Partagez|

Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Luka Ichnusa
Membre Rebel
avatar
Messages : 29
Tomates : 11
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luka ICHNUSA
Arcane:
Métier: vendeur de rollers
MessageSujet: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Mer 25 Mar - 23:26

Le soleil venait de se coucher. De son côté, Luka se réveillait. Il n'avait pas travaillé ce jour-ci et ayant de gros projets pour cette soirée, il avait profité de la journée pour s'offrir un sommeil réparateur. En effet, le jeune homme s'offrait très peu de temps pour dormir, trop occuper à aller à droite et à gauche. L'heure était venue pour le fanfaron de préparer une petite séance "d'affichage". Le problème, c'était qu'il n'avait pas de colle ni d'affiche. Son arme, un marqueur permanent noir et un rouge. Il prit ses rollers, son sac à dos, enfila sa veste et descendit les escaliers en courant. Une fois dehors, il chaussa ses patins et s'élança vers la ville. Il regarda le ciel. Il y avait beaucoup de nuages et il risquait de pleuvoir, c'était parfait ainsi, il y aurait moins de monde dans les rues. Dès qu'il trouvait un mur vierge et que la voie était libre, Luka s'arrêtait, posait son sac, l'ouvrait et sortait l'un de ses pochoirs. Parmi ceux-ci se trouvait "fuck the mafia", "Mafia=shit", "Mafia on ne veut pas de toi" ou encore "Mafia, le Corbeau aura ta peau!" Il le posait contre le mur, remplissait une lettre en noir, la suivante en rouge et ainsi de suite puis, dessinait un corbeau. Soudain, il commença à pleuvoir. Ce serait encore plus simple de trouver des rues désertes, le jeune rebelle était aux anges. Il continuait son oeuvre et en était déjà à son dix-septième tag lorsqu'il entendit quelqu'un se rapprocher. Il n'avait plus le temps de filer, il termina donc son "Mafia, le Corbeau aura ta peau!" en espérant que ce ne serait ni la police ni un mafieux qui allait débarquer. La personne se rapprochait de plus en plus et lorsqu'il termina enfin, elle était juste derrière lui. Il ne se retourna pas tout de suite et dit:

"Salut, on m'appelle le Corbeau et toi?"

Même s'il se montrait narquois et paraissait serein, il était un peu inquiet au fond de lui. Pas plus que ça. Après tout, il avait voulu jouer et savait qu'il risquait de perdre. Alors, game over ou pas?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delia Evaristo
avatar
Messages : 29
Tomates : 10
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Ven 27 Mar - 14:26

Debout Delia ! Ton estomac est en train de grogner sévère là ! Oui bon, faut avouer que la jeune femme n'avait pas particulièrement envie de se lever d'un des nombreux fauteuils que l'on pouvait trouver dans la grande salle servant de repère ou de lieux de potentiel travail ? Ou de repos des rebelles. Mais qu'avait-elle bien pût faire pour avoir autant la flemme de se lever franchement ? Surtout lorsque c'était son estomac qui l'appelait hein, s'il y avait bien quelque chose capable de la faire se bouger plus rapide que son ombre c'était ça. Mais voilà. En fait si on regardait le livre sur lequel sa tête était posé, on pourrait d'avantage comprendre. La pauvre femme n'avait pas fait de hautes et études, et étrangement elle s'était mise en tête d'apprendre des langues étrangères, enfin surtout l'anglais en fait. Pour être plus apte à déjà servir des clients étrangers dans son restaurant. Mais aussi parce que la Mafia avait également pour manie de parler Anglais pour divers échanges ou lorsqu'un étranger était dans le coin à faire affaire avec eux. Et franchement, c'est très con d'arriver à les suivre mais de ne comprendre pas le moindre mot de ce qu'ils pouvaient raconter... Du coup. Notre verte était du genre courageuse hein ! Elle s'était mise à prendre des livres pour commencer par les bases et tout. Et songer à demander à quelqu'un de lui apprendre la prononciation et tout hein. Mais voilà. Si on connaît un minimum la demoiselle, on sait très bien que son courage ne dure jamais bien longtemps. Du moins sauf quand quelques chose l'intéressait, mais sinon il était dure de capter son attention bien longtemps. Un vrai papillon cette femme, ou alors une gamine au choix. Mais on ne peut pas lui repprocher non ? Elle n'avait pas pût aller bien longtemps à l'école à cause des soucis de sa mère et pas des moindres. Du coup on fait comme on peut. Et on se retrouve bêtement à faire une sieste ici. Elle était même venue jusqu'ici pour ne pas être tentée chez elle de sortir faire autre chose hein. Pas faute d'y mettre du sien. Mais on devait décidément la prendre pour une dormeuse, la pauvre. Pas sa faute si elle finit toujours par s'assoupir !

Mais là. Pas moyen. Clignant des yeux pour essayer de se motiver mentalement. La jeune verte s'étira alors. Elle était simplement vêtement d'un t-shirt rouge et d'une jupette de taille respectable. Une petite veste noire pour ne pas prendre froid, surtout vu l'heure où au final elle bougeait. Une paire de bottes et des collants. Et... un chapeau blanc devant la protéger du soleil à l'origine mais je crois qu'il n'aura plus aucune utilité. Mais cela ne l'empêchait pas de le remettre quand même. Rangeant ses affaires dans son sac. Elle sortie avec pour idée de manger en cours de route avant de rentrer. Bon sang, le soleil était déjà couché ! Accélérant le pas. Elle fût surprise par une pluie fine qui commença à tomber. Quoi ? Bon sang non ! Le chapeau ferait office de protection mais quand même. L'est pas censé faire toujours beau en Italie ? Bon oui. Je sais que c'est un cliché mais quand même... Soupirant devant ce manque de chance. La voilà en plus face à un jeune garçon qui avait pour passe temps de faire des dessins sur les murs à cette heure et par ce temps. Hein ? Quoi ? Se pointant du doigt comme si elle se demandait à qui on parlait, mais c'était bien elle hein. Y avait personne d'autre autours de toute façon.

- Hein ? Moi ?

Ben quoi ? Eh oh il est bizarre ce type  il.. ! … Oh. Fixant les tagues puis cette petite tête brune, les deux neurones de la femme voulurent bien se rencontrer et faire un petit Ting dans sa tête.

- Anh ! Mais tu travailles avec nous ! Pardon pardon j't'avais pas reconnu, me fais pas peur comme ça ! … Il n'avait rien fait le pauvre t'es con Delia. Bof, j'ai pas de surnom. Tu peux m'appeler La Verte ahah... ! Oui bon c'était pas drôle. Delia ça va aussi.

Et sans se méfier d'avantage. Faut dire qu'elle dit souvent avoir peur mais en fait la jeune femme est un peu étrange face au danger... Un peu irréfléchi on va dire.

- Tu fais quoi à cette heure ? Tu sais que si tu te fais chopper on te tirera les oreilles hein ! Si seulement c'était que tirer les oreilles... Ils t'ont faire quoi pour que tu fasses ça ?

Après tout. C'est une question qu'on pouvait se poser. Généralement on rejoint rarement cette organisation sans raison. Par exemple l'autre prof là... Il avait tout perdu à cause de ces idiots de Momento. Pff. Toutes les même ! Et comme notre Delia était du genre bizarre on pourrait même presque dire qu'elle était débile. Elle sortit un feutre de son sac. Oui bon c'est pas un marqueur mais on fait comme on veut. Pour dessiner sur le mur une pizza avec.... un regard méchant sisi... La pizza voulait même manger le mot Mafia !.... Arrête Delia vraiment...

~~~~~~~~~~~~~~~~~



DeliGan♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Ichnusa
Membre Rebel
avatar
Messages : 29
Tomates : 11
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luka ICHNUSA
Arcane:
Métier: vendeur de rollers
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Ven 27 Mar - 21:16

Le Corbeau fut surpris par la réaction de la jeune femme. Il se retourna et sourit afin de rassurer Delia. Il avait compris à ses dires qu'elle faisait elle-même partie des rebelles. Toutefois, elle semblait un peu effrayée et... originale. Ce n'était pas pour déplaire à Luka qui n'était pas non plus le plus commun des hommes. Il dit alors:

"Bah, t'as l'air sympa et tu m'as dit ton vrai nom alors, je vais en faire autant. Je m'appelle Luka. C'est normal que tu m'aies pas reconnu, on ne s'est jamais vu. Et t'avoir fait peur? T'as pas l'impression d'inverser les rôles? C'est moi qui risquais de me faire arrêter ou descendre."

A ces propos, Luka laissa échapper un petit rire et se passa la main derrière la tête pour détendre l'atmosphère. Il connaissait le risque et s'en moquait. Il était un rebelle et tôt ou tard, ça se saurait. Ce jour là, il serait en danger permanent mais, il était conscient de cela depuis le début. Il fut donc amusé quand la verte avait parlé de se faire tirer les oreilles. Il n'était pas sûr qu'elle soit sérieuse. Mais, ce qui le surprit le plus fut lorsqu'elle lui demanda ce que la mafia lui avait fait. Il leva la tête vers le ciel et se gratta le menton puis dit:

"Rien, je crois mais, je les aime pas. Je n'aime pas l'autorité, je n'aime pas l'argent et je n'aime pas les valeurs qu'ils défendent. Ils sont une entrave à la liberté, tout comme la police et les politiciens. J'ai intégré les rebelles et j'en suis fier car je ne compte pas rester sans rien faire mais, à l'heure actuelle, il ne m'ont rien fait personnellement. Et toi?"

Luka observa la jeune femme dessiner sur le mur à son tour et quand elle eut fini, il rigola à la vue de la pizza cannibale. Il aimait bien l'idée. C'est alors q'un éclair de génie lui survint. Il regarda Delia de haut en bas puis, s'arrêtant sur son visage, il se dit qu'il avait une bonne idée. Il posa donc un genou à terre et prit la main de la jeune femme comme s'il allait la demander en mariage puis, il dit:

"Delia la verte, voudrais-tu devenir mon associée en tant que graffiteuse anti-mafia, au risque toi aussi de te faire tirer les oreilles mais, pour la bonne cause bien sûr?"

Luka resta ainsi, un sourire sur le visage en attendant la réponse de la jeune fille.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delia Evaristo
avatar
Messages : 29
Tomates : 10
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Sam 4 Avr - 11:51

Quand on s'appelle Delia, on aborde forcément les gens facilement. Elle n'est pas du tout du genre timide. Ainsi. Elle se présente, et dit direct des bêtises avec la personne. Du moins si elle lui inspire confiance hein. Mais faut dire que ce jeune garçon était un membre du même groupe qu'elle, alors pas de raison de s'en faire non ? Pas besoin de le dire. Il suffisait de regarder les graffitis qu'il avait fait sur le mur pour le savoir. C'est pas n'importe qui, qui écrit ce genre de message contre les Mafia. A moins de ne pas avoir peur d'avoir des ennuies, mais en fait, sur le principe cela ne changeait rien il était contre eux, donc c'est forcément quelqu'un de bien nah ! De toute façon, elle put avoir son vrai non. Luka. Ok Luky c'est c'est noté ! Ben quoi ? Ah. Je dois dire que notre Delia est parfois une flemmarde et qu'elle donne des surnoms aux gens ? Non ? Eh bien maintenant c'est dit et notre jeune garçon allait l'apprendre à ses dépends. Bon, si cela ne lui allait pas elle pourrait faire attention, mais cela lui échapperait quand même la pauvre. Elle n'y est pour rien. Souriant à la façon dont il présentait les choses. La jeune femme verte se mit à rire légèrement. C'est pas faux. Elle aurait pût être une force de l'ordre en train de le prendre en flagrant délit, c'était lui le coupable pas elle. Mais que voulez-vous. Être une fille c'est parfois une bonne raison unique pour s'attirer les ennuies tard le soir. Enfin quand il fait nuit. Ça, notre jeune verte le savait depuis toute petite. Il faut dire qu'en ayant une mère qui travail dans un bordel... ça n'aide pas. Surtout vu son patron... Heum. Mais là n'est pas le sujet !

- Ah ah enchanté Luke... Luky ! C'est pas faux oui. Mais parfois c'est dangereux d'être une femme dehors, on nous vois comme des proies facile... Injustement parfois !

Bon. Elle bluffait un peu. Faut avouer qu'elle pourrait assommer la personne comme elle pouvait, mais généralement c'était la fuite qu'elle faisait le mieux hein. Elle n'était pas une combattante hors paire. Une fille qui sait faire de l'auto-défense et tout le tralala. Non. C'est juste une demoiselle normale. Qui a une imagination et un culot plus développé c'est tout.

Étant également du genre à vite entrer dans le vif du sujet. Son compagnon de combat quoi. Elle voulut savoir ce qui l'avait poussé à faire ça. C'est marrant. Ici ils ont souvent leurs petites histoire avec les Mafia, mais pas lui visiblement. C'était par conviction ? C'est  beau d'en avoir autant juste comme ça. D'avoir des buts.

- Wah. La chance ! C'est plutôt cool d'avoir envie de se battre comme ça ! Sans avoir de raison apparente si ce n'est parce que t'es idées te font penser ainsi ! … Moi c'est parce qu'une mafia qui se dit « sauveuse du peuple » m'a ignoré quand j'en avait besoin. On a ignoré mon appel à l'aide alors que ma mère était en train d'agoniser dans un putain de bordel.


D'un coup. Ses mots étaient plus dur, moins joyeux. Comme si cette idée la révoltait. Mais n'étant pas du genre à se laisser abattre. Le sourire de la jeune verte revint vite fait prendre sa place. C'était bien sa seule force. Sa capacité à passer outre les problèmes et à sourire comme si de rien était. Parce qu'elle arrivait toujours bien à le supporter en général. De toute façon elle était tombée sur aussi comique. Puisque tel un chevalier servant en train de faire une demande en mariage à une princesse, il semblait vouloir la faire partenaire de re-décorateurs de murs de la ville à leur façon. Ah oui ? Il avait aimé la pizza ? Le regardant un instant bêtement avant de sautiller sur place comme une enfant. Elle semblait contente oui. Faut dire que c'était un peu comme faire des bêtises et elle était toujours partante pour ça.

- Oh ouaiiiiiiiiiiis ! Ouais ouais ! Ahem. Se reprenant. Elle fit genre un salut militaire. Et ajouta. Alors on fait quoi chef ! Maître Tagueur ! On fait ça où et comment ! J'ai pas peur des forces de l'ordre eheh. De toute façon la fuite est ma spécialité !

Eh oui. On ne dirait pas comme ça. Mais fuir. Elle sait faire. Donc s'ils devaient partir à toute vitesse elle le ferait. D'ailleurs. Sachant très bien que sa couleur de cheveux est tout sauf discrète. La demoiselle eut pour réflexe de les attacher. Pour enrouler comme elle pût son écharpe autours de sa tête pour se cacher un peu. La rendant alors moins reconnaissable. Même sa tenue n'était pas du tout prévue pour ce genre d'activité mais qu'importe. On improvise.

- C'est mieux comme ça non ?

Faisant alors un v avec l'index et le majeur. Elle semblait fier d'elle oui. Il ne faut pas grand chose...

~~~~~~~~~~~~~~~~~



DeliGan♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Ichnusa
Membre Rebel
avatar
Messages : 29
Tomates : 11
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luka ICHNUSA
Arcane:
Métier: vendeur de rollers
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Dim 5 Avr - 0:03

Delia avait donné à Luka le surnom de Luky. Il sourit, elle n'était que la deuxième personne à lui donner un surnom. Le premier avait été le propriétaire du magasin où il travaille qui l'avait baptisé le Corbeau. Donner un surnom était une marque affective et ce n'était pas pour lui déplaire. Elle évoqua alors les dangers que courait une jeune fille la nuit et dit qu'elle savait se défendre mais, le ton de sa voix laissa le jeune homme douter. Il rit avant de répondre:

"C'est pas utile d'essayer de m'impressionner, je suis de ton côté et t'inquiètes, je veillerai à ce que personne ne vienne t'embêter."

Si Luka était un fanfaron, il savait quand même se battre et n'était pas du genre à laisser ses amis se faire importuner, mec comme fille. Si ce soir un pépin devait arriver, il ferait tout pour que Delia s'en sorte indemne. Il espérait toutefois qu'aucun ennui n'allait survenir.

Sur le sujet de la Mafia, elle évoqua sa motivation. Elle était différente de celle du jeune rebelle. Il regarda le sol quand elle dit ça. Il avait mal au coeur pour elle mais, si évoquer ça l'avait chagrinée sur le coup, elle avait très vite retrouvé son sourire. Il dit alors:

"Tu sais, je n'ai rien vécu personnellement mais, c'est des personnes dans ton cas qui m'ont donné cette motivation. Je veux rester libre et je ne veux pas voir les gens souffrir. On devrait tous s'entraider et non pas prendre plaisir à maltraiter les autres. A quoi bon avoir le pouvoir si c'est pour répandre le malheur?"

Si Luka était un garçon ouvert, sur le sujet de la mafia, il était convaincu d'avoir raison et il se battrait toujours pour une société plus juste. Delia, avec son vécu, avait été victime de ces injustices et cela rendait le jeune homme compatissant. Il avait envie de veiller sur sa nouvelle amie et la prendre sous son aile. Elle ne devait plus être victime de ce genre d'injustices.

Quand il lui avait proposé de devenir sa partenaire, elle s'était emballée et la prestation de Luka semblait l'avoir amusée. Elle semblait être pleine d'énergie à revendre et cela était fait pour plaire au petit rebelle. Elle l'amusait sérieusement et quand elle demanda où, quand et comment, il sourit avant de répondre:

"Garde ton marqueur en main! On se balade, dès que tu vois un mur vierge, tu regardes s'il y a du monde et si la voie est libre, tu te lances!"

La jeune fille avait camouflé son visage, c'était vrai qu'elle était facilement reconnaissable et elle demanda si c'était mieux ainsi. Luka leva le pouce pour confirmer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delia Evaristo
avatar
Messages : 29
Tomates : 10
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Dim 12 Avr - 21:32

Bon ben, on pouvait dire que c'est une bonne rencontre ? Ben ouais hein. Faut avouer que Delia n'était pas non plus le genre de personne à se faire des ennemis à tout va. Pas du tout même. A moins d'être un enfoiré de première et de s'en prendre à elle physiquement ou même moralement en fait. Elle ne dira rien. Même si vous êtes de la mafia. Disons qu'elle n'est pas non plus assez bête pour vous frapper si c'est le cas. C'est pas comme si elle avait la carrure pour se permettre ce genre de chose hein. C'est une frêle demoiselle de part sa morphologique. Ainsi... Elle reste assez ouverte d'esprit par principe. Il n'y avait bien qu'un seul type pour qui elle ne ferait pas cet effort. Mais là n'était même pas la question. Puisqu'en fait elle était en compagnie d'un membre du même groupe qu'elle. Donc il devait avoir un peu les même idées qu'elle non ? Visiblement oui. Et semblait même être du genre à ne pas laisser les autres tomber. Affirmant qu'elle n'avait pas à faire du bluff, qu'il comptait être un chevalier servant. Ou en fait tout simplement un bon partenaire rebelle. Ben ouais. Sur le principe faut bien s’entraider un peu non ? Sinon ce serait bien triste, autant ne pas faire un groupe. C'est mieux de rigoler et d'aller manger des pizzas ensemble ! Ou plutôt comme ce soir, faire des tags. Pourquoi pas hein. C'est une idée comme une autre. Et surtout une activité plutôt marrantes. Enfin. En fait elle n'avait jamais essayé mais faut bien un début à tout. Souriant alors face à sa compréhension et sa gentillesse. Elle se contenta de dire.

- C'est mignon dis-moi ! T'es quelqu'un de bien. On va leur botter leurs culs à ces gens-là ! J'me suis jamais laissé abattre, de toute façon se renfermer dans son coin ça n'aide pas, au contraire.

Elle n'était pas forte physiquement, du tout même. Mais au moins. Elle avait un mental plutôt résistant la petite. Elle n'avait pas grandit dans le milieu le plus simple qui soit, pourtant, cela ne se voyait pas si elle n'en parlait pas. La verte avait bien éluder des choses sur elle-même. Par non envie, parce qu'il ne devait pas s'intéresser à ça. Voilà tout. C'était le passé. Maintenant, elle a juste à avancer voilà tout. C'est donc armé de son marqueur que notre petit soldat au service de son chef était maintenant en train de le suivre dans les rues sombres de la ville. C'est une bonne ville. Plutôt calme. Mais d'après le chef, le grand chef des Mafia locales pourraient être souvent dans le coin, pfeuh. Et en plus, cette ville avait en effet pour particularité d'être plutôt blanche en effet. Au moins. Cela se verrait bien plus leurs œuvres. Grande enfant dans l'âme. Elle courru alors vers un mur pour commencer à tenter de gribouiller des trucs de sa main d'artiste -ou pas.-

- Ok ! J'ai compris alors... Elle regarde autours d'elle.Y a personne donc... Je redécore !

Mettre des mots ? Mais non c'est trop simple. C'est mieux d'agrémenter les lettres de petits motifs ou alors de juste dessiner. Elle aimait bien, parfois, on se demandait ce qu'elle faisait. Parfois c'était un peu plus clair. Mais insatisfaite d'une de ses œuvres. Elle commença à la barrer, telle une enfant en train de s'énerver sur un jouet cassé. Commençant alors à se décaler le long du mur, cherchant alors à recommencer son arme dessiné. Mais rien à faire. Au fur et à mesure la voilà au bord du mur à recommencer.

- Zut flûte crotte... ça ressemble à rien ! Heu... Elle tourna la tête. N'était-ce pas là une vieille en mode bug à la voir ainsi écrire sur les murs de sa maison ? La voilà en train de hurler. Chuuuuuuuuuuuuuut !

Elle tenta de lui mettre la main sur la bouche pour la faire taire. Mais faut avouer que les grandes rues n'étant pas loin. Une mémé qui crie c'est pas discret mais quelqu'un au visage masqué -une fille visiblement hein vu la tenue- en train de tenter de la faire taire. C'est tellement beau... Essayant de se défaire de cette vieille emmerdeuse. Delia ne voulait pas déjà attirer l'attention ! Ok. Elle était du genre à toujours se faire remarque pour un rien mais quand même, elle voulait être discrète-là ! Pas de chance. Décidément. C'est à se demander comment elle peut réellement rapporter des trucs en étant espionne...

~~~~~~~~~~~~~~~~~



DeliGan♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Ichnusa
Membre Rebel
avatar
Messages : 29
Tomates : 11
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luka ICHNUSA
Arcane:
Métier: vendeur de rollers
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Dim 19 Avr - 22:03

Les deux jeunes gens semblaient faits pour s'entendre. Si Luka était parti de chez lui en espérant ne croiser personne, cette rencontre avait fini par l'emballer. Delia était sympathique et pleine d'énergie. Lui qui était quelqu'un de survolté s'enthousiasmait de se lier d'amitié avec une personne encore plus dynamique que lui. C'était la première fois qu'il se faisait choper et que celle qui l'avait surpris prenait part à son ouvrage. Quand il lui dit, qu'il ne laisserait personne l'embêter, elle lui dit qu'il était mignon. Luka sourit en entendant cela. Il n'avait pas encore commencé à la draguer qu'elle flattait déjà son ego. Pourtant, il ne s'estimait pas mignon, pas dans le sens où elle le disait en tout cas. Il était un sale gosse, un fanfaron qui agaçait pas mal de monde et non pas un bisounours tout mignon. Après, peut-être que leurs tempéraments similaires l'aidait à le considérer ainsi. Il sourit et répondit:

"C'est bien la première fois qu'on me dit que je suis mignon! C'est gentil! Moi, je te trouve marrante. C'est plutôt cool de trouver des gens comme toi! Ouais, allons leur botter le cul et mettons leurs en plein la vue!"

Elle l'avait encore plus motivé dans son projet et il avait hâte de la voir à l'oeuvre. Il aimait le courage et l'enjouement desquels elle faisait preuve. Une soirée qui s'annonçait plus mouvementée que prévu et ce n'était pas pour lui déplaire. Il n'aimait pas la routine et à deux, on s'amuse toujours plus que seul. En y repensant, il avait toujours été sociable mais, son côté original l'avait pas mal fait errer sur le chemin de la solitude. Delia avait sans doute aussi connu des phases difficiles avant d'en arriver là et rien ne prouvait d'ailleurs que derrière ce joli minois souriant ne se cachait pas une fille pleine de tristesse. Il ne voulait pas la brusquer et il évita de poser des questions sur le passé. Il la suivait donc pour voir comment elle opérait. Ensuite, ils pourraient vraiment agir indépendamment mais, il devait veiller à sa manière d'agir histoire d'être sûr qu'elle ne s'attirerait pas d'ennuis. Ils se lancèrent donc. Ils trouvèrent une rue déserte et chacun en prit un côté. Luka observait de temps en temps le travail de la verte. Elle gribouillait son oeuvre ratée et reprenait. Il voulait lui dire de ne pas barrer les échecs, que ça faisait sale mais, ses gribouillis avaient un charme. C'était un peu une signature. En effet, on aurait cru un enfant s'énervant sur son dessin et aux yeux du corbeau, sa partenaire était encore aussi innocente que des marmots. Mais, tandis que le rebelle s'occupait des finitions de son oeuvre, une vieille débarqua. Il allait appeler Delia pour lui dire de s'enfuir mais, c'était trop tard. Elle avait attrapé l'ancêtre et lui mettait la main sur la bouche pour la faire taire. Luka se jeta alors dans cette direction en rollers, saisit sa complice par le bras et l'entraîna à sa suite et la projeta sur son dos. Il avait du mal à garder l'équilibre mais, ils n'avaient pas le choix maintenant. Ils devaient quitter les lieux avant que la vieille n'ait appelé la police. Il cria alors:

"Accroche toi ma belle, ça va secouer! On a pas intérêt à rester dans les parages."

S'il faisait tout pour leur éviter les ennuis, il n'en voulait pas du tout à sa partenaire. Au contraire, sa réaction avait bien amusé le garçon.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delia Evaristo
avatar
Messages : 29
Tomates : 10
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Mar 28 Avr - 12:23

Delia est une enfant, sur bien des points. Seul son physique rappel parfois l'âge qu'elle pouvait avoir, mais faut avouer que son attitude n'aide pas des masses. Elle pense qu'à une chose les trois quart du temps, manger, et l'autre quart c'est faire des bêtises ou s'amuser parce que c'est pas drôle de travailler. Pourtant, comme une gamine qu'on remet sur le droit chemin, elle se rappelait parfois qu'elle avait vraiment du boulot et donc qu'elle devait s'y remettre. Faut dire qu'elle n'avait pas tellement été bridé petit, justifiant ainsi peut-être son caractère totalement exubérant et de feignasse qui fait ce qu'elle veut quand elle veut. Mais bon, on pourrait dire qu'elle aurait pût finir pire que ça hein, elle n'était pas bien méchante et la façon dont elle faisait ses bêtises le prouvait. Voyons, on croise un type en train de faire des tags, quoi de plus normal que e de le rejoindre pour en faire aussi ! Non ? Vous n'auriez pas fait ça ? Pourtant il était très gentil. Généralement elle était tellement culotté que soit elle collait les gens comme pas permis malgré leurs réticence, soit ils étaient du genre ouvert et dans ce cas, c'est un nouvel ami ! Delia est secrète, elle n'aime pas parler d'elle ou de ses ennuies potentiel, le sourire est la meilleure arme pour elle, accompagné de son petit bonus le rire. Malgré ça, elle aimait bien s'entourer, même pour pas grand chose, dire et faire des bêtises pouvait être un motif suffisant pour elle, voilà pourquoi au final c'est une enfant. Comme les gamins à la cours de récréation, elle se fait des amis. Mais là, la récréation était un peu plus dangereuse on va dire.

Alors qu'elle suivait avec entrain le mode d'emploi de l'activité du soir, une vieille avait décidé de tout faire casser. Hey quoi ! C'est de l'art Madame, elle ne voyait pas en quoi c'était un problème, c'était bien plus beau que ces murs tous blancs tous tristes ! Mais bon. Cette brave dame ne semblait pas de cet avis et donc hurler était visiblement la meilleur solution, pou attirer l'attention oui oui. Et en tant que fille qui agit avant de réfléchir, elle n'eut pas le réflexe de fuir. Ben quoi ? Souvent elle ne faisait ça que quand elle se heurtait à plus fort qu'elle hein ! Heureusement que Messire Luka arrive sur son cheval blanc pour... Oui bon. En fait il arrivait avec des rollers et elle manqua de royalement se vautrer par terre lorsqu'il la tira pour essayer de la faire grimper sur son dos et s'enfuir à toute vitesse. Son premier réflexe fût des plus simple. S'accrocher pour ne pas tomber, bien qu'au final lui pouvait toujours tomber et donc elle même finir par terre et hurler.

- Wouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !

Oui. Très discret, mais je crois qu'il est inutile de rappeler de qui on parlait. Elle avait l'air intelligente tient à se tenir comme ça, de peur de tomber. Mais c'était logique oh je vous permet pas ! Je tiens à rappeler qu'elle n'était jamais monté sur ces trucs là. Et finalement après quelques secondes à regarder le paysage défiler, elle semblait se calmer et finalement dire.

- Aaaanh. Ouais plus vite ! Et de pointer du doigt. Là ! Une descente ! C'est trop fort ces trucs je connaissait pas ! T'as eut ça où ?

Bon en même temps vu sa maladresse on pouvait se dire qu'il valait mieux pas lui montrer. C'est une fille curieuse après tout. Et là on venait de lui présenter un jouet sous le yeux, c'était forcément amusant. N'ayant aucune conscience des potentiels dangers de la chose. Mais elle semblait ravie comme ça à toute vitesse ! Et non elle ne sous-entendait pas du tout qu'elle allait s'acheter ces nouveaux jouets pour essayer ahem. Ah Delia. Faire du roller et être bêtement porté par quelqu'un qui en fait ce n'est pas du tout pareil !

~~~~~~~~~~~~~~~~~



DeliGan♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Ichnusa
Membre Rebel
avatar
Messages : 29
Tomates : 11
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luka ICHNUSA
Arcane:
Métier: vendeur de rollers
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Dim 3 Mai - 16:05

Après s'être retrouvée agrippée sur le dos de Luka, la jeune femme semblait quelque peu effrayée. Cela amusa son compagnon qui ne ralentit pas pour autant mais, mit sa main droite juste en dessous des fesses de la verte. Non, il n'essayait pas d'en profiter mais, seulement de lui procurer d'avantage d'équilibre et de sécurité. Pour l'occasion, le fanfaron avait laissé son côté dragueur de côté pour se montrer sous son vrai visage, un garnement espiègle et gentil qui veille sur ses camarades. Pour une raison qu'il n'aurait su expliquer, il ressentait une certaine proximité avec Delia. Peut-être était-ce parce qu'elle lui ressemblait. D'ailleurs, très vite, elle laissa la peur se faire remplacer par l'excitation. Perchée sur le dos de Luka, elle hurlait de joie, lui demandant d'aller plus vite. L'adrénaline qui montait chez elle rappelait au jeune homme ses débuts. Quand elle lui demanda où il avait eu ses rollers, il sourit, descendit la pente à fond de balle, s'arrêta et dit:

"Je bosse dans le meilleur magasin de glisse de la ville! Le patron est sympa et je suis sûr qu'il voudra bien te faire un prix. Si tu veux, on ira ensemble demain!"

Intérieurement, il fut empli de joie à l'idée de revoir sa nouvelle amie. Il se sentait bien en sa compagnie. C'était une originale comme lui, plutôt du genre à s'amuser et qui n'avait pas froid aux yeux. Ce n'était pas tous les jours qu'il rencontrait des filles comme elle. Cependant, intrépide comme elle était, il ajouta:

"Par contre, attention, au début, tu ne pourras pas te risquer aux mêmes acrobaties que moi. Il faudra t'exercer! Je t'aiderai si tu veux. Ce serait bête que tu te fasses mal."

Il sourit alors. Elle ferait, comme tout le monde, de nombreuses chutes avant de s'en sortir mais, il savait qu'elle n'abandonnerait pas comme ça. Il le pensait en tout cas.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delia Evaristo
avatar
Messages : 29
Tomates : 10
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Sam 16 Mai - 23:44

Finalement, c'est marrant de faire du roller, Delia n'avait jamais eut réellement l'occasion d'essayer et puis... Bon. Faut avouer aussi, elle n'en faisait pas non plus là de suite, elle était juste sur le dos de quelqu'un qui en faisait. Mais on va dire que c'est tout comme ? Moui. Pas sûre qu'elle s'en sorte aussi bien si c'était elle debout sur ces trucs à roues. Mais bon, elle semblait contente de la chose. En même temps, cette fille, est comme une enfant, elle aime bouder, découvrir des nouvelles choses et manger. Et donc elle était une adepte des sensations. Étrangement, venant de quelqu'un qui n'est pas non plus très courageuse pour se battre, ce bout de femme était pourtant la première à se mettre dans des situations pas possible mais en plus à recommencer. La preuve encore aujourd'hui tient, elle ne pouvait pas rentrer tranquillement chez elle ? Non, c'était visiblement plus marrant de donner un coup de main à quelqu'un en train de taguer tiens. Pour finalement devoir prendre la fuite parce qu'on s'est attiré les foudres d'une grand-mère mal lunée. C'est beau hein. Elle ne devait pas rentrer à l'origine ? Moui. Faudrait peut-être qu'elle y songe en fait. Mais ce n'était pas accroché à son collègue et pote de soirée du moment qu'elle allait pouvoir le faire, en train de dévaler à toute vitesse une pente sans même éprouver la moindre peur. Pourtant elle pourrait se faire mal hein, mais bon, aucun malheur ne lui tomba sur le coin de la figure et les voilà en bas en un seul morceau, ce qui n'est déjà pas mal, manquerait plus qu'elle attire quelque chose qui leur tombe dessus tient encore. Non, au lieux de ça, son nouvel ami semblait être un spécialiste en ces choses encore assez peu connu en ce bas-monde, du moins, la verte ne se souvenait pas en avoir croisé à tous les coins de rues. Il travaille là dedans ? Oh tout s'explique. En tout cas, maintenant debout sur le sol stable avec ses deux jambes, Delia regardait la chose comme une gamine à qui on aurait présenté un gâteau sur la table. Enfin, avec elle le gâteau aurait déjà disparu dans son ventre, mais ça c'est une autre histoire.

- Ooooh, ça explique que tu saches bien en faire alors. J'en vois pas souvent de ces trucs-là en ville.


Ni en campagne, mais faut dire qu'elle va jamais en campagne. Comment ça on s'en fiche.. ? Bon ok ok. Mais mais. En faire ? Hmmm. Oui bon, elle ne mit que deux secondes pour y réfléchir avant de finalement hocher de façon frénétique la tête de haut en bas. Pour faire la casse-cou, faut le dire, Miss Evaristo est toujours partante hein. De quoi la rendre encore plus chiante sur le principe, déjà qu'elle bouge tout le temps partout, bouffe beaucoup et parle trop. Si en plus elle pouvait se carapater à toute vitesse en roulant, la bonne affaire. Mais ce n'était certainement pas l'affaire de ce brave Luka. Visiblement, elle semblait confiante en la chose.

- Oh oui oui oui ! Vraiment ce serait trop bien ! Tu peux m'aider ? Eh eh, j'irais trop épater les gens comme ça. J'passerais à ton magasin si tu veux et si t'as le temps. J'vais trop être une pro !

On y croit Delia on y croit... Mais au moins, elle n'était pas pessimiste, même si la pauvre allait sûrement se ramasser plus d'un bleu, ou autre, mais après tout, tous le monde y passe et tant qu'elle peut se relever tout va bien. Mais je doute que l'heure soit convenu pour une leçon de roller... Chose intelligente qu'elle finit par faire remarquer en levant les yeux vers le ciel.

- Mais il est tard en fait... Et j'suis pas encore tout à fait rentrer faut que je prenne un taxi, j'aurais plus de chance qu'un train. Y en a encore à cette heure-ci..... ?

Question posée à elle-même, mais il est vrai qu'elle aurait pût prévoir au lieux de faire le pitre jusqu'à la nuit tombée ! Pire qu'une enfant dans la cours de récréation avec son pote celle-là ! Dans le pire des cas, elle pouvait toujours passer la nuit au QG des Rebelles, après tout ce n'est pas la première fois.

~~~~~~~~~~~~~~~~~



DeliGan♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Ichnusa
Membre Rebel
avatar
Messages : 29
Tomates : 11
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luka ICHNUSA
Arcane:
Métier: vendeur de rollers
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia] Dim 31 Mai - 17:00

Comme d'habitude, lorsqu'il était sur ses rollers, Luka ne laissait aucune chance à l'échec. Arrivés en bas de la pente sans la moindre égratignures, les deux jeunes gens se regardaient avec le sourire et Delia en félicitait le jeune homme. Il sourit, cela faisait un moment qu'il ridait. Pour lui, la glisse ne faisait aucune différence avec la marche. Ses rollers étaient chaussures à son pied. Le compliment de son amie l'avait pourtant touché et l'entrain dont elle faisait preuve pour se mettre à ce sport lui faisait plaisir. Toutefois, elle semblait avoir oublié l'heure tardive et il dit en souriant:

"Hey, à cette heure, le magasin est fermé mais, je peux te laisser l'adresse ou au pire, on se retrouvera un de ces quatre et je t'y emmènerai mais, pas de soui pour que je te file un coup de main!"

Le jeune homme sourit. Il était bien en compagnie de la verte et il était emballé par l'idée de revoir la verte. Pour une fois qu'il rencontrait quelqu'un comme lui, il ne s'en plaignait pas, au contraire. Cela dit, ce soir, il se faisait tard et la jeune fille voulait rentrer. L'heure avait tourné et elle espérait après un taxi. Il devait encore y en avoir mais, au prix que cela coûtait, cela embêtait le jeune homme. Pour une fois pourtant, il ne voulait pas passer pour un dragueur. Il dit alors:

"Y a peut-être encore des taxis mais, si ça peut t'éviter de débourser, je peux te ramener en rollers ou au pire, y a assez de place chez moi pour t'héberger une nuit. C'est pas un palace mais, tu y seras au chaud et tu dormiras pas par terre. Je me mettrai sur le canapé et je te laisserai le lit."

Pour une raison qu'il ignorait, il était bien avec elle et il ne réfléchissait même pas. Tout venait de lui-même et le temps répondrait sûrement à ses questions. Il ne voulait pas se prendre la tête, il était bien en compagnie de sa nouvelle amie et espérait la revoir souvent. Elle n'était pas comme tous ceux qu'il avait pu rencontrer auparavant. Avec elle, il pouvait être lui-même à 200%, pas besoin de jouer un double jeu. Il lui faisait confiance et l'appréciait comme personne.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia]

Revenir en haut Aller en bas

Je fais des tags sur les murs, je sais c'est dégoûtant mais, moi ça me rassure de ne plus voir les murs blancs. [PV Delia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcana Famiglia  ::  :: Nordia :: Grandes Rues-