ? Eh bien oui, vous avez certainement raison. Mais pour le coup, il était assez difficile de dire si le Valentini et l'irlandaise était vraiment amis et ce qu'il foutait à se retrouver n'importe où juste pour… Eh bien… Foutre un bordel monstre où ils passaient en fait. Le propriétaire du pub de la dernière fois ne dirait pas le contraire compte tenu de l'état dans lequel avait fini la moitié de son bar… Et de sa cuisine. Quel genre de personne normale se promenait avec une grenade sur soit hein ? Enfin, pour l'ex-militaire, cela semblait être une habitude bizarrement, si bien que Cassidy en venait à se demander s'il en avait également apporté une aujourd'hui. Cela ne l'étonnerait pas que ce soit oui, mais au moins, il avait eu la délicatesse de ne pas faire exploser les cadavres avec… Comme c'était gentil. Enfin, il en faisait bien ce qu'il voulait tant que l'irlandaise ne se la prenait pas dans la tête hein, elle avait assez donné avec les deux dernières et y échappait une troisième fois relèverait du miracle à ce point. Mais bon, ce n'était pas comme s'il voulait sa mort… Si ? A dire vrai, la jeune femme avait beaucoup de mal à déterminer ce que ce type lui voulait à la fin, mais selon ses propres dire, il y trouvait un intérêt lui et ne la fréquentait donc pas pour le simple plaisir de sa compagnie. Cela, elle l'avait bien compris hein. Mais pour le coup, il fallait avouer que son pauvre petit cerveau avait du mal à faire le lien entre son utilité et… Ce lieu. Il n'y avait rien à faire ici, elle ne voyait donc pas en quoi elle pourrait lui être utile, à part s'il appréciait particulièrement de jeter les jeunes femmes à la flotte pour les regarder patauger.

Mais ce disant que quelque chose lui échappait sans doute, la jeune femme préféra garder cela dans un coin de sa tête pour le moment histoire de ne pas passer pour une idiote. Il y avait peut-être quelque chose juste sous son nez qui justifiait qu'il avait besoin d'elle ici et elle ne le voyait pas ? Mouais… Peu probable, mais en même temps, la jeune femme avait bien conscience de ne pas être une flèche et que parfois, il valait mieux se taire que de le prouver en parlant trop. Mais il fallait se rendre à l'évidence, Cassidy ne trompait en rien l'homme en face d'elle de toute façon, la preuve lorsque celui-ci se pencha à son oreille pour lui dire qu'elle était tout de même masochiste sur les bords, mais surtout bien signaler au passage qu'elle était incapable de se défendre seul… Hey mais !.... Ah non, c'était vrai en plus, elle ne pouvait trop rien y redire la pauvre. Ce type avait juste le chic pour vous montrer vos défauts d'un ton tout à fait désinvolte et appuyer sur les points faibles. L'irlandaise aimerait bien être capable de faire pareil tient… Mais franchement, qu'est-ce qu'elle pourrait bien lui dire qui le toucherais ? Puis, il fallait être un peu humain pour être touché par quelque chose de toute façon. Lançant un petit regard en coin à ce type si pénible, Cassidy fit mine d'essorer ses cheveux long comme si de rien n'était et qu'il ne venait pas de la traiter de faiblarde.

" Qui te dis que je ne sais pas me défendre ? Je suis encore en vie sur une île pleine de mafieux et j'ai même survécu à trois rencontres avec toi. C'est bien la preuve que je sais me débrouiller. Et puis… Je ne suis pas maso. "

Comment cela elle n'était même pas convaincue elle-même de sa dernière phrase ? Eh bien, il fallait l'admettre, on pouvait sérieusement se poser la question parfois hein, surtout quand elle revenait bêtement vers un homme qui lui balançait des grenades. Même elle, elle savait qu'elle était débile sur ce coup-là, mais au moins, elle n'en avait pas encore trop souffert de cette bêtise… Du moins, elle était toujours en un seul morceau, contrairement à certains. La mine un peu boudeuse, elle écouta donc le Valentini lui raconter comme c'était pénible d'être noble et de devoir suivre des règles. Dans un sens, elle pouvait bien comprendre, mais bon… C'était aussi le prix à payer pour être riche et puissant non ? Enfin, tout le monde n'était pas fait pour cela de toute façon, donc il faisait bien ce qu'il voulait le pauvre. Même si enfant, il semblait très bien se faire à l'idée d'avoir du pouvoir et de pouvoir menacer les gens avec… Au moins en grandissant, il trouvé d'autre méthode, un peu plus sanglante certes, mais tout aussi efficace.

" Hm… En même temps, compte tenu de l'aperçu que j'ai eu l'autre jour, tes parents ne devaient pas être ravis non plus d'avoir un fils si… Turbulent. "

Oui, turbulent… Ce n'était pas comme si le môme avait fait des trucs graves après tout, comme tirer dans le pied d'un homme… Ah bien si, il l'avait fait ça. Mais bon, comme c'était pour défendre sa nounou Cassy, c'était tout à fait pardonnable. Comme il était mignon en tant que gamin… Dommage qu'il le soit beaucoup moins en tant qu'adulte. L'irlandaise s'était attaché à ce petit bout de chou un peu diabolique sur les bords, voilà pourquoi elle supportait mieux l'adulte peut-être ? Mouais, pas sur… Ce dernier était tout de même assez dur et semblait bien décidé à lui démontrer qu'elle était une faible pour le coup. Enfin bon, comme Cassidy était déjà au courant de cela, ce n'était pas si grave après tout, il ne lui apprenait rien, il ne faisait que lui montrait qu'il l'avait bien compris. Mais alors, pourquoi est-ce qu'elle s'en voulait d'être aussi idiote pour le coup ? C'était bien cela le pire, elle savait qu'elle faisait une erreur, mais cela ne l'empêchait pas de continuer sans qu'elle sache trop pourquoi. La tête basse, la jeune femme faisait donc mine de sécher sa robe tandis qu'elle réfléchissait et fut donc surprise lorsque le l'homme violet se rapprocha et qu'elle releva la tête pour le trouver tout proche d'elle. Whoo… Tu t'éloignes mec ! Enfin ça, c'est ce qu'elle aurait dû lui dire au lieu de rester bêtement à le regarder comme cela, devant faire un effort pour se concentrer sur ce qu'il lui disait plutôt que sur lui tout simplement. La pauvre fille ouvrit même un instant la bouche, avant de la refermer bêtement sans rien dire. Sérieusement… Elle avait envie de se coller des baffes là. On se bouge Cassy, c'est qu'un mec. Un mec pénible, tu le déteste, okais ? Enfin, cela avait duré à peine quelques secondes, pourtant elle avait l'impression de mettre une éternité avant de lui répondre enfin. Se trouvant alors plus idiote que jamais.

" Euh… Je dirais des bijoux dans un musé. Ils appartenaient à une duchesse ou je ne sais trop quoi, je les ai vendu un très bon prix. Et…. Je ne viens pas à chaque fois, enfin… Ne tourne pas les choses comme ça t'arrange. "

Comment cela elle ne répondait pas ? En même temps, qu'est-ce qu'elle pouvait répondre ? Elle était débile c'est tout. Il fallait vraiment l'être pour côtoyer quelqu'un comme lui qui ne faisait que la mener par le bout du nez comme il le disait si bien. Mais elle ne voulait pas lui faire le plaisir de baisser les yeux et d'approuver bêtement, il ne méritait pas une telle facilité. Ainsi, se reprenant un peu, la jeune femme se rapprocha même encore pour aller souffler sur le visage de l'homme tout en reprenant la parole.

" Qu'est-ce que ça peut faire après tout ? Tu me crois déjà maso de toute façon. Et toi alors ? Tu dis que tu as forcément une raison de me faire venir, alors dis-moi. Qu'est-ce qui nécessite ma présence ici ? "

Comme pour bien indiquer qu'ils étaient au milieu de nulle part, elle fit un geste pour désigner ce qu'il y avait autour d'eux… A savoir rien de bien intéressant, au contraire. Il allait peut-être lui faire croire qu'elle devait voler un truc dans le coin ? Il n'était pas plus crédible qu'elle pour le coup alors. Mais il devait certainement y avoir plus de chose derrière la tête de Raffaelo que de Cassidy, c'était évident. Il fallait donc attendre de voir ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Sam 13 Juin - 16:02

Cassidy était une masochiste finit. Ça il le savait, la preuve, il le disait même de vive voix. Pour le plus grand déplaisir de la demoiselle qui devait se sentir outrée ou insultée ! Ou pas tant que ça peut-être. Suffisait de l'entendre pour le savoir, mais la demoiselle ne semblait pas tellement convaincu d'être parfaitement normale dans sa tête hein. Survécu pendant toutes ses années sur une île remplie de Mafia. Mouais. Bof, au final elle s'était bien faite attrapée et enrôler dans l'une d'elle pour éviter d'y passer, pas sûr que ce soit une réussite au final. Et pour ce qui est de sa rencontre avec lui, son talent, peut importe du quel elle parlait hein, n'avait aucune importance. Tout allait bien uniquement parce que lui en avait décidé ainsi. Parce que monsieur voulait bien la laisser en vie et intacte et surtout lui trouver de suite une utilité, l'ayant alors empêché de la torturer à sa façon. Si quelqu'un doute de la santé mentale de notre homme, je vous recommande d'aller voir Elsa tient. Cette dernière est bien placé pour avoir un bon paquet de preuve d'à quel point c'est un gentil garçon. Très gentil. De toute façon, c'était écrit sur sa tronche, mais voilà la brune n'avait pas peur. La brune revenait toujours sagement vers lui quand il le demandait. Elle était canon et docile. Tout ce qui est appréciable chez une femme en somme d'après lui. Oui c'est une vision très sympathique de la femme en général, mais ça, c'est pas comme si c'était un secret qu'il était macho de la tête aux pieds. D'ailleurs pour montrer à quel point elle disait vraiment n'importe quoi, il ne se gêna pas pour ouvertement largement rouler des yeux. Du genre « mais oui mais oui, et moi je suis la reine d'Angleterre hein. » … Je me demande pourquoi dit-on toujours la reine d'Angleterre. Qu'a-t-elle fait pour mériter ça cette pauvre femme ? Ahem. Bref !

Il préférait la perturber à sa façon. Quelque chose qu'elle n'avait pas trop eut l'occasion de connaître, mais pourtant un fait tellement véridique qu'il n'y a pas besoin de demander justification. Il était un dragueur. Un vrai, le pur et dur Italien de service hein. Terriblement doué, mais faut dire qu'il avait un peu le physique pour le bougre. Bien qu'un peu particulier, notre homme faisait certainement partit de la catégorie des bels hommes. Et puis franchement, un ancien militaire qui garde son physique de son service, que demander de plus ? Je vous laisse fortement imaginer les tablettes de chocolat qu'il devait avoir sous son haut tient. Qu'elle se taise donc tient. Approcher son visage du sien c'est mieux. Cela lui évite de parler de son enfance, de ce qu'elle avait pût voir ou comprendre ce soir-là. Sans reculer d'un centimètre. Il souffla alors.

- Tu parles trop.

Oui, c'était dit d'un ton tellement sec et dur et pourtant, la chaleur de son souffle rendait ses paroles de suite beaucoup plus chaleureuse. C'était l'art de la drague selon Valentini. Il était difficile et pourtant envoûtant. Et il était persuadé de pouvoir le faire sur cette miss Irlandaise pour sûr ! Satisfait de lui avoir cloué le bec et ce au sens propre du terme, il posa alors une nouvelle question, continuant alors le jeu des questions/réponses. Bien mettant un peu de temps à arriver, pour son plus grand plaisir. Sans même reculer. Il l'écouta. Des bijoux de noble ? C'est parfait tout ça. Oui. Il en aurait réellement une utilité, il en était certain. D'ailleurs son sourire satisfait était présent, bien qu'une once de moquerie vint tout gâcher, parce qu'elle voulait faire genre je me rebelle un peu. Soufflant sur lui. Se demandant alors si c'était une réaction pour essayer de le faire reculer ou non.

- Hm Hm. Ok. Lâcha-t-il sans dire d'avantage d'indication. Je prend note ma belle. Et arrête de vouloir essayer de te rebeller, c'est pas convainquant comme comédie.

Moquerie à l'état brut. Ce n'était même pas de la volonté de sa part selon lui, juste de la pure comédie pour faire genre elle s'en fichait de lui. Mais non voyons, il le savait parfaitement il est irrésistible ! C'est d'ailleurs pour cela qu'au final il ne bougeait pas.

- Ici ? Rien. Enfin, je me suis surtout dit qu'il n'y aurait personne pour me faire chier, mais visiblement c'est raté.

C'est ça, tu as tout ce chemin pour rien mademoiselle. En fait il avait aussi voulu voir aussi si elle viendrait réellement d'elle-même dans un coin à l'écart de tout avec un taré comme lui, mais visiblement oui, cela ne la dérangeait pas plus que ça alors... Ben. Il n'y a plus rien à faire pour elle dans ces cas-là hein. Irrécupérable voilà tout. Fixant alors ses yeux, puisque c'était la chose qui accaparait tout son champs de vision, notre homme entreprit de faire un regard charmeur dont il a le secret. Et. Certainement que ce fût le comble pour elle. Il s'approcha encore. L'homme violet eut alors ses lèvres effleurant délicatement les siennes, tel un homme qui savait très bien pousser les gens à avoir de l'envie pour lui. Doucement légèrement. Parfois légèrement plus. Juste pour l'emmerder si elle ne voulait pas, et la frustrer si elle était sous son charme célèbre d'Italien beau gosse -oui ses chevilles vont bien !- Soufflant doucement, chaudement contre. Il recula et s'éloigna, un large sourire barrait son visage. Et il ajouta l'air de rien.

- C'est bien d'être tranquille non ?

Ouais. Tranquille, tu sais, rien que tout les deux. De quoi avoir une phrase pleine de sous-entendu pour les gens ayant l'esprit le plus mal placé en somme. Cependant. Sortant une cigarette de sa poche pour l'allumer et commencer à fumer -et là j'espère que tu repenses fortement aux paroles du mini Raffy ahah.- Il la pointe du doigt.

- Très bien. Alors tu me rendra un petit service. Bien sûr sans la moindre compensassions hein.

Ben oui faut pas déconner. Pas comme s'il lui devait quelque chose, tout lui était dût dans la vie. Le charme était aussi un bon moyen de la convaincre en partant du principe qu'elle tombe dans ses filets. Attendant donc sa réponse et réaction en fumant tranquillement l'air désinvolte. Elle saurait ainsi bientôt le pourquoi du comment de tout. Le plan tordu et dangereux dans lequel il était en train d'embarquer cette pauvre femme. Mais bon, elle a un pouvoir, elle est d'une mafia. Ça devrait pas poser de problème. Il était même persuadé que cela pourrait être marrant. Après l'amusement de Raffy et celui des autres n'est pas forcément le même. Roh puis zut elle est bizarre elle aussi hein !

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Mer 17 Juin - 21:43

Au marché noir, on pouvait acheter tout un tas de chose en général. Bien sûr, ce n'était pas vraiment légal, mais comme c'était facile d'obtention et que personne ne posait trop de question, cela était bien pratique tout de même comme méthode. Du coup, en sachant cela… Cassidy devrait peut-être essayer de s'acheter un cerveau de cette manière non ? Bon ok, c'était peut-être un peu abuser, mais dans un sens, on ne pouvait pas vraiment dire que le sien fonctionnait merveilleusement bien puisqu'elle se trouvait dans un lieu isolé, loin de tout et surtout en compagnie d'un tueur professionnel. En même temps, comme personne ne devait l'avoir payé pour tuer la jeune femme (vu que ce serait vraiment de l'argent foutu en l'air) elle n'avait rien à craindre non ? Mouais, allez dire cela à ce monsieur et à cette dame et qui était juste venus pour pique-niquer en amoureux. Quoi ? Vous ne pouvez pas ? Normal, puisqu'ils avaient fait plouf. Et voilà deux corps au fond du lac. Est-ce que Cassidy s'inquiétait de finir comme eux ? Eh bien… Même pas. Soit elle était très débile donc, soit très confiante de la valeur que lui accordait l'homme violet. Probablement pas grande cela dit, mais il devait bien la trouver utile… Un peu ? Rigolote à emmerder au moins non ? On ne tue pas les gens amusant voyons, regardez Kruty le clown, il survit à tout ! (Oui je compare ma perso à un clown alcoolo, la vie est belle) Du coup, Cassidy se sentait un peu intouchable… Enfin non, tout de même pas, elle n'était pas idiote à ce point. Mais au moins, elle ne semblait pas craindre cet homme comme elle le devrait si tout tournait bien rond dans sa petite tête. Ce qui faisait d'elle une inconsciente, tout simplement.

Mais alors qu'elle parlait tranquillement, tout en essayant de se sécher pendant que notre homme s'approchait un peu trop près et certainement pas pour l'aider, la jeune femme se prit alors une réflexion… Que beaucoup de femmes ont du se prendre dans leur vie certainement. Quoi donc ? Eh bien ce macho d'italien trouvait qu'elle parlait trop. Ah eh bien cela… Oui, peut-être des fois. C'était le cas là ? Elle n'avait même pas remarqué la bougresse, ce qui la fit un instant douter, à se demander si c'était vraiment le cas ou si le Valentini ne supportait qu'une dose de parole assez limité. Tout le monde avait un seuil à ne pas franchir après tout, certains aimaient entendre les gens parler, d'autre en avait marre au bout de cinq minutes. Mais alors du coup, il se plaçait où l'italien ? Eh bien… Qu'importe, de toute manière, pendant que la jeune femme réfléchissait à cela, elle lui donnait raison sans même y penser puisqu'elle se taisait bel et bien… Ben quoi ? C'était dur de réfléchir en parlant ! Essayez donc vous ! Ah vous le faites tous les jours .?...Bon, silence. Il ne lui avait pas dit de se taire après tout, juste qu'elle parlait trop…. C'était pareil ? Mais non, c'était plus… Gentil.  En fait non, mais laissez-là donc prendre les choses comme elle en avait envie. Même si elle ne voyait pas trop ce qu'il voulait dire par la suite ? Elle jouait la comédie elle ? Mais non voyons ! Elle ne se rebellait même pas… Enfin si peu. Elle le boudait juste un peu pour avoir osé la balancer à la flotte. Car oui, c'était dangereux de la contrarier elle hein… Très…

" Moi, je serais mauvaise actrice ? Tu me fends le cœur Valentini… " Fit-elle d'un air faussement outré.

Oui bon d'accord, là, elle était très mauvaise actrice. Mais elle le faisait exprès en même temps, donc cela ne comptait pas et ne donnait donc aucunement raison à l'Italien. Contrairement à ce qu'il devait certainement penser… En même temps, avait-il déjà cru ne pas avoir raison celui-là ? Cassidy en doutait franchement. Tout comme le fait qu'il reste aussi proche, il devait croire que c'était normal aussi certainement. Ces Italiens avaient vraiment de drôle de coutume… Comme venir dans des endroits reculés sans raison valable juste en espérant être tranquille. Ah ben oui, pour le coup, c'était plus que raté. Mais au moins, ils avaient eu le droit à un très bon pique-nique, ce qu'aucun des deux n'auraient pensé à apporter. Mais à voir le jeune homme se rapprocher, ce n'était certainement pas pour manger qu'il avait souhaité être tranquille, ce qui donna à l'irlandaise un de défis comme si elle s'attendait à ce qu'il se dégonfle et s'éloigne d'un moment à l'autre. Mais au lieu de cela, il ne fit que se rapprocher d'avantage jusqu'à poser ses lèvres contre celle de la jeune femme… Non mais oh, ça allait bien oui ? Il aurait mérité une baffe dans la gueule pour ça !... Alors pourquoi elle ne lui donnait pas ?... Oh la ferme hein. C'est qu'elle était surprise la pauvre… Enfin non, elle l'avait vu venir tout de même, elle n'était pas tombée de la dernière pluie, mais bon, elle était perturbée par ce contact, trop présent ou pas assez, elle ne savait pas trop en fait. C'était qui se type pour lui retourner le cerveau comme ça ?... Mais bon, il fallait bien avouer qu'il y avait plus désagréable dans la vie, même si c'était limite frustrant de sentir ce contact sans qu'il s'approfondisse d'avantage.

Eh bien quoi ? Cassidy n'avait rien d'une bonne sœur hein. Elle savait ce que les adultes consentants faisaient avec d'autres adultes consentants et cela n'était pas pour lui déplaire hein. Même si ce type était franchement bizarre, qu'il passait son temps à se moquer et qu'il avait fini par rompre le contact pour s'éloigner d'elle et s'allumer tranquillement une cigarette, affirmant au passage que c'était bien d'être tranquille à deux. Pour ce genre de chose, Cassidy n'était pas bête, le message ne lui échappait donc pas, mais elle fit mine ne de pas s'en soucier. Préférant l'écouter lui dire qu'elle allait lui rendre un service et ce gratuitement… Mais oui et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu hein. S'il y avait bien une chose que Cassidy affectionnait par-dessus tout, c'était bien l'argent et les récompense en général. En somme, c'était une véritable pie qui se laissait détourner par tous ce qui brillait. Alors lui dire qu'elle ne recevrait rien en échange de son travail, elle qui était pourtant assez flemmarde quand elle s'y mettait, elle avait un peu de mal à l'entendre. Pourtant, cela la fit sourire franchement et elle se leva, d'un pas tranquille pour s'approcher du bel Italien, glissant son regard dans le sien tout en posa sa main sur son bras. Son sourire s'adoucit alors, tandis qu'elle s'approchait, lentement, mais surement tout en cherchant à rapprocher son visage du sien.

" C'est vrai que la tranquillité a du bon, personne ne nous dérangeras…. "

Sa voix était douce, pas besoin de parler fort après tout, elle était assez près et l'italien n'était pas sourd de ce qu'elle en savait hein. Se mettant gentiment sur la pointe des pieds, elle rapprocha dangereusement ses lèvres des siennes avant de lui ôter sa cigarette et de… Le planter là. Ouais, littéralement. Au moment où elle semblait prête à lui donner un baiser, la belle souffla sa phrase d'invocation et passa dans la seconde suivante à travers du pauvre Italien comme s'il n'était qu'un mirage. S'éloignant de lui en faisant quelques pas, elle glissa l'ex-cigarette de l'homme entre ses lèvres et le regarda par-dessus son épaule avec un sourire satisfait. Eh bien quoi ? Il n'y avait pas que lui qui savait jouer, mais apparemment, il avait décidé de la sous-estimer la pauvre. Il fallait donc lui remettre un peu les pendules à l'heure.

" Je ne sais pas ce que tu as derrière la tête Valentini, mais essaye de retenir ça aussi. Le bénévolat, ce n'est pas mon truc. Alors soit tu es sérieux et tu me propose quelque chose qui vaut le coup, soit je me casse et me trouve des affaires qui rapportes. "

Visiblement satisfaite d'avoir annoncé clairement la couleur, la demoiselle continua de profiter de la cigarette que l'italien lui avait si gentiment allumée… Oui, il était serviable en fait ce type. Alors, elle était plus crédible à son gout la voleuse maintenant ? Au moins, elle ne semblait pas décidée à finir en simple jouet contrairement à ce que l'homme avait dans la tête visiblement. Plus qu'à voir s'il le prenait bien…

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Dim 21 Juin - 22:03

Raffy était un charmeur, c'était bien connu. Il jouait assez souvent de ses charmes sur les femmes, et s'en amusait. Parfois, c'était par envie, parfois c'était par intérêt, parfois c'était juste pour manipuler quelqu'un. Quel était le cas présent ? Eh bien. Je vous en pose des questions franchement ? Faut pas de raison pour draguer une femme. Tant quelle est belle voilà tout ! Non mais oh. Arrêtez de poser des questions débiles vous aussi hein... Et vous savez quoi ? Il en était d'autant plus fier que ça marchait. La pauvre Cassidy ne semblait plus trop savoir où donner de la tête la pauvre. Restant alors sur le coup en bug total devant les approches du Valentini. Oui. Il était content de faire toujours de l'effet comme ça. Il en avait conscience et cela lui plaisait. Quelque chose qui lui avait si souvent fait défaut de par le passé. Mais maintenant, il est tranquille comme qui dirait hein ? Pourtant, elles étaient toujours bizarres ces femmes. C'est vrai quoi, c'est pas comme s'il était du genre un enfant de cœur, et donc pas des plus sympathiques à côtoyer, pourtant elles se refusaient rarement à lui. Et comptait bien faire de Cassidy quelque chose du même genre hein. Donc sa pseudo résistance, pas besoin de faire semblant, il n'était pas idiot non plus. D'ailleurs la pauvre femme ne semblait pas des plus convaincue elle-même de ce qu'elle avançait. Eh oui ma belle, je suis désolé mais tu n'arrivera pas à lui faire croire ça ! D'ailleurs le sourire de notre homme en disait long sur ce qu'il pensait, de même que sa façon de rouler des yeux. Du genre « mais oui » et moi je suis terriblement peiné de t'avoir ainsi fendu le cœur hein. Mais il eut carrément la flemme de le dire. Ils devaient parler affaire. Et faire planer un pseudo suspende était certainement la chose la plus marrante à faire selon lui visiblement. Insinuant qu'il l'avait fait venir ici sans aucune raison -même si c'était un peu réellement le cas, enfin être tranquille parfois c'est bien et quoi de mieux que de sortir de la ville très franchement?-. Mais en plus il comptait bien une fois de plus exploiter la pauvre petite voleuse sans lui donner la moindre compensation. Hin hin. Il était trop fort il. Pardon ?

Ok. Visiblement non, elle n'était pas du même avis. Là voilà en train de se rapprocher de lui. Oh ? Alors elle était insatisfaite de ce qu'il lui avait donné, ce contact qui n'était qu'un semblant de baiser. Plus un moyen de l'ennuyer qu'autre chose même. Souriant en coin, ravis de voir qu'il lui faisait ce genre d'effet et d'envie. Pensant certainement qu'elle serait d'autant plus simple à manipuler ainsi. Mais. Heu. Non. Putain, mais arrêtez de le contredire le pauvre ! C'est quoi ça ? Il était justement en train de réfléchir pour savoir s'il la laisserait faire ou pas, en gros s'il allait lui donner le plaisir ou non de ce baiser. Pour finalement se prendre un vent. Proche elle avait susurré une phrase pour finalement lui passer au travers. Ok, au moins il avait eut le plaisir de voir son pouvoir en action, ce qui rendait la chose que plus intéressante. Le pauvre avait un arrière goût amer en bouche. Comme s'il ne pouvait s'empêcher de penser qu'il s'était fait littéralement avoir. Et ça, ça le frustrait. Son regard n'exprimait absolument rien, mais son regard oui. Un peu. On y voyait clairement dans son regard, son pourpre, qui s'était légèrement assombrit. Ok,  est-ce qu'il lui fait comprendre que c'est que lui qui a le droit de faire ce genre de chose ou bien ? Mouais. Bon. Passons. En tout cas il ne se gêna pas pour lui attraper le menton pour qu'elle le regarde dans les yeux. Mademoiselle se rebellait ? Elle ne voulait pas travailler à titre gratuit. Mince. Serait-elle un peu plus intelligente qu'il ne le pensait ? Il faudrait qu'il revoit alors un peu son plan d'attaque alors... Soufflant alors sur elle. Il finit par lâcher. L'air un peu contrarier dans son temps.

- Ne fais pas la maligne avec moi O'Doherty. Tu ne gagnera pas avec moi.

Oui. Bon, faut pas pousser mémé dans les orties hein. Il était bien gentil et tout ça, mais autant dire qu'il fallait pas trop s'amuser avec lui à le prendre pour un beignet hein. Raffaelo était le genre d'homme qui aimait être maître de tout. De sa vie, mais aussi de celles des autres quand il le décidait. Lâchant alors le menton l'air désinvolte. Il leva un instant vers le ciel avant de finalement faire un pas pour enrouler son bras autours de son écoule, s'appuyant sur son épaule. L'air vicieux. Littéralement. Il susurrait à son oreille.

- Mais bon. Tu as visiblement plus de cerveau que ce que je pensais. Alors je vais te proposer quelque chose ma belle.


Après tout. En y réfléchissant bien. Elle pouvait y  avoir quelque chose à gagner. Lui même s'en fichait un peu de certains détails, ainsi, si pouvoir rapporter quelques souvenirs chez elle lui plaisait. Presque comme pour lui faire croire qu'elle allait pouvoir retourner à la flotte. Même si non. Pas de suite, ce n'était pas dans ses envies en fait. Il souffla alors à nouveau doucement à son oreille. Comme s'il s'agissait là d'un secret, même s'il n'y  avait personne pour les écouter.

- Très bien. Alors voilà le plan. On ira rendre une petite visite à ma famille. Tu n'y vois pas de soucis hm ? Tout ce qui sera trouvé tu pourras en faire ce que tu veux. J'en ai rien à faire.


Ça au moins. C'était dit. Il s'en fichait. Que la richesse leur fasse défaut, c'est tout ce qui pouvait compter. Le reste c'est pas vraiment son problème. Soufflant alors le long de son cou et de son oreille. Il la lâcha la demoiselle. Se glissant alors devant elle, donnant alors l'impression qu'il lui offrait une occasion de rêve.

- Alors ? Tu  voles pour moi. Et tu gardes ce qui t'intéresses. Un cambrioleuse ne devrait pas y voir d’inconvénient hein ?

Ben oui, c'est pas comme s'il lui demandait de voler une des familles les plus riches et les mieux armées de l'île hein ? En même temps, il vient d'une puissante famille militaire... Elle n'avait pas finit de s'amuser avec lui. Mais c'est avec un sourire fier qu'il lui faisait cette proposition.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Mar 30 Juin - 23:32

Jouer avec les gens et chercher à les enquiquiner un peu, c'était bon enfant non ? En tout cas, Cassidy trouvait souvent ce jeu très divertissant, même si elle n'atteignait pas le génie de certains en la matière et que finalement, elle n'était jamais bien méchante. Seulement voilà, en général, mieux valait savoir choisir ses cibles histoires que celle-ci ne se rebelle pas… Ou d'être sûr d'avoir le dessus. Si l'irlandaise avait raison de vouloir entrer dans le jeu du Valentini ? Oh que non, certainement pas. Mais bizarrement, elle semblait assez tarée pour s'y frotter pour le coup… Ou assez suicidaire peut-être. Si elle en avait marre de la vie ? Non, certainement pas. Sa vie lui plaisait, elle était facile et agréable, alors pourquoi y mettre un terme hein ? Seulement voilà, en jouant avec cet Italien, elle risquait peut-être de la voir s'écourter un peu… Qui vivra verra comme on dit ? De toute façon, s'il en avait déjà marre d'elle, il l'aurait laissé couler dans le lac avec des cailloux dans le ventre comme pour ce monsieur et cette dame un peu gênants. Du coup, elle se disait qu'elle pouvait tester, elle avait plus de chance qu'eux. Mouais, l'étoile inversée, une chanceuse, c'était tout de même aller un peu loin. Mais disons qu'elle était susceptible d'avoir plus d'utilité que ces jeunes gens aux yeux du Valentini, du coup, elle ne se sentait pas en danger dans l'immédiat. Si elle se sentait en danger avant… Ah ben… Non. Peut-être que son radar à emmerde était cassé ou plus probable, celui-ci n'avait jamais fonctionné comme il faut. Quoi qu'il en soit, la jeune femme en était là et n'en était pas spécialement mécontente. Ni heureuse d'ailleurs, elle attendait de voir dirons-nous.  

Fumant tranquillement la cigarette qu'elle avait dérobée à l'italien, la jeune femme semblait assez fière de l'effet qu'elle venait de produire. Le pauvre, il y avait vraiment cru ? Qu'elle l'embrasserait et se jetterait dans ses bras ? Bon, cela aurait été agréable surement un baiser… Mais aurait nettement moins valu que la tête que faisait le Valentini, qui valait à cet instant tout l'or du monde bien qu'il se contenait tout de même assez bien. Eh oui, ils pouvaient être deux à jouer. Peu importe que Cassidy soit un peu stupide sur les bords par moment, elle n'était tout de même pas née de la dernière pluie et donc se laisser embobiner par un homme comme cela, il ne fallait pas rêver. De plus… C'était un Italien, ce qui laissait des raisons supplémentaires à la demoiselle pour s'en méfier. Après… Bon, voilà. Il ne fallait pas mentir, il avait tout de même beaucoup de charme le bougre. Trop même. Alors qui sait ?... Ouais mais… Non. Il aurait un sourire trop content après, genre " ah ah, je t'ais ajouté à mon tableau de chasse". L'irlandaise n'était pas un numéro oh, il ne fallait pas rêver monsieur… Quoi que si, rêvait c'était permis, tout comme laisser de l'espoir. Et de l'espoir, Cassidy en avait pour le coup si elle espérait avoir une minute le dessus sur lui, ce qu'il ne tarda pas à lui signaler. Aucune chance de gagner ? Hm… Possible, mais en même temps, si personne n'essayait jamais, il ne risquait pas de perdre un jour le pauvre homme violet, il fallait donc des tarés comme Cassidy pour lui tenir tête de temps en temps, juste histoire de voir… Ses mots firent donc sourire la jeune femme de plus belle alors qu'elle tirait une nouvelle bouffé de tabac comme si la vie était plus que tranquille au bord de ce lac.

" Peut-être, mais la vie serait ennuyeuse même pas pour toi si personne n'essayait jamais de te tenir tête, non ? C'est pénible les gens qui disent oui à tout. "

Pénible certes, mais en général ces derniers restaient en vie plus longtemps… Mouais, c'était un choix hein, laissez donc la pauvre irlandaise jouer à des jeux dangereux si cela lui plaisait. C'était ce genre de chose qui mettait un peu de piment dans la vie après tout, il fallait donc la laisser faire. Ecrasant la cigarette terminée sur le sol, la jeune femme ne fit pas vraiment attention et se retrouva bientôt avec… Un Italien collé à elle. Vraiment. Ce dernier avait passé son bras autour d'elle pour s'appuyer sur son épaule, glissant son visage près du sien pour souffler à son oreille. Il n'avait jamais entendu parler de la distance raisonnable à respecter avec les gens ce mec ? Non ? Bon tant pis, Cassidy ferait donc avec, ce n'était pas comme si elle trouvait vraiment désagréable d'avoir un bel homme accroché à elle hein. Elle avait déjà vu plus moche et plus collant… Bon, eux ils s'étaient pris un bon coup de pied où il le fallait, mais ils étaient plus moches comme on vous dit. Oui, cela est du racisme anti-laids et alors ? Cassidy était une belle femme, elle méritait donc d'être entouré d'homme aussi beau qu'elle au moins, c'était un minimum. De plus, c'était pour lui faire un compliment ce coup-ci… Non, pas genre t'es belle, ou ta robe est élégante. Non, un truc du genre " ah mais en fait, t'as un cerveau. " … Ben ouais, elle n'était pas blonde hein. Même si bon, certains avaient cette impression parfois. Relevant le visage vers l'homme, elle sembla pour le coup prendre plus d'intérêt à ce qu'il disait puisqu'il voulait lui proposer quelque chose.

" Je suis tout ouïe mon cher. Les trois neurones que tu sembles m'accorder son prêt à entendre ta… Proposition. "

Ouais c'était ironique, mais bon. Peut-être qu'il allait vraiment lui sortir quelque chose d'intéressant ce mec et qu'il n'était pas juste un taré qui s'emmerdait dans sa vie pépère et donc butait des gens au pif… Ouais, chacun s'occupe comme il veut hein. Mais quoi qu'il en soit, il ne tarda pas à annoncer la couleur en lui disant… Qu'il voulait qu'elle fasse un cambriolage. Ah ben tient, ça tombait bien qu'il lui demande à elle, une cambrioleuse… Autant dire qu'il aurait vite perdu son attention s'il lui avait demandé de faire des crêpes hein. Encore que… Elle en faisait de très bonne. Mais là n'était pas la question. Regardant l'italien des pieds à la tête, elle sembla réfléchir un instant à où était le piège. Cambrioler et garder pour elle, c'était… Comment dire… Trop avantageux pour que ce soit une idée de cet homme franchement non ? Voilà pourquoi elle ne tarda pas à lui répondre l'air suspicieuse.

" Ta famille richissime ? Ça pourrait m'intéresser… Mais toi ? Qu'est-ce que tu y gagne si tu me laisse ce que je veux ? C'est presque trop intéressant comme offre, tu comprendras que je cherche le piège… Tu n'es pas quelqu'un qui inspire confiance après tout. "

Ouais bon, elle ne lui apprenait rien là, mais elle n'avait pas tort. Pourquoi l'envoyer voler si c'était pour tout lui laisser ? Personne ne faisait cela… Ils négociaient au moins un pourcentage ! Enfin, ce type était taré de toute façon, certainement encore plus qu'elle ne l'était en restant près de lui. D'ailleurs, elle ne manqua pas de s'approcher doucement de cet homme en face d'elle pour aller ensuite souffler sur ses lèvres.

" En tout cas… Je pense qu'on pourrait faire affaire monsieur Valentini. "

Ben ouais, elle n'était pas fermée à la discussion hein, elle voulait juste piger pourquoi… C'était mieux que de tomber dans un plan chelou parce qu'elle n'aurait pas cherché le pourquoi du comment. Quoi qu'il en soit, il était peut-être d'humeur bavarde pour lui expliquer… Ou pas.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Mer 8 Juil - 0:03

Raffaelo était peut-être un peu compliqué dans son genre. Pourquoi ? Il n'aimait pas qu'on lui résiste. Un reste de sa vie de petite noble ça. Il aimait quand on agissait comme il le voulait et quand il le voulait. Mais les gens qui s'écrasent et qui disent oui à tout sont d'un ennuie mortel. Vraiment. Alors qu'est-ce qu'il préférait ? Aucune idée. En fait il n'en savait rien. C'était selon la personne. Après mûre réflexion, cette femme serait bien con pour être polie d'accepter ce genre de service sans la moindre compensation. Au moins, elle avait un semblant de courage pour lui dire ce qu'elle attendait. Non sans en prime faire la maligne. Ouais, depuis quand on faisait genre je te drague avec lui ? Et lui voler en prime sa cigarette ? Impossible. Nan il devait être en train de rêver. Mais non. Elle s'était achetée un cerveau visiblement et du coup s'amusait à lui tenir littéralement tête. Non. En fait, un truc ne va pas dans ce que je viens de dire. Techniquement, si on est intelligent, on sait comment ne pas agir avec lui sous peine de subir sa colère et Dieu sait qu'un Raffaelo en colère. C'est moche. Surtout quand on est une femme, ou alors plus faible que lui c'est au choix. Finalement, peut-être n'était-elle pas si intelligente que ça. Mais il ne retirerait pas ses propos. Parce que sur le fond, la folie peut être une forme d’intelligence. Il en était la preuve après tout. Il n'était pas très saint d'esprit, mais cela ne l'empêchait pas d'être du genre extrêmement intelligent dans son genre le bougre. Allons bon. Et puis lui donner tort serait de la mauvaise foie. S'il ne croisait pas de temps à autre des personnes capable de lui faire un peu de résistance et donc occuper sa journée, il s'ennuierait. Finalement, c'était une raison supplémentaire pour la garder en vie et près de lui tient. Si je devais récapituler je dirais alors qu'on a droit à : Voleuse, sexy et docile mais drôle. Moui. C'est pas si mal. On va mettre une bonne note à l'ensemble ma chère demoiselle.

Souriant en coin. C'est donc sûr de lui qu'il lui fit une proposition. Plus qu'avantageuse hein. Elle allait voler. Ça oui, mais aurait le droit de garder tout ce qu'elle pouvait trouver. Et sa réponse ? Eh bien. Intéressante. Mais il y avait anguille sous roche. Dans un sens, c'est qu'elle était définitivement pas si bête que ça, bon point. La regardant de son air supérieur et agaçant. Il la laissa peser le pour et le contre de la situation. Pour finalement lui demander quel était le soucis dans cette affaire. Ah ah. Pas si bête. Et pourtant, il n'y a pas d'embrouille. Du moins. Si peu. Tellement peu qu'il pouvait parfaitement passer au travers, il en était certain. Quel était donc ce détail à omettre ? Oh. Peut-être qu'elle risquait de ne pas en ressortir vivante était un bon point, mais ça, pas besoin de le dire, en tant que cambrioleuse et mafieuse elle devait connaître ce n'est donc qu'un détail... Quoi ? Qu'elle devait voler une famille extrêmement puissante et qui en plus est spécialisé dans le militaire et donc l'armement qui va avec ? Peuh. C'est du détail. Si elle sait si bien voler que ça, cela ne sera qu'un challenge pour elle. Il ricana. D'autant plus lorsqu'elle se rapprocha de lui, pour souffler sur ses lèvres qu'ils pourraient faire affaire. Oh mais ça. Il y comptait bien... Non sans réduire légèrement encore le peu d'espace qu'il pouvait rester entre eux. N'effaçant guère son sourire mi-charmeur mi-chieur de son visage, il souffla alors.

- Je compte bien faire affaire voyons. Ta méfiance prouve que tu sais utiliser un peu tes neurones. Au moins je n'enverrais pas une débile sur le terrain.

L'art et la manière de dire les choses par monsieur Valentini. Aucune grâce. Aucune subtilité. Non, c'est les choses telles qu'il les penses. Et donc sous-entend qu'il l'avait plus que largement pris pour une idiote, une débile, enfin bref plein de charmant mots qui peuvent encore convenir... Mais bon. Il avait légèrement changé de point de vue c'était donc positif ? On va dire oui hein. Quoiqu'il en soit. Non sans ponctuer sa phrase par un smack des plus indiscret et parce qu'il était certain qu'elle en mourrait d'envie voilà. Il ria alors de ses mots et de ses geste avant d'ajouter en la poussant alors par l'épaule en appuyant avec son index. Comme s'il disait quelque chose de véridique et que elle, le petit cerveau de l'affaire devait retenir ses mots pour réussir, ou alors comprendre. Il reprit.

- Y a pas d'embrouille. On rentre et tu peux tout garder. Fais toi plaisir. Ce que tu arrives à prendre est à toi. Je suis d'humeur généreuse.

Il resta pendant quelques instant avec cette phrase en suspend pour la regarder droit dans les yeux. Comme pour voir si elle allait croire ça. Mais il était évident que non. Elle ne pouvait être que dubitative, surtout quand on associe le mot généreux à lui en fait. C'est juste incompatible. Il ne l'est pas. D'ailleurs, il fait partit que ceux qui pensent que ce sont les idiots qui le sont. Elle même ne devait très certainement ne pas l'être. Ce qui pouvait au moins leur faire un bon point commun. Alors il reprit.

- Non en fait. Je m'en fiche de leur fric. Je cours pas après ça, je vis très bien ainsi je ne suis en manque de rien. Non. En revanche le fait qu'ils soient dépouiller m'intéressent fortement. Il va donc de soit que pour une cambrioleuse de ton niveau, ce sera un jeu d'enfant non ?

Il se pencha sur elle. Comme s'il voulait l’oppresser avec sa masse. Lui faire pression. Sous entendre que si elle refusait, c'est qu'elle n'était pas à la hauteur d'un tel challenge. Voyons. Un voleuse sexy, y a rien de mieux. Il n'aurait pût espérer mieux presque. Reste juste à voir comment cela se passerait si elle acceptait. Se redressant pour chercher une cigarette et l'allumer. Il recommença a fumer. Elle l'avait empêcher de fumer convenablement la précédente non mais oh.... Alors il ajouta en haussant les épaules.

- Enfin bon. Après peut-être que je me trompe. Que tu n'es pas si douée que ça. Miss O'Doherty. Sourire en coin. Je te donnerait volontiers rendez-vous d'ici quelques semaines pour te préparer ma belle. L'avantage dans cet affaire, c'est que j'ai a t'épargner des explications inutiles sur cette famille.

Puisqu'elle savait déjà de quel milieux il venait... En fait. Si elle pouvait laisser un gâteau empoissonné du même genre ce serait tellement bien aussi. Faut l'avouer. Mais je crois que c'est un peu croire au père Noël à ce stade. Quoiqu'il en soit. Il resta planté devant elle. Attendant sa réponse. La bonne réponse. La seule et unique qu'il voulait entendre : oui. Quoiqu'il en soit. Il avait hâte de voir ça...

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy] Lun 13 Juil - 22:11

C'était l'heure de parler affaire !... Vraiment ? Oui, il fallait croire que les deux jeunes gens en avaient assez de glander tranquillement autour du lac en butant des gens. Enfin, du côté du Valentini en tout cas, car la pauvre Cassidy elle était innocente, elle n'avait tué personne ! Elle avait juste à peine éborgné une dame… Sans le faire exprès en plus. Avouer que ce n'était vraiment pas de chance. En voulant prouver qu'elle ne savait pas lancer les couteaux, elle avait réussi à tire du tonnerre. Comme quoi, il ne fallait jamais sous-estimer la chance du débutant. Finalement, pour la contractante de l'étoile inversée, la jeune femme n'était pas du genre malchanceuse en ce moment. Enfin… Cela dépendait de la manière de voir les choses très certainement. De mauvaises langues diraient que si elle avait vraiment de la chance, elle n'aurait jamais croisé la route de cet homme violet, violant et enquiquineur. Pourtant, la jeune femme trouvait elle le moyen de trouver sa compagnie… Agréable ? Ouais, non. Fallait pas pousser quand même. Mais il était tout de même plutôt drôle non ? Au moins, le temps passait rapidement avec lui, il y avait toujours quelque chose à faire, même si cela consistait à s'envoyer des pics et se prendre le choux sur des histoires de dague tombé à la flotte… Ou pas justement. Comptez bien sur Cassidy pour mettre cette histoire de côté dans sa petite tête et se venger au moment opportun tient. Mais pourquoi ne le faisait-elle pas tout de suite ? Parce que franchement, vous imaginez une fille de son gabarit chercher la merde auprès de l'ex militaire sans y être préparé ? Pff, elle n'était pas si stupide tout de même, il ne fallait pas pousser.

Si Cassidy se vengeait, cela serait en fourbe ! En étant sûre et certaine d'avoir une échappatoire non loin histoire d'échapper au pire. Ben oui, cela ne valait pas la peine de se venger si c'était pour crever cinq minutes derrière hein. Mais pour l'instant, au moins, cela ne semblait pas être prévu. Le Valentini n'avait pas l'air d'avoir dans l'idée de la tuer… N'est-ce pas ? Non, à la place, il préférait lui proposer un travail pour le moins avantageux. Trop avantageux. Assez pour éveiller la suspicion de la cambrioleuse qui n'avait pas l'habitude que les choses lui tombent aussi facilement dans les bras. Surtout pas de la part d'un type aussi louche. Il y avait forcément un souci. Un truc qui faisait que ce travail n'était certainement pas de ceux qu'elle devait accepter. Mais comme elle serait un peu dégoûtée d'être venu jusqu'ici pour rien, elle voulait bien l'écouter hein. Même si d'après lui, tout était normal et il n'y avait pas d'embrouille… Mouais, et les cuisses de Cassy c'est du poulet. T'en veux un bout ? Ahem. Voulant répliquer à sa manière de parler de ses neurones, la jeune femme se retrouva pourtant le bec cloué par un léger kiss déposé sur ses lèvres… Non mais ça allait oui ? C'était pas comme ça qu'on embrassait d'abord ! S'il voulait un baiser, qu'il est au moins la décence de lui rouler une pelle comme il faut ! Ahem… Non, on va oublier cela hein. De toute façon, le plus surprenant n'était pas cela bizarrement, mais bien le fait que monsieur ose se prétendre tout simplement généreux… Mais oui, on y croit mon cher Valentini. Croisant les bras devant cette phrase digne d'un mauvais acteur, elle ne manqua pas d'exprimer toute sa crédulité sur la chose… Ou pas.

" Tu es d'humeur généreuse bien sûr. Et moi je vole aux riches pour donner aux pauvres. On est fait pour s'entendre. "  

Bien sûr, Robin des bois en robe, c'était elle ! Ou pas… Franchement, vous imaginez Cassidy pencher dans la philanthropie et donner tous ce qu'elle voulait à plus pauvre qu'elle ? Il ne fallait pas rêver. Charité bien ordonné commence par soi-même comme on dit, et bizarrement, la demoiselle n'avait jamais fini d'être charitable avec elle-même. Encore, si elle croisait un môme orphelin, manchot et boiteux, elle lui filerait une petite pièce… Mais sinon il ne fallait pas déconner, elle ne bossait pas pour l'amour de l'art hein. Même Raffaelo n'y croyait pas de toute façon, voilà pourquoi il n'avait pas tardé à reprendre pour lui expliquer un peu mieux la situation. Pas en détails, mais au moins un peu mieux. Visiblement, tous ce qu'il voulait, ce n'était pas s'enrichir lui, mais bien que sa famille elle y perde. Ah. De l'emmerdement pur et simple. Là d'accord, elle le reconnaissait mieux déjà ! Après, Cassidy ne croyait pas forcément à ce jeu d'enfant dont il parlait… S'il voulait envoyer quelqu'un, c'était qu'il y avait forcément un souci et Cassidy aurait plutôt tendance à se méfier des gens qui avaient mis sur terre l'homme violet. Soutenant le regard de ce type sans faillir, elle l'écouta ensuite lui dire que peut-être, elle n'était pas à la hauteur ?... Non mais il savait à qui il s'adressait là ? L'irlandaise avait sa fierté tout de même. Qu'il doute de sn intelligence, passe encore, mais de son talent de voleuse, c'était un peu trop tout de même. Les mains sur les hanches, elle se redressa bien, voulant sans doute gagner quelques centimètres inutiles avant de lui répondre.

" Pas si douée que ça ? Tu parles à une O'Doherty je te signal. Cambrioleur de génération en génération depuis… Euh… Papa. Bref, je sais de quoi je parle. Après, ça ne m'étonne même pas que tu veuille casser les pieds à ta famille de la sorte. C'est tellement ton genre d'emmerder le monde gratuitement. ~ "  

Comment cela elle n'était pas crédible ? Mouais bof…. Le pire c'était son père. Lui disait vraiment qu'il était voleur de génération en génération depuis lui-même, donc il avait l'air encore plus con que sa fille. Ah la famille. Dire que le frère n'avait même pas suivit cette voie… Pff, il ne savait pas ce qu'il manquait. Quoi qu'il en soit, ramassant son ombrelle maintenant pleine de sang séché, la jeune femme ne manqua pas de prendre les choses en main à propos de ce rendez-vous que lui donnerait bien le Valentini.

" Ne t'inquiète donc pas pour moi Valentini, je n'ai pas besoin d'être préparé à la chose. Donc… Rendez-vous chez tes parents dans une semaine. J'ai hâte de voir à quoi peuvent ressembler les gens qui t'on mit sur terre. ~ "  

Eh bien quoi ? Pour faire un tel phénomène, ils devaient être spéciaux… Un peu ? Ou alors, ils étaient chiants comme tout. Possible aussi. Enfin, elle n'y allait pas pour causer avec de toute manière, le but était même de ne pas les croiser, mais Cassidy était curieuse tout de même. Enfin, elle verrait bien. Posant l'ombrelle sur son épaule, elle ne perdit pas de temps pour se mettre sur la pointe des pieds et aller souffler à l'oreille du Valentini.

" En attendant, essaye de ne pas trop t'ennuyer sans moi l'Italien. "

Et voilà, aussi rapidement, une irlandaise de partit ! Eh bien quoi ? Elle n'allait pas lui faire le plaisir de sa compagnie toute la journée hein, elle avait une vie après tout. Enfin… Du boulot qui l'attendait surtout, mais chut. Le Valentini devrait donc survivre une semaine sans elle. Il était rand, il devrait s'en sortir et sinon… Tant pis pour lui hein. Elle n'était pas sa mère.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy]

Revenir en haut Aller en bas

Rappel moi pourquoi je répond toujours à tes invitations ? [Raffy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcana Famiglia  ::  :: Autres endroits de l'île :: Grand Lac-