Partagez|

La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Sam 21 Fév - 17:03

On trouvait vraiment de drôles de gens sur cette île. Cassidy avait bien finit par le remarquer, à son plus grand malheur quelques fois d'ailleurs. Oh, de temps en temps, ces rencontres pouvaient être drôles, voir fort sympathique, mais d'autres fois… C'était tout simplement flippant. Encore que, Cassidy n'étant pas très maligne, elle ne voyait pas toujours le mauvais côté de la chose tout de suite. Un peu comme s'il lui fallait un certain recul pour se rendre compte que, non, certaines choses ne sont vraiment pas normales. Quels genres de choses ? Oh eh bien… Foutre le feu à une maison qu'on est en train de cambrioler, alors qu'on se trouve encore dedans par exemple ? Franchement, en y repensant, ce n'était franchement pas quelque chose de logique à faire… Mais au moins, cette idée tordue n'était pas sorti de son cerveau malade à elle, mais du cerveau malade de quelqu'un d'autre. Cela n'était donc pas si grave… Sauf lorsque l'on comptait revoir cette personne en fait et de son plein grès en plus. Quoi que, pouvait-on vraiment dire que Cassidy avait le choix ? Lorsque l'homme lui avait indiqué un lieu et une date, il avait bien précisé qu'il viendrait la trouver chez elle si elle ne s'y trouvait pas. Seulement… Cassidy vivait tout de même chez les Momento et elle doutait que ce type soit assez taré pour s'infiltrer dans une mafia de taré juste pour lui faire un petit coucou. Puis, comment saurait-il qu'elle était une Momento après tout ? Bon… ça encore, ce n'était pas bien difficile à comprendre quand on foutait les pieds à Tradimento, mais tout de même.

De toute manière, Cassidy n'étant pas quelqu'un de très compliqué, elle était bien décidée à accepter l'invitation et à se rendre dans le bar indiqué le soir indiqué… De toute manière, en bonne Irlandaise, il ne fallait pas vraiment de raison spécifique à la jeune femme pour se trouver dans un bar. A croire que c'était inscrit sur son visage tient, ou que le jeune homme croyait dur comme fer aux clichés sur les irlandais. (Que je me donne beaucoup de peine à rendre crédible d'ailleurs.) Du coup, sans se faire plus de soucis que cela sur le fait qu'un fou furieux habitué des armes lui propose de la revoir dans un endroit aussi glauque, la jeune femme comptait bien se rendre sur place. Cela dit, elle n'était pas totalement idiote non plus… Cette fois, elle serait armée ! Eh bien oui, aucune raison de se retrouver encore une fois dans une sale situation parce qu'elle n'avait pas assuré ses arrières, Cassidy savait apprendre de ses erreurs tout de même. Voilà pourquoi, avant de sortir de sa chambre, la demoiselle avait attrapé son meilleur parapluie histoire d'être prête à l'action !... Non, en fait, cette fille était complètement débile, laissez tomber. Ou bien suicidaire peut-être, aller donc savoir ce qu'elle pouvait avoir dans la tête pour aller voir un type qui lui avait déjà balancé une grenade dans la gueule avec un simple parapluie. Mais oh… Il était très pointu ce parapluie voyons !... Puis il faisait un peu un temps de chien dehors, donc ce n'était pas tout à fait hors sujet.

Seulement voilà, alors qu'elle se dirigeait vers la sortie du manoir, elle tomba bien vite sur un troupeau d'Arcane mineur regroupé autour d'une table. N'étant pas spécialement pressé, mais bien curieuse de nature, la jeune femme s'approcha donc pour voir l'objet de leur curiosité pour les voir décortiquer du regard une assiette de jolis gâteaux posé sur la table…. Ok. Ils comptaient les manger ou bien ? Mais lorsqu'on expliqua à la demoiselle que quelqu'un les avait juste posés là sans explications, elle comprit bien vite le doute de chacun. Chez les Momento, personne ne s'amusait à faire de bon petits gâteaux pour le plaisir de chacun. Si ces choses étaient là, c'était qu'il y avait quelque chose de louche et personne n'avait véritablement envie de tester… Aussi appétissante puisse être ces pâtisseries. Pendant un bref instant, l'irlandaise donna à tous l'espoir qu'elle était courageuse – ou un peu stupide – en s'approchant des gâteaux pour finalement en choisir un au hasard et…. Le mettre dans son sac.

" Ne rêvez pas, je n'ai aucune intentions de manger ce truc. Trouvez-vous un autre cobaye. "

Un sourire aux lèvres, la Momento s'en alla donc avec ses airs de grande duchesse. Ravie de leur avoir donné un faux espoir pendant quelques secondes. Ce qu'elle comptait faire de ce gâteau ? Elle n'en savait trop rien pour le moment, mais si cela trainait dans le manoir, c'est que c'était forcément un danger pour quelqu'un. En somme, entre son parapluie et le gâteau, l'irlandaise se sentait invincible ce soir ! (mékelékon…) Avec un peu de thé en prime, le monde serait à elle. Quoi qu'il en soit, la demoiselle était enfin en route vers ce fameux bar. Ayant toujours refusé d'aller avec le côté "crasseux" que Tradimento véhiculait, la jeune femme était comme à son habitude impeccablement vêtue. Chemisier blanc contrastant parfaitement avec le gilet de sa robe, rouge en tissus écossais. Longue jupe noire terminant en bas avec le même tissus voyant, le tout agrémenté d'un élégant chapeau posé sur sa tignasse bien peignée. Et oui, quand elle ne travaillait pas, l'irlandaise était du genre à s'habiller bien pour rien… Après, restait à voir combien de temps sa belle tenue allait tenir dans un bar de Tradimento avec ce taré de Raffaelo Valentini. Mais bon, même en sachant cela, elle n'allait tout de même pas porter quelque chose d'aussi grotesque qu'un pantalon hein.

C'est donc ainsi que la demoiselle avait débarqué dans le bar comme prévu ce soir-là. Au premier coup d'œil, elle n'avait pas trouvé trace de chevelure violette, mais ne trouvait pas cela si grave après tout. Il finirait bien pas débarquer et s'il ne le faisait pas, tant pis hein, elle trouverait bien une autre manière de passer la soirée. Elle ne manquait pas d'imagination pour ça. Assise à une table un peu en retrait, la jeune femme en profita pour sortir le fameux gâteau récupéré chez les Momento de son sac pour le poser devant elle et l'observer. A première vue, c'était un gâteau banal, tout à fait appétissant même… Mais que pouvait-il bien faire sérieusement ? Cassidy était peut-être naïve, mais elle refusait de croire que quelqu'un les avait laissé là juste au cas où quelqu'un avait une petite faim, ce n'était pas le genre de la maison. Alors, simple pâtisserie ou arme dangereuse ?... Elle ne risquait pas de le découvrir en goutant elle-même en tout cas.

C'est bien de visualiser ce qu'on va détruire - sbaf - :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Lun 23 Fév - 21:09

Trois jours. Qu'est-ce qu'on a le temps de faire en trois jours. Beaucoup de choses et en même temps pas grand choses hein. Pour notre homme et bien. Cela dépend on va dire. Dépend de s'il a la flemme ou pas de faire quelque chose, de s'il se trouvait un contrat ou autre. Et dans le cas présent. I s'avère qu'il n'avait pas foutu grand chose pour le coup. Si ce n'est revendre l'arme qu'il avait acquise lors de la nuit dernière. Eh bien quoi ? Ce n'est pas bien beau, mais vu le nombre de pierre présentes sur ce machin il pouvait en tirer un bon partit ça c'est sûr. En fait il s'était contenté de se rendre aux enchères du marché noir, là on y croise un peu de tout et n'importe quoi, mais il est évident que les objets ne sont pas obtenus de façon honnêtes hein. Mais qu'importe, les gens souvent n'en ont rien à faire et les riches qui venaient acheter les choses ici non plus. Les gens sont pas regardant hein, et c'est pas forcément les gens des bas-fond les plus sales. Mais c'est bien connu ça et pas vraiment le débat de la journée en fait. Raffaelo avait donc réussit à vendre cette dague. Il en avait tiré un assez bon prix en fait. De quoi se remplir les poches comme il faut sans même lever le petit doigts en plus. Rien à faire, avoir une voleuse à sa botte cela pourrait être pratique cela ne faisait que confirmer ce qu'il pensait déjà. La pauvre si elle savait. Son objets n'avait été égarée mais avait renfloué directement les poches de notre ex-militaire. Comme quoi y a des sans gêne dans la vie. Et puis faut avouer qu'elle est assez amusante à rouler comme ça, elle fonce droit dedans sans trop chercher le pourquoi du comment, alors qu'il est évident que le Valentini est un emmerdeur et un menteur de première. Si elle avait nié et cherché à le contredire peut-être le lui aurait-il rendu. Faut dire que c'était son idée de base. Mais finalement celle-ci c'est bien mieux voilà !

Ainsi,il avait fait son gros flemmard et s'était même décidé à se préparer pour ce soir seulement très en retard en fait. Il n'était même pas certain d'arriver à l'heure mais qu'importe, c'est lui qui pose les règles non ? Oui c'est comme ça que marche le monde de son point de vu. Pourtant ce n'était pas comme si Monsieur devait en faire beaucoup pour se préparer hein. Comme à son habitude donc, et toujours armé. A croire qu'il partait toujours en guerre pourtant cela pouvait aller cette fois. Un couteau caché dans ses veste deux trois pistolets avec les munitions qui vont avec. Et le tour est joué. Il n'avait pour une fois pas même pris la peine de mettre son sabre à sa hanche ! Et le voilà en direction de Tradimento. Il faisait nuit depuis un moment, il y avait de suite bien moins de monde dehors. Ce n'est pas trop le cas à Tradimento, mais faut dire que cette ville n'est pas non plus réputée pour être bien fréquentée alors voir du monde la nuit, cela n'a rien étonnant en fait. Reste à savoir si la demoiselle c'était décidée à venir hein. Sinon il était bon pour mener sa petite enquête sur elle pour ensuite réfléchir au meilleur moyen de lui faire la plus belle frousse de sa vie. Oui, ce sont des activités très marrantes je vous jure hein. Poussant la porte de ce bar qu'il côtoyait déjà depuis quelques temps. Saluant très brièvement d'autres habitués qu'il connaissait rapidement, le regard de notre homme aux cheveux violets parcourut la salle. Il était largement l'heure, même légèrement passé en fait. Alors verdict ? Ah ! Elle était là. Sourire en coin. Il ne tarda pas à la rejoindre, son sourire de vicieux n'avait guère tardé à refaire son apparition, que le voilà déjà appuyé sur elle, comme s'il comptait lui faire un câlin à elle une vieille amie de longue date qu'il adore. Sachant que même à son amie de longue date il ne faisait pas de telles choses mais bon...

- Aaaaah bonsoir bonsoir l'Irlandaise, je vois que tu t'es faites belle pour moi. Ravi de te voir !

Tandis qu'il passait en même temps derrière elle pour prendre la place à côté, et s'appuyer sur la table. Il appuya pendant un moment fortement sur elle du regard avant de le baisser vers le gâteau. C'est quoi ça. Pour lui ? Ou alors pour son petit ami et qu'elle voulait un avis ? Aucune idée. A-t-elle un petit ami, en voilà une drôle de question... Qu'importe. Il attrapa le pâtisserie entre ses doigts pour l’observer sans aucune gêne. Quand bien même il n'aurait pas le droit.

- On va discuter toi et moi. Mais tu as pris ça pour moi ? Il fallait pas, je sais que tu m'adores mais quand même. Ou alors c'est pour ton mec. T'en as un au moins ? Qu'importe.

Ouais il parlait beaucoup pour rien dire en fait. C'est de temps à autre une faculté qu'il utilise... Tout ça pour quoi au juste ? Eh bien gober le gâteau. Bon il n'était pas mauvais hein. C'est elle qui l'avait fait.. ? Aucune idée. Beaucoup de questions bête en fait. Alors qu'il allait lever la main pour commander des boissons. Notre homme fût prit d'un léger mal de crâne. Allons bon. Qu'est-ce qu'il se passe... Serrant les poings. Il tenta de se reprendre mais en vain. D'une main ferme voir un peu violente, mais il faut dire qu'il ne contrôlait plus vraiment sa force en cet instant le pauvre. Il attrapa la demoiselle à ses côté pour la fusiller du regard et lâcher, les dents serrer.

- Toi. T'as foutu quoi ? Tu veux que j'te fasse la peau c'est ça ? T'auras pas la mienne comme ça si c'est c'ce que tu v-


Il n'eut en fait même pas le temps de terminer sa phrase. Pauvre homme. Il avait déjà fait une drôle de tête, assez inédite faut le faire. J'en connais qui voudrait payer très cher pour avoir droit à ce genre de spectacle hein. Profite donc ! Avant de soudainement la lâcher glisser de sa chaise. Pourquoi ? Oh. Dire qu'il avait rétrécit serait ce qui convient le mieux à la situation hein. Mais... mais bon sang c'est quoi ce bordel hein ? D'où il était maintenant un gamin de huit ans ? D'où ? C'est pas normal. Et le pire. Ou alors le mieux peut-être pour Cassidy hein. C'est qu'il n'en  avait pas conscience et ne s'en souviendrait pas. Au moins, il n'aurait pas envie de lui faire la peau. Quoique. Avoir un jeune Raffaelo de cet âge là ce n'est pas forcément un cadeau pas du tout. C'est dans ce genre de moment que vous allez comprendre pourquoi ses parents le détestaient... Le pauvre. Avec ses vêtements de militaires trop grands pour lui. Et toutes ses armes. Il n'avait même pas pût réellement parler avec elle, ça lui apprendra à se servir dans les affaires des gens comme ça... Ou pas.

Ne semblant pas réaliser ce qu'il se passait autours de lui, assit par terre, le gamin se frottait les yeux. Il semblait adorable pour l'instant hein. Je dis bien pour l'instant... Avec sa petite queue de cheval... A râler légèrement comme le ferait un gamin sortit de sa sieste.

- Hm... Mal à la tête...

Alors Cassidy. Comment vas-tu te débrouiller avec lui ? J'ai hâte de voir ça...~

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Dim 8 Mar - 21:56

On pouvait légitimement se questionner sur la santé mentale de Cassidy et ceux depuis quelques années déjà. D'accord, gamine, elle avait semblé être tout à fait normal, voir adorable par moment, mais maintenant qu'elle avait atteint l'âge adulte, certaines choses pouvaient vraiment sembler bizarre aux yeux de son entourage. Enfin, en même temps ce n'était pas tellement grave, puisque la demoiselle n'avait pas vraiment d'entourage proche. Du coup, il n'y avait pas grand monde pour vraiment s'interroger sur elle, juste quelques arcanes mineurs ou même son patron qui se demandaient si elle allait vraiment pouvoir rester longtemps parmi eux en étant si… Tarée. Quoi que, être taré était après tout une qualité pour rentrer chez les Momento, mais en général, ces derniers étaient aussi débrouillards et méchants. Si personne ne pouvait retirer la débrouillardise à Cassidy, il fallait bien se rendre à l'évidence, elle n'avait rien de vraiment mauvais en elle. D'accord, elle ne répugnait pas à faire le sale boulot et la mort ne la choquait pas des masses (sauf les mômes, ça c'est chiant – sbaf - ) mais il lui manquait tout de même cette petite lueur de sadisme qui ferait d'elle une bonne criminelle. Oui, être trop gentille et peu rancunière était un défaut, dont elle avait bien conscience d'ailleurs, mais elle savait bien qu'elle ne pouvait pas vraiment changer cette part de sa personnalité. Du coup, mieux valait faire avec et tenter de se démerder comme elle le pouvait ?

Pas sûr que cela fonctionne réellement, car le fait de ne pas être rancunière pour un sous pouvait attirer des ennuis à la demoiselle bizarrement. Franchement, lorsqu'un mec vous menace d'une arme, tente de vous cramer dans une maison et vous balance même une grenade dégoupillée à la tronche, en général  on se dit qu'il vaut mieux ne pas le revoir… Eh bien non, pas quand on s'appelle Cassidy.  Tout cela n'était pas si grave à ses yeux étrangement, ce n'était pas comme s'il avait réussi à faire l'une de ces choses en fait. Il n'y avait aucun trou dans la jolie peau pâle de l'irlandaise, pas de marque de brulure non plus, et tous ses membres semblaient encore attaché au reste de son corps. Du coup, elle s'en tirait plutôt bien non ? Pas sûr que tous ceux qui ont croisé la route du Valentini puisse en dire autant hein… Mais voilà, l'irlandaise était joueuse et comme beaucoup de joueuse, tant qu'elle gagnait, elle continuait ! Du coup ? Eh bien voilà, c'était partie pour une autre soirée tout à fait charmante en compagnie d'un psychopathe… Non, elle n'avait rien prévu de mieux ce soir-là, sa vie était merdique en fait. Voilà pourquoi la jeune dame se retrouvait dans un pub, avec un parapluie et un gâteau pour lui tenir compagnie en attendant l'homme violet. Autant le parapluie, elle avait une bonne idée de comment s'en servir en cas de pépin – en l'aplatissant avec force sur le crâne d'un agresseur par exemple – autant le gâteau, elle ne savait pas encore comment celui-ci était censé l'aider.

Bon, cette pâtisserie appétissante venait de chez les Momento hein, du coup, c'était forcément une arme redoutable, même si la demoiselle ne savait pas comment s'en servir. Au pire, elle pourrait compter sur sa chance infaillible…. Ah merde, elle s'était la malchance. Mais quoi qu'il en soit, pendant qu'elle réfléchissait à l'usage de ce cupcake démoniaque – car les pâtissiers Momento ont tous passé un contrat avec le diable, tout le monde sait ça – elle fut interrompu dans sa rêverie par l'arrivée du Valentini. Ah, il était donc du genre à venir aux rendez-vous qu'il fixait ? En retard certes, mais c'était déjà beaucoup selon elle. Il semblait aussi assez chaleureux lors des retrouvailles, ce qui donna à la jeune femme un petit regard suspicieux avant qu'il ne se décidé à aller s'assoir à côté d'elle. Elle lui avait manqué ? Oui certainement, sa présence seule illuminait toujours une pièce ou la vie de quelqu'un, elle le savait, mais tout de même, ce n'était pas une façon de le montrer, un peu de tenu monsieur ! Ah ces Italiens. Mais il ne semblait pas assumer tant que ça tout compte fait, puisqu'il essaya d'inverser les choses, supposant que Cassidy s'était faite jolie pour lui… Ah mais… Non, pas du tout, elle était juste toujours tirée à quatre épingles la pauvre, sauf lorsqu'elle était en plein travail, pour des raisons pratiques. Mais au lieu de le contredire, ce qui ne servirait strictement à rien selon elle, elle préféra rentrer dans son jeu avec un sourire en coin.

" Toi par contre, tu te prend toujours pour un militaire à ce que je vois. Mais je ne critique pas, ça à son charme après tout. "

Oui… On alors il était vraiment militaire, mais ce ne serait pas vraiment rassurant à ses yeux pour l'armée de ce pays. Il avait plus un comportement de hors la loi que de défenseur de la nation hein, à moins qu'il ne mène une double vie… Enfin, comme il n'avait pas voulu lui expliquer de toute façon, la jeune femme ne pouvait que faire fonctionner son imagination, plus loufoque que logique en général. Mais bon, de toute façon, ce n'était pas comme si les choses étaient censées se passer normalement hein. Une seule soirée avec ce type avait suffi à Cassidy pour comprendre, il était aussi taré qu'elle… Voir plus… Enfin différemment en tout cas. Cela n'était peut-être pas incompatible, mais il fallait certainement se méfier que les deux n'interfère pas pour faire des étincelles. Mais alors que la demoiselle allait reprendre la parole, elle fut surprise par cet homme qui s'était à présent emparé du gâteau qu'elle avait laissé trainer sur la table. Oh… Il avait un petit creux ? Ce n'était certainement pas le mien pour le combler dans ce cas. Si Cassidy comptait tester cette chose, c'était sur un alcoolo du coin, ou quelque chose du style… Mais cela ne serait-il pas mieux de le faire sur lui ? Oh non, c'est méchant ! Il est sympa quand même le pauvre, ce serait dommage qu'il y reste et… Trop tard de toute manière. Après avoir fait un monologue sur le fait qu'elle lui avait amené un gâteau, ou pas d'ailleurs et avoir supposé qu'il pouvait être à son mec – hein?! – l'homme violet l'avait tout simplement avalé d'une bouché devant le regard médusé de la jeune femme… Ne me demandais pas ce que les méduses viennent faire là-dedans mais bon.

" Ben vas-y te gêne pas je te dirais rien…. "

Sarcasme ?... Eh bien… Non même pas en fait. Que voulez-vous qu'elle lui dise ? De le recracher ? Ce serait tout bonnement dégoutant, on ne fait pas ce genre de chose en public, encore moins devant une dame. Elle ne pouvait pas non plus lui dire qu'il venait de faire quelque chose de dangereux, vu qu'elle n'avait de toute façon aucune idée de ce que ce gâteau était censé faire. Elle aurait l'air débile si elle criait au poison et qu'il ne se passait rien hein. Du coup, elle se retrouvait comme une débile à le fixer pour voir ce qu'il se passait tandis que lui commandait tranquillement à boire. Il allait mourir ? Elle n'en savait rien, mais cela ne semblait pas la faire paniquer plus que cela… Pas du tout en fait. Lorsque celui-ci sembla prit d'un mâle de crâne, elle se contenta de se pencher un peu pour observer sa tête, voir s'il allait avoir un fin particulièrement spectaculaire après s'être empoisonné avec un gâteau… Dis comme ça, c'était totalement ridicule en fait, ou alors, Cassidy était une meurtrière expérimenté sans le savoir. Ce que notre homme sembla certainement penser puisqu'il finit par la saisir par le bras pour l'accuser d'avoir fait on ne sait quoi. Non mais oh, elle n'avait rien fait du tout ! C'était lui qui s'était servi, lui qui avait avalé le gâteau, il ne pouvait pas ensuite l'accuser d'avoir fait quelque chose oh… Mais alors que la jeune femme allait se défendre de ses accusations, se disant qu'elle allait passer un sale quart d'heure s'il ne crevait pas en fait, l'homme finit par la lâcher et part s'écrouler sur le sol.

Bon… Bravo Cassidy, tu es un putain de porte poisse. Tapotant avec ses doigts sur la table, elle se mit à songer que ce n'était pas plus mal qu'ils soient à Tradimento, dans un bar où le personnel l'aimait bien en plus… Puis c'était une Momento, si elle disait à un serveur de l'aider à déplacer un corps et à l'enterrer, ça devrait passer comme une lettre à la poste non ? Mais tandis qu'elle réfléchissait à comment se débarrasser d'un cadavre, ce dernier se mis à bouger et même à faire du bruit… Non, elle n'avait même pas songé à vérifier s'il était mort avant de songer à l'enterrer. Elle ne faisait vraiment rien dans l'ordre. Eh bien quoi ? Elle n'avait pas forcément eu envie de voir un mec crever sur le coup, donc elle n'avait pas regardé. Mais maintenant qu'elle se pencher au-dessus de la table pour observer, elle pouvait voir qu'un gamin aux cheveux violet avait remplacé le beau militaire. Après un instant de bug, elle dut se rendre à l'évidence… Ce gamin était le militaire…Bon…. Ok…. Tout va bien dans le meilleur des mondes…. Mais il ne fallait pas toucher à ce qui venait du manoir Momento quand même. Descendant à son tour de sa chaise, la jeune femme alla s'accroupir devant le petit bonhomme qui semblait se réveiller d'une petite sieste, l'observant sous toute les coutures avant de placer le commentaire le plus constructif de sa vie.

" Haaaan, tu es tellement mignoooon ! "

Voilà voilà…. C'était Cassidy hein, elle avait passé un contrat avec une carte, du coup, elle n'allait pas halluciner parce qu'un mec était redevenu un gamin hein. Elle se demanda tout de même si intérieurement il avait changé le bougre… Mais qu'importe de toute façon puisqu'elle ne résista pas à l'envie de le tirer contre elle pour le serrer bien fort dans ses bras. Eh bien quoi ? Adulte c'était un sale con pervers, mais môme il était tout à fait adorable hein. Le serveur qui amenait les boissons ne tarda pas à lui demander ce qu'un môme faisait là, ce à quoi elle répondit simplement que son ami lui avait laissé son petit frère à garder. Eh bien quoi ? C'était crédible hein, il était trop jeune pour avoir un môme de cette âge, mais un frère… Non ça faisait beaucoup d'écart quand même, mais on s'en foutait ! Et le môme, il en disait quoi d'ailleurs ?.. Ah il faudrait peut-être qu'elle arrête de l'étouffer avec sa poitrine pour qu'il cause hein, ce qu'elle fit alors avec un grand sourire.

" T'es vraiment un gamin ou juste un horrible psychopathe tout mignon ? " Fit-elle le plus naturellement du monde.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Mar 10 Mar - 20:19

Cassidy avait déjà côtoyé Raffaelo. Une fois. C'est peut-être déjà largement assez pour bien cerner le bonhomme en fait. Surtout de ce qu'il lui avait fait subir la pauvre, elle en avait vraiment du de toutes les couleurs. La logique voudrait qu'elle ne veuille pas le revoir en fait. Il est fou, il lui a lancé une grenade, l'a dépouillé et forcé à voler des maisons pour foutre le feu dans l'une d'elle. Sans oublier la mort de l'enfant qui l'avait visiblement retournée. Non rien à faire. Quelqu'un de logique ne voudrait pas le revoir, c'est ce que certaines personnes font. Mais étrangement, notre Valentini était certain de la revoir. A croire qu'il avait une emprise sur elle. Bon, peut-être pas, mais il aimait bien tourner la chose comme ça, cela lui donne l'impression d'être terriblement puissant ahah. Mais là n'est pas vraiment le sujet. Le pauvre, s'il savait. A peine était-il arrivé et qu'il la saluait tout en lui piquant son gâteau. Ce dernier se prit une vanne sur sa façon de s'habiller. Et le pauvre jeune homme n'eut même pas le droit de répondre. D'où on lui retirait ce droit sérieusement ? C'était quelque chose d'impossible, sérieux s'il y a bien quelqu'un qui ouvre sa bouche quand il veut pour dire ce qu'il veut, c'est bien Raffaelo. Mais voilà. Pas aujourd'hui. Puisque ce gâteau ne semblait pas des plus normal. Je crois qu'en regardant le résultat on ne peut pas en douter. Sinon vas tout de suite t'acheter une paire de lunettes hein. Parce que notre homme avait finit sous la table. Bon. Qu'est-ce qu'il s'était passé sérieusement ? Et je dis beaucoup de fois le mot sérieusement dans ce paragraphe ça fait peur je trouve, trop de sérieux ! Ahem. Bref, alors qu'un fait un peu inexplicable venait d'arriver, que faisait notre brave Cassidy ? Ben visiblement elle parlait de l'enterrer. Si ce n'est pas charmant... Dois-je vraiment préciser qu'il n’est pas mort et qu'il est tranquillement sous la table à cligner bêtement des yeux, comme pour comprendre où il était. Voir même peut-être qui il était le pauvre homme... Mais non. Madame cherchait à comment se débarrasser de lui ni vu ni connu. Je n'applaudit pas madame ! On ne laisse pas sans surveillance un enfant sous la table d'un bar non mais oh ! Ce n'est pas très hygiénique tout ça ! Oui bon je sais ce n'est pas le sujet...

Toujours est-il qu'elle pût enfin découvrir la chose une fois qu'elle eut jeté un coup d’œil sous la table. Eh oui. Notre Raffaelo était devenu un enfant. Ou plutôt redevenu un enfant. Exactement comme avant à cet âge là sisi ! Juste avec des vêtements un peu trop grands en fait... Mais là à se frotter les yeux, avec une bouille qu'on pourrait qualifier d'adorable oui, pour l'instant. Chose que la femme ne tarda pas à repérer chez lui en fait. Puisqu'il eut à peine le temps de reprendre ses esprit que voilà une femme en train de lui faire des câlins. Quoi ? Eh oh ! Arrête ça ! D'où on lui fait des câlins comme ça il n'aime pas ! Tentant avec ses petits bras de repousser cette femme collante, le jeune garçon secouait la tête de droite à gauche en signe de refus.

- Heeeeeeeeeeeeeeeeeeeey ! Lâche moi vieille peau !

Qu'il est aimable. Mais à votre avis, d'où viens le caractère sympathique de notre Valentini ? Eh bien oui, il l'a toujours eut ! Il ne l'a pas développé en cours de route, c'est une saloperie pur sang, la classe non ? … Pas vraiment. C'est d'ailleurs pour son langage grossier qu'il s'est souvent prit des punitions. Même s'il connaît les bonnes manières, il ne semble pas vraiment vouloir les utiliser le bougre. Donc voilà, d'entrée de jeu, il l'insulte de vieille peau. Pourtant on est encore tellement jeune à cet âge là. Essayant de se sortir la tête de sa poitrine. C'est quoi ces ballons qu'ont les femmes ici ? C'est chiant, c'est une arme de destruction je vous jure, ça l'étouffe ! Oui bon il dit ça maintenant, mais plus tard il trouvera ces petits engins très cool hein. D'ailleurs on pouvait l'entendre râler, du moins. Tenter de râler, peut-être souffler aussi. Tout en essayant de la pousser. Mais rien à faire, dans ce corps, notre pauvre jeune garçon était bien moins fort qu'elle. Et donc subissait, mais pas en silence. Ce n'est que lorsque l'air pût venir jusqu'à ses poumons plus facilement, qu'il inspira un grand coup et se dépêcha de se reculer de cette folle furieuse qui fait des câlins !

- Qu'est-ce que tu racontes ? T'es pas bien ? Pis j'ai pas de frère t'es qui toi ! J'suis où ! J'te préviens je te ferais punir par mes domestiques si tu me touches encore ! Ou alors par moi !

Ça fait beaucoup de menaces venant d'un bonhomme si petit non ? Pourtant il n'a pas peur ça non. D'ailleurs c'est au final assez marrant de voir qu'il s'est retrouvé à faire un bond en arrière, étant alors dans sa tête comme à l'époque où il était le fils Valentini, cette famille de la haute noblesse Italienne. Ça change hein, sachant qu'il possède un petit appartement et vit seul maintenant. Regardant à droite et à gauche, il croisa les bras et finit par pointer Cassidy du doigt. Oui c'est des choses qui ne se font pas, mais il le fait quand même.

- Je sais pas où je suis mais j'ai soif moi. Toi ! Va me chercher à boire. Et du bon truc, sinon tu sera fouetté par mes parents ! … Et présentes toi aussi devant un Valentini ! Je ne devrais pas avoir besoin de le dire à mes serviteurs. T'es un serviteur hein ?

Écoutez, il essaye de joindre les bouts le pauvre et c'est l'option qui lui paraissait la plus logique. Il ne savait pas pourquoi il était là ni comment, mais cette femme devait bosser chez lui. Une nouvelle peut-être ? Bizarre mais bon. Rien ne semblait l'inquiéter. Pas même ces drôles de gens là. Oui bon, faut avouer qu'un bar de Tradimento c'est pas ce qu'il y a de mieux pour être avec son gosse, ou alors avec un gosse tout court en fait. Ça attire les regards, surtout avec la chevelure du plus jeune. Violet... On a pas idée de naître avec une telle couleur, mais il n'y est pour rien, et ne comptait pas changer. Croisant les bras, il ne détourna pas le regard face aux quelques hommes qui les regardait. S'adressant du coup à sa... Servante improvisée ?

- C'est qui eux ? D'où ils me regardent comme ça.

En voilà une bonne question hein ? … C'est fou l’amabilité débordante de cet enfant vraiment. Faut pas chercher plus loin, c'est pour ça que c'est devenu un vrai taré maintenant. Au moins, Cassidy allait certainement parfaitement le connaître, tant d'un point de vu comportement. Mais aussi passé. Chose pas donné à tout le monde...

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Mar 17 Mar - 20:23

L'étoile inversée avait tendance à porter la poisse. C'était un fait reconnu, que cela soit chez les Momento ou dans tous jeux de tarots en règle générale. Seulement voilà, savoir cela était une chose, mais connaître Cassidy en était une autre. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que quand on devait côtoyer la source de "poisse " cela n'était pas une mince affaire. Ce pauvre Valentini ne devait pas savoir sur quel genre de phénomène il était tombé le pauvre, pensant sans nul doute avoir à faire à une petite voleuse tout à fait inoffensive… Eh bien… Dans un sens, c'était le cas, mais dans un autre, la demoiselle se trouvait être une source de problème sans même le vouloir en général. Elle semblait parfaitement bien le vivre pourtant, même si quelques fois elle subissait une petite chute ou quelque chose du genre, mais cela semblait plutôt être le mécanisme de défense qu'avait développé sa carte face à l'incompétence de sa contractante. C'était bizarre non ? D'attirer la poisse sur son entourage sans l'avoir demandé, un peu comme une sorcière qui n'aurait pas conscience d'en être une. Mais ce cher Raffaelo n'avait pas trop eu à s'en plaindre jusque-là, il s'en était plutôt bien tiré lors de leur petite escapade nocturne, s'en sortant au pire avec un bain froid… Il devait en avoir vu d'autre hein. Mais là pour le coup, la jeune femme semblait tout de même avoir fait fort pour être certaine qu'il allait se souvenir de cette soirée. Cela n'était pas forcément signe qu'il allait apprécier, mais bon, il fallait faire avec maintenant. De toute façon, ce n'était pas comme si elle lui avait forcé la main ou qu'elle s'attendait vraiment à un tel résultat la pauvre.

Pour commencer, cette chère Cassidy avait cru qu'elle avait tué l'italien. Ouais comme ça, paf, d'un coup… Des centaines de personnes avaient sans nul doute voulu sa mort à un moment où un autre et elle, elle débarqué comme une fleur et le foutait K.O, bien joué madame. Mais bon, il ne fallait pas rêver non plus hein, il était plus coriace que cela notre homme. De toute façon, elle n'avait rien à y gagner la pauvre Irlandaise pour le coup, elle n'avait jamais songé à le tuer… Non non, jamais, c'était curieux hein ? Plein de monde y songeais tout le temps et elle non, elle le trouvait même plutôt sympa le bougre. Seulement voilà, pas des plus compatissante, elle avait un instant réfléchit à la meilleure manière de se débarrasser du corps histoire de ne pas être ennuyé par la suite. Eh bien quoi ? Il fallait bien y penser hein, elle n'y pouvait rien si sa manière de s'effondrer par terre avait tout d'une mort des plus tragiques. Seulement voilà, monsieur lui avait fait la bonne surprise de rester en vie… Et pas que puisqu'il avait aussi rajeunit, devenant aux yeux de la jeune fille tout à fait adorable. Ok, à la base il était canon hein, elle ne le niais pas, mais là… Qu'il était choupi ! Avec son petit air endormi et ses cheveux violets… Aller paf, dans ses bras pour un câlin, qu'il soit fan de ça ou pas d'ailleurs. Et visiblement, il ne l'était pas compte tenu de la manière dont il finit par se débattre et râler pour qu'elle le lâche. Minute, elle rêvait où il venait de la traiter de vieille peau ? Elle n'avait que vingt-et-un ans hein, un peu de respect oh ! Puis là il se plaignait, mais sous forme adulte il adorerait ça hein, donc inutile de faire genre. Pff, les gamins franchement.

Mais alors que Cassidy tentait d'expliquer rationnellement la présence d'un gamin dans ce bar, ce petit être adorable mais pénible ne tarda pas à venir bousiller sa belle explication alors qu'on ne lui avait vraiment rien demandé. C'était quoi cette manie de parler sans y être invité franchement ? C'était possible d'être aussi mal éduqué ? Eh bien… Compte tenu de son comportement en tant qu'adulte, la jeune femme serait tentée de dire que oui. Pourtant, d'après la tirade du môme, celui-ci était censé avoir des domestiques et donc des parents pétés de tunes pour les payer. C'était donc cela ? Un gosse de riche ? Cela pouvait expliquer la sale manie de notre homme de vouloir se faire servir tient et de croire que tout lui était dû, c'était bien l'attitude d'un enfant pourri gâté. Seulement voilà, lorsque Raffaelo proférait des menaces en temps normal, il faisait un peu peur, il fallait bien l'avouer puisqu'il était capable de mette cela à exécution, Cassidy n'en doutait pas. Seulement là… C'était un gamin de un, et de deux, il n'avait pas vraiment papa/maman derrière lui et une armée de domestiques pour céder à ses caprices contrairement à ce qu'il croyait. Devant ses menaces donc, Cassidy ne trouva qu'une chose raisonnable à faire… Se mettre debout. Eh bien quoi ? Maintenant, elle était plus grande que lui et comptait bien en profiter, même si cela n'était jouissif que pour elle. Pour une fois qu'elle pouvait se vanter d'être grande elle…. C'était de la triche là, mais bon.

" Tu sais que tu as la langue trop bien pendue mon petit Raffy ? ~ "

Eh bien quoi ? C'était vrai hein, les petits doivent faire attention à ce qu'ils disent en général, Cassidy en savait quelque chose puisqu'elle n'avait jamais jugé nécessaire de finir sa croissance… Enfin, on ne lui avait pas demandé son avis, nuance. Mais bien qu'elle regarde le petit bout de haut, celui-ci ne sembla pas impressionné du tout et on pouvait le comprendre hein. Cassidy n'avait jamais été menaçante après tout, pour qui que ce soit. Et donc ? Celui-ci ne tarda pas à reprendre, toujours aussi sûr de lui et autoritaire, comme si la transformation n'avait pas opéré un si grand changement chez lui finalement. Ce qu'il voulait ? A boire, quelque chose de bon…. Cassidy songea donc en toute innocence que la bière qu'il avait commandé plus tôt devrait suffire, mais se ravisa vite, car il était peut-être un peu trop jeune maintenant. Peut-être. Mais il fallait bien lui trouver quelque chose au pauvre, il devait vraiment avoir soif pour la menacer de la faire fouetter hein… Ou pas, ça devait juste être un sale môme en fait, mais le coup de grâce arriva lorsqu'il la traita de servante… Ok, il avait déjà vu des boniches aussi belle et bien habillées lui ? Pff, sale môme. Mais bon dans un sens… Cela restait l'explication la plus logique ? L'irlandaise imagina un instant le bordel si monsieur Valentini allait crier sur tous les toits qu'une fille bizarre l'avait kidnappé… Oulà, ça foutrait un sacré bordel ça, mieux valait donc la jouer un peu plus finement. Voilà donc pourquoi elle lui répondit patiemment en croisant les bras.

" Oh mais toutes mes excuses monsieur Valentini… Ce sont des gens importants c'est ça ? Tes parents je veux dire. En tout cas oui, tu as tout compris je suis ta nouvelle gouvernante, Cassidy ! Tu m'adore déjà hein ? Oui et tu as bien raison. Donc tu m'as dit ?... Hm… A boire oui… "

Merde, ça buvait quoi un môme ? Ou plutôt, ça buvait quoi qu'on pouvait trouver dans un bar aussi mal famé franchement. Tandis que la demoiselle réfléchissait en se tapotant le menton de l'index, le petit gosse de riche n'avait pas manqué de lui faire remarquer tous les hommes qui le regardait de travers… Ben ouais, ce n'était pas vraiment le lieu idéal pour un môme hein, mais Cassidy n'y pouvait rien, elle n'avait pas vraiment prévu la chose après tout. Cela dit, dans un endroit aussi malfamé que Tradimento, montrer clairement qu'on était un gosse de bonne famille, ce n'était pas une très bonne idée. Imaginez donc que l'un de ces rats d'égouts se mette en tête de le kidnapper pour demander une rançon ? Les parents Valentini feraient sans doute une drôle de tête si on leur disait que leur fils maintenant adulte n'était maintenant plus si grand que cela. Pour éloigner ces idées de la tête pleine de bière de ses hommes, Cassidy s'approcha donc du gamin sans trop prêter attention aux objections qu'il pouvait emmètre et le souleva pour l'emmener plus loin de ses hommes, à savoir vers le bar. Si c'était une meilleure idée ? Elle n'en savait strictement rien, mais elle le posa tout de même sur celui-ci pour qu'il s'assoie. Au moins, il pouvait regarder les gens de hauts assit-là, il devait être content non ? Tant pis pour lui si ce n'était pas le cas hein. Passé derrière le bar, la demoiselle se mit donc à fouiller comme si elle se trouvait chez elle – car une Irlandaise est toujours chez elle dans un pub – pour lui trouver quelque chose à boire.

" Il te regarde parce que tu fais beaucoup de bruit pour une si petite chose selon eux… Bon voyons voir… Grenadine ça t'irais ? "

Les mômes aimaient ça en général, non ? En tout cas, c'était sans alcool, donc il faudrait s'en contenter certainement. La demoiselle se pencha donc pour aller chercher la bouteille au fin fond d'un placard, comme si celle-ci n'avait pas servi depuis une plombe. Eh bien oui, les gros durs qui viennent réclamer de la grenadine, il ne devait pas y en avoir des masses hein. Et pendant qu'elle cherchait à attraper ça, le pauvre môme était sans surveillance posé sur un bar… Y a pas à dire, Cassidy ne risquait pas d'obtenir son diplôme de gouvernante de sitôt. Il allait faire effet combien de temps ce gâteau déjà ? Pas à vie, espérons-le pour elle…

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Jeu 19 Mar - 18:46

Raffy la langue trop pendue ? Certainement que oui. Pour sûr. Il l'avait toujours eut sur le fond. Peut importe l'âge. Dès qu'il était en âge de parler et de commencer à penser par lui-même quoi. C'était d'ailleurs quelque chose qu'on lui reprochait. Il disait toujours ce qu'il pensait. Sans détours. Sans formule de politesse. Bref. Un vrai petit roi à qui on ne refuse rien, il savait se faire obéir le bougre, pourtant il n'était pas haut. Pourtant les domestiques le redoutaient déjà. Je ne vous raconte pas le nombre de fois où on voulu le punir pour son comportement qu'on juge inacceptable. C'est vrai quoi. Un noble n'est pas censé connaître les formules de politesses ? Être raffiné, bien éduqué quoi. Pas réclamer les choses en plus menacer les gens de coups de fouet si jamais on ne l'écoutait pas. Très franchement, qu'est-ce qu'un môme de huit ans pouvait sortir ce genre de chose... Pourtant c'était bien son genre. Punir ouvertement les domestiques quand il en a marre. C'est une façon comme une autre de se faire écouter hein, une vrai terreur. Il ne gardait que rarement une gouvernante. Il devait être gardée encore à cet âge-là. Mais ces dernières ne tenaient jamais. Et ces pauvres parent ne savaient plus quoi faire. Pourtant ils avaient encore l'espoir mince de pouvoir le remettre dans le droit chemin. Disons qu'il était techniquement assez jeune pour être changé encore. Mais cela c'était soldé par un échec des plus total. Une vrai tête de mule. Qu'est ce qu'ils diraient si on leur apprenait que leur fils était redevenu à cet âge ingrat et digne d'une peste ? Aucune idée. Je n'ai pas envie de le savoir en fait. Soit il recommencerait comme avant mais en mieux certainement. Soit en profiterait pour se débarrasser de lui. Mais notre Raffy n'en savait rien. Non, pour lui il était juste le jeune Valentini de huit ans qui était de sortie pour une raison inconnu avec une nouvelle gouvernante ? Mouais. La toisant du regard les bras croisés. Ce dernier attendant quand même des explications. Il les exigeaient même !

Heureusement que cette femme était docile tient. Encore heureux, peut-être aurait-il alors pas trop l'envie de lui mener la vie dure ! Fixant alors de haut en bas cette femme qui affirmait bel et bien être sa nouvelle gouvernante. Le pauvre enfant ne  compris pas trop pourquoi il s'en souvenait plus mais... Haussa les épaules. Qu'importe. Elle lui devait donc obéissant c'était réglé ! De toute façon tout le monde est censé se plier à lui, qu'il le veuille ou non. Qu'elle belle façon de penser non hm.. ? Au moins ce petit n'avait pas froid dans les yeux. D'ailleurs son regard devint plus sombre lorsqu'elle affirma qu'il l'adorait déjà. Pardon ? D'où il l'adore ! C'est qu'une gouvernante wow wow on se mélange pas hein ! … Plus tard il prendrait plaisir à quitter cette vie pour se mêler aux autres. Mais actuellement pas trop. Faut dire qu'il n'avait pour l'instant pas trop d’inconvénient à cette vie hein. Il haussa la voix tel un chef s'y croyant pour donner des ordres.

- T'adorer ? Pff. Aucune raison de le faire t'es qu'une gouvernante. De toute façon tu finiras bien par te casser comme les autres. Mes parents en trouveront une autre. Pauvre petit abandonné par ses gouvernantes... (quoi ? Fait semblant d'y croire au moins !) Avant d'ajouter. Mais d'où tu sais pas que JE suis important ! Ben oui mes parents sont important, donc JE le suis aussi voilà. Si tu veux ta payes t'as intérêt à être gentille.

Sourire en coin digne d'un petit monstre. Il était décidément déjà très narcissique à cet âge-là hein. En même temps n'était-il pas adorable avec sa petite queue de cheval lui arrivant jusqu'aux fesses presque ? Des cheveux à en faire jalouser certaines filles, c'est moi qui vous le dis ! Mais au moins. Cette femme avait tout compris à la vie. Portant le petit garçon jusqu'à un point en hauteur c'est à dire le bar. Ce dernier toisait alors le monde autours de lui d'un air supérieur de gosse de riche. Avant de finalement se lever histoire d'être encore plus grand et de ne plus être dominé. Pff. Non mais, pour qui vous vous prenez ?! Regardant alors la jeune femme plié en deux la tête dans un placard. Avec un sourire qu'on pourrait presque qualifier de vicieux. Il lui fait une claque au cul ! Non. Pas dans le sens pervers. Mais disons que Raffaelo savait que c'était quelque chose qui ne se faisait pas, donc raison de plus de le faire et toc.

- Grenadine ça va bien ! J'attends ! Au boulot.~ Peut-être que je t'aimerais bien si tu restes avec moi et que t'es gentille. Eh Eh.


C'est possible un môme si mauvais ? Peut-être oui. Mais disons qu'un gamin mauvais qui naît en plus dans une famille de riche ça n'aide pas. D'ailleurs, je dois quand même vous rappeler que notre bonhomme avait sur lui un bon nombre d'arme. Bravo madame la gouvernante de laisser ces objets dans les mains d'un enfant ! Pas possible d'attirer encore plus l'attention que ça sur eux ça non. D'ailleurs un mec qui était... Eh bien. Énorme de son points de vue, mais aussi énorme tout court s'approcha de lui. Sourire moqueur en voyant un gamin avec une telle tenue en train de s'agiter dans un bar pas des mieux fréquenté, bien armé pour son âge. Et accompagné d'une fille plutôt bien foutue qui visiblement était chargé de lui. On aura tout vu. A moins que ce ne soit l'alcool qui le faisait divaguer. Mais non. Puisque l'homme à l'haleine d'alcool pouvait bien souffler sur ce môme qui ne détournait pas le regard face à lui. Eh bien quoi ? C'est amusant non ? Il ricana alors.

- Eh eh. C'est pas un endroit pour les enfants ça tu le sais ?
- Ta Gueule jt'ai pas donné l'autorisation de me parler ! …. Maintenant je suis prêt à t'accorder trente secondes vas-y je t'écoute.
Fit-il l'air désinvolte.
- Ah ah ! T'as du cran gamin. Ok. Si tu te prends pour un homme commence par boire ça. C'est pas pour les gamins. Mais un gamin n'a pas autant d'armes sur lui hein ?
- Pff. Sans problème. Comme si j'allais avoir peur de boire ton truc.


Et bam. Bravo. Un gamin en train de boire d'une traite un verre d'alcool fort. Le pauvre. Il faisait une de ces têtes. En même temps quelle idée de boire ça. Pourtant il avala tout sans rien dire. Et bien que son visage laissait sous-entendre qu'il avait trouvé ça ignoble et que cela lui tournait un peu la tête. Il faisait mine de rien. Le pointant du doigt.

- Et voilà ! J'lai fait ! Quelqu'un d'autre ? Le premier qui me touche j'lui fait des trous dans le corps !

Pauvre enfant. Est-ce une bonne idée de le laisser avec ce pistolet.. ? Je peux vous assurer que cela fit faire du mouvements dans la salle. Un gamin ce n'est pas prévisible. Du tout même. Voir même carrément dangereux. Surtout qu'il semblait pas vraiment différencier ce qui est bien et pas bien -et cela ne s'arrangerait pas-, mais en plus le verre lui donnait le tournis. Cassidy... Ne jamais laisser un Raffaelo sur un bar ! Jamais ! Sinon il se met à menacer tout le monde avec une arme chargé. Et le pire. C'est que lorsqu'on tentait de l'attraper pour calmer ce danger public. Il courait tellement vite sur le comptoir à slaloomer entre les verres que les brutes se prenait l'alcool dans les yeux. Mais au fait... Il est où le propriétaire du bar... ? Il allait faire la gueule moi qui vous le dis. En tout cas. C'est en chantonnant une chanson... Inconnu ? Qu'il rigolait bêtement. Comptant de la zizanie. Déjà que c'est une catastrophe ambulante. Faut pas le rendre pompette le pauvre. Je ne veux même pas savoir ce que cela donnerait bourré...

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Sam 21 Mar - 21:38

Tout se passait parfaitement, dans le meilleur des mondes. Les petits soucis qui se présentaient ? Aucune importance ! Cassidy allait sans nul doute se réveiller tranquillement dans son lit, hausser les épaules et se rendormir pour faire un autre rêve tout aussi louche. Ce devait tout simplement être le fait de revoir un taré comme le Valentini qui la travaillait, voilà tout. Alors maintenant, elle allait se pincer et tout aller rentrer dans l'ordre, pouf ! …. Bon, elle n'avait pas pincé assez fort là. Nouvel essai… Ah ben… Non, finalement elle était dans de sales draps. Ce n'était pas faute d'avoir pincé, tourné et tiré la peau de son pauvre avant-bras qui n'avait rien demandé. A part quelques rougeurs, elle n'avait rien gagné du tout la pauvre. Mais cela valait le coup d'essayer au moins. Peut-être fallait-il tester autre chose ? Comme Dorothy dans le magicien d'Oz, taper ses jolis talons rouges l'un contre l'autre en disant qu'elle voulait rentrer chez elle ? Pas de bol, elle avait mis des chaussures noires, comme quoi, quand ça veut pas, ça veut pas. Que devait-elle faire donc ? Eh bien… Tout simplement assumer le fait qu'elle avait ramené un terrible gâteau du manoir Momento et que Raffaelo l'avait dévoré comme s'il n'avait pas vu de nourriture depuis des semaines. Aller donc savoir, peut-être qu'il ne mangeait pas à sa faim le pauvre et du coup il n'avait pas pu s'empêcher de manger cette pâtisserie qui semblait tellement délicieuse… Ou alors, il avait juste envie de l'emmerder comme cela, ce qui était bien plus crédible.

Du coup ? Eh bien il n'y avait plus qu'à assumer en faisant de gros effort pour supporter la situation… En espérant bien entendu qu'elle ne soit que temporaire. Imaginez donc que la jeune femme se retrouve avec un enfant à charge ! Elle était bien trop jeune et bien trop immature la pauvre, c'était inenvisageable. Mais bon, comme tous les sales tours qu'on pouvait trouver chez les Momento, il fallait espérait que celui-ci était temporaire. Pourquoi voudrait-on transformer un homme en gamin à vie après tout ?.... Hm… Pour le tuer plus facilement peut-être, mais dans ce cas, inutile de faire en sorte que les effets durent bien longtemps. Cette chère Cassidy allait donc devoir prendre son mal en patience en attendant que cela passe en jouant les gentilles gouvernantes. Ensuite ? Elle récupérerait certainement le grand connard qu'elle avait rencontré il y a peu, peut-être avec un bon mal de crâne en prime, mais tant pis pour lui hein. En attendant, il semblait très bien vivre sa transformation le bougre, comme s'il n'avait jamais quitté l'enfance en fait. Il en gardait de très bons souvenirs et n'avait visiblement pas oublié que traumatiser ses gouvernantes devait être l'un de ses passe-temps favori compte tenu du fait qu'il disait qu'elles finissaient toujours pas se barrer… Dans un sens on pouvait les comprendre, mais dans un autre…

" Oh….C'est vrai elles t'abandonnent tout le temps ces méchantes femmes ? Mon pauvre ça doit être dur ! Mais ne t'en fait pas, ton importante petite personne ne restera pas toute seule. Je m'occupe de toi ! "

Quoi ?... Elle arrivait à plaindre ce petit monstre ? Sérieusement ? Il fallait croire oui, à croire qu'elle n'avait aucun sens des réalités cette pauvre fille. Mais tout de même, cela devait être dur pour un gamin d'être tout le temps abandonné par celles qui étaient censé le garder et s'occuper de lui, pas étonnant qu'il soit devenu si méchant le pauvre ! Elle lui trouvait des excuses ? Oui un peu, mais il fallait bien que quelqu'un s'y colle hein. De toute façon, elle n'avait pas tort quand elle disait qu'elle allait rester avec lui… C'était un peu de sa faute s'il avait régressé à ce point, alors elle devait bien s'en occuper le temps qu'il aille mieux. Voilà pourquoi elle l'avait déposé sur le bar avant de lui chercher quelque chose à boire comme il l'avait demandé… Ah ben, elle était dans le rôle de sa servante après tout, autant bien coller au rôle hein. Mais alors qu'elle était en train de fouiller dans les placards à la recherche d'une boisson non alcoolisé, elle sentit clairement… Eh bien… Une claque sur ses fesses tout simplement. Non mais ça allait pas bien ou quoi ? Qui s'était le crétin qui s'était permis un tel geste ? Sortant la tête du placard pour l'engueuler et certainement lui retourner une claque (et pas sur les fesses hein) elle se retrouva bête en se rendant compte que cela venait du gamin violet… Mais… Quoi déjà ?! Non, que l'adulte un peu dérangé qu'il était ressente ce besoin, Cassidy pouvait le comprendre, mais qu'un môme qui devait avoir à peine 8 ans se le permette… C'était assez fort pour la laisser sans voix en fait.

Mais bon… Il avait une bonne bouille quand il disait que finalement, pourrait bien l'aimer, donc elle lui pardonna tout simplement. Quoi qu'il en soit, tandis que la jeune femme attrapait la bouteille de sirop et commençais donc à servir un verre à cet adorable gamin, celui-ci semblait décidé à se sociabiliser… Ou bien simplement à parler à quelqu'un d'une manière tout à fait insupportable. Oulà, il allait s'attirer des ennuis le pauvre môme, mais il ne comptait tout de même pas sur sa pseudo gouvernante pour le défendre hein ? Parce que bon… Elle était nulle. La pauvre jeune femme assista donc à l'échange, guettant un quelconque débordement qu'elle ne pourrait de toute manière pas régler jusqu'à ce que l'homme propose… Un verre d'alcool au petit. Inutile de préciser que l'irlandaise avait fait de gros yeux en voyant cela. Raffy ne pouvait pas boire, il était déjà bien assez insuportable à l'état naturel sans mêler l'alcool à cela, voilà pourquoi elle jugea bon de protester en gesticulant de manière tout à fait ridicule derrière les deux "mâles".

" Non… Non non non !!! Faut pas faut pas !!! L'alcool c'est pas avant douze ans !!! "

Hein ?... Okais, Cassidy avait une vision très louche de la vie, il faudrait toucher deux mots à son paternel pour voir les dégâts qu'il avait causé sur elle… Mais bon, à son âge, c'était irrécupérable maintenant, alors autant vivre avec hein. Mais peu importe ses protestations, si intelligente soient-elles, le mal avait été fait et Raffy avait bu ce verre d'alcool… En faisant une sale bouille. C'était presque mignon en fait, si cela n'annonçait pas quelque chose comme l'apocalypse, cela le serait certainement. Et maintenant ? Voilà ce petit monstre en train de menacer tout le monde d'une arme, tandis que les hommes essayaient de l'attraper, causant un beau bordel autour de lui en envoyant valser les verres d'alcools. Ainsi, Cassidy fit donc la seule chose qui lui paraissait logique… Elle but le verre de grenadine qu'elle venait de servir. Eh bien quoi ? Il fallait bien que quelqu'un reste sobre et de plus, elle réfléchissait à la situation. Mais tandis qu'elle cherchait un moyen de calmer la situation, la pauvre fille se prit une claque derrière la tête. Ah oui, le patron du bar, il n'avait pas l'air vraiment content du bordel que foutais le môme dans son bar et il tenait à lui faire savoir.

" Tu calmes ce morveux tout de suite O'Doherty ou c'est toi qui va payer la casse ! "

" Ok ok, pas besoin de s'énerver hein…. "

Lançant un petit regard autour d'elle à la recherche d'un coup de main, la jeune femme finie par se diriger vers l'évier et par saisir le jet d'eau pour… Le diriger sur tous ces cons qui voulaient attraper son petit protégé. Non mais oh ! Pas touche à ce pauvre petit Raffy, il avait eu une enfance difficile, alors on le laisse tranquille. Comment ça s'était lui qui menaçait tout le monde avec son flingue… Oh, mais il avait bien le droit de jouer au gros dur, pas de sa faute si c'était son rêve de môme ! Vous n'avez jamais eu de rêve vous ? Lâchant le robinet d'eau, Cassidy profita de l'ébahissement général des gros durs autour rejoindre Raffaelo sur le bar et poser les mains sur ses hanches dans un air faussement maternel pour s'adresser à lui.

" Jeune maître Raffy, ce n'est pas bien de menacer les gens comme cela ! Donnez-moi ce jouet…. S'il vous plait. "

Oui il valait toujours mieux être polie avec les gens armés hein, même quand il s'agissait de môme. Mais bizarrement, ce n'était pas spécialement après lui qu'elle en avait, mais aussi après ces idiots qui s'en prenaient après un gamin sans défense. Enfin sans défense… Voilà. Elle les regarda donc avec un air autoritaire avant de reprendre.

" Et vous messieurs, vous n'avez pas honte ? Vous n'avez jamais été enfant vous ? S'il a envie de se prendre pour un dangereux criminel, c'est son droit hein. Vous n'avez jamais eu de rêve vous ? "

Euh… Okais, elle avait pété les plombs là… C'était quoi la prochaine étape ? Se mettre à danser et chanter une chanson entrainante pour mettre tout le monde d'accord dans la joie et la bonne humeur ? Mouais, fallait pas déconner tout de même, la situation avait bien assez dérivé comme cela. Maintenant, tout allait redevenir normal… Enfin… Peut-être.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Mar 24 Mar - 17:52

Raffealo un môme insupportable ? Si peu voyons... Si peu. Ou plutôt la pauvre Cassidy ne trouvait rien de mieux que d'aller dans son sens. Quoique est-ce une si mauvaise idée ? Il faut voir comment ça a finit avec les domestiques qui lui tiennent tête. Notre jeune garçon se faisait souvent punir par ses parents parce qu'il finissait par les frapper si elles étaient trop ennuyantes, voir même les mordre. Mais voilà . Nous ne sommes pas dans sa jeunesse, et mis à part sa force physique et celle des armes, notre petit garçonnet n'avait plus grand chose pour le défendre. Il portait certes le nom Valentini, mais ses parents l'avaient renié et ainsi ce nom n'avait plus aucune valeur. Il était d'ailleurs connu dans le monde de la noblesse pour être le noble déchu de son titre. Le pauvre petit hein ? En plus d'être lâchés par ses pauvres bonnes pas compréhensives il est lâchés par ses parents parce qu'il n'est pas exactement comme ils l'auraient souhaité.. ? Moui. Enfin on pourrait peut-être s'apitoyer sur son sort si de un il était malheureux dans sa situation et s'il n'y avait vraiment aucune raison de le craindre. Imaginez donc qu'on n'ait pas eut idée de le virer de là et qu'en plus on lui donne les rennes d'une famille si puissante et riche que celle dont il est issus. Une catastrophe certainement. Le pire c'est qu'il serait certainement capable de la hisser à son sommet. Mais je croire qu'il ne vaudrait mieux pas regarder entre les grandes lignes dans ce cas là hein. Mais bon. Il n'en est rien. Et actuellement le pauvre se retrouvait simplement dans le corps et la tête d'un gamin à cause d'un gâteau bizarre qu'une fille lui avait rapporté. Enfin. Même pas sûr que cela soit pour lui, mais comme quoi, faut se méfier des femmes parfois hein. Mais au moins il était bien tombé. N'importe qui pourrait vouloir la mort de ce sale type. Et à juste titre hein. Et sous cette forme il n'était plus vraiment une menace. La seule chose qui allait en sa faveur était sa chance insolente à toujours s'en sortir et ses armes. Parce que oui. Laisser un enfant avec autant d'arme sur lui. Cela ne pouvait être qu'une mauvaise idée. Mais finalement. Les deux faisaient bien la paire hein. Très franchement, à quoi pensait cette femme ? Pourquoi ne pas le laisser se débrouiller ? Dans le meilleur des cas il se fait tuer et pouf, on en parle plus. Dans le pire il l'exploite pour lui faire payer ce geste si jamais il s'en souvenait. Mais non. Elle restait et jouait en plus parfaitement le rôle de l'enfant. Gardant alors bien en tête ce rôle de gosse de riche qui lui sied si bien.

Fier d'avoir une belle femme qui ne s'occupe que de lui alors qu'elle pouvait attirer les regards. Faut l'avouer. Le gamin était content. Elle était jolie. Mais en plus elle disait ce qu'il voulait entendre sans trop chercher à comprendre -est-ce là une réelle preuve d'intelligence et de savoir s'adapter..?- et à faire ce qu'il disait. Pour l'instant ce n'était pas si difficile que ça puisqu'il réclamait à boire. Mais voilà. Pendant que madame cherchait, on vint forcément voir le pitre du soir pour lui faire boire de l'alcool et comme on le ferait pour un cobaye, attendre et voir ce qu'il se passe. On va dire qu'il s'en sortait bien le petit hein. Et la réaction de Cassidy dans tout ça ? Oh. Simplement que l'alcool ce n'est pas avant douze ans. Ok. Ils faisaient décidément la paire les deux, aucune notion réelle du bien et du mal et des limites de la convenance. Ah qu'il aurait aimé avoir une domestique comme ça dans sa réelle enfance. Mais bon, cela ferait un bon partit à draguer en moins du coup. Alors... Profitons de cette apparence provisoire ! La tête tournant à cause de la boisson qu'on lui a donné. Notre enfant ne tarda pas à sortir bêtement les armes, provoquant alors littéralement le bordel dans la salle, tentant alors de récupérer ses objets dangereux dans les mains de cet enfant n'ayant aucune expérience. Provoquant la cohue la plus total, la pauvre fille se retrouvait coupable de ses dégâts. Hey. Et ces bonhomme qui s'étale sur le comptoir parce qu'un gamin joue les cabris sur ce dernier hein ? La seule chose qui l'avait arrêté lui et d'ailleurs un peut tous le monde fût sa chère et tendre domestique, s'adressant à lui en des thermes bien respectueux -de quoi bien aborder la chose quoi- pour lui demander de lui donner son jouet. Quoi ? Hein ? Non ! C'est à lui ! De un c'était pas un jouet. Et de deux, pas question qu'on lui prenne. Gonflant les joues devant cet affront qu'on lui faisait. Le gamin remis ce pistolet à sa place. Et lâcha en croisant les bras devant cette femme bien évidement plus grande que lui.

- Quoi ? Non ! C'est à moi ! Pff. Tu te ferais mal avec ça, t'es qu'une femme. Laisse les hommes faire.

Bon. Mis à part que c'est un propos totalement machiste qu'il venait de dire, c'était mignon non ? Un peu.. ? Roh allez quand même. Il tentait de faire le grand bonhomme du haut de ses huit ans, brave petit. Dommage qu'il ait si mal viré. Mais cela ne semblait pas déranger tous le monde hein. Au moins. Il avait une bonne nounou. Elle lui laissait faire ce qu'il voulait et en plus le défendait dans ses bêtises. C'est pourquoi accrochés légèrement à sa robe, comme pour s'en servir de bouclier, il fit un doigt d'honneur derrière elle tandis qu'elle tentait de le défendre, affirmant qu'on pouvait avoir des rêves, même si c'est être criminel qu'il fallait le laisser jouer. Étrangement. Cela parut presque logique pour tous le monde. Bien que notre petit garçon n'y avait jamais réfléchit. En fait c'était juste emmerder et les armes et se battre qui l'intéressait. Après l'utilisation de pourquoi du comment de ces faits. Non. Il n'y songeait pas trop. Mais pour une fois. Il ne contredisait pas sa domestique préférée. Oui. Elle était devenue sa domestique préférée. D'ailleurs, voulant prendre un air presque sérieux et supérieur, comme un patron pourrait le faire avec une de ses employés. Il tapota la jeune femme.

- Hm. J'aime bien comment tu fais ton boulot. Tu faisais quoi avant d'être à mon service ? Laisse donc ces roturiers loin de moi t'as bien raison.

Et bim, un regard en biais à ces types qui certainement pour les beaux yeux de cette femme se contentèrent de jurer dans leurs barbes et de retourner finir leur verre, enfin pour ceux qui n'étaient pas brisés ahah. Regardant autours de lui, soudainement, c'était trop calme. Pas assez d'attention sur lui. Et allez savoir, il était décidément d'humeur joyeuse et à ne pas rentrer de suite au manoir des Valentini. Pas compliqué hein, alors qu'il ne savait même pas comment il avait atterrit ici. Remontant sur le comptoir pour agiter des bras. Il voulu attirer l'attention du chef des lieux.

- Hey toi ! Ouais toi-là ! J'veux de la musique. Faut danser ! Y a pas d'ambiance dans ton trou faut tout vous dire franchement !

Oui. Un môme de huit ans qui vous faire la leçon, vous n'avez qu'une envie c'est de le taper. Franchement. C'est possible d'être aussi désagréable ? D'ailleurs le regard du dit monsieur en voulait dire long et de même celui qu'il jeta à Cassy. D'où elle le sortait ce môme et pourquoi l'avoir amené ici franchement ? Mais bon. Mettre un peu de musique ne devrait pas déranger quelqu'un hein.. ? (mets toi bien cette musique dans le crâne /sort/) C'est pourquoi il mit en route cette dernière. Quelques personnes finirent par se bouger un peu. Bref, un lieux de débauche où on s'amuse hein. D'ailleurs en parlant de lieux de débauche, le garçonnet fier son travail et qu'on lui obéisse au doigt et à l’œil cracha sur un type qui voulu inviter SA domestique à danser. Non mec. Va te trouver quelqu'un d'autre mais c'est lui qui décide s'il prête ou pas, et il n'est pas du genre prêteur c'est bête hein ? Se plantant devant elle, enfin... Oui. C'est de suite plus ennuyant quand on a plus le comptoir du bar pour être au dessus des autres hein.. ? M'enfin c'est moins pratique. Bien décidé à montrer qu'il était le meilleur en tout et pas qu'un gamin il affirma.

- Eh eh. J'vais te montrer comment on danse dans la vie. Pas comme ces guignols qui se dandine !

Et... C'est ce qu'il fit. Oui oui. Prenant les mains de la jeune femme brune, il se mit à la tirer pour essayer de la traîner et de la guider. Enfin. Il était bon danseur, mais c'était un môme de huit ans, et donc imparfait, très petit et... Et voilà. Mais bon. Il pouvait s'amuser sans taper les gens hein. Enfin. Je crois que je parle trop vite. Puisque pendant que la musique changeait pour enchaîner avec une autre. Il fouilla dans son manteau de petit militaire. Y a des trucs là-dessous. Et c'est lourd en plus ! .. Ah oui j'oubliais. Il serait presque comparable à une bombe humaine en fait ahah... Et. Ah tiens. Souvenir pour toi ma chère Cassidy, une grenade. Et. Oups. Tenant cette dernière par la goupille, le garçonnet semblait surpris de sa trouvaille. Fixant alors cette... Chose qui venait de tomber sur le sol, ayant toujours la goupille dans sa main. Décidément, toi et les grenades une grande histoire d'amour ! Et bien qu’intelligent, il n'avait pas la science infuse c'est pourquoi il leva la tête vers son aîné et lâcha avec un air qui pour une fois serait presque mignon.

- … C'est grave ? J'ai cassé ? … Grave deg.

Oui. Un noble. Ça cause comme ça. Bon. Qui dit qu'on a lâché une grenade dans un bar en plein Tradimento.. ? Un Raffy qui maîtrise tout c'est décidément mieux rien à faire -et plus beau aussi hein ? Ahah- ok ok je sors.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Ven 27 Mar - 18:42

Si Cassidy avait une fierté, peut-être ne ferait-elle pas autant de choses… Ridicules. Il fallait bien l'avouer, la pauvre demoiselle n'agissait pas toujours comme une adulte responsable, voir pas souvent en fait. Cela lui était déjà arrivé au moins ? Là comme ça de mémoire, elle n'en était pas très sûre hein. Ce n'était pas qu'elle n'avait pas envie de prouver qu'elle pouvait être mature et responsable, mais très franchement, les preuves venaient à lui manquer. Si elle avait été quelqu'un de responsable, elle n'aurait pas embarqué avec elle ce gâteau venu de chez les Momento déjà. C'était une preuve d'inconscience profonde là. Mais encore, lorsque le dangereux Raffaelo était devenu un gamin adorable mais turbulent, elle aurait sûrement du l'assommer tout de suite, l'enfermer quelque part et bien évidemment lui retirer toutes ses armes pour qu'il ne soit une menace pour personne. Mais cela n'aurait pu arriver que si mademoiselle avait un cerveau en état de marche. Certes, elle se trouvait dans un bar, mais la pauvre ne pouvait même pas invoquer l'excuse bien connu de " mais j'étais bourrée " vu qu'elle ne l'était pas. Elle ne l'était que très rarement d'ailleurs, mais compte tenu de son caractère lorsqu'elle était sobre, mieux valait ne pas voir ce que cela pouvait donner avec une bonne dose d'alcool en plus. Pas sûr que la ville s'en relève. Mais de toute manière, Cassidy n'avait même pas eu le temps de boire ce soir ! Un véritable drame si vous voulez son avis d'irlandaise (et bam un cliché) mais elle n'en aurait sans doute pas le temps ce soir… Pour le moment, elle était donc à la grenadine.

En même temps, pour une gamine comme elle, la grenadine était toute indiquée non ? Mouais, pas sûr que ce soit ce dont elle raffole, mais comme elle avait servi ce verre et que le gamin Valentini lui avait bu de l'alcool, il fallait bien qu'elle le vide elle-même hein. Pff, quel sale gosse tout de même, boire un verre d'alcool par défi alors qu'il était si jeune, à quoi pensait-il franchement ? Eh bien… A rien certainement, ce n'était qu'un enfant après tout et du coup, c'était à la demoiselle de penser à sa place. Autant dire qu'on était mal barré hein. Mais pour le coup, Cassidy semblait tout de même décidé à endosser son rôle de nounou et à faire ce qu'elle devait faire ! Voilà pourquoi elle avait pris la défense du gamin et lui avait même demandé de lui donner ses armes. Ah ah, ça en jette super Nany avec de l'autorité hein ? Non ?... Ok. Surtout que le môme avait clairement refusé de lui rendre, comme si la jeune femme n'avait aucune autorité naturelle sur lui. Bon, en même temps, c'était le cas hein. Mais au moins, son refus était accompagné d'une raison mignonne, ou du moins, Cassidy trouva le moyen de l'interpréter comme cela. Il ne voulait pas qu'elle se fasse mal… Oh, comme c'était gentille de penser à sa pauvre nounou maladroite ! Il était mignon en gamin finalement. Déjà macho, mais mignon selon les critères sûrement un peu tordu de Cassidy.

" Oh tu penses à moi c'est gentil… Bon d'accord tu les garde, mais tu les range hein ! "

Euh… Elle venait vraiment d'autoriser un môme à garder des flingues, des couteaux et autre connerie du genre là ? Il fallait croire oui, mais venant d'elle, ce n'était bizarrement pas si surprenant. Elle n'était pas réputé pour avoir grand-chose dans la tête la pauvre, c'était à se demander comment elle pouvait toujours s'en sortir… Parce qu'elle était mignonne peut-être ? Il fallait croire oui, compte tenu de la façon dont son petit discours fut écouté. S'il était intelligent ? Percutant ? Cohérent ? Non, rien de tout cela, mais comme c'était elle qui l'avait prononcé, étrangement cela pouvait passer ! Elle avait beau n'en avoir qu'après ce sale môme pour l'instant, aucun de ses hommes ne semblait avoir envie de se la mettre à dos pour si peu. A croire qu'ils pensaient avoir leur chance ces types ! Sauf que… Non, pour le moment, elle ne pensait qu'à son petit protégé à qui elle comptait bien céder à tous les caprices en mauvaise nounou qu'elle était. Elle n'avait même pas remarqué le doigt d'honneur qu'il avait adressé à l'assemblé ! Non, pour elle il était vraiment mignon, elle aurait même pu espérer qu'il reste comme cela tant elle y voyait une amélioration. Finalement, ce n'était pas si mal de jouer les nounous, elle se plaisait bien dans ce rôle, même si le môme avait visiblement envie de savoir ce qu'elle faisait avant de devenir sa nounou préférée. Ah ah, elle pourrait certainement inventer n'importe quel mensonge, mais bon… Rien ne pouvait être aussi bizarre que la vérité dans ce cas-là de toute manière, voilà pourquoi elle répondit en toute franchise.

" Moi ? J'étais gentleman cambrioleur !... Attend. Non ça c'est mon père, pas comme ça qu'on dit pour les dames…. Lady Cambrioleuse ?... Mouais, ça sonne moins bien quand même. Enfin je volais des trucs quoi. "

Oui, très crédibles, tu es tellement infernal gamin que tes parents ont dû engager une criminelle parce que personne d'autre ne voulait te garder… Eh bien quoi ? Elle était cool hein, ce n'était pas non plus comme si elle était une tueuse en série ou un truc du genre. Mais tandis que la pauvre demoiselle cherchais ses mots, le môme lui était déjà passé à autre chose puisqu'il était remonté sur le bar pour réclamer à corps et à cri un peu plus d'ambiance dans ce bar. Eh bien… Dans un sens, il n'avait pas tort pour le coup hein. Ces Italiens ne savaient vraiment pas s'amuser, cela manquait clairement d'ambiance par rapport à ce qu'avait pu connaitre la jeune femme chez elle. Ce môme était donc la voie de la raison, même si cela partait simplement d'un caprice. Voilà pourquoi la demoiselle ne manqua de l'approuver auprès du patron. Même si bon… ce dernier devait en avoir marre de ses lubies là, mais un peu de musique, cela lui coutait quoi hein ? Pas grand-chose visiblement puisqu'il finit par accéder à la demande et que l'endroit y gagna beaucoup en ambiance. Ah ben voilà, comme à la maison !... Ou presque. Que manquait-il à votre avis ? Eh bien… Une bonne bière hein. Qu'à cela ne tienne, la demoiselle attrapa une pinte sur un plateau qui passait un peu trop près d'elle pour se rafraîchir la gorge. Alors, elle n'était pas belle la vie de gouvernante ? En plus le mini Raffy semblait être décidé à devenir sage… Enfin… Jusqu'à ce qu'un homme vienne inviter l'irlandaise à danser.

C'était quoi cette possessivité franchement ? Encore venant d'un adulte, d'accord, mais d'un môme… Ce n'était pas sa mère hein. Sur le coup, la demoiselle le regarda avec de grands yeux, avant de tout simplement… Eclater de rire. Eh bien quoi, il était mignon comme ça selon elle, il aurait presque mérité un câlin pour la peine… Mais bon, il n'avait pas trop l'air d'aimer cela, donc la jeune femme n'insista pas là-dessus. Mais c'était adorable tout de même, elle avait un peu l'impression d'être défendu… Puis ce type ne lui plaisait pas, au moins, elle avait une bonne excuse pour l'envoyer balader pour le coup et sans même lever le petit doigt ! Finalement, c'était pratique de se promener avec un enfant. Mais si les autres n'avaient pas le droit de danser avec elle, le jeune garçon semblait se réservé ce droit puisqu'il ne tarda pas à tirer la demoiselle sur la piste de danse en affirmant être bien plus doué que les autres. Cela, Cassidy n'en doutait pas, les nobles savaient danser après tout, mais avec ses courtes pattes… Pas sûr qu'il s'en sorte si bien le pauvre. Mais Cassidy ne pourrait certainement pas comparer la différence avec le Raffaelo adulte et le gamin, puisqu'il y avait très peu de chance que l'adulte l'invite à danser comme cela… En fait, il était bien plus mignon môme, c'était un fait pour Cassidy. Voilà pourquoi elle posa sa bière et le suivit bien sagement au milieu du bar pour danser avec lui, essayant de se caler sur les pas de quelqu'un de bien trop petit pour elle. En même temps, certains hommes avaient déjà dû avoir cette impression en dansant avec elle hein.

" Hm… J'avoue tu es très fort. Je ne savais pas que les nobles dansaient autre chose que la valse. "

Eh bien… Ouais, fallait avouer qu'une bonne musique irlandaise, ça bougeait un peu plus hein. C'était plus vivant, plus joyeux et collait donc mieux à la personnalité de la jeune femme. Du coup, la pauvre se demandait s'il était possible de faire danser le grand militaire un peu taré en fait… S'il voulait bien môme, il ne pouvait pas autant changer adulte, si …? Hm… C'était à voir. En attendant, la musique s'était arrêté et allait maintenant changer pour une autre, mais ne pouvant visiblement pas attendre cela bien gentiment, le jeune garçon s'était mis à fouiller dans son manteau sous le regard septique de sa nounou du soir. Qu'est-ce qu'il allait encore lui sortir ? Pas encore un flingue ? Mais non, pas de panique, il se contenta de sortir une grenade…. Dans un bar…. En sachant que la dernière fois que cette personne avait sorti une grenade, c'était pour la balancer sur l'irlandaise, cela fit faire une drôle de tête à la jeune femme en question. Eh ! Elle n'avait rien fait, pourquoi il voulait la punir encore ? Mais pour le coup, le bout de chou semblait aussi surprit qu'elle de posséder cela et sans y faire vraiment attention, il la dégoupilla… Laissant la partie explosive rouler sur le sol pour se perdre dans la foule. Ok….. Ok…. Pas de soucis, tout va bien…. NON tout ne va pas bien !!! Il voulait tuer tout le monde ou quoi ? C'était son côté psychopathe qui ressortait déjà ou quoi ?... Eh bien… Non même pas. Il ne semblait même pas se rendre compte de ce qu'il avait fait, faisant savoir d'une façon très mignonne qu'il était "grave deg " d'avoir cassé son jouet… Oh, le pauvre bout de chou. Quelqu'un allait certainement perdre une jambe ou la vie ce soir, mais il n'avait pas fait exprès le pauvre.

" Euh…. Non. Mais non, t'as rien cassé, c'est pas ta faute… Nanny Cassy va réparer ça tu vas voir !

Ok… Elle comptait réparer cela comment elle ? Allait donc savoir, déjà, il fallait qu'elle retrouve cette grenade et du coup… Voilà une jeune femme à quatre pattes en train de se faufiler sous les tables à la recherche de cette grenade. Cela mettait combien de temps à exploser ce truc déjà ? Elle ne s'en souvenait plus trop, mais ce n'était pas bien long, cela elle le savait. Fort heureusement, elle ne tarda pas à repérer la grenade ! Mais lorsqu'elle tendit la main pour l'attraper, un type shoota dedans sans la voir et vint poser son pied… Sur sa main. Aie… AIEUUUUH. Putain ça faisait mal ça, on pu d'ailleurs entendre la pauvre fille s'en plaindre, mais elle n'avait pas vraiment le temps de s'attarder là-dessus. Se relevant en vitesse après avoir récupéré sa main, la demoiselle se précipita donc vers la grenade, la saisit entre ses mains et…. La balança de toutes ses forces. Bizarrement, lorsqu'un truc va vous exploser dans les mains, vous trouvez le moyen de le faire dégager à toute vitesse d'un coup. De ce fait, la grenade fut envoyée dans la cuisine où elle explosa quelques secondes après. Pff… Se laissant tomber à genoux, la jeune femme lâcha un soupir de soulagement tandis que le patron lui semblait vraiment mécontent de son idée. Ben quoi ? Il n'y avait pas de victimes au moins, c'était toujours cela. Penchant la tête vers le môme, elle crut pourtant bon de préciser quelque chose.

" S'il te plait Raffy… Ne sort plus rien de tes poches. "

On ne sait jamais hein, des fois qu'il sortirait une mini-mitraillette ou quelque chose du genre… Il valait mieux prévenir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Dim 29 Mar - 19:48

Ainsi plus jeune il était plus gentil ? Plus attentif ? Hm. Pas sûre. Je dirais même qu'il devait certainement être pire, moins réfléchis, plus enfant gâté et égoïste. On va dire que maintenant il savait être un minimum réaliste quand il le fallait, Raffaelo se doit subvenir à ses besoins maintenant, ce qui n'était clairement pas le cas avant. Puisque tout lui tombait tout cuit dans le bec. C'est un peu à cette mentalité qu'il avait régressé le pauvre, de retour à cet âge, il était persuadé d'être le seul et unique fils des Valentini et donc héritier de cette dernière. Donc cette femme à ces côtés qui semblait le connaître était une bonne ? Un truc du genre forcément. En tout cas cette dernière était assez folle pour affirmer ce fait et se laisser faire. L'écoutant, et se faisant insulter et rabaisser de temps à autre. Avec parfois quelques mots de gentillesses parce que cette femme veut bien l'écouter gentiment. Eh bien quoi ? Il sait se montrer clément avec les gens qui l'écoutent bien hein. Et c'est ce qu'elle faisait à la perfection ! Mieux même. Elle ne se vexait pas pour rien, au contraire, elle retournait toujours les choses pour les prendre comme il fallait. Je ne sais pas où papa Valentini avait trouvé cette femme, mais il semblait avoir prit les critère parfait pour notre jeune garçon. Il avait trouvé sa Mary-Popins c'était le cas de le dire oui. La seule différence étant qu'elle n'allait pas vraiment pouvoir lui apprendre les bonnes manières ou les choses de la vie correctement, contrairement à cette dernière. Mais bon. Quand on a du pouvoir, je suppose qu'il n'y a pas besoin ? Doit-on lui dire qu'il n'a aucune pouvoir ou bien.. ? Non. Personne n'irait lui dire ça. Pas même ça chère nounou adoré hein.. ? Sa nounou adoré maladroite qui se blesserait pour un rien. Oui. C'est tellement mignon de traiter les gens d'empoté mais qu'ils le prennent bien. Je dirais même plus c'est magique ! Ahah...

Non content qu'on lui laisse ses jouets, c'est à dire de vrais pistolets chargés qui plus est. Le gamin avait en plus la chance d'apprendre qu'on lui avait fourgué une voleuse en tant que nounou. Sérieux ? Une voleuse met de côté ses activités pour sa petite personne ? Faut avouer que c'est tellement valorisant. De quoi lui faire gonfler le torse de fierté. Mais en fait. Ses parents n'ont pas peur qu'elles volent du coup ? Oui. C'est une réflexion qu'on peut se faire. Mais il la gardait à l’œil nah. Elle ne volerait rien tant qu'il était vivant eheh. D'ailleurs en tant qu'enfant, il ne pouvait s'empêcher de dire du tac au tac ce qu'il pensait. Même si en fait en grandissant cela ne changeait pas tant que ça.

- Lady Cambrioleuse ? Ouais, t'es une voleuse quoi. Et bim... ? Mes parents n'ont pas peur que tu voles ? Fais gaffe ! J'te surveille !

Le regard qui tue, du genre je t'ai à l’œil poupée et ouais. Avant de retourner à ses affaires comme si de rien était. Faut pas grand chose pour lui détourner l'esprit hein. Mais en fait il n'avait pas du tout vu la chose d'une autre façon. Du genre, il était tellement un monstre que seule une criminelle pouvait se charger de lui. Non. Faut dire que dans un sens, c'est classe de dire qu'une cambrioleuse c'est votre nounou. Nounou Voleuse ! Eheh. Mais c'est dommage il ne pourrait pas aller se la péter auprès des autres enfants de son âge. Enfin je crois pas...

Il n'était question d'aller faire mumuse avec des gamins. Mais de danser. Et vu l'endroit, ce n'est clairement pas de la valse avec les robes et tout le bordel non. C'était de la musique qui sied à ce genre d'endroit. Rythmé, vive, dynamique. Bref tout ce que vous voulez. Et oui. Notre jeune noble dansait là-dessus et se débrouillait bien. Il était même fier des compliqué que Cassy lui sortait. De quoi flatter son orgueil. Il devait être parfait. Il aime l'être. Savoir tout sur tout, être supérieurs aux autres. Même si la différences de taille entre les deux rendait la chose complètement ridicule et bien moins classe que dans sa tête le pauvre. Mais elle avait encore la gentillesse de ne pas le casser dans son délire le pauvre petit. C'est pourquoi il affirma avec fierté !

- Eh ouais tu crois quoi ? Ça t'en bouche un coin hein ?! J'ai pas un balai dans le cul comme tous ces nobles à la con !

Autant le statut de noble était cool, lui donnait du pouvoir de l'argent et l'accès au savoir. Autant il trouvait que décidément, ces gens avaient un balai dans le cul. Et parfois réellement mauvais goût. Notre enfant était déjà un original dans la société, bien loin du petit garçon qui snobe les autre en refusant de mettre un pied dans une flaque de boue sous peine de salir sa dernière paire de chaussure de marque. Ça non. Lui est plutôt du genre à se jeter dedans et à éclabousser ceux qui ont échapper à la première vague. Pourtant, il n'était pas non plus un monstre en toute circonstance le pauvre, étant un gamin, il lui arrivait de faire des maladresse. Et. Visiblement un enfant de huit ans, a pour maladresse de lâcher une grenade dégoupillé dans un bar noir de monde. C'est parfaitement logique et normal ! Fixant cette chose qui se mit à rouler entre les pieds des gens. Notre pauvre Valentini semblait attristé d'avoir vu cette chose se casser si facilement et partir, avant même de pouvoir regarder ce que c'était. Regardant sa sauveuse de l'instant avec un regard à faire pitier toutes les bonnes femmes ayant un faible pour sa petite bouille adorable d'enfant -oui tu es visée Cassy-. Qui lui affirmait qu'elle allait réparer ça. Vraiment ? Donc. En tant que garçon très serein et qui a l'habitude d'exécuter les choses. Il se contenta de s'asseoir sur un tabouret et d'attendre le retour de la jeune femme les bras croisés. La regardant non sans rire en train de courir à quartes pattes pour attraper cette chose. Eh ! C'est bien un type qui venait de la déranger dans son travail en lui marchant sur le pied ! Regardant cet homme sans dire un mot. Sa petite tête violette le fixa intensément, comme se concentrant, avant de revenir sur la brune qui venait de mettre la main sur son jouet. Applaudissant devant elle. Il se mit alors à applaudir encore plus fort lorsque cette chose lancée dans la cuisine provoqua une explosion qui ravagea une partie du bar. En fait il avait même une partie du bar non loin de lui qui avait été soufflé par l'explosion mais il ne semblait pas vraiment dérangé par ce fait. Ouais. Ben quoi ? C'est comme un feu d'artifice non ? C'est marrant comme truc. Mais... Vu qu'il est un peu con dans sa mentalité. Il s'approcha alors de Cassidy et lui attrapa les cheveux pour la faire se mettre à se hauteur. Il voulu lui faire cette phrase avec un ton lourd de reproche.

- Hm... Nanny Cassy n'a pas tenu sa promesse...Elle avait dit qu'elle allait le réparer. Mais... C'est cassé....  Le regard allait avec autant vous le dire hein. Avant de finalement faire un sourire qui était à la total opposé du ton et du visage qu'il affichait jusqu'à maintenant.Je verrais !

Oui. C'était qu'une blague. Ce gamin est une blague vivante, mais il fait des blagues de mauvais goût. Parce que franchement, il n'en avait rien à faire à faire de ce truc. Et d'ailleurs, passant à côté du barman qui l'attrapa, le tenant lui et la jeune femme responsable de ça. Il repoussa sa main avec un air de dégoût.

- Me touche pas roturier avec tes sales pattes. Réjouis toi d'être encore en vie et que j'aille bien !

C'est possible qu'un enfant parle avec un tel ton ? Et sorte de tel mot ? Il semblait parfois si mature, mais bien trop effrayant. Il était impossible de douter qu'il était le futur Valentini qu'on connaissait. Un enfoiré égoïste qui dirige toujours les gens comme il veut. Même en ayant perdu sa noblesse trop fort. Indiquant la sortie du doigt parce qu'il était un enfant, un vrai, et donc se lasse vite des choses. Il en avait fait assez pour ici. Notamment faire courir sa nounou en belle robe à quatre pattes c'est plutôt épic hein. Mais il s'arrêta un instant devant ce mec qui lui avait écrasé la main. Le regardant de haut en bas comme il pût. Il faut dire vu la différence de taille hein. Notre gamin sortit un pistolet et lui tira dans le pied. Pas dur à viser ça va. Le laisser hurler de douleur en sautillant sur place avant de tomber sur les fesses. Notre enfant lâcha avec sa bouille.

- Voilà ! Tu regarderas où tu le posera la prochaine fois !

… Il devait pas avoir fait exprès. Mais qu'importe. Le voilà en train de courir dehors, les bras tendus comme pour faire l'avion. Visiblement content de prendre l'air et de se dégourdir les pattes. Quelle autres bêtise il allait pouvoir faire.. ? Pas tout de suite oh. Faut faire une pause entre chaque manche. C'est pour ça qu'il pointa du doigt un marchant plus loin qui était encore ouvert.

- Je veux une glace.

A cette heure un marchand de glace.. ? Eh. Vu le quartier je doute que cela en soit un. Mais notre gamin. Voulait que ce monsieur lui vendent une bonne glace. Voilà tout. Et comme il est bien éduqué il ne dit pas. Je voudrais. Mais bel et bien je veux... Pauvre Cassidy. Plus jamais de gâteau hein.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Mer 1 Avr - 1:13

Si Cassidy voulait s'attirer des problèmes et se mettre toutes les personnes présentes à dos, elle avait très certainement choisit la bonne méthode. Après tout, protéger et donner raison à un sale môme que certainement personne ne peut voir en peinture, ce n'était vraiment pas la meilleure méthode pour se faire bien voir. C'était horrible d'avoir en face de soi un gamin qui pense tout savoir et qui n'en fait qu'à sa tête. Mais alors qu'en celui-ci était en plus soutenue dans tous ses faits et gestes par quelqu'un qui pense qu'il est parfait et adorable, c'était encore plus agaçant non ? C'était pourtant ce qui était en train de se passer là tout de suite. Cassidy devait être un peu débile sur les bords pour trouver adorable un gamin aussi mal éduqué que celui-ci. Un noble devrait avoir pourtant un minimum d'éducation soigné et savoir se tenir, non ? Eh bien… Il fallait croire que non, celui-ci était passé entre les mailles du filet et se comportait donc comme le pire des sales petits gamins trop gâté et autoritaires… Quoi que dans un sens, cela allait bien avec la façon de penser des nobles finalement. On avait tout simplement pas expliqué à celui-là qu'il fallait faire semblant d'être poli pour être bien vu en général. Ou alors, peut-être qu'on lui avait dit, mais qu'il s'en fichait complètement… Oui, compte tenu de sa façon d'être à l'état d'adulte, la jeune femme pouvait se douter qu'il s'agissait plutôt de quelque chose du style. Mais en même temps, qui était-elle pour juger ? Chacun faisait bien ce qu'il voulait et même si elle se mettait en tête de refaire l'éducation du jeune Valentini, cela serait tout bonnement une perte de temps puisque celui-ci finirait par redevenir adulte et se moquerait donc complètement de ses leçons.

Du coup ? Mieux valait lui passer ses caprices en attendant qu'il retrouve son état normal. Combien de temps cela allait prendre ? Elle n'en avait strictement aucune idée hein, ce n'était pas elle qui avait préparé ce maudit gâteau ! Elle en était bien incapable d'ailleurs… De ramener quelqu'un en enfance, pas de faire un gâteau tout simple bien sûr, mais voilà. Pour le coup, la jeune femme ne pouvait qu'attendre. Son attente serait peut-être plus calme si elle se décidait à enfermer cet enfant démoniaque dans un placard, mais aussi nettement moins drôle certainement. De plus… Il était tellement adorable qu'elle n'aurait certainement pas le cœur à lui faire cela. Qui ne rêvait pas de revenir en enfance ne serait-ce qu'une journée ? Cela faisait rêver tout de même, non ? Être insouciant, pouvoir faire tous ce qui vous passe par la tête sans se soucier des conséquences, c'était quelque chose que tout le monde aimerait faire au moins une fois. Et c'était tombé sur Raffaelo… S'il regrettait son enfance ? Cassidy ne le connaissait pas encore assez pour le savoir, mais elle lui avait fait ce cadeau sans le faire exprès tout de même, alors autant le laisser en profiter un peu. Mais peut-être le laissait-elle profiter un petit peu trop non ?... Eh bien, peut-être espérait-elle au fond que comme son enfance, toutes les bêtises qu'il pouvait faire ce soir disparaitraient bientôt ?... Mouais, ce n'était pas crédible. Disons seulement qu'elle ne prenait pas vraiment garde aux conséquences pour le moment la pauvre. Un peu comme quand elle disait à ce gamin qu'elle était une cambrioleuse ? Mais oui, les nobles engagent des criminels pour garder leur môme, tout le monde sait cela Cassidy.

Même lui semblait trouver cela louche, mais en même temps… Il semblait être un peu comme elle sur le coup et préféra laisser passer, disant simplement qu'il allait la tenir à l'œil. Pourquoi pas après tout, s'il gardait la jeune femme à l'œil, c'est qu'il comptait rester à une distance raisonnable, ce qui simplifiait forcément la mission de surveillance qu'elle s'était attribué. De toute façon, pourquoi s'attarder sur des détails pareils hein ? Il y avait bien mieux à faire, comme danser par exemple ! Qui aurait cru que ce petit bout de chou aimait ça ? Il était définitivement bien plus mignon en tant que môme qu'en tant qu'adulte. Même si Cassidy n'avait que peu fréquenté les deux, il lui semblait que le plus jeune était moins dangereux… Du moins le pensait-elle jusqu'à ce qu'il sorte une grenade de sa poche, lui rappelant alors de mauvais souvenirs. Mais c'était quoi son problème avec ça à la fin ? Il voulait sa mort ? Non, même pas en fait, puisqu'il avait l'air surprit de sortir cela de sa poche et tout aussi surprit de la dégoupillé. Ok… Il se rendait compte qu'il foutait tout le monde dans la merde là ou bien ? Non ? Tant pis, elle allait devoir se débrouiller avec cela alors. C'est ainsi que la pauvre Irlandaise s'était retrouvé à quatre pattes sous les tables devant les regards suspicieux et amusés des clients du bar. Mais en même temps, il fallait bien qu'elle remette la main sur cette chose avant qu'elle n'explose hein. Bon, crier à la bombe pour que tout le monde se mettent à l'abri aurait peut-être été plus sage… Mais bon, c'était Cassidy hein. Elle n'allait tout de même pas se mettre à faire les choses de façon logique.

Du coup ? La pauvre fille était partit à la chasse aux grenades, se faisant écraser la main au passage lorsqu'elle avait failli saisir ce qu'elle cherchait. Ah ben en même temps, on a rien sans rien dans la vie, il fallait souffrir pour….. Attraper des grenades… Ok, ça voulait rien dire ça. Mais une fois l'objet en main, on ne pouvait pas dire que la demoiselle avait de meilleures solutions pour autant puisqu'elle balança la grenade dans la cuisine, détruisant du coup une bonne partie de celle-ci sous les applaudissements du plus jeune. Ah ben… Au moins, quelqu'un approuvait ? Pas sûr que le patron soit du même avis, mais pour le moment, Cassidy était surtout heureuse d'avoir évité le pire. Seulement voilà, elle avait promis de réparer la bêtise du plus jeune, pas d'empirer encore un peu plus la situation, ce que ce dernier ne tarda pas à lui faire remarquer en lui tirant la tignasse pour qu'elle soit à sa hauteur. Mais… C'était fini oui ? Ce n'était franchement pas sa soirée là….Il avait besoin d'en rajouter pour lui faire peur en plus ? La pauvre fille n'avait visiblement pas saisit la blague compte tenu de la manière dont elle arriva à s'en plaindre.

" Mais soit gentil un peu ! C'est pas toujours ma faute… Ça ne se répare pas les grenades, voilà tout. Je t'en trouverais une autre… Tu m'aimes toujours hein ? "

… C'était quoi cette question franchement ? Eh bien c'était logique voyons. Si le môme ne la supportait plus, il allait vite fait se barrer et la demoiselle n'avait aucune envie de lui courir après dans toute la ville. Du coup, il valait mieux rester sa nounou adorée tout le temps qu'il allait passer en gamin. En espérant que cela ne dure pas trop longtemps non plus. Mais bon, ce n'était bizarrement pas le souci principal de Cassidy pour l'instant. Car il fallait bien l'avouer, elle avait foutu un beau bordel dans ce bar et le patron n'était définitivement pas content après elle, exigeant réparation pour tout ce dégât… Et puis quoi encore ? Comme si l'irlandaise était du genre à sortir son argent pour ça… Pff, il rêvait ce "roturier" comme disait Raffy.

" Si tu as un soucis ou que tu veux réclamer de l'argent, tu n'as qu'à aller te plaindre au manoir Momento. Je suis sûr que tu trouveras une oreille attentive à tes problèmes… Ou alors le mec qui t'écoutera pleurer se fendra la poire. Hm. Plus probable oui. "

Un coup de feu vint arrêter la jeune femme dans sa petite tirade. Regardant vite fait autour d'elle, elle se rendit compte que c'était le jeune Valentini qui avait tiré dans le pied du type qui lui avait marché dessus. Oh, si ce n'était pas cela, pas grave hein.

" Par contre lui, il lui faudrait un médecin… J'en connais pas. Salut ! "

Si elle se défilait ? Oh que oui ! Elle n'allait pas rester dans un lieu où les gens lui sont devenus particulièrement hostile hein. Elle n'était pas débile au point d'attendre tranquillement de se manger une claque dans la gueule. A la place, elle préféra suivre le gamin qui avait aussi eu la jugeote de partir une fois sa petite blague accomplit. Car oui, tire une balle dans le pied d'un homme, ce n'était pas bien méchant après tout… Il ne s'agissait pas d'un organe vital hein. Ayant au passage récupéré son fidèle parapluie, la jeune femme suivit donc le bambin à une distance raisonnable pour ne pas le laisser filer hors de sa vue. Mais celui-ci ne semblait pas être fatigué de sa soirée, au contraire, il trouvait même le moyen de réclamer une glace… Sérieusement ? Par ce temps ? Regardant le marchand visiblement trèèèès heureux de tenir son commerce, la jeune femme posa ses mains sur ses hanches avant de répondre au plus petit.

" On dit "puis-je avoir"… Mais bon, tu as eu une dur soirée, il te faut bien une récompense je suppose. "

Euh… Une dure soirée ? Ce môme ? Cassidy devait certainement s'être trompé de page là, mais soit. Après, lui trouver une glace… Mouais, il avait regardé le quartier deux minutes là ? Pas sûr qu'elle lui trouve ce qu'il désirait, mais bon. S'approchant en fille confiante près de ce marchand louche, la demoiselle regarda d'un œil critique ce qu'il y avait sur son étale, tandis que l'homme, lui la regardait de bas en haut. Eh bien quoi ? Il n'avait jamais vu une demoiselle bien habillé dans un quartier aussi pourri ? Bon, sa robe avait un peu souffert remarque, elle ne devait plus faire si riche qu'à la base, mais bon. Un sourire bizarre aux lèvres, l'homme ne tarda pas à lui proposer ses services… plutôt douteux il faut l'avouer.

" Alors ma jolie, on vient chercher sa dose ? Si t'es un peu juste niveau fric, on peut s'arranger pour le payement hein. "

… Pardon ?! Il la prenait pour une camée en plus ? Mais c'était quoi ce quartier pourri ?! … Ah pardon, c'était toute la ville qui était pourrie en fait, elle avait oublié ce détail. Mais ce n'était pas une raison pour qu'on lui sorte des trucs pareil hein. Après un instant d'incrédulité, la jeune femme du bien se rendre à l'évidence, elle avait très bien entendu. Du coup ? Oh tient, la voilà en train de tabasser un mec à coup de parapluie pour lui apprendre la politesse. Rien à faire, c'était pas la soirée pour l'énerver là.

" Sale pervers, dealeur merdique ! J'veux juste de la glace, c'est pas compliqué ! Tu vends de la glace ? Non. Alors tu la ferme et tu me m'indique où on en vend ! "

Rien à dire, écraser son parapluie sur la tête de quelqu'un, ça avait toujours son petit effet. Comme quoi, même Cassidy pouvait s'énerver quelques fois, elle avait ses limites. Cela sembla d'ailleurs fonctionner puisque le type lui indiqua une direction. Eh bien voilà, ce n'était pas compliqué. Cessant de le frapper, la jeune femme se tourna donc vers son petit protégé, changeant totalement d'attitude pour lui parler avec gentillesse.

" Tu viens ? On va voir pour trouver un vrai marchand. "

… Ok, dans le genre changement de personnalité, elle faisait fort aussi. Mais bon, l'important été d'avoir ce qu'elle désirait, le reste… On s'en foutait un peu non ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Mer 1 Avr - 20:10

Est-ce que notre jeune garçon la détestait vraiment ? Est-ce qu'il la faisait tourner en bourrique avec pour idée qu'elle se fasse mal ou bien devienne complètement folle ? Non. Enfin. Notre gamin était le pire enfant que l'on puisse avoir,du moins l'un des pires. Il était odieux, avait un intérêt bien trop élevé pour sa petite personne et donc supportait pas la moindre contradiction ou désaccord avec lui. En somme. Tout va bien tant qu'on le caresse dans le sens du poil quoi. C'est un petit garçon intelligent malgré son âge. Et malgré ce qu'il voulait bien dire ou montrer, il n'était pas dénué de tout sentiment. C'est ce qui caractérise l'être humain, et ce serait d'autant plus triste d'être à ce point vide à cet âge-là quoi... Cela lui était déjà arrivé durant sa réelle jeunesse à apprécier un minimum une domestique. Suffisait qu'elle fasse bien son travail, soit gentille avec lui et tout. Bref, tant de qualités requises pour un client aussi exigent que monsieur. Est-ce que Cassidy répondait à ses critères ? Mieux encore. Elle les avait, mais en plus elle semblait ne pas tant se forcer que ça à faire l'obéissante. Comme si réellement elle lui donnait raison et le trouvait réellement adorable. Une forme de masochisme ? Un peu oui. Mais dans un sens c'est mignon. Même si je ne sais pas si elle s'attendait réellement à une réponse à ce qu'elle avait dit. Après tout le pauvre garçon n'avait fait que la taquiner. Mais faut avouer qu'il c'était un peu retrouvé bête e voyant qu'elle n'avait pas fait que marcher dans sa combine, mais qu'elle avait carrément couru ! Se retrouvant quelques secondes à la regarder l'air surpris. Je crois que croiser les bras et regarder ailleurs parce que c'est moins gênant fut la seule réaction qui lui vint à l'esprit. Pauvre garçon. Il appréciait les gens. Mais clairement pas le genre d'enfant qui vous sors des marques d'affection de façon spontané. Si ça arrive. Chérissez cet instant hein !

Mais bon. L'ambiance dans le bar avait vite fait de détourner ce sujet embrasant pour le jeune garçon, puisque le propriétaire n'était pas des plus ravie du résultat de cette courses à la grenade. Eh bien quoi ? Au moins, notre garçon trouvait ça animé, il trouvait ça bien lui... D'ailleurs il n'avait pas hésité à remettre un adulte à la place qui lui est dût selon lui. Mais en plus, une fois n'est pas coutume, il était encore une fois plus que soutenu. Ben oui. Avoir une adulte qui lui donne raison, c'est vraiment le plus beau cadeau qu'on puisse lui offrir ! C'est pourquoi il hochait la tête e haut en bas, les bras croisés. Avant de... trouver rien de mieux que d'aller coller une balle dans le pied d'un pauvre type. Eh bien quoi ? N'est-ce pas naturel de punir celui qui avait oser abîmer sa nounou ? Si ! Il était le propriétaire et le chef de cette femme et personne toujours, surtout pour lui faire du mal. Non mais. Ignorant le bordel et l'agitation qu'il laissait derrière lui, notre gamin au final pas si rancunier que ça ne semblait pas être vraiment perturbé d’avoir survécu à une alerte à la bombe hein... Pas du tout. Puisqu'il voulait tout bêtement une glace. Comme tout gamin normal pourrait réclamer. Sauf que voilà, je doute qu'on vende des glaces dans ce genre d'endroit. Pourtant, il l'avait exigé. Fixant sur le coup avec un regard lourd de reproche la jeune femme qui semblait partit pour lui faire une leçon de moral sur sa façon de demander la chose. Ouvrant la bouche. Il s'arrêta lorsqu’elle lui donna raison toute seul. Et semblait faire un sourire bien content. C'est pourquoi le plus jeune se mit à sautiller pour la suivre tel un gamin tout content jusqu'à ce commerçant.

- Génial ! L'étais temps d'oublier ce trou à rats ! Sont vraiment cons les gens là-dedans hein Cassy ?

C'est pas des façon de dire... M''enfin, je doute franchement que Cassidy soit du genre à être choquée pour si peu, surtout après ce qu'elle venait de voir hein. Regardant ce drôle de type qui les reluquait bizarrement. Faut avouer que le regard de dégoût et d'interrogation à son égard lui faisait hérisser les cheveux sur la tête. Au même titre qu'au final il regarder SA nounou avec un air qui faisait clairement bizarre, bien qu'il fût incapable de mettre un terme sur cet air. D'ailleurs il souffla tellement doucement qu'il n'était même pas sûr qu'elle l'ait entendu.

- …. Pst. C'est qui ce con... J'aime pas sa tête...


S'accrochant à sa robe. Par instinct ? On aurait dit par peur, mais faut pas pousser. Il n'appréciait juste pas cet odieux et sale personnage. Il ne voulait pas de ses glaces en fait. D'ailleurs c'était quoi ces histoires de doses hein ? Il la connaissait ? Alors qu'il leva le regard vers l'aînée, au vu de son énervement à lui hurler dessus en plus de le frapper, le jeune garçon pût en conclure que non ? Ouais c'est ça. Haussant les sourcils. Faut avoue qu'il resta un bref instant complètement bête. Ah oui ? Elle pouvait se défendre et frapper ? Mais c'est trop cool ! D'ailleurs il n'hésita pas à hurler.

- Ouais ! Vas-y ! Frappe le ! Allez ! Plus fort ! Ouaiiiis !

Des petits cris d'encouragement si ce n'est pas mignon. Faut le remettre à sa place voilà ! Et en plus lui demander ou trouver des glaces. Mais c'est parfait, cette femme pense à tous elle est parfaite ! Ahem. Calme tes ardeurs mon jeune garçon. Mais en tout cas. Maintenant qu'elle lui proposait d'aller acheter ce qu'il voulait ailleurs. Le jeune semblait presque être un garçon normal lorsqu'il hocha la tête avec un sourire exprimant sa joie de l'instant. Un peu plus expressif ? Ben oui. C'est un enfant. Encore heureux qu'il n'avait pas la même façon de penser qu'un adulte. Pourtant son esprit tordu trouva le moyen de foudre un poing comme il pût à se pauvre type en train de se remettre de ses coups et de lui cracher dessus et d'en plus lui mettre un coup dans les parties. Oui. Il avait pris la peine d'aller derrière le comptoir pour le faire, si ce n'est pas aimable de sa divine personne.

- Pfeuh. Ça t'apprendra à pas nous vendre de la glace et nous regarder bizarrement ! Ducon !


Charmant nom hein ? Pourtant il y avait une once d'innocence dans ses propos. Notamment le fait qu'il n'avait pas totalement compris l'allusion à la dogue. Ni réellement réaliser que le type était prêt à visiblement proposer des choses pas net à Cassidy. Disons qu'il savait déjà comment le sexe fonctionne. Mais fort heureusement cela ne l'intéresse pas le moins du monde et donc n'y voit pas des allusions. Rejoignant la belle et grande dame. Il lu attrapa la main pour lui presser le pas, bien qu'au final ce soit elle qu devait lui désigner l'endroit où il pourrait en trouver. Enfin... à cette heure. Bien sûr que y avait pas vraiment de gens pour tenir ce genre de chose. Ce n'est pas vraiment une ville ni un coin à touriste quoi. Pourtant ils étaient là. Les bacs à glaces. Bien au frais en présentation, comme là exprès pour le narguer. Se collant le nez contre la vitre. Le pauvre petit semblait baver comme devant une boutique de jouet.

- Nanny Cassy on veut pas que j'ai de glace ou quoi... ? Peuh !

Hein quoi ? Qu'est-ce qu'il faisait ? Oui oui. Il avait trouvé une bar en fer dans un coin où visiblement les gens malpropre jetaient leurs déchets divers et varier. Mais une bar de fer. Ça peut-être utile ! Surtout pour fracasser la vitre à coup de violents coups. C'est un taré ce môme. Pourtant il était tellement mignon avec son petit bac à glace à la vanille, et sa cuillère. Commençant à piocher dedans. Payer des glaces ? C'est pour les tapettes visiblement. Visiblement content de la chose, il plongea plusieurs fois sa cuillère dedans avant de finalement en tendre une à sa nounou préféré pour lui faire manger en même temps. Gardant ça dans ses petits bras musclés. Comme s'il était normal de se balader comme ça dans les rues. Mais voilà. Il a une attention d'enfant. Et le voilà arrêté avec ma cuillère dans la bouche devant une boutique. Une boutique d'arme. Oh. Ils sont cool ces jouets ! Son père en a plein. Mais il veut jamais lui en donner. Il est pas drôle. Le nez collé contre la vitrine, refourguant son gros pot de glace pour mieux coller son nez contre la vitre et les mains avec. Le gamin montra alors un magnifique pistolet. Aussi magnifique que son prix faut l'avouer. La sécurité devait ne pas être aussi peu présente que pour ce vulgaire marchant de bric et broc. Mais il voulait ça. Il veut oui. Il ne voudrait pas. Il veut, c'est tout. Tapotant alors, il s'apprêtait alors à utiliser le dos d'un de ses pistolet pour casser la vitre. Heu... Alors de un. C'est à coup se blesser ! De deux il doit y avoir des sécurités très mauvais plan ! Peut-être une alarme. Ou des chien. Ou carrément un type armé allez savoir. En somme. Ne laissez pas un gamin faire n'importe quoi non plus, il vas faire mal. Au moins... Il avait de l'imagination pour un noble hein. Loin d'être coincé. C'est à se demander où il allait chercher tout ça.

- Cassyyyyyyyy je veuuuux lui ! Allez ! Si tu m'aides je t'aime beaucoup voilà !

Et voilà. Il avait pût placer la chose finement et passer pour un manipulateur. Qu'il est fier de lui. Bon. C'était aussi de la manipulation, appelons la chose telle qu'elle est. Mais... Il l'appréciait hein. C'est la première fois qu'il passait une bonne soirée à faire ce qu'il voulait. C'était gentil ! Bien que la pauvre allait certainement bien dormir cette nuit. Garder Raffy n'est pas une partie de plaisir. C'est mieux quand il se gère hein.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Sam 4 Avr - 19:05

Cassidy allait s'en sortir… De toute façon, elle se sortait toujours de toutes les situations possibles et imaginables, cela faisait en quelque sorte partit de ses talents caché. Même si pour le coup… Il fallait surtout de la patience pour encaisser la situation présente. Franchement, qui aurait cru que ce type pouvait être encore plus pénible en gamin qu'à l'âge adulte ? Parce que franchement, dans l'art de casser les pieds des gens, le Valentini était un véritable professionnel, mais visiblement… Cela était un don de naissance et pas quelque chose qu'il avait travaillé pour obtenir. Pas sûr que cela soit une bonne nouvelle, mais c'était un fait. Ce type était né pour mettre le monde à ses genoux et rendre les gens tarés. Ah moins que cela ne vienne de son éducation de noble puisqu'apparemment monsieur avait le sang bleu ? Mouais, c'était probable aussi, mais c'était tout de même pousser un peu loin. En attendant, Cassidy se débrouillait plutôt bien non ? Elle faisait des efforts en tout cas !... Enfin… Non, même pas en fait, à croire que c'était naturel chez elle de faire plaisir à quelqu'un en cédant à tous ses caprices. En même temps, elle avait toujours été un peu soumise la pauvre à faire tous ce qu'on lui disait bien sagement, mais pour le coup, cela la servait plutôt bien plutôt que d'être un désavantage flagrant. Au moins, le mini Raffy était content et il ne cherchait pas à se sauver pour échapper à une mégère avec qui on ne pouvait pas s'amuser. Au moins, avec Nanny Cassy, c'était fun !

Un petit peu trop d'ailleurs. Ils avaient déjà foutu un beau dégât autour d'eux ces deux rigolos et le pire c'est qu'ils n'avaient même pas parcourut une si longue distance… Rien qu'en restant dans un bar, il l'avait à moitié détruit et avaient même rendu un pauvre type estropié ! Bon ben, ce n'était pas si grave après tout hein, ils étaient à Tradimento en fin de compte et cette ville n'avait rien de normale. Il y avait d'ailleurs moins de risque d'avoir des problèmes avec les autorités ici puisque les criminels dirigeaient un peu la ville et que Cassidy faisait partit de la mafia locale. Du coup, à moins de vraiment tomber sur un mec qui voudrait leurs peaux, ils devraient s'en sortir vivant ? Mouais, Cassidy l'espérait en tout cas, car elle n'était pas du genre à pouvoir les défendre. Si Raffaelo était encore adulte, il n'y aurait pas de soucis à se faire, mais pour le moment, il n'y avait que dans sa tête qu'il était tout puissant. Mais en fin de compte, il restait un gamin pour l'instant et ne pourrait donc pas faire grand-chose en cas de soucis… La preuve, là son seul souci était de réclamer une glace. Ah, être insouciant, comme c'était beau d'être môme ! Mais dans un sens, Cassidy n'était pas plus mature que lui puisqu'elle trouvait normal de céder à ses désirs, finissant par se prendre la tête avec un type franchement louche. Même le mini Raffy l'avait vu venir celui-là !... Enfin… En espérant qu'il n'avait pas vraiment compris les sous-entendus de la conversation, ce serait tout de même grave à son âge, même s'il fallait se méfier de tout. La preuve, il trouva le moyen d'encourager sa fausse gouvernante lorsque celle-ci s'attaque au type louche à coup de parapluie. Eh bien… Il avait le droit d'aimer la castagne hein. Tu vois petit, les femmes savent se défendre de temps en temps.

Mais même une fois que Cassidy se fut lassé d'utiliser ce mec comme punching-ball, ce fut le gamin qui prit le relai pour en rajouter une couche, indiquant bien qu'il n'avait qu'à leur vendre de la glace… Comme c'était mignon d'être aussi innocent ! Oui oui, un môme qui explose les partie d'un mec à coup de pied, c'est innocent… Ce n'était pas comme s'il avait visé exprès hein… Enfin… Bon, c'était un garçon, il savait donc techniquement où faire mal, c'était logique hein. Elle pouvait donc l'emmener tranquillement chercher sa glace, il l'avait bien mérité parce que… Parce que… Il était mignon, voilà. Tenant le môme par la main, on aurait presque cru croire à une jeune femme se baladant gentiment avec son petit frère… Sauf qu'ils ne se ressemblaient pas du tout, mais cela n'était qu'un détail. Une fois devant le stand de glace cela dit, le petit la lâcha pour aller baver sur les vitrines, se plaignant que quelqu'un ne voulait pas qu'il mange sa glace… Eh bien… C'était peut-être le karma hein, du genre "tu as tiré dans le pied d'un mec, donc pas de douceur " mais Cassidy préférait se dire que vu l'heure, les gens n'avaient tout simplement plus envie de tenir leur commerce comme il le fallait… Surtout qu'à Tradimento, les gens ne tenaient jamais comme il faut leurs commerces donc bon.

" Hm… Soit sage cinq minutes, je vais trouver le marchand. "

… Ah ah, elle était bonne cette blague ! Sauf que ce n'était pas une blague, elle laissait vraiment le môme seul pour aller chercher quelqu'un en espérant qu'il se tiendrait tranquille. A croire qu'elle n'avait vraiment rien retenu du temps passé avec le jeune Valentini jusqu'à maintenant. Mais bon, que voulez-vous qu'il fasse hein ? Il n'y avait aucun risque là ! Du moins, c'est ce que pensa Cassidy avant d'entendre le bruit du verre qui se brise en mille morceaux. Avant de se retourner vers lui, elle savait déjà ce qu'elle allait voir et elle ne fut donc pas surprise de voir la vitrine explosé à coup de barre de fer. Il avait trouvé ça où ce petit con ? Pff, aucune idée, mais le visage blasé de Cassidy montrait clairement qu'elle aurait dû s'y attendre.

" Franchement t'es quoi ? Un délinquant de 8 ans ? Je n'ose pas imaginer ce que ça donnerait avec des frères et sœurs comme toi… Attend, tu n'as ni frère ni sœur hein ? "

Euh… Allo Cassy, t'es sa nounou, tu devrais savoir toute seule ce genre de chose hein. Enfin bon, elle pourrait toujours dire qu'on l'avait embauché seulement pour monsieur le cas difficile sans lui parler d'autre chose hein. Mais de toute façon, pour elle, Raffy avait clairement le tempérament de l'enfant unique à qui on passe tous ses caprices et qui obtient ce qu'il veut. Soupirant d'un air résigné, l'irlandaise se pencha vers son protégé pour aller vérifier qu'il n'allait pas manger de bout de verre tombé dans sa glace en défonçant la vitrine. On n'était jamais trop prudent après tout, mais visiblement, il avait fait cela assez proprement pour pouvoir manger tranquille et même… Lui tendre une cuillère. Regardant un instant la cuillère comme si elle s'attendait à un sale coup, le résultat d'avoir fréquenté l'adulte certainement, la jeune femme du se rendre à l'évidence… Ce n'était qu'un môme. Avec des attitudes de jeune roi ou de délinquant par moment, mais un môme franchement adorable. Lui souriant gentiment, elle gouta donc à la glace qu'il lui tendait avant de déposer une petite tape sur sa tête d'un air affectueux. Eh bien quoi ? Il n'aimait pas les câlins, il fallait bien qu'elle trouve autre chose du coup. Au moins, il avait l'air de s'être calmé, marchant tranquillement avec sa glace jusqu'à ce que… Quelque chose d'autre capte son attention. Eh oui, c'était ça les enfants, une capacité d'attention limité qui changeait d'intérêt toute les deux minutes.

Et sa nouvelle lubie n'était autre qu'une boutique d'arme… En même temps, l'adulte était vêtue comme un militaire et se promenait avec une véritable boutique d'arme sur lui d'après ce qu'avait pu voir la demoiselle, du coup, que le môme s'intéresse à cela n'était pas très étonnant. Se retrouvant bien vite avec le pot de glace dans les mains, elle ne tarda pas à s'en débarrasser à son tour lorsque le jeune garçon menaça de faire exploser la vitrine pour obtenir le pistolet de son choix…. Non mais ça n'allait pas bien non ? Il allait se faire mal ! Et ils allaient se retrouver avec les gardes au cul en plus. Attrapant le flingue des mains du gosse, la jeune femme se plaça entre lui et la vitrine pour le regarder avec le si peu d'autorité qu'elle avait.

" Ah non ! Ce n'est pas comme ça qu'on vole ce dont on a envie jeune homme ! Tu vas te blesser comme ça et puis… C'est toujours mieux gardé qu'un marchand de glace ce genre de boutique, un peu de patience donc. "

Bon, soyons clair, à partir de maintenant, Cassidy avait deux options. Se comporter en adulte et trainer le môme loin de cette boutique au risque de se faire détester… Ou agir comme elle le faisait toujours, à savoir n'importe comment. Pas besoin de vous préciser ce qu'elle avait choisi hein. Restant dos à la vitrine, la jeune femme murmura tout doucement la phrase qu'il lui servait à activer son pouvoir avant de glisser discrètement sa main dans son dos à travers la vitrine pour aller dérober l'arme que lui avait désigné le jeune garçon.

" Au fait, je t'ai pas dis ? Je suis aussi magicienne… Tadaaam ! ~ "

Non, elle n'avait pas du tout sortit l'arme de derrière son dos pour la montrer au gamin, il faudrait être complètement débile pour faire un truc pareil… Ah ben… Si, elle venait de la faire et en plus, elle semblait assez fière de son coup. Mais elle ne tarda pas à remarquer que ce foutu pistolet n'était pas chargé… Ah ben oui, ils vendaient les munitions à part, ils n'allaient pas faire de cadeau hein. Ni une ni deux, la jeune femme replongea donc sa main dans la vitrine pour prendre les munitions. Seulement voilà, un faux mouvement fit dégringoler une partit de la vitrine, ce qui déclencha immédiatement l'alarme qu'elle avait évité jusque-là. Oups…. Là c'était le moment de se barrer vite fait hein. Confiant donc l'arme au gamin – SANS les munitions parce qu'il lui restait encore un peu de jugeote – la jeune femme prit elle-même l'enfant dans ses bras pour se barrer en vitesse avec. Tient, pendant leur première rencontre aussi ils courraient pour échapper à des gens mécontents, mais cela, le môme ne pouvait bien sûr pas s'en souvenir. La cambrioleuse consentit donc à lâcher le gamin une fois à l'abri de leur poursuivant… En tout cas, elle avait l'impression qu'ils s'étaient lassé quoi. Rangeant les munitions qu'elle avait volé dans son sac, l'irlandaise tomba alors sur qui pouvait vraiment l'aider à supporter sa soirée merdique… Un paquet de clope ! Et bam, une nounou qui fume, quel bel exemple pour la jeunesse…  Bien qu'elle trouva nécessaire de tendre un index moralisateur vers le gamin pour lui expliquer la vie.

" Ce truc, c'est d'la merde. Donc interdit de fumer ok ? "

Sachant qu'elle était en train de montrer pile le bon exemple et que de toute manière, le Valentini adulte fumait, cela servait à quoi ? A rien en fait, mais c'était toujours plus crédible de préciser qu'il ne fallait pas faire de connerie pour son rôle de nounou. Mais elle, elle avait le droit. C'était pour se détendre, nah.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Dim 5 Avr - 21:58

Les enfants, c'est gentil, c'est mignon et patient non ? Moui bon. Ok. Faut avouer, qu'un enfant autant ça pouvait être mignon et gentil quand ça voulait. Mais les trois quart des gamins ne sont pas réputés pour être particulièrement patient. Pas du tout même. Il faut dire qu'un enfant a une capacité de concentration assez limité. Plus c'est jeune et plus c'est le cas. Mais comment leur en vouloir ? Il faut bien profiter de l'insouciance de la jeunesse. Et notre Valentini était retombé en plein dedans-là. N'est-ce pas beau ? Enfin. Il pourrait en profiter s'il se rendait réellement compte de la chose peut-être. Mais dans ce cas ce serait plus en profiter. C'est bête non ? Mais obliger notre homme à supporter son corps de gamin, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée. Ainsi, le laisser avoir pour principale préoccupation qu'on lui offre une glace. Ce n'est pas si mal que ça hein. Tous les enfants en veulent. Du moins. La plupart du temps quoi. Mais je doute que tous aient ce genre d'idée. Pourquoi ? Oh ben, il semblait bien sûr normal et naturel qu'un gamin soit devant le stand. Et remarquant l'absence total de vendeur et n'étant pas décidé à attendre gentiment sa super nounou qui comptait aller le chercher pour son bon plaisir. Notre gamin violet trouva alors une barre de fer pour fracasser la vitre. Et tel un enfant qui venait de trouver un trésor. Prendre le contenu de cette dernière pour l'entamer avec joie ! Mais... Pourquoi Cassidy n'était pas en joie elle aussi ? C'est mal ? Qu'importe. Il fait ce qu'il veut ! Sur le coup. Lorsqu'elle revint pour le gronder, faut avouer que le jeune garçon la regarda avec un air semblable à « t'es sérieuse ? Tu m'engueules toi ? », avant de finalement rapidement se rendre compte que ses paroles étaient presque lâchés en l'air.  D'ailleurs il s'était contenté de secouer négativement la tête à sa question. Elle ne le savait pas ? Bizarre pour une nounou mais bon. Il s'en fichait un peu, elle était cool c'est tout ce qui l'importait. La preuve  elle vérifiait même que notre petit bout n'avale pas un bout de verre, elle prit avec joie la cuillère de glace qu'il lui tendait pour le laisser avec son gros pot de glace. C'est le cas de le dire. Regardez-le tout content. S'il y a bien un moment de sa vie où on pouvait le regarder sourire de façon si simple. C'est quand il était enfant. Et faut avouer qu'encore heureux, le pauvre aurait eut une vie bien malheureuse.

Mais voilà. Comme je le disais plus haut. Les enfants sont de vrais papillons -voilà maintenant je compare Raffy à un papillon c'est décidément pas son rp...- et le voilà maintenant attiré tel un de ces insectes volant, vers une boutique d'arme. Ayant visiblement bon goût -ou juste des goûts étrange pour un môme de huit ans- il désirait avoir cette belle arme particulièrement bien décoré. Et comme je l'ai dis plus haut -décidément!- ce n'est pas patient ces bêtes-là. Du coup. Le voilà à vouloir faire comme avec le marchand de glace, c'est à dire fracasser bien gentiment la vitre pour récupérer ce qu'il voulait. Cette fois-ci, c'était clairement une mauvaise idée. Une très mauvaise idée même ! Et heureusement. Bien qu'étant un peu du genre à le laisser faire ce qu'il veut, genre c'est la fête du slip ! Elle eut la rapidité de l'arrêter dans sa bêtise. Se retrouvant privé de son jouet du moment mais aussi n'ayant plus la vue sur cette magnifique arme, puisque Nanny Cassy faisait obstacle entre les deux. Sa tête laissait sous entendre qu'il allait répliquer. Mais puisqu'elle disait des trucs intéressant. Sa petite bouche resta bêtement entre-ouverte à la regarder. Ah mais oui. C'est une cambrioleuse. Elle doit pouvoir lui prendre ça pour lui alors hein hein hein ? Croisant les bras en attendant avec son air de petit roi autoritaire. Il finit par souffler l'air impatient.

- Pfff. C'est nul d'être patient. J'le veux. Eh oui. La formule je voudrais ne voulait décidément pas rentrer dans sa petite tête. Allez Nanny !!

Comme un petit prince encore une fois, il tapa du pied sur le sol. Comme attendant de voir comment la grande voleuse de nounou allait faire ? Ben ouais. Il n'avait qu'une preuve qu'elle était réellement une voleuse et... Oooooooooh ! En fait si ! Ses petits yeux s’écarquillèrent en regardant l'arme tant désirée dans les mains de sa nounou et qui lui tendait. Non sans affirmer qu'elle était magicienne, lui donnant alors l'objet de ces désirs tel une magicienne en spectacle ! Faut l'avouer. Elle avait littéralement cloué le petit sur place. Et y avait de quoi l'être. Regardant alors son pistolet tant désiré dans tout les sens comme pour vérifier que c'était lui. Il se mit alors a hurler.

- Waaaaaaaaaaaah ! Trop fort ! Encore encore !
Il se mit à applaudir légèrement. Ben oui oh, c'était vraiment classe ce qu'elle venait de faire ! Trop bieeen, en plus il est trop classe ce pistolet !

Bon, il aurait pût lâcher un petit merci. Mais je crois qu'on pouvait comprendre qu'il était sous-entendu ? C'était déjà pas mal. Et il fallait s'en contenter. Et comme Cassidy était une femme prévoyante. Elle était visiblement repartie pour faire un autre tour de magie pour récupérer les balles. Mais cette fois-ci, il y a eut un ratage. Déclenchant alors l'alarme de la boutique. Faisant alors sursauter le pauvre garçon qui se retrouvait tirer de sa contemplation d'arme. Hein quoi ? Mais il n'avait rien faire pour une fois oh ! Ah ben non. C'était elle... N'ayant pas trop le temps de comprendre le pourquoi du comment. Le petit Valentini se retrouva dans les bras de la plus âgée. C'est qu'elle avait quand même de la force la petite ! Et pour une fois. Il ne fit trop rien pour l'emmerder. Se contentant de regarder autours de lui, tout en serrant précieusement l'objet contre lui. Le jeune garçon eut par ailleurs l'intelligence de regarder brièvement la vitre du magasin qui s'éloignait. Il... n'y avait rien sur la vitre. Pas un trou. Que dalle. Comment elle avait fait sérieusement ? Gardant la question dans un coin de sa petite caboche. La pauvre Cassidy ne pût reprendre son souffle qu'une fois à l'écart de tout ce grabuge et au calme. Chose assez rare vu l'enfant qu'elle devait garder. Regardant alors si les abrutit les avait suivit. Il lâcha alors en rigolant, non, il ne devait certainement pas mesurer la gravité de la situation précédente certainement. Enfin pas trop.

- Hehe. Mais c'est que tu cours vite en fait ! T'as l'habitude de ça ! On aurait dût leur casser la tronche !


Fit l'adorable bambin avec ses petits poings serré comme s'il allait pouvoir faire le moindre mal à quelqu'un avec cette poigne. Mais c'est l'intention qui compte. En revanche, donner des leçons sur la cigarette alors qu'on fume devant un enfant, c'est pas bien. Fixant bêtement l'adulte. Il finit alors pas grimper sur un muret pour être à sa hauteur. Lui retirer la clope du bec et faire quelque chose qu'il n'aurait jamais fait adulte. La jeter par terre et l'écraser. Il pointa du doigt la femme l'air accusateur.

- Y a que moi qui peut faire « fais ce que je dis mais pas ce que je fais ! » et c'est mal ! Tu vas tomber malade, tu vas mourir et tu pourras plus t'occuper de moi ! Nan mais oh ! Tu te crois où ? Pfff !

Bon. C'était dit de façon assez peu aimable. Mais... C'est mignon ? Disons que dans un sens c'était une façon comme une autre de la protéger. Même si plus tard il ne se gênerait pas pour se mettre à fumer le bougre. Mais il n'y était pas encore dans sa petite tête. Il avait encore quelques vices qu'il ne connaissait pas fort heureusement. Mais pas sûre que la brune apprécie qu'il lui retire son moyen de se détendre la pauvre. D'ailleurs. Il regarda un instant le ciel sombre, éclairé par quelques étoiles. Avant de soudainement réaliser quelque chose. Oui il avait trouvé ! Attrapent la main de la plus âgée, il se mit alors à la tirer. Où ça ? Ben déjà. Il s'arrêta devant une pâtisserie et désigna cette dernière qui était bien sûre était fermée. Ce n'était pas vraiment l'heure pour être ouvert ce genre de truc. Et là il lui demanda.

- Fais des tartes ! À ce que tu veux qu'importe ! Pas besoin que ce soit mangeable ! .. Enfin... Sauf peut-être une.

Oui il avait beaucoup réfléchit et hésité à sortir sa dernière phrase le pauvre. Mais voyons Raffy. En quoi faire des tartes allait aider cette pauvre femme à se sentir détendue après une soirée aussi longue et chargée franchement ? C'est pas forcément un plaisir de cuisiner hein. Et pourtant il attendait. Si elle était voleuse rentrer et prendre ce qu'il faut dedans ne poserait pas un problème non.. ? Voir même prendre quelques trucs qui reste. Ayant pris soin de ranger son pistolet sur lui. Il attendait en tout cas. Parfois... Piquant dans la pâte à tarte ou autre tel un enfant gourmand. Ce qui est presque une attitude normal hein. De quoi presque oublier ce qu'il deviendra. Pour finalement l'aider à les porter. N'ayant visiblement pas pris la peine d'expliquer pourquoi il désirait ça. Mais en fait. Il voulait la faire monter sur un toit. Prenant les échafaudages d'un bâtiment en travaux. Les voilà alors à se débrouiller pour s'installer au dessus d'une rue animé. Oui. Un gamin de huit ans sur les toits. Tout est normal. Mais c'est lui, ce n'est que le début d'une longue série on va dire. Non sans malencontreusement renverser une tarte sur la belle robe de sa nounou préféré. Il regarda le dégât en lâchant juste un.

- Oups. Cela lui semblait pas si grave, tout se lave ou se remplace non.. ? En tout cas, il désigna la rue. Regarde ! Moi, j'fais ça chez moi quand j'suis enfermé dans ma chambre et que je peux pas sortir. Ça aide à détendre hehe.

Et Paf. Le voilà balancer cette nourriture sur la tête des pauvres passant. C'était encore plus drôle quand c'était des hommes qui voulaient draguer des femmes. Ahem. Autant dire qu'ils perdait tout crédibilité. Rigolant bêtement à sa bêtise d'enfant, il semblait bien content de sa technique et de lui montrer. Elle allait aimer elle aussi non ? Ben quoi ? C'était une façon comme une autre de remonter le moral à Nanny suicidaire en fumant nah ! En tout cas. Lui aimait bien balancer des trucs sur les passants ! Peut-être lui en voudrait-elle pour la robe... Il n'y avait pas penser. C'était juste impensable selon lui ! Et puis... Elle venait de se taper de la cuisine la pauvre. Tu parles d'une joie. Rien à faire. T'es déjà pas doué pour remonter le moral aux gens !

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Jeu 9 Avr - 20:54

Cassidy était la meilleure des nounous… Du moins, c'est ce qu'elle arrivait à faire croire à ce petit bou de chou aux cheveux violets qu'elle s'était mise en tête de garder ce soir. En même temps, vu qu'il s'était un peu retrouvé dans cet état par sa faute, il était bien normal qu'elle prenne soin de lui en attendant qu'il aille mieux non ? Enfin… Il ne se portait pas si mal que cela en fait, pas du tout même, puisqu'il n'avait pas conscience d'avoir rajeuni de plus d'une dizaine d'années. Cela aurait été frustrant de s'en rendre compte d'ailleurs, non ? Passer d'un type grand et effrayant à un garçonnet de 8 ans qui n'avait plus grand pouvoir hormis dans sa tête à cause de son nom de famille, cela pouvait foutre un sacré coup au moral hein. C'était tomber de haut dirons-nous. Alors dans un sens, ce pauvre Raffy était certainement bien plus heureux en pensant être un enfant qu'en étant conscient d'être un adulte redevenu un enfant… Tout cela était bien compliqué de toute façon, même Cassidy préférait laisser tomber et partir du principe qu'elle gardait tout simplement un môme et que le vrai Valentini finirait bien par revenir plus tard. S'il lui manquait ?... Hm… C'était une bonne question ça. Dans un sens, l'adulte était beaucoup plus dangereux et la foutait dans des situations pas possibles justes pour combattre l'ennui selon elle, mais dans un autre… Le môme la foutait lui aussi dans de drôle de situation et pas forcément pour de meilleur raison hein. La différence étant qu'en cas de soucis, l'adulte savait se défendre, alors que l'enfant ne ferait pas long feu face à des types armés et décidé. Mais de toute façon, ils n'avaient aucune raison de croiser ce genre de type, non ?

Sauf bien entendu si Cassidy se mettait en tête d'aller céder au caprice du jeune Valentini pour lui dérobait ce qui lui faisait envie – et n'était pas de son âge d'ailleurs – en se loupant prodigieusement. Autant dire qu'elle était vite retombée dans ses bons reflex après cela pour courir comme si sa vie en dépendait… En fait, sa vie dépendait toujours de son aptitude à courir très vite et très loin malheureusement, mais il fallait faire avec lorsqu'on se prend pour une criminel alors qu'on n'est pas plus menaçante qu'une plante en pot. Cette fois-ci, la pauvre avait été un peu ralenti par le jeune Valentini qu'elle avait portée tout le long, n'étant malheureusement pas sûr que ses petites jambes arriveraient à suivre. Eh bien oui, un petit noble n'était pas forcément entrainé à fuir hein, cela ne devait pas faire partit de sa vie habituel, même si étrangement, l'adulte semblait bien plus habitué à ce genre de chose… Il faudrait qu'elle lui demande comment il en était arrivé là d'ailleurs, car il fallait bien l'avouer, s'il y avait des ressemblances frappante dans le caractère, elle était tout de même passé d'un taré l'incitant au cambriolage et au meurtre à un gosse de riche… Ou alors il s'était trouvé de drôle de passe-temps en grandissant hein, mais c'était tout de même louche cette histoire. Quoi qu'il en soit, la jeune femme avait tout de même fini par déposer le garçon, s'accordant de son côté une pause bien mérité alors que le plus jeune lui semblait déçu de ne pas avoir fait front à ces hommes… Ah ben.. En adulte, il aurait bien fait ce qu'il aurait voulu, mais tant qu'il aurait cette taille, Cassidy ne comptait pas le laisser dans une position aussi désavantageante.

" Vraiment ? Et tu aurais fait ça avec tes petits poings mon jeune maître ? Moi personnellement, je sais quand il faut fuir. Mais je suppose que tu n'en aura pas besoin une fois adulte, t'es partit pour être grand toi. "

Ah ben… Oui, elle pouvait le dire sans trop s'avancer pour le coup puisqu'elle était témoins, il était effectivement grand en tant qu'adulte. Et fort même… S'en était presque injuste pour cette pauvre Cassidy qui elle avait toujours été et serait toujours petite et faible. La vie était injuste, ce n'était pas nouveau et le jeune Valentini le prouva d'ailleurs une fois de plus en hottant la clope des lèvres de sa nounou pour la jeter par terre et l'écraser, lui faisant alors la morale comme quoi elle allait tomber malade et donc ne plus pouvoir s'occuper de lui. En premier lieux, la jeune femme songeant d'abord à râler, parce que… Merde à la fin, elle s'empoissonnait comme elle avait envie hein. Mais en y réfléchissant bien, c'était plutôt mignon cette manière qu'avait le garçon de vouloir la protéger d'une certaine manière. Cela la fit sourire en tout cas, même si au fond, elle savait bien qu'une fois adulte, il s'en moquerait de nouveau de son cas… Et fumerait aussi d'ailleurs.

" D'accord d'accord, je ne fume plus promis… " Fit-elle l'air résigné.

Bon, elle ne se donna pas la peine de préciser que cette promesse n'était valable que jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge adulte, ce qui ne devrait pas prendre trop de temps en fait. Lâchant un soupire, la pauvre fille était tout de même condamné à supporter ce môme et les ennuis qu'il apportait sans pouvoir se détendre avec une cigarette. Bref, la soirée allait vraiment être très longue, mais bon… Ce n'était pas comme si le garçon était vraiment insupportable hein, il était même mignon quelques fois… Souvent en fait à ses yeux, mais elle était un peu tordue aussi, il fallait bien l'avouer. De toute façon, sa pause était visiblement terminée puisque le garçon ne semblait pas vouloir rester en place et qu'il était déjà en train de la trainer devant une boulangerie… Dont elle dû en plus forcer la porte avec ses outils de cambrioleuse parce que monsieur avait des envie de tartes visiblement. Des tartes ? Mais que comptait-il en faire ? Pas forcément mangeable en plus… Rien à faire, ce garçon était bizarre, mais Cassidy commençait à avoir l'habitude et fatiguait un peu la pauvre, du coup, elle ne chercha même pas à répliquer et se mit bien sagement à la tâche, surveillant du coin de l'œil l'enfant pour être sûr qu'il ne se fasse pas de mal dans cette cuisine de pâtissier.

" Je suppose que tu ne me dira pas pourquoi ?... Aller, soit gentil avec ta nounou, c'est du de suivre tous ce que tu as dans la tête tu sais. "

Eh bien quoi ? Ce n'était pas de sa faute si le petit pensait à plus de bêtises qu'elle à la minute hein ! C'était rare, mais cela arrivait, il fallait bien faire avec. Ce qu'il pourrait faire avec autant de tartes ? A part une indigestion, elle ne voyait pas trop la pauvre, mais puisqu'il n'en réclamait qu'une de mangeable, on pouvait supposer que ce n'était pas pour lui. Ainsi donc, la jeune femme fit vite fait la plupart des tartes, mais porta une bien plus grande attention à la dernière, la mettant bien de côté pour qu'on ne la confonde pas avec les autres. Même pour elle, celle-ci allait avoir une grande importance, il fallait donc en prendre grand soin. Montrant le résultat au garçon, elle se débrouilla ensuite pour porter la plupart, en donnant tout de même quelques-unes au gamin, car il n'y avait tout de même pas de raison qu'elle fasse tout hein. Ensuite ? Comme toujours, elle le suivit bien sagement, se disant qu'il valait mieux suivre ses plans si elle voulait le garder à peu près sage et sous contrôle en attendant qu'il retrouve son corps normal. Bon, il faut avouer que la pauvre fit tout de même une drôle de tête lorsque celui-ci la guida jusque sur les toits, la faisant passer par des endroits pas très praticables en portant des tartes. Une fois sur les toits pourtant, la jeune femme pu voir que le gamin avait choisi une rue assez peuplé en bas… Et là, elle comprit enfin. Non… Il n'allait tout de même pas les balancer ? Mais cela en fait, c'était le dernier des soucis de la jeune femme, puisqu'une fois l'avoir rejoint, le garçon ne balança pas la tarte sur les gens comme elle l'aurait cru, mais commença par la faire tomber… Sur sa robe.

Que… Mais non oh ! Pas sa belle robe ! Elle était classe et tout en plus… Et maintenant, elle était juste pleine de crème meringué… Même si cela n'allait que rejoindre la poussière et les déchirures qu'elle s'était faite en essayant de récupérer la grande, la pauvre était vraiment dans un sale état à présent. Pauvre Cassidy qui aimait être toujours impeccable et bien habillé… Là c'était loupé. Mais au moins, le môme y ferait moins gaffe que l'adulte non ? C'était toujours ça de prit on dira. S'asseyant sur le toit, visiblement assez malheureuse de l'état de sa robe, la jeune femme tenta de rattraper les dégâts en essuyant le tout avec l'un des torchons qui servaient à envelopper les tartes tandis que Raffy lui s'amusait bien à balancer des tartes sur les gens. Ah ben si, il avait osé finalement. Quel sale môme… Mais bon, il était mignon le pauvre, il cherchait juste à passer le temps ! Puis bon, il disait que sa pouvait détendre… Un peu septique là-dessus, Cassidy attrapa donc l'une des tartes et observa bien ce qu'il se passait en bas… Avant de choisir comme cible une blondasse à la poitrine trop prononcé qui se retrouva bien vite couverte d'une tarte au citron meringué ! Eh eh, c'était marrant finalement, il avait raison le petit. Mais elle ne lui avait toujours pas pardonné pour sa pauvre robe pour autant. Voilà pourquoi, la jeune femme finit par aller prendre la tarte qui était censé être la "mangeable " et la montra au garçon. Une belle tarte à la framboise, bien appétissante, qu'elle exhibait avec un sourire en coin.

" Elle a l'air bonne non ? Je me suis dit que ça te ferais plaisir une belle tarte à la framboise… Mais bon, puisque tu as salit ma robe sans même t'excuser, je me demande si tu la mérite. Je pense que ta punition sera de me regarder la manger, voilà ! "

Non, cela n'avait rien à voir avec le fait que la jeune femme était folle des framboises et qu'elle n'aimait pas trop partager, pas du tout ! Après tout, elle essayait juste d'enseigner un peu de politesse et de respect des robes à ce garçon, ce qui était censé être son rôle. S'installant donc tranquillement, la jeune femme commença donc à manger la tarte sans même lui en donner un bout ! Elle devenait méchante ? Mais non, elle voulait juste des excuses… Ou une promesse par écrit qu'il allait lui payer une autre robe. Puis lui, il avait encore toutes les autres tartes, c'était donc équitable oh ! En attendant, elle se régalait elle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Dim 12 Avr - 21:35

Il fallait en profiter, c'était certainement rare de pouvoir dire que Raffy était mignon. Qu'il soit enfant ou non d'ailleurs. A moins d'avoir de drôles de goût. Adulte on pourrait dire qu'il est canon, ça oui. Faut avouer, il était plutôt beau gosse le bougre et le savait bien. Il était d'ailleurs bien du genre à juger les autres physiquement parlant. Mais là n'est pas le soucis. C'était un bien bel enfant, il pouvait réellement être adorable. Mais hélas, le caractère prenait souvent bien le dessus et faisait éprouver un dégoût certain de la part des autres. Pauvre petit. Faut dire qu'il était du genre à pouvoir enchaîner un nombre fou de bêtise en peu de temps. A se demander où il cherchait son inspiration en fait. Suffisait de voir le nombre de dégât que son passage avec provoqué depuis le début de la soirée. On pourrait presque faire un concours entre le lui jeune et adulte sérieusement. L'avantage du gosse, c'est qu'on pouvait se dire qu'il se rendait pas forcément compte de tout ? Moui. En fait vu par qui il était accompagné, faut pas s'étonner qu'il ne s'arrête jamais, elle lui donnait toujours raison. C'est pas vraiment une bonne chose à faire avec les enfants, tous le monde le sait bien, ainsi, il se disait qu'il avait encore plus de raison d'être qu'un gamin pourris gâté le bougre. Mais au moins, Cassidy pouvait tirer un avantage à ça. Un seul. On pourrait dire qu'il était pas des moindres mais très franchement, elle pourrait ne pas s'embêter avec ça et se contenter de l'ignorer. Mais au moins. Il l'aimait bien. Vraiment hein ! C'était une bonne nounou. Il comptait bien le dire à ses parents pour qu'ils la gardent bien cette fois, plus besoin de chercher. Bien sûr en éludant quelques passages de leur soirée hein. Il était jeune mais pas si bête. Déjà un menteur professionnel dans l'âme. Mais non rien à faire. C'était sa nounou à lui. Il décidait qu'elle était à lui, donc c'était le cas voilà tout. C'était à elle de le garder ! Et donc en tant que mâle, ou jeune -très jeune- mâle, il estimait déjà qu'il devait protéger la faible femelle qu'elle était. Et le démontait plusieurs fois. En tirant sur le pied d'un type. Ou alors pétant les couilles du suivants. Ou alors comme là, à menacer les autres de les frapper avec ses petits points tous sauf effrayants et lui dire de ne pas fumer parce que c'est mal. Oui bon, fais ce que je dis mais pas ce que je fais, c'était quelque chose qu'il aimait déjà employer le vilain... Au moins, on ne s'ennuie jamais avec un môme comme ça. La pauvre femme devait être épuisée.

Privé de cigarette après une course poursuite à cause des goûts étranges et de luxe du jeune garçon. La jeune femme semblait osciller entre l'agacement, la fatigue et... ce n'était pas une joie ça ? Oui non. Peut-être pas. C'est trop gros la joie, mais disons qu'elle semblait satisfaite de l'attitude du jeune Valentini. Elle était maso c'était certain. Y a que elle pour être contente de se faire engueuler par un môme parce qu'elle va mourir de la cigarette, alors qu'elle-même savait très bien qu'il avait cette habitude une fois grand. Mais bon, engueuler quelqu'un on va dire que c'est une façon comme un autre de montrer son affection. Et donc. Notre jeune garçon était des plus fière de voir qu'elle acceptait ses ordres sans rechigner. Hochant la tête et le petit torse gonflé. Il lâche de façon très... Imbu de sa petite personne. En même temps il l'était et avoir quelqu'un qui l'appel jeune maître ça n'aide pas.

- Bien. Ne me remercie pas, tu me remercieras quand tu verras que je t'ai sauvé la vie.

Ouais rien que ça. En même temps c'est stupide, elle n'allait pas remarque que là pile poil elle devait mourir d'une maladie pulmonaire et qu'elle était donc toujours en vie grâce à lui hein. Mais bon. Laissons-le dire. Il était de toute façon déjà passé à autre chose. Tel un papillon l'activité suivante était de forcer une pâtisserie pour pouvoir utiliser tout ce qu'il faut sur place et demander des tartes sans même énoncer la moindre justification au fait de vouloir autant de tarte immangeable, donc une juste pour son petit estomac. Bien sûr. La pauvre femme ne comprenait pas et c'est avec un sourire en coin fier qu'il la laissait faire. S'asseyant dans un coin pour grignoter un petit truc qui traînait ou alors les ingrédients seuls en trop.

- Tu verras Nanny...~

Comme si c'était la surprise du siècle. Mais dans un sens. C'était mignon non ? Puisque qu'ils prirent le chemin des toits de la ville. Allez savoir pourquoi, mais visiblement il était tout content de son idée. C'était même pas que pour lui en plus ! -même s'il faut avouer qu'il trouvait ça très marrant comme jeu et qu'il le faisait déjà chez lui.- mais aussi pour sa pauvre Nanny Cassy en train d'être toute triste ! Bien que je ne sois pas sûr que mettre de la tarte sur sa pauvre robe déjà toute abîmée était une bonne technique pour lui remonter le moral, mais le pauvre petit ne comprenait même pas que cela puisse réellement l'embêter... Non. Au lieux de ça, il expliqua son nouveau jeu. C'est à dire lancer des tartes sur les gens en bas. Se cacher, rigoler et recommencer ! Lui en tout cas. Ricanait déjà bêtement après quelques cibles dégoulinantes de tartes, au vu de l'heure où ils faisaient ça, bien des gens allaient perdre en sex-appeal tiens eheh. C'était donc encore plus marrant de leur pourrir la soirée. Et au moins ça marchait. Bien que semblant dubitative, la pauvre femme se décida à en prendre une autre pour cible. Et elle semblait trouver ça amusant. Eh ben voilà. Applaudissant comme une gamin ben... Qui est content quoi. Il reprit une tarte pour la lancer et... Mais. S'arrêta net dans sa recherche d'un autre projectile à balancer parce qu'elle avait pris la super tarte aux framboises pour commencer à la manger sans lui. Hey ! Non ! Pas d'accord ! Il l'avait demandé donc ça lui revenait forcément en partit ! Il partageait que si lui décidait !

- Hééééééééééé C'est ma tarte !

Fit-il sur un ton plaintif tout en tentant de la récupérer. Donnant presque l'impression que le bougre allait tomber du toit à essayer de tourner autours d'elle pour l'avoir. Mais ayant visiblement les bras trop court pour l'attraper. Comment elle osait manger ça sans lui ! C'était qu'une robe ! D'où on le punissait ? D'où elle le punissait. Croisant les bras. Visiblement pas décidé sur le coup à dire quoique ce soit en excuse. Revoir une part de tarte partir dans sa bouche le fit réagir et sauter sur place d'énervement

- Maiiiis ! C'est qu'une robe, c'est pas grave oh ! On va t'en repayer une plus belle qu'elle alors donneuh !

En tant que gamin polie -ou pas- il tandis les mains pour avoir la part qui lui revenait. Il était presque mignon avec sa petite bouille de gamin qui boude. Brave petit... Gonflant presque les jours pour souffler bruyamment et montrer qu'il n'était pas content. Il ajouta en marmonnant.

- En plus c'était même pas fait exprès... Voulait juste te faire sourire parce que t'es plus belle comme ça.


… Quoi ? Tu veux sérieusement un commentaire sur ça ? Non je n'ai rien à dire ! Contente toi de ses paroles d'enfants ! Et va pas l'accuser de je ne sais pas quoi, il était peut-être un menteur, mais c'était un gamin de huit ans et donc pas un manipulateur pro hein... En tout cas. En espérant que cela suffirait pour qu'il puisse avoir sa part. Si elle lui donnait il pourrait la manger avec un grand sourire et à toute vitesse. Sinon il attendrait bêtement qu'on lui donne ce qu'il exigeait. Mais au bout de quelques instants de calme qu'on pourrait juger reposant. Le pauvre petit sembla étrange. Comme si on venait de le taper sur le derrière de la tête un peu trop fort -si tu lui donne sa tarte sache qu'il a pût tout manger avant ! /sort/- et à tituber. Wah. Ça fait grave mal à la tête. Il avait pas l'air dans son assiette. Comme si soudainement il était tombé malade le pauvre petit bout de chou.

- Aie...... Mal à la tête...

Passant ses mains entre ses longs cheveux violet pour tenter de se soutenir la tête. Le pauvre avait l'air d'être réellement déranger. Ses petits yeux cherchèrent ceux de la plus âgée, comme si l'aînée savait tout et allait pouvoir le soigner par magie d'un coup. Ben quoi ? C'est une adulte, elle doit en savoir des choses non ? En tout cas. Pris d'une fatigue qui le fit se mettre  à genoux par terre. Il se plaignait. Ah ben.. C'était pas semblables aux effets qu'il avait eut lorsqu'il avait mangé le gâteau.. ? Cela faisait combien de temps maintenant.. ? C'est la fin de la récréation certainement. Bon retour dans le monde des grands mon Raffy tu es en train d'y revenir !

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Sam 18 Avr - 19:35

Les enfants étaient mignons… Dans leur genre.  Même Raffaelo pouvait l'être visiblement, ou du moins, Cassidy en était convaincu. Après, il ne fallait pas vraiment chercher ce qu'elle avait dans la tête pour penser une telle chose, car il fallait bien l'admettre, cet enfant était vraiment insupportable. Comment ses parents l'avaient-ils supporté toute son enfance ? C'était un mystère, mais rien que le fait qu'il ne tique pas quand la jeune femme lui avait dit qu'elle était sa nouvelle nounou en disait long. Il devait en changer très souvent le bougre. Après tout, tout le monde n'avait pas le niveau de tolérance de Cassidy pour qui tout était normal. Et bien quoi ? Les enfants étaient turbulents et alors ? Ils avaient besoin de se dépenser pour bien grandir et comme elle l'avait un peu côtoyé adulte... La pauvre ne pouvait pas être vraiment étonnée du résultat en enfant. Il était même moins pire en fait… Non ? Moins dangereux en tout cas, du moment qu'on ne lui donnait pas les munitions qui allaient avec toutes les armes à feu qu'il portait… C'était quoi cette manie de ressembler à une armurerie ambulante sérieux ? Cassidy n'avait que son parapluie comme arme et elle s'en sortait très bien jusqu'à maintenant. Bon, elle devait quelques fois courir vite, mais au moins, elle n'avait pas du poids en trop pour le faire, alors que le mini Raffy lui pesait tout de même son poids avec toutes ses armes, elle s'en était rendu compte en devant le porter. Mais cela ne l'empêchait pas d'être un enfant parfaitement normal et adorable… Si ? Mais bien sûr que non, il était tout mignon… Il l'avait même sauvé d'une mort certaine !

Non ?... Mais si, elle aurait pu mourir d'un cancer du poumon, la tout de suite si elle n'avait pas arrêté de fumer, merci petit Raffy. Enfin… Bon, elle recommencerait à fumer après et lui aussi d'ailleurs, mais les deux s'en fouteraient complètement après cela. Il fallait donc profiter de cet instant ou l'irlandaise avait trouvé cela mignon, car il fallait se rendre à l'évidence… Cela ne durerait pas indéfiniment. Comme ce plaisir que ce faisait le môme violet de balancer des tartes sur des inconnus depuis un toit… Quoi que, à bien y réfléchir, il pourrait très bien trouver cela drôle  l'âge adulte. Même Cassidy pouvait voir l'intérêt après tout, il suffisait d'aimer emmerder le monde et le tour était joué.  Seulement voilà, le véritable drame sur ce toit, ce n'était pas que les gens se retrouve couvert de dessert, mais bien que la robe de la fausse gouvernante le soit elle. Eh bien… Quand on s'occupe d'enfant, il ne faut pas s'attendre  à rester propre hein, voilà pourquoi les vrai gouvernantes devant avoir un tablier ou un truc du genre d'ailleurs… Mais franchement, oser salir une robe de Cassidy, c'était un crime horrible, passible de la cours martial ! Cela devait lui parler à lui qui s'habillait comme un militaire, non ? Même si môme il ne devait pas en avoir l'habitude, elle allait le punir et sévèrement !... Comment ? Tout simplement en le privant de la tarte qu'elle avait préparé avec grand soin, celle aux framboises ! C'était horriblement cruel comme punition non ?

Pour le gosse de riche que ne devait pas en avoir l'habitude, cela devait l'être oui. Même s'il avait plutôt l'air choqué d'être punie que par la punition en elle-même… Pourtant, elle était délicieuse cette tarte ! Et Cassidy ne se gênait pas pour la manger sous ses yeux. Elle n'était pas spécialement une grosse mangeuse, mais là pour le coup, il s'agissait de framboise hein, alors elle pouvait bien faire un effort. C'était assez amusant de toute manière de voir ce pauvre Raffy limité par son corps d'enfant, cherchant à attraper la tarte avec ses petits bras alors que la jeune femme la mettait toujours hors de sa portée. Eh eh, c'était nul d'être petit hein ? Cassidy en savait quelque chose la pauvre… Mais pour une fois qu'elle pouvait ennuyer quelqu'un d'autre avec cela, elle n'allait pas s'en priver. Elle voulait des excuses ! … Et la promesse qu'il allait lui payer une autre robe. Ce n'était pas bien compliqué non ? Ce n'était pas cela qui allait le ruiner le pauvre… C'était un gosse de riche ou pas hein ? Puis il lui avait fait perdre un poignard d'une grande valeur à leur dernière rencontre, donc il lui devait bien cela. Mais il ne semblait pas vraiment décidé pour le moment le bougre, attendant patiemment les bras croisé que sa nounou cède… Qu'à cela ne tienne, l'irlandaise dévora donc une autre part de tarte, réduisant ainsi le nombre qu'il pourrait éventuellement avoir. Cela eut au moins le mérite de le réveiller, ce qui donna un air triomphant à la jeune femme.

" Eh eh, tu vois il faut faire attention à ce qu'on fait dans la vie, je ne te céderais pas toujours tout. Mais bon, si tu m'en paye vraiment une autre… "

Oui, si elle avait une compensation, elle voulait bien céder, mais il fallait faire attention tout de même. Ce n'était qu'une promesse du petit Raffy et il y avait très peu de chance pour qu'il s'en souvienne une fois adulte… La jeune femme devait donc trouver une méthode pour obtenir tout de même réparation du mal qu'il avait causé. Mais alors qu'elle réfléchissait à cela, le môme continua à marmonner de son côté pour dire qu'il n'avait pas fait exprès de salir sa robe et que c'était juste pour la faire sourire, parce qu'elle était plus belle comme cela…. Ok, Cassidy était peut-être une faible femme… Mais c'était tellement mignon ! Avec sa petite bouille et tout, elle était obligé de céder la pauvre. Le regardant un instant comme si elle avait mal entendu, la jeune femme fini par s'agenouiller à sa hauteur pour lui tendre la part de tarte et lui tapoter gentiment la tête. Eh bien voilà, ce n'était pas si compliqué d'être gentil et mignon mon petit. Elle lui fit même un petit bisou sur le front pendant qu'il s'empiffrait de sa part avec un grand sourire. Elle ne pouvait pas le garder comme ça ? Sérieusement, il était tellement adorable, elle voulait bien jouer les nounous de temps en temps pour un môme comme ça hein.

" Tu vois, tu es gentil quand tu veux pour un petit monstre. "

Ben oui… C'était quand même un montre hein, elle en avait conscience ! Voilà pourquoi, le temps qu'il finisse sa petite tarte, la jeune femme avait sorti un bout de papier et un stylo… Bon, le bout de papier, c'était une serviette qu'elle avait pris en faisant les tartes et le stylo… Ben c'était toujours bien d'avoir cela sur soit hein ! Griffonnant vite fait quelque chose dessus, elle tendit ensuite le papier au môme pour qu'il le signe. Ce que c'était ? Une reconnaissance de dette… Oui oui, elle y tenait vraiment à sa robe neuve hein, il lui fallait donc quelque chose pour convaincre l'adulte qu'il devait lui repayer cela. Mais une fois son précieux en poche, la jeune femme remarqua que le petit ne semblait pas aller très bien… Il se plaignait même de mots de tête. Oh, il n'allait pas dire que sa tarte l'avait rendu malade en prime hein ? Bon… Entre ça, la glace et le verre d'alcool, il avait eu un sacré mélange le pauvre môme, mais pourquoi tout à coup ? Passant ses bras autour de lui, la jeune femme serra le garçon contre elle pour le bercer… Ben ouais, elle n'avait que ça. Elle n'avait pas de remède magique pour calmer les bobos, ce n'était pas Mary Poppins hein ! Tous ce qu'elle pouvait faire, c'était prendre soin de lui le temps que sa passe ? Mouais… Seulement voilà, cela annonçait plus qu'un mot de tête puisque très vite, la jeune femme se retrouva avec non pas un enfant, mais un Raffy adulte dans les bras… Mais… Mais non !!! Rendez-lui le petit tout mignon qui lui dit qu'elle est belle quand elle sourit oh ! Pas ce gros égoïste de malade mental ! Ah ben… Pas le choix visiblement.

" Non mais… Non non, j'veux pas ! Tu vas remanger du gâteau ! T'étais mignon, t'as pas le droit de redevenir grand ! "

Comment ça elle en faisait trop ? Oui peut-être un peu… Mais la pauvre c'était attaché à ce môme insupportable, alors elle vivait un drame là… Mais de toute façon, elle n'avait pas le choix. Elle récupérait un Raffy adulte et puis c'est tout… Au moins elle avait un papier signé… Et peut-être que cela allait le rendre moins barge ?... Mouais, fallait pas rêver hein. Elle lâcha donc ce petit – grand – monstre avant de pousser un soupir. En même temps, toutes les bonnes choses avaient une fin ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Lun 20 Avr - 19:47

Bon, au final cette soirée n'était pas une perte de temps non ? Enfin. Il avait gagné le droit à un retour en enfances pendant quelques heures, et en plus un nouveau pistolet accompagné d'une part de tarte à la framboise. Si elle n'était pas belle la vie. À croire que tout souriait toujours à notre homme c'est fou ça. Ou alors il tombait toujours sur des bonnes personnes, en tout cas, Cassidy avait été visiblement une bonne nounou dans le cas présent. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, ayant eut au moins le temps de conclure cette soirée avec une partie de lancée de tarte sur la tête des gens depuis des toits et une dégustation de dessert fait maison, notre jeune Raffaelo s'était sentit d'un coup tout patraque, avant de glisser en direction du sol. Pas des plus à l'aise, pour une fois, le garçon se faisait enfin calme depuis le début de la soirée. Il n'avait pas une nouvelle idée à balancer pour entraîner sa pauvre nounou dans la mouise comme qui dirait. Faut dire que lorsqu'il était enfant, le seul moyen de l'avoir un minimum calme c'était qu'il tombe malade. N'est-ce pas méchant ? Généralement quand le pauvre se prenait un coup de froid ou autre, les domestiques étaient plutôt ravie, et faut avouer que même ses parents trouvaient le moyen de pousser un soupire de soulagement. Mais actuellement il n'était pas vraiment malade. À moins que le gâteau de tout à l'heure ne lui ait retourné l'estomac, mais visiblement pas assez pour le dégoutter des pâtisseries, puisqu'il en avait réclamé une et s'était visiblement bien régalé en la dévorant. Au moins, le destin avait eut moins laissé le jeune Valentini finir ce qu'il mangeait avant de littéralement lui donner un coup sur la tête.

Et le voilà, dans les bras de la plus âgée. Restant en silence, les yeux mi-clos avant de les fermer. Comme s'il était pris soudainement d'une fatigue si grande qu'il était nécessaire pour lui de s'endormir là de suite. Mais si seulement c'était que ça. Enfin, notre homme était revenu, endormi au plus profond de l'âme d'enfant qui avait refait surface. Le gamin avait de nouveau laissé place au bel homme qu'il était plus tôt. Le Raffealo que tout le monde actuellement connaît, le type hautain qui aime faire chier son monde et surtout bien plus dangereux qu'avant. C'est là qu'on voit l'évolution hein. Avant il n'était que le sale môme de riche qui avait du pouvoir par le biais de ses parents. Visiblement très fortunés et puissant. Maintenant c'était juste un ancien militaire capable de maîtriser parfaitement diverses formes de combats et d'armes. Rien que ça hein. On voit pas du tout le type à quoi il a été formé dans sa vie. En même temps, on dit pas que c'est un entraînement de militaire pour rien hein, il avait certainement douillé pour en arriver là, surtout au début. Mais maintenant, c'était un vrai danger public. Et la pauvre cambrioleuse ne semblait pas des plus ravie par cette nouvelle. Non non. Finit la douce étreinte rassurante hein. Il n'avait étrangement plus droit au moelleux coussin que formait sa poitrine. Ben quoi ? Il était bien le nez dedans hein, c'était confortable ce genre de chose, surtout quand c'est à la bonne taille comme là ! Au début assez peu enclin à bouger, il dût se résoudre à le faire quand même. Puisqu'elle le lâcha. L'homme encore un peu vaseux sur le coup ne pût que lâcher un.

- Hmmm.

Ouais. Le même bruit que font les gens quand on les réveils comme ça le matin. Faut dire que y avait pas trop de quoi péter le feu, c'est fatiguant de se transformer en enfant et de redevenir grand ! Se redressant en mâchant visiblement dans le vide. Il passa sa main sur ses yeux avant de s'étirer. Comme s'il était parfaitement naturel d'avoir piqué un petit somme sur le toit comme ça. Regardant autours de lui. La mine jusqu'alors relativement neutre de notre homme devint soudainement contrariée. Oh eh. Sont où là ? Se levant non sans faire craquer ses articulation, le violet se pencha alors sur le rebord du tout. Bon maintenant qu'il avait capté qu'il était sur un toit, il captait où était plus ou moins ce toit. Mais la question était : Comment étaient-il arrivé là ? Pourquoi avait-il un vide comme s'il avait prit une cuite sans pour autant avoir le goût de l'alcool en bouche, ni même le mal de tête qui va avec -en partant du principe qu'il aurait été bourré ? Wow.-. Mais étrangement au lieux de ça, il était juste très fatigué et avait en plus... Le goût de framboise en bouche ? Ok. Ça va pas bien. Fixant d'un regard dubitatif la femme. Il lâcha.

- Oh. S'est passé quoi là ? Hm ? Tu dois le savoir. Et franchement j'aime pas trop l'idée de me réveiller sans raisons quelque part.


Quelque chose que lui le grand Valentini n'avait pût maîtriser ? Impossible ! Mais merde quoi ! C'était pas normal. Et clairement perturbant pour son pauvre esprit. Lui qui adore tout maîtrisé, il se sentait con tient. Sortant alors une clope de sa poche -heureusement que le môme n'avait pas trouvé cette dernière tient!-, notre homme l'alluma. A défaut d'avoir la forme et pour une fois, d'avoir envie d'emmerder son monde. Il comptait bien passer un coup ses nerfs là-dessus ou avoir des réponses. A moins que cela ne soit pour une prochaine fois. Mais si Cassidy se défilait, il la laisserait partir mais la retrouverait assurément ! Elle n'en avait certainement pas finit avec lui. C'est alors, qu'étant pour une fois calmement accoudé. On interpella de façon...Désagréable.

- OH ! Sale gosse violet ! D'où tu balances des tartes sur l- Il s'arrêta net en remarquant le regard désagréable de l'homme.
- Quoi ? T'as un soucis ? Y a pas de môme ici, alors casse toi.
- … P-Pardonnez moi. Y avait un gamin avec la même couleur que vous. Enfin. Je. Ok ok j'm'en vais !

Et c'est ce qu'il fit aussi sec. Laissant le pauvre homme un peu. Songeur. Quel est le soucis ce soir ? Depuis quand des gamins avec des cheveux violets venaient sur les toits pour lancer des tartes. De un c'était son passe temps en tant que môme. De deux, sa couleur de cheveux avait au moins pour mérite de le rendre unique quoi. C'est pourquoi d'un regard qui voulait un peu tout dire. Il attendait clairement une réponse de sa part. En revanche, la version adulte ne se gênait visiblement pas pour tapoter sa cigarette et laisser les cendres tomber sur les éventuels passant en bas. Cet acte eut au moins le mérite de lui faire faire un un sourire en coin, le retour de ce tic presque récurant chez lui. Cependant, il eut au moins la politesse d'ajouter quelqu'un chose.

- Fais court. J'ai mal au crâne. Mais crois moi que je saurais toute cette histoire si t'es pas capable de me faire une réponse simple et rapide.


Sous-entendant. T'as pas intérêt à aggraver mon mal de crâne hein ! Mais ouais. Il était presque contrarié que ne pas avoir pût faire sa soirée comme il le voulait. D'ailleurs il voulait faire quoi à la base ? Il ne sait plus... Mais il voulait le faire c'est tout ce qui compte ! Prochaine fois, il s'assurera de se souvenir de ce qu'il fait tient. Plus jamais ça. Jamais. Même s'il ne sait même pas d'où venait le problème c'est un peu con hein. Quoiqu'il en soit. Fumer lui faisait au moins du bien. Ne se rappelant même plus qu'il avait fait la moral un peu plus tôt à la jeune femme pour ça.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Doherty - Stelle
Le Stelle R
avatar
Messages : 117
Tomates : 59
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Double compte : Debito - L'Eremita

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Cassidy O'Doherty
Arcane: Le Stelle / 17em Arcane inversé
Métier:
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Mer 22 Avr - 19:15

Bon… C'était bien le temps que ça avait duré non ? Marrant et dangereux en tout cas, pas sûr que Cassidy et le mini Raffy auraient pu survivre bien longtemps à ce rythme en fait. La jeune femme voulait bien le soutenir dans ses bêtises d'enfant, mais très franchement, compte tenu de l'ampleur des bêtises, pas sûr qu'elle puisse le protéger bien longtemps des gens mécontents. Car il y en avait forcément quand on était aussi casse pied que cet enfant-là.  Au moins, Cassidy n'était pas vraiment visé le trois quart du temps, elle avait de la chance, mais s'il continuait à emmerder plus grand que lui, elle ne pourrait plus y faire grand-chose au bout d'un moment avec ses petits bras. Dans un sens, il valait mieux pour le Valentini qu'il soit devenu grand et fort en prenant de l'âge compte tenu de son besoin irrépressible de pourrir la vie des autres. Cela devait bien l'aider dans la vie et lui éviter pas mal de pépins en retour… Enfin, il devait tout de même s'être calmé en grandissant, non ? Pas d'après ce qu'avait pu voir la jeune femme l'autre jour hein, mais allez savoir… Il avait peut-être des jours où il était calme et ne faisait chier personne… Quand il était malade par exemple. Cela devait bien lui arriver une fois de temps en temps et son seul désir à cet instant devait être de dormir, un peu comme il le faisait dans les bras de Cassidy pour le moment. Enfin… Il dormait là ou pas ? Il n'était pas en grande forme en tout cas, cela se voyait bien, mais au moins, cela avait le mérite de l'avoir calmé un peu. Cela devait être fatiguant après tout de redevenir enfant pour ensuite retrouver sa forme d'adulte non ? Beaucoup de chose pour un pauvre petit corps tout à coup… Enfin… Pauvre petit corps, c'était vite dis vu le physique de notre homme mais bon.

Maintenant qu'elle avait un grand bonhomme dans les bras, Cassidy n'arrivait pas à déterminer si elle était soulagée que tout cela soit fini ou si elle aurait préféré que cela dur encore un peu. Après tout… Il était mignon finalement le petit Raffy. Toxique pour les nerfs et la santé, mais adorable… Pour peu qu'on soit un minimum masochiste et il fallait se rendre à l'évidence, l'irlandaise l'été. De plus, elle se posait des questions maintenant… Allait-il s'en souvenir ? Ou bien allait-il lui en vouloir de lui avoir fait passer une drôle de soirée puisque c'était à cause de son gâteau ? Bon, elle ne lui avait pas foutu le couteau sous la gorge pour qu'il le mange hein – et si c'était le cas, il faudrait se poser d'importantes questions là – mais bon, c'était tout de même de sa faute si le gâteau et le Valentini s'étaient retrouvés dans la même pièce pour finalement aboutir au résultat qu'on connaissait. Mais bon, au moins, toute cette histoire était terminée et la jeune femme se retrouvait donc avec un homme dans les bras plutôt qu'un enfant. Un homme qui semblait bien plus apprécier le coussin moelleux que formait sa poitrine sous sa tête… Ok, il était vraiment redevenu un homme là, voilà pourquoi l'irlandaise le lâcha, le forçant alors à se réveiller de sa petite sieste. Bizarrement… il avait un peu la même tête que lorsqu'il s'était réveillé dans l'état de gamin en fait, même si cela sonnait nettement moins mignon d'un coup, on reconnaissait bien ses traits. Pourtant, il avait l'air assez contrarié de se retrouver sur un toit le bougre et ne se rappelait visiblement pas comment il était arrivé là… Eh bien… C'était lui qui l'avait conduit ici, c'était cela le pire. Mais la pauvre Cassidy se demander s'il voudrait bien croire une histoire aussi louche en fin de compte.

" Hm… Tu n'aimes pas vraiment ? Cela fait tout le charme des lendemains de cuite je crois. Cela arrive à des tas de gens… Donc ce n'est pas si terrible en fait ! "

Comment cela elle ne répondait pas à la question ?... Ben non, elle ne savait pas encore si elle devait lui raconter un gros bobard, lui répondre honnêtement au risque de passer pour une malade mental qui a des hallucinations ou au mieux pour une fille qui a pris une sacrée cuite, ou bien… S'enfuir en courant. Ben quoi ? La fuite, c'était tout de même sa spécialité hein, alors oui, c'était parfaitement envisageable de laisser l'homme violet planté là sans plus d'explication. C'était lâche, mais si c'était pour éviter une éventuelle colère, elle n'était pas contre hein. Il ne devait pas être marrant en colère le bougre… Mais pas sûr qu'il apprécie d'être laissé en plan comme cela sans réponse et il pouvait courir vite aussi donc… Mieux valait tenter de lui expliquer la situation tout simplement. Mais alors que la jeune femme allait se lancer, car oui, elle était vraiment très courageuse… Ahem, un homme vint les interrompre en cherchant visiblement un môme violet… Ah ah, ben non, y a juste l'homme violet là, il faisait erreur… Enfin… Il se laissa convaincre de partir en voyant l'adulte visiblement mécontent perché sur le toit en train de fumer. On pouvait le comprendre en même temps, mais maintenant qu'il avait mentionné l'existence du môme, c'était compliqué pour Cassidy de l'ignorer tout simplement. Pas le choix, le Valentini voulait une explication, même si étrangement, il n'avait pas l'air décidé à lui faire peur pour l'obtenir. La fatigue sans nul doute, mais mieux valait ne pas le contrarier tout de même. Lâchant un soupir, l'irlandaise tenter donc de partir dans une explication.

" Eh bien c'est simple, ont étaient dans ce bar et … Ben on l'a un peu mis en ruine faut bien l'avouer. Du coup on s'est fait virer. Ensuite t'a voulu un glace, donc après avoir tabassé un mec et brisé une vitrine, t'as fini par l'avoir. On a aussi volé un flingue, échappé à des types mécontents et après, on a fait des tartes… Enfin surtout moi, ce n'est pas ton genre d'en faire je suppose. Du coup, on est venu les balancer sur les gens en bas et voilà, on en est à peu près là en fait. "

Ok… Il avait dit simple et rapide Cassidy. Lequel de ces deux mots t'es étranger ? Les deux ? Ok, fallait s'en douter. Mais c'était compliqué de résumer autant de chose en si peu de temps oh, la soirée avait été longue ! Pourtant…. Elle avait oublié de préciser le plus important bizarrement, le point central qui expliquait toute cette histoire en fait et la rendait crédible. En admettant qu'un gâteau faisant retourner quelqu'un à l'enfance soit crédible hein. Allant s'assoir à côté du jeune homme, Cassidy laissa ses jambes se balancer dans le vide avant de reprendre, se rendant subitement compte que le pauvre n'avait pas tous les éléments, loin de là.

" Ah, au fait ! Le gâteau que j'ai ramené de chez moi t'a transformé en gamin quand tu l'as avalé. La gourmandise est un vilain défaut comme on dit. "

Bon, si Raffaelo ne l'avait pas encore prise pour une folle, maintenant ça devait être fait hein. Ce qu'elle disait n'avait aucun sens, comme d'habitude en fait, sauf que là, elle essayait en prime d'expliquer quelque chose qui ne s'explique pas. Elle aurait du s'en tenir à quelque chose de plus simple et lui dire qu'il avait tout simplement trop bu, cela aurait été plus crédible… Peut-être. Tout le monde se prend une cuite un jour ou l'autre non ? Surtout les italiens, d'après ce qu'avait vu Cassidy, ils ne savaient pas boire. Attendant une réaction de notre homme, la jeune femme joua tranquillement avec son parapluie, regardant par moment en bas en se demandant s'il amortirait sa chute si elle devait tout à coup sauter pour éviter un Raffy en colère. Probablement pas, mais tout se tentait dans la vie après tout hein. Posant un instant les yeux sur sa robe abimé, elle ne manqua pas d'ajouter avec une toute petite voix comme si elle ne croyait pas elle-même à ce qu'elle disait.

" Ah et tu as promis de m'acheter une nouvelle robe. "

Ben quoi ? Cela pouvait marcher !... Si si, pas avec le Valentini probablement, mais il y avait des gens qui se laisserait avoir par ses beaux yeux et sa petite voix mignonne. Qui ne tente rien n'a rien après tout, au pire… C'était drôle ? Non même pas ? Pauvre Cassidy tout de même…

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaelo Valentini
Civil Arte
avatar
Messages : 179
Tomates : 54
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy] Jeu 23 Avr - 21:37

Avaient-ils consommer tous les deux quelque chose de bizarre ce soir ? De l'alcool ? Un mélange étrange ? De la drogue ? Un repas qui est très très mal passé ? Non vraiment. Je crois qu'il y avait de quoi se poser la question et pour être franc, notre homme se la posait vraiment. La clope à la mains, le Valentini essayait de replacer son pauvre cerveau correctement dans sa tête. Chose pas des plus simples faut avouer. Voilà bien longtemps qu'il n'avait pas la tête dans cet état, ça lui rappelait d'éventuelle cuite qu'il avait pût avoir, mais cela arrive tellement pas souvent, qu'il faut avouer que le pauvre n'y était pas habitué. Pourtant, il n'avait pas l'estomac en miette à cause divers vomissement ou alcool trop forts mélanger hein. En fait, il ne se souvenait même pas avoir bu. Pire encore, une raison qui l'aurait pousser à boire jusqu'à ce stade. Pas possible. Il ne pouvait pas simplement, d'ailleurs la première réponse de la demoiselle ne lui convenait absolument pas. Je crois que ça pouvait se lire sur son visage d'ailleurs, il semblait plutôt contrarié. Heureusement que la clope lui permettait de se détendre tient ! Cela lui évitait d'avoir l'envie furieuse de fracasser quelqu'un pour se calmer. Mais après réflexion, il avait carrément la flemme de faire ce genre de chose. Il était vidé. Et non ce n'était pas une cuite ! Pas possible ! Surtout que, comment voulez vous qu'il récupère si vite hein ? Vu qu'il faisait nuit et qu'il y avait encore des gens dehors, il devait être quoi. Minuit passé ? 'fin vlà on était pas le matin quoi. Donc, il ne pouvait pas avoir récupérer d'une grosse cuite, qui aurait mis, Raffaelo Valentini par terre ! C'était une réflexion presque totalement logique hein. Mais ridicule. Parce qu'elle se fichait de lui en plus. Soufflant de la fumée en guise de réaction pour montrer son non humour du moment. La suite était d'autant plus délirante en fait...

Ok. Un e soirée mouvementé comme ça pourquoi pas hein, c'était bien son genre. Mais c'était quoi ces histoires ? De bar explosé ? Il a fait ça lui ? Pas souvenir. De glace ? Eh oh. Elle l'a prit pour quoi ? Finalement ce n'était pas elle qui avait pris quelque chose de pas net ? Si totalement. C'est ce qu'il pensait. Donnant alors l'impression qu'il était en bug total tout en fixant la jeune brune à ses côtés. Gardant même au final sa cigarette bêtement entre les doigts, cette dernière se consumant d'elle-même sans être utilisée d'avantage. Il n'y pensait plus. Il était scotché par cette histoire qu'elle trouvait le moyen de lui sortir. Le pire c'est qu'elle semblait pas blaguer hein, quoiqu'elle semblait prendre cette histoire plutôt bien hein. Ça va pas bien dans sa tête. S'apprêtant à re-fumer un coup pour... Faire passer cette histoire à dormir debout, le pauvre se rendit compte que sa cigarette n'était plus utilisable... Elle était quasiment terminée toute seule, il n'avait plus qu'à balancer le mégot du haut du toit. O'joie, c'était quoi cette soirée putain. Il détestait avoir l'impression de ne rien contrôler, encore plus quand la personne à côté de soit dit des bêtises, mais qu'il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'elle en savait des choses sur cette soirée. D'ailleurs il lâcha lorsqu'elle parla de gâteau qui l'avait rendu enfant.

-Wow. Hé, faut que t'arrête de fumer hein, j'sais pas à quoi tu te piques mais ça devient grave, tu délires complètement ma vieille.

Il semblait agacé oui, mais Raffy était presque étrangement plus calme. Au moins ça le changeait, ça lui évitait de lui balancer des grenades dégoupillé juste comme ça pour voir. Bien qu'il ne se souvienne pas avoir justement fait ceci un peu plus tôt dans la soirée, et sans le vouloir en plus. A croire que tout était une histoire de grenade entre eux. Fixant alors le vide. Les paroles de l'idiot lui revient à l'esprit. Non. C'est pas net. Les gâteaux qui font redevenir petit ça n'existe pas et... Mais. Attends. Y avait pas une rumeur tordu sur les deux Mafias de l'île ? Un truc comme quoi certains de leurs membres auraient des pouvoirs et tout ? Faut avouer qu'il n'avait jamais trop prêté attention à ce genre de chose. Et avait encore du mal à y croire mais d'un coup. Son cerveau engourdit fit un lien. Son regard clair fixait de façon très prononcé la brunette. Il comptait dire quelque chose. Mais bien trop lent dans ses réflexions, elle le devança, ajoutant l'air de rien qu'il lui avait promis une robe. Encore une fois, une mine surprise fit son apparition sur son visage. Hein ? Et puis quoi encore !

- T'es pas bien. J'ai rien dis de tel et...
Il fixa la robe. Ouais j'sais pas trop où t'as été te traîner pour finir comme ça, mais c'est pas mon soucis tu te démerde hein. T'es une voleuse, ça devrait pas te poser trop de problème hein.

Mais que Monsieur est aimable dites moi ! C'est moche de le voir contrarié très. Mais faut avouer qu'il réfléchissait beaucoup. À cette histoire mais aussi. Sur elle. Le gâteau, c'était elle qui l'avait apporté, et elle travaillait à Tradimento, et bossait visiblement pour quelqu'un ? Hm. Il en aurait des questions à lui poser. Oh oui et pas qu'un peu ! Souriant en coin. Notre homme semblait avoir une idée derrière la tête. Mais ce serait bien mieux s'il n'avait pas un mal de crâne tient. Réfléchir ne lui réussissait pas, et être en position de « faiblesse » en public, très peu pour lui. Il n'avait en fait qu'une envie aller se coucher pour le coup. Sans rien ajouter de plus. Il passa derrière la jeune femme qui était alors assise sur le rebord du toit. De là. Il colla son torse à son dos, donnant alors l'impression qu'il allait la faire tomber jusqu'en bas. Mais tout en ayant cet appuie sur elle, sa main vint se loger de façon ferme sur son ventre, l'obligeant alors à être collée. Son souffle caressa légèrement sa nuque et son oreille tandis qu'il lui soufflait avec un sourire en coin. Pas question de partir sur une mauvaise impression. On parle de Raffy oh !

- On va pas en rester là, Miss O'Doherty. Je ne sais pas pour qui tu travailles, ni ce que tu me caches, mais je le sauras ma belle. Crois moi. Je veux le savoir. Et quand je veux, j’obtiens. Son menton effleurait son épaule, tandis qu'il susurrait ses mots tel un démon susurrant des choses à une proie. C'était à la fois sexy et flippant... Dans deux jours. Midi, au bord du lac. On y sera tranquille pour causer et... Tu viens les mains vides cela va de soit.

Ben quoi ? Au moins, personne pour écouter leurs discutions, et si elle venait pas avec un gâteau du diable, pas de soucis hein ? C'est sur ces charmantes paroles qu'il disparut alors du toit en quelques bonds. Se dépêchant de rentrer pour aller en fait directement se coucher faut l'avouer. Le pauvre. Cette nuit il allait rêvé qu'il était un enfant. C'est bizarre ça. Pourquoi ? Oh allez savoir. Mais oui, il se disait qu'il devait la croire, mais était trop dubitatif pour le faire totalement. Allait-elle venir une nouvelle fois ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parce que... Je suis un Dieu ♫  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy]

Revenir en haut Aller en bas

La vengeance est un délicieux gâteau !... C'est pas ça qu'on dit ? [pv Raffy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcana Famiglia  ::  :: Tradimento :: Tavernes-