Partagez|

La vie parfois fait plouf! [pv Setsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Luka Ichnusa
Membre Rebel
avatar
Messages : 29
Tomates : 11
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luka ICHNUSA
Arcane:
Métier: vendeur de rollers
MessageSujet: La vie parfois fait plouf! [pv Setsuna] Sam 17 Jan - 14:03

Luka ne travaillait pas aujourd'hui et pour une raison qu'il ignorait, son bar favori était fermé. N'ayant plus de marqueur et ayant la flemme d'aller en acheter, il ne ferait pas de graffitis ce jour là, quant à ses rollers, il les avait oubliés à la boutique et celle-ci était fermée. Par conséquent, la journée s'annonçait bien triste. Qu'allait-il bien pouvoir faire? Il n'avait aucune information sur des mafieux qui traîneraient dans le coin, aussi servir la rébellion n'était pas au programme tout de suite. C'est alors qu'il tomba sur une librairie et sans trop savoir pourquoi, il entra. Luka n'aimait pourtant pas lire. Il parcourait les rayons sans vraiment prêter attention aux livres et se dirigeait vers le rayon géographie. Depuis qu'il était arrivé sur l'île, il n'avait jamais quitté Nordia, il serait temps de le faire. Ne connaissant pas les alentours, il se dit alors que regarder une carte pourrait s'avérer utile. Il ne tarda pas à en trouver une et il l'examina. Une grande partie de l'île était composé de nature et l'idée d'aller y faire un tour lui plaisait bien. Il regarda en détail la carte et finit par opter pour le lac.

Il arrivait enfin à destination. Il ne lui restait plus que la butte à passer. Luka se mit donc à courir mais, il percuta quelqu'un de plein fouet. Les deux personnes tombèrent et le jeune homme s'énerva. Il se leva et commença à gueuler:

"Tu peux pas regard où tu vas abruti?!"

Ce ne fut qu'à ce moment qu'il réagit qu'il était surement aussi fautif voir encore plus que la personne en face. Toutefois, cela l'importait peu car Luka avait un sale caractère et il n'aimait pas admettre qu'il avait tort. Mais, cette fois, ce serait différent. En effet, Luka venait de réagir que la personne qu'il avait percuté était une jeune fille et plutôt mignonne. Il lui tendit donc la main pour l'aider à se relever et bafouilla:

"Je... je suis désolé. Je n'aurais pas dû m'énerver ainsi... En plus, c'est ma faute! Si j'avais pas couru, on ne se serait pas percuté. Peut-être que je peux faire quelque chose pour me faire pardonner?"

Le jeune homme avait totalement changé de comportement et se sentait un peu idiot mais, au fond, c'était bien que pour une fois, il reconnaisse ses torts. Il savait éperdument que son changement d'attitude n'était pas anodin mais, il n'était pas un mauvais gars non plus et sa deuxième réaction était tout de même plus appropriée à la situation.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Hopefield
Etranger Americain
avatar
Messages : 23
Tomates : 3
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 24
MessageSujet: Re: La vie parfois fait plouf! [pv Setsuna] Jeu 22 Jan - 22:46

"Là où tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté."

Qui avait écrit ça, déjà ? Setsuna n'en était plus sûre. Un poète français, ça c'était sûr, mais lequel ? Il y en avait tellement. Rimbaud, peut-être... Non, plutôt Baudelaire. Oui, c'était lui.
Décidément, elle avait une bonne mémoire – excellente même –, mais mémoriser les noms d'écrivains n'était vraiment pas son fort. D'une ils étaient trop nombreux et avaient écrit trop de choses, de deux elle n'était pas une grande littéraire. D'ailleurs, allez donc savoir pourquoi, ces deux vers étaient les seuls que la demoiselle avait retenus du poème L'invitation au voyage, qu'on lui avait une fois récité et traduit – oui parce qu'elle n'était pas trilingue français, bien que grâce aux voyages et à l'étendue du réseau de son père, elle ait acquis la base de la base.
En tout cas, la jeune Hopefield songeait que cette partie correspondait bien à sa situation actuelle : assise sur une butte dominant le lac, dans un vaste espace recouvert uniquement d'herbe et de fleurs en tous genres, elle pouvait profiter d'une vue idéale. Tout autour, les doux bruits du vent ou des animaux faisant bruisser la nature, ainsi que des oiseaux gazouillant gaiement, constituaient tout son environnement auditif ; il n'y avait aucun des sons agressifs ni de l'effervescence de la ville.

C'était si paisible, si revigorant. Non pas qu'elle avait besoin de refaire le plein d'énergie, c'était quelque chose qui ne lui faisait jamais défaut, mais profiter d'un tel environnement de temps à autres était bénéfique.
Loin au-dessus de sa tête, le ciel était d'un bleu ravissant et quelques nuages glissaient lascivement ça et là, comme des personnes âgées prenant leur temps. Dans ce ciel si dégagé, les rayons du soleil pouvaient à loisir venir réchauffer le sol et se refléter sur la surface lisse du lac. Et pour finir, une luxuriante végétation s'étendait tout autour.
Est-ce que Baudelaire parlait de cet endroit, dans son poème ? Sans doute que non, la coïncidence serait trop forte. Mais n'empêche que Setsuna retrouvait ici tous les adjectifs de cet extrait.
Lentement, elle se laissa basculer en arrière pour se retrouver allongée sur le gazon frais.  Elle se fichait bien que des brins se retrouvent pris au piège dans sa chevelure ou ne salissent ses vêtements, au pire elle prendrait une bonne douche en rentrant. Sur ce point-là, notre métisse n'était pas mieux qu'un enfant – on voyait que ce ne serait pas à elle de faire la lessive. Un sourire simple mais joyeux fleurit sur son visage, tandis qu'elle fermait les yeux ; y'avait pas à dire, ce genre de moment était agréable. Elle était du genre "il en faut peu pour être heureux", et était là carrément satisfaite.

Setsuna resta ainsi une bonne quinzaine de minutes, à profiter de la chaleur tel un lézard. Si elle n'avait pas aussi bien dormi la nuit précédente, elle se serait laissée tenter par une sieste, mais comme ce n'était pas le cas, elle se contenta de paresser tranquillement.
Suite à ce quart d'heure passé à larver sur l'herbe, ses jambes furent en manque de mouvement. La brunette se leva donc, passa sa main sur ses vêtements et dans ses cheveux pour retirer les brins d'herbe les plus gros, puis attrapa son sac (où elle avait fourré plein de choses nécessaires à sa sortie, comme des provisions et un maillot de bain)(le kit de survie parfait selon Setsu') et se mit en route d'un pas sautillant.
Cependant, elle n'eut pas le temps d'aller bien loin ; quelque chose de grand la percuta de plein fouet dans son dos, sans qu'elle ne s'y attende bien évidemment, elle n'avait pas d'yeux derrière la tête et sa garde était totalement baissée. Autant dire que quand elle tomba, ce fut sans aucune grâce, d'ailleurs son atterrissage se fit sur l'arrière-train – ce qui n'avait rien d'agréable. Surprise par ce choc des plus inattendus, Setsuna ne comprit pas tout de suite ce qu'il se passait ni pourquoi on lui criait dessus.

« What ? »

Lâcha-t-elle dans un pur réflexe de semi-anglophone, son regard ayant désormais trouvé le visage du garçon qui l'avait renversée. Elle était clairement déboussolée par son attitude, car n'avait pas l'impression d'avoir mal agi – à moins que se balader dans le coin ne soit interdit ? Dans ce cas, elle avait l'excuse de l'ignorance.

Mais tout de suite après, son vis-à-vis changea complètement d'attitude. Il lui tendit la main avec galanterie, en s'excusant de l'avoir bousculé et de s'être emporté, et lui proposa même de se racheter. Ce volte-face dans ses manières et son caractère surprit tellement l'américaine, qu'elle battit plusieurs fois des cils comme si cela pouvait l'aider à tenir la cadence de l'enchaînement.
Elle se saisit ensuite de la main de l'inconnu, se releva avec son aide, pour finalement lui adresser un large sourire.

« Vous êtes tout pardonné ! Ce n'était pas si terrible que ça, j'ai atterri sur l'herbe. On fait plus traumatisant, comme expérience. »
Setsuna le pensait sincèrement. Elle n'était pas du genre à en vouloir simplement parce qu'on lui était rentré dedans, surtout lorsqu'elle n'en garderait aucune séquelle et que la personne en face n'avait clairement aucune mauvaise intention. En fait, il semblait plutôt du genre maladroit mais pas méchant, vu sa réaction en deux temps.
Cela dit, elle prit un air curieux pour demander au jeune homme :
« Mais où est-ce que vous courrez, comme ça ? Si vous êtes pressé, dépêchez-vous de vous remettre en route ! Je ne veux pas vous retenir. »
Ah là là, cette petite. C'était louable de penser aux intérêts de l'inconnu d'abord, mais tout de même assez farfelu de penser qu'il avait quelque chose d'urgent dans un coin pareil. Elle était toujours dans son petit monde situé quelque part dans son esprit fantaisiste, on ne la changerait pas de si tôt.



HRp : bon, je ne fais pas beaucoup avancer les choses XD si jamais, ma boîte à Mp est ouverte :3 (celle de Regan de préférence)

~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !"
Dc de Reyn/Regan. Couleur : skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Ichnusa
Membre Rebel
avatar
Messages : 29
Tomates : 11
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luka ICHNUSA
Arcane:
Métier: vendeur de rollers
MessageSujet: Re: La vie parfois fait plouf! [pv Setsuna] Ven 23 Jan - 0:55

Luka resta bouche bée devant la réaction de la jeune fille. Il se dit en effet que s'il avait été à sa place et qu'un type lui était rentré dedans ainsi, il lui en aurait sûrement collé une mais, elle, elle avait gardé un calme incommensurable et l'avait limite pris avec le sourire. Il ne comprenait pas. Elle semblait si naïve et une boule lui monta alors à la gorge. Il culpabilisait de l'avoir bousculée et d'avantage même d'être monté en tension. Toutefois, il était heureux de rencontrer une telle fille. Elle semblait différente des autres et cela lui plaisait. Oui, le fanfaron qu'il était aimait ce qui sortait de l'ordinaire et il le reconnaissait, elle sortait de l'ordinaire. Il loua alors le fait de l'avoir bousculée car sans cela, il ne l'aurait sans doute jamais abordée. Quand elle lui dit qu'il ne devait pas perdre son temps avec elle étant donné qu'il était pressé, le vendeur de roller rit et dit:

"Pressé? Ahah, quelle drôle d'idée! Non, je ne suis pas pressé du tout! Je dirais que j'étais impatient plutôt mais, c'est bon, je suis arrivé! Ah euh... Non, je ne comptais pas t'arriver dessus! Non, je voulais aller au lac et d'ici, j'ai une vue magnifique. Je trouve cela apaisant, pas toi?"

Luka marqua une pause. Il venait de réagir qu'il ne s'était même pas présenté ni rien et qui plus est, il ne lui avait pas demandé son nom. En plus, elle l'avait vouvoyé et il avait horreur de ça. Il n'avait que 25 ans après tout. Il sourit et dit:

"Au fait, je m'appelle Luka et toi? Et t'es pas obligée de me dire vous, tu c'est très bien! En fait, j'ai pas trop l'habitude."

Luka sourit et leva les yeux au ciel. C'était une belle journée, il n'y avait rien à redire. Le paysage l'apaisait mais, la présence de la jeune fille également. Il n'aurait su dire pourquoi mais, elle dégageait une aura agréable. Elle le rendait euphorique. Elle était son exacte opposée mais, cela ne la rendait que plus appréciable. D'ailleurs, il ne s'entendait que rarement avec les gens qui lui ressemblaient.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Hopefield
Etranger Americain
avatar
Messages : 23
Tomates : 3
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 24
MessageSujet: Re: La vie parfois fait plouf! [pv Setsuna] Lun 22 Juin - 23:02

Est-ce que lorsqu'on la frappait, elle disait merci ? Quand même pas. Mais une chose était indéniable, chez Setsuna : elle n'était pas facile à énerver. Du moins, une bousculade dans un champ d'herbe fraîche ne suffisait pas pour qu'elle lui en veuille. Après tout il pouvait très bien ne pas l'avoir vue, tellement il était pressé ; elle-même rentrait parfois dans les gens en se baladant, donc était mal placée pour lui faire la morale. Oui la jeune femme avait un mode de pensée très simple, mais que voulez-vous. Elle avait été élevée comme une princesse, dans un esprit joie et bonne humeur permanentes, et sans avoir à se soucier de quoi que ce soit d'important. Au fond, le seul événement traumatisant de sa vie avait été l'incendie de leur maison aux Etats-Unis : durant ce drame ils avaient perdu beaucoup de choses, sa mère et ses frères étaient morts, mais son père avait tout fait pour l'aider à s'en remettre. Résultat, bien que la cicatrice sur son flanc gauche ne soit pas jolie  à voir, celle de son cœur était lisse et ne lui faisait pas si mal que ça. Ne lui restait qu'une tristesse emprunte de mélancolie et un sentiment de perte, lorsqu'elle songeait aux êtres chers qu'elle avait perdus.

Bref, tout ça pour dire que Setsuna était typiquement le genre de personne qui nageait dans l’insouciance et voyait le monde à travers un filtre rose. Elle ne se prenait jamais la tête inutilement, voilà le secret de sa bonne humeur permanente : comme on dit, heureux enfants et les simples d'esprit, on pouvait la ranger dans ces deux catégories. Il avait donc simplement suffi au jeune homme de présenter des excuses sincères pour qu'elle estime qu'il était quelqu'un de bien – parce que les bandits ne s'excusaient jamais avec tant de sincérité – et se montre tout de suite amicale.
Lorsque l'inconnu s'emmêla les pinceaux en lui répondant, notre métisse ne put retenir un rire léger. Il avait l'air tellement drôle ! Étrangement, les bout-en-trains qui fonçaient tellement qu'ils en commettaient des bourdes et elle, ça faisait souvent bon ménage. Et surtout beaucoup de dégâts, mais puisqu'ils étaient dans un coin isolé, ça ne devrait pas se transformer en catastrophe. Cet endroit avait un effet apaisant, comme il le disait si bien, même sur des boules d’énergie.

« Tout à fait d'accord ! C'est pour ça que j'aime cet endroit. »

Son ton était guilleret. Soudainement la Hopefield eut envie de mieux le connaître, ce qui tombait bien car il entreprit de se présenter. Et en prime le dénommé Luka proposa même qu'ils se tutoient, ce qu'elle ne pouvait qu'accepter avec joie, elle-même préférant la familiarité du « tu » au côté coincé du « vous ». Elle détestait avoir l'impression de mettre des barrières entre sa personne et les autres quand ils avaient à peu près son âge. Envers les grands-parents, en revanche, Setsuna avait plus de réserves. Que voulez-vous, être une fille de gangster ne l'avait pas empêchée de recevoir une bonne éducation. Au contraire même : en apprenant à les connaître, on découvrait souvent à ces gens dits peu fréquentables des valeurs fortes. Elle avait donc appris les règles de politesse, dont le vouvoiement et le respect envers les aînés.
Le visage de la jeune femme s'illumina d'un sourire, puis elle acquiesça vivement.

« Ça tombe bien, à vrai dire je préfère aussi le tu. » Elle tendit alors la main vers lui. « Je m'appelle Setsuna. Je sais, c'est un peu bizarre comme prénom. » Dit-elle pour plaisanter. Après tout ce temps, elle avait l'habitude que les gens ne trouvent aucun rapport entre ses traits occidentaux et son prénom aux origines orientales - normal, il n'y en avait aucun à part l'excentricité de ses parents. Autant s'en amuser.

Une fois qu'ils se furent serré la pince, elle croisa les mains derrière son dos. Ils ne se connaissaient ni d'Adam ni d'Eve mais Setsuna avait un bon pressentiment, ainsi elle souhaitait passer un peu plus de temps en sa compagnie. Sans même qu'elle y réfléchisse, la solution fusa de ses lèvres.

« Ça te dirait qu'on descende jusqu'au lac ensemble ? Avec un temps pareil, ce serait dommage de ne pas en profiter. »

Après tout, elle ne savait pas pour lui, mais elle était venu avec l'idée de piquer une tête si le temps le permettait. Par chance, c'était une magnifique journée.

HRp :
Et voilà, encore une fois désolée du retard monstre ;www; j'espère qu'au moins la réponse te va !

~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !"
Dc de Reyn/Regan. Couleur : skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Ichnusa
Membre Rebel
avatar
Messages : 29
Tomates : 11
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Luka ICHNUSA
Arcane:
Métier: vendeur de rollers
MessageSujet: Re: La vie parfois fait plouf! [pv Setsuna] Ven 26 Juin - 14:45


Luka n'était pas du genre timide. Il n'était pas non plus du genre à s'emmêler les pinceaux à tout va. Non, habituellement, il était trop sûr de lui et ne lâchait pas l'affaire même quand il avait tort. Il était un jeune homme borné et qui ne lâchait jamais l'affaire, souvent trop fier pour s'excuser. C'était d'ailleurs pour cette raison que dans un premier temps, il avait commencé par s'en prendre à la jeune fille mais, cette fois, il s'était excusé sans même qu'elle n'ait besoin de lui demander. Bien sûr, quoiqu'il dise, il n'aurait pas su avoir raison et quand une cause est perdue, il sait l'admettre. Comme il admettait d'ailleurs que son interlocutrice était plutôt mignonne. Oui, mignonne ! Non pas que les filles qu'il côtoie habituellement soient moches mais, généralement il les qualifierait plutôt avec des termes tels que «bonnasse» ou «canon». Pas franchement le genre de filles intéressantes. Ces filles là, il s'amusait à les draguer puis, quand elles tombaient sous son charme, il leur disait d'aller voir ailleurs. C'était peut-être pour ça qu'il n'avait jamais eu de petite amie ni même d'aventure mais, derrière ses airs de coureur jupons, Luka était en réalité un jeune homme au grand cœur qui osait croire qu'un jour il trouverait LA fille de ses rêves. Bien entendu, il n'était pas déjà en train de se faire des films avec cette fille en face de lui mais, toujours était-il qu'il ne la voyait pas comme un jouet et qu'il avait réellement envie de la connaître. Il avait donc ranger sa façade de Dom Juan pour se montrer sous son vrai visage. Sa carapace avait éclaté, laissant le gros dur faire place au doux rêveur.

Oh, il n'avait pas non plus perdu tous ses moyens mais, il ne parvenait plus à masquer ses émotions. Cela ne l'empêchait pas de redoubler d'énergie comme toujours mais, forcément, il allait moins fanfaronner. D'ailleurs, il avait déjà commencé à balbutier et cela semblait amuser la jeune fille qui laissa échapper un joli petit rire avant de répondre comme si de rien était qu'elle était d'accord avec lui et que c'était justement pour cela qu'elle aimait cet endroit. De par ces beaux jours, le Corbeau pensait qu'il allait passer son après-midi à observer les bimbos en bikinis pour les taquiner mais, le hasard avait mis sur sa route une perle rare qui, à sa plus grande joie, bouleversait tout son programme. Il fixa alors le lac pendant quelques secondes puis reposa son regard sur son interlocutrice avant de lui avouer :

«Si au premier coup d’œil, j'ai trouvé ce lieu apaisant, je dois admettre que c'est la première fois que je viens ici. Cela ne fait pas si longtemps que je vis sur l'île ou du moins, que je peux en profiter et je n'ai pas beaucoup quitter ma ville.»

En effet, à son arrivée, ses parents ne le laissaient pas trop faire sa vie et il était obligé de sortir en douce. Comme il n'y mettait pas du sien, ils lui dirent de chercher du travail et son propre appart avant ses dix-huit ans. Il avait rencontré ce marchand de rollers plutôt sympa qui avait fini par l'engagé mais, ce n'était pas une discipline courante à l'époque et il ne pouvait pas lui verser un gros salaire. Luka faisait donc énormément d'heures supplémentaires sur son temps libre à se balader en ville sur ses rollers afin d'en faire la promotion. En sept ans, l'affaire avait quand même bien fleuri mais, comme il y avait beaucoup de débutants, ils passaient souvent pour avoir des conseils ou acheter des nouvelles pièces. Ils n'étaient que deux à la boutique et devaient être disponibles pour ne pas perdre les clients. La plupart venait exclusivement voir Luka car c'était lui le spécialiste sur le terrain. Là, ils avaient enfin trouvé un stagiaire, ce qui permettait au Corbeau de profiter d'avantage de son temps libre. Il était donc venu au lac.

Quand Luka en vint aux présentations, la jeune fille annonça, pour le plus grand bonheur du jeune homme qu'elle aussi préférait le «tu». Ce fut un grand soulagement car il n'aurait pas réussi à la vouvoyer et ça l'aurait agacé qu'elle le fasse pour lui. Elle se présenta et précisa aussitôt que c'était un nom étrange. Le jeune homme sourit. En effet, elle était typée occidentale mais, elle avait un prénom asiatique. Bah, quand on regardait bien mais, Setsuna ne pouvait pas le savoir, le prénom du jeune homme aussi était étrange. En effet, en italien la lettre K n'existe pas et son nom aurait du s'écrire avec un C mais, via une originalité de ses parents, il n'en était pas ainsi. Si son nom de famille n'avait pas été typiquement Sarde, on se serait vite posé des questions sur ses origines. Apparemment, les parents du père de sa mère étaient polonais mais, il ne les avait jamais connus. Il ne voyait pas vraiment d'intérêt à en parler mais, cela faisait toujours quelque chose à raconter.

«C'est original mais, j'aime bien. Tu sais, quand je me présente, on ne le remarque pas mais, lorsque j'écris mon prénom, les gens sont souvent surpris. J'ai un nom typiquement Sarde mais, mon prénom ne devrait pas s'écrire ainsi. Luka est écrit avec un K. Or, dans l'alphabet italien, cette lettre n'existe pas.»

Le jeune homme sourit alors et regarda le ciel. Il faisait vraiment beau, c'était plutôt cool. Luka avait envie de se baigner mais, il voulait également se baigner. Avant même qu'il n'ait le temps de réfléchir à une solution, son interlocutrice lui la proposa. Il rit et s'exclama :

«Parfait, j'allais justement le suggérer ! Le dernier dans l'eau a perdu!»

Il se mit à courir et ôta ses vêtements en même temps. Arrivé au niveau du lac, il avait encore son jean mais, ça ne l'arrêta pas pour autant. Il se jeta à l'eau puis, il se mit à chercher son amie du regard. La journée promettait d'être riche en couleurs.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La vie parfois fait plouf! [pv Setsuna]

Revenir en haut Aller en bas

La vie parfois fait plouf! [pv Setsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcana Famiglia  ::  :: Autres endroits de l'île :: Grand Lac-