Partagez|

Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Dim 21 Sep - 17:53

On pouvait dire que Jolly n'avait pas perdu sa journée… Un comble pour une personne qui vit essentiellement la nuit en général. En tout cas, il pourrait garder un souvenir positif de l'Angleterre grâce à cette cargaison de plante qu'il avait réussi à faire rentrer dans ses valises avec l'aide de sa complice plus ou moins volontaire, histoire de pouvoir s'adonner aux expériences dont il avait envie une fois rentré en Italie. Si Kyrielle était heureuse de l'avoir aidé à dévaliser des trafiquants ? Il n'en avait pas la moindre idée et s'en fichait un peu en fait, du moment qu'il avait ce qu'il voulait, ce n'était pas bien important. Ce n'était pas non plus comme s'il l'avait mise dans une situation dangereuse ou embarrassante non ?... Hein ? Les plantes qui avaient atterrit dans son soutif ? Oh, pas de sa faute ça, une simple petite blague entre collègue dirons-nous. Eh puis, il n'avait pas menti, ces plantes-là aimaient la chaleur et il n'y avait rien de mieux que la chaleur d'un corps humain après tout. Non, ce n'est pas salace, c'est scientifique. N'allez pas l'accuser de choses malsaines tout de même, notre homme n'a tout de même pas que des défauts… Enfin presque pas.

Quoi qu'il en soit, la journée touchait à sa fin, pour ne pas dire qu'il faisait carrément déjà nuit. Ce qui n'ennuyait bien sûr pas le contractant de la lune, ni même l'arcane inversé qu'il avait en face de lui ? Peu importe, Jolly était plutôt du genre à faire les choses à sa manière et à imposer son style de vie aux autres plutôt qu'à s'adapter. Pourquoi faire après tout ? Ce n'était pas comme s'il allait devenir sociable et choisir les heures les plus fréquentées pour sortir après tout. Du coup, Kyrielle n'avait plus qu'à suivre et à supporter ses humeurs. Pourquoi l'avait-il emmené d'ailleurs ?... Parce que c'était Jolly, voilà tout. Il ne faisait jamais des choses évidentes, à part pour lui-même bien sûr et n'aimait pas s'expliquait non plus. Peu de personnes avaient le pouvoir de lui demander des comptes après tout… Sauf Mondo, mais il ne le faisait pas vraiment, donc bon, on pouvait dire qu'il avait la paix notre alchimiste préféré. Mais voyons les choses en face, cela n'était pas bien difficile à comprendre. Avoir une arcane inversé sous la main était une aubaine à ne pas laisser passer, il fallait donc en profiter. Par ailleurs, il s'agissait ni plus ni moins que de l'arcane de la lune… Ce qui il fallait l'avouer, avait le don de l'intriguer encore plus. Il avait une jumelle de carte… C'était… Chouette ? Mouais bof, ça ne changeait pas sa vie non plus. Mais puisqu'ils avaient tous les deux étaient choisi par la même carte, il devait bien y avoir quelques points communs entre eux non ?

De premier abord, ce n'était pas très évident, mais au moins, la jeune femme semblait préférer la nuit tout comme lui et ils étaient assez… Semblable au niveau relationnel ? Deux solitaires en sommes, que cela soit volontaire ou non pour la jeune femme, il n'en savait rien et ne trouvait pas ce détail important de toute façon. Les faits étaient ce qu'ils étaient et il ne pouvait pas les changer de toutes manières. Quoi qu'il en soit, le voyage en Angleterre, qu'il soit considéré comme des vacances ou non touchait bientôt à sa fin. Par acquis de conscience ou tout simplement pour s'occuper le temps qu'il fumait son cigare, Jolly avait donc demandé à la brune qui l'accompagnait si elle avait autre chose à faire avant de rentrer. Après tout, l'Italie n'était pas non plus la porte à côté, ce serait tout de même stupide de partir avec des regrets. La réponse ne manqua pas d'arriver, bien qu'elle eut du mal à franchir les lèvres de la jeune femme apparemment. Elle voulait savoir ce qui était arrivé à son orphelinat ?... Eh bien… Elle s'adressait à la bonne personne pourrait-on dire, puisque Jolly en était l'heureux propriétaire. ( Oui heureux, regarder cette joie de vivre sur son visage… Si si – sbaf - )  

Après, avec Jolly, il ne suffisait pas qu'il soit en mesure de vous aider pour qu'il vous aide… Non, c'était bien trop simple et réservé aux gens gentils ça. Mais Jolly n'était tout de même pas un monstre… Non non, pas un monstre, juste un homme à l'égo surdimensionné qui prend les gens et parfois même les membres de sa "famille" au sens large pour des pions ou des cobayes… Bon d'accord, c'était un monstre. Mais quel mal y avait-il à aller visiter un orphelinat qui lui appartenait après tout ? Il ne faisait rien de mal… Rien du tout… Bon d'accord, en fait, l'idée de mettre Kyrielle face à son passé le tentait bien. Il voulait voir comment elle allait réagir et surtout, comment son arcane pouvait réagir à un stress aussi intense ? En bon scientifique, il ne pouvait vraiment pas laisser passer cette occasion, voilà pourquoi il avait fini par baisser les yeux vers la jeune femme – qui n'était pas bien grande la pauvre – gardant comme à son habitude son air imperturbable pour lui répondre, un peu comme si la conversation ne l'intéressait pas vraiment… Manipulateur va.

" Il se trouve que j'ai quelques liens avec plusieurs orphelinats de Grande-Bretagne. S'il en fait partit, je n'ai pas besoin de beaucoup de temps pour avoir des informations sur lui… On peut y aller aussi si ça t'amuse. "

Il avait conclu sa phrase en tirant une bouffé sur son cigare. Si cela amusait Kyrielle ? Il se doutait bien que non, mais notre homme avait un humour assez tordu, alors pourquoi pas hein ? Mais sa ligne de conduite était clair, il ne voulait pas montrer qu'il voyait un intérêt à l'emmener là-bas et à observer sa réaction. C'est toujours mieux quand l'agneau ne voit pas le couteau avant après tout, alors autant qu'elle le croit neutre pour l'instant, même si en fait… Il l'était vraiment. C'était un rôle d'observation qu'il se donnait avant tout, pas de bourreau. Il ne lui avait rien fait après tout, ni forcé à parler de cet endroit alors si elle s'y rendait de son plein grès, elle ne pourrait s'en prendre qu'à elle-même. Laissant tomber son cigare sur le sol, il l'écrasa avec son pied avant d'ouvrir la portière de la voiture de sa main libre. Car oui, l'autre était occupé par celle de Kyrielle… Pourquoi ?... On vous en pose des questions ? Ce contact ne le dérangeait pas étrangement, un peu comme s'il était… Naturel ? Certainement une histoire avec ces foutus cartes encore, il pouvait donc la laisser faire pour observer… Quoi qu'il en soit, il ne tarda pas à tirer sur cette main qu'il tenait pour pousser Kyrielle dans la voiture. Ce n'était pas bien difficile vu son poids… Lui dire de monter ?... Non, ce serait gâcher sa salive, le résultat était le même comme ça après tout, vite fait bien fait.

" Attend moi là, j'ai un coup de téléphone à passer. "

Oui, monsieur était autoritaire, mais en même temps…. Il était son supérieur non ? Il ne manquerait plus que ça qu'il ne puisse pas donner d'ordre à un membre de la famiglia… Puis ce n'était pas dit méchamment oh, juste qu'il préférait savoir où elle se trouvait le temps qu'il s'absentait. Cela ne fut pas long d'ailleurs. Un téléphone public vite trouvé, un coup de fil expéditif et il était déjà de retour dans la voiture, s'asseyant à côté de Kyrielle pour donner sans sympathie une adresse au chauffeur et se rallumer un cigare. Il aurait pu dire quelque chose à Kyrielle, pour la rassurer ou autre, mais il ne le fit pas. Il se contenta d'avoir l'air de somnoler ou de réfléchir juste derrière ses lunettes noires, alors qu'en réalité il observait ses réactions. Anxieuse ? Stressée ? Ou autre chose du genre ? Oh, c'était elle qui avait demandé après tout, il ne faisait que répondre à ses attentes… Quel homme adorable n'est-ce pas. Le voyage se déroula donc sans soucis, rapide en plus puisqu'ils n'allaient pas bien loin en fin de compte, mais cela aurait été débile de laisser les bagages au chauffeur pour revenir là à pieds non ? Puis Jolly estimait qu'il avait assez marché pour le moment… Oui, c'était un fainéant en plus, il avait toutes les qualités le pauvre, vraiment.

La voiture s'arrêta donc devant une grande bâtisse, entourée de grilles hautes qui donnaient un peu à l'endroit des allures de prison… Ils avaient eu trop d'évasion ou quoi ? Qu'importe, ce n'était pas parce que le lieu avait l'air sinistre que notre homme allait vouloir faire demi-tour. Les trucs glauques, ça lui connaissait un peu tout de même… Rappelons qu'Elmo avait grandi dans un bocal géant au milieu de son laboratoire, donc niveau éducation des gamins, il n'avait rien à dire… Encore moins quand on connaissait le sort des siens. Refermant la porte derrière la jeune femme, il ne fit aucun commentaire sur l'endroit. Se contentant d'observer ses réactions à elle, sans pour autant lui donner l'occasion de rebrousser chemin puisque déjà, il lui avait saisi le bras – pas trop fort tout de même - pour traverser la cour et l'entrainer à l'intérieur du bâtiment. Bien entendu, tout le monde ou presque dormait vu l'heure, voilà pourquoi Jolly s'était donné la peine d'annoncer sa visite. Pas en vain visiblement puisqu'un homme ne tarda pas à s'approcher d'eux pour les saluer poliment. Jeune, blond, il contrastait assez bien avec cet endroit sombre et plutôt malsain pourrait-on dire. Vêtu d'un costume marron, il se présenta vite comme l'un des scientifiques de l'établissement… Oui scientifique. Après tout, ces orphelinats avaient pour but de mener des recherches sur les arcanes non ?  Il fallait donc bien quelqu'un de compétent pour faire le sale travail. Lâchant enfin le bras de Kyrielle, il la laissa vaquer un peu dans les lieux tandis qu'il échangeait quelques informations sur l'avancée des travaux avec le jeune homme.

S'il avait l'air distrait par les recherches, il n'en était rien pourtant, puisqu'il ne perdait pas Kyrielle d'une miette sans en avoir l'air. Il ne faudrait pas qu'elle se mettre à dérailler au beau milieu de l'orphelinat non ? Après tout, on ne pouvait jamais savoir comment réagirait une carte à une émotion trop vive… Des souvenirs devaient bien remonter non ? Encore que, Jolly c'était tout de même arrangé pour qu'un accident fâcheux comme il lui était arrivé ne se reproduise plus, c'était gênant après tout, mais cela n'en faisait pas l'endroit le plus agréable du monde non plus et les enfants mal réveillé qui passaient parfois dans les couloirs accompagnés d'un scientifique n'avaient pas vraiment la joie de vivre sur leurs visages. Il fallait bien s'attendre à cela quand on visitait l'un des orphelinats de Jolly après tout. D'ailleurs, à force de marcher dans les couloirs aux côtés de l'homme, Jolly finit par voir son attention attirée par une pièce dont la porte était restée ouverte…

" C'est le bureau du directeur non ? " Demanda-t-il l'air de rien.

Non, il ne venait pas de mettre en évidence un lieu où il s'était passé des choses terribles pour la petite Kyrielle, pas du tout… Enfin si, peut-être un peu. Plantant son regard violet sur la jeune femme, il cessa de marcher, ignorant totalement le blond qui lui disait ce qu'il savait déjà. C'était la réaction de la petite lune qui l'intéressait, rien d'autre pour le moment.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mar 23 Sep - 21:12

Kyrielle se sentait ridicule... Pourquoi ainsi se raccrocher à cet homme ? Autant être honnête, il n'a rien de forcément sympathique, au contraire même. Depuis qu'elle le connaissait, il avait tout de même pour sale manie de la faire tourner en bourrique ou alors d'abuser d'elle. Soit en la faisant venir pour un rien pour lui demander n'importe quel service, à titre gratuit cela s'entend. Ou alors pour comme aujourd'hui avec les plantes, lui imposer quelque chose de gênant. Mais elle n'avait visiblement pas son mot à dire. Enfin, ce n'est pas exact. Mais disons qu'elle se surprenait en plus ne pas vouloir dire quelque chose, comme si la situation lui convenait parfaitement. Elle était folle, ce n'était pas possible autrement. Elle appréciait ce genre de traitement, et en plus trouvait le moyen de voir en lui un espèce de réconfort ? Oui un peu. Faut dire que c'était tout de même assez particulier pour elle quoi, ils se trouvaient en ce moment même dans son pays natale. Jamais elle ne pensait remettre les pieds ici un jour. Une surprise, bonne ou mauvaise elle ne le savait pas. Jusqu'à maintenant on va dire qu'elle avait prit un malin plaisir de lui faire découvrir ce qui lui restait de cette culture un peu oublié. Elle ne savait pas s'il appréciait ou autre, mais je peux vous dire que la demoiselle si. Même si elle avait dût se retrouver avec des plantes qui grattes dans le soutient gorge et même si elle avait dût partager son lit en empruntant une de ses chemises... Ce n'était pas non plus la mort. Oui. C'est cela. Cet homme n'était vraiment pas une compagnie désagréable... Drôle de goût non ? Vaut mieux bien le prendre, cela rendait se voyage plus agréable. Et puis il n'était pas un tyran non plus, je vous rappel tout de même qu'il avait prit la peine de lui acheter une babiole juste par caprice et lui laissant en prime le loisir de faire un peu ce qu'elle veut ? En sa compagnie certes, mais ce qu'elle veut tout de même. De toute façon, elle n'avait personne à voir ici et donc rester avec lui était toujours le meilleur des choix. C'est donc une Kyrielle pitoyablement accrochée à sa main qui lui demandait quelque chose qu'elle n'aurait jamais cru faire... Aller voir l'orphelinat ? On pourrait associer ça à de la curiosité presque malsaine en fait... Mais c'était dit. Et visiblement il acceptait ? Oui. C'est du moins ce qu'il fit comprendre annonçant qu'ils pourraient y aller rapidement et tout et tout. Parfait.. ? Moui. Cela semblait être une bonne idée, ou pas trop en fait... Sa main se serra un peu plus dans la sienne, bien qu'elle ne répondit pas. Elle était un peu nerveuse et cela ne ferait qu'empirer. Mais s'ils partaient sans y faire un tour, elle était certaine de le regretter... Même qu'un peu... Affronter son passé peut être une option  C'est visiblement ce qu'elle voulait tenter.

Finalement tirée, ou plutôt poussée... Dans la voiture, la jeune fille ne montra bien sûre aucune résistance et s'installa sans poser plus de question sur la banquette arrière. Attendant ainsi sagement qu'il passe con coup de fil ? Oui c'est cela. De toute façon il n'alla pas bien loin, il lui avait suffit d'aller dans une cabine téléphonique non loin avant de revenir pour indiquer l'adresse au chauffeur de taxi. C'est ainsi que leur voiture démarra. Le voyage se passa dans le silence le plus total, la demoiselle le trouvait particulièrement pesant, mais ne tenta pas de le rompre. Elle avait la tête bien trop ailleurs en fait... Songeant, stressant. Et soyons franc, plus les minutes passaient, plus elle se sentait mal à l'idée de remettre les pieds dans cet endroit. Oh, elle pourrait en sortir librement hein mais... Même. Tant de souvenirs... Pas que des bons, des mauvais... Cet endroit était sa prison durant tout ce temps... Et le pire, c'est qu'elle ignorait que la personne juste à côté d'elle en est le propriétaire. Comment elle réagirait en l'apprenant ? Aucune idée... Là n'est pas la question, puisque de toute façon, le bâtiment était en vue...  Son cœur s'accéléra, mais elle ne laissa rien transparaître, du moins, du mieux qu'elle pouvait on va dire. La demoiselle sortie lentement de la voiture, s'arrêtant alors pour regarder le spectacle qui s'offrait à elle. Cet endroit n'avait que peu changé, le bâtiment semblait toujours aussi pourris et cela ressemblait toujours autant à une prison avec tous ces barreaux dans tous les sens... Si elle avait été seule, il était évident qu'elle ne serait jamais rentrée, mais la poigne de son compagnon de route la força à avancer à lui emboîter le pas. Un de ses fichus scientifique se présenta à la porte, les invitant à rentrer... Elle était perdue dans ses pensés, totalement. Transportée vers une descente en enfer. Encore heureux qu'on ne la reconnaissait pas... Ce serait vraiment problématique, mais on va dire que beaucoup d'année avait passé, et que bon nombre des employés n'étaient plus les même suite à l'incident... Ahem. Il était possible pour elle d'être encore plus mal à l'aise ? La réponse pour elle était hélas oui...

Restant proche de l'homme pour la visite, la jeune fille regardait autours d'elle, mais n'osait visiblement pas s'aventurer loin de lui... Comme si l'idée de la laisser là pourrait l'effleurer, e qui serait idiot soyons sérieux cinq minutes...  Mais laissez-là donc se rassurer comme elle pouvait la pauvre, elle n'était pas au bout de ses peines. N'écoutant même pas ce qu'il pouvait se dire entre eux, la seule parole qui lui vint oreilles fût celle de Jolly. Pardon ? Elle s'arrêta net en fixant la dite porte. Le bureau du... Non. De cet enfoiré.. ? Bon, il était mort, mais je vous assure que c'était bien le cadet de ses soucis dans la tête de notre jeune fille actuellement.  D'un pas lent, pour ne pas dire presque mécanique, le Lune se dirigea vers le dite porte... Bien qu'une voix derrière elle lui indiqua de ne pas ouvrir pour ne pas déranger le directeur, on va dire qu'elle n'était rien ici contrairement à Jolly. Mais elle ignora bien sûr et poussa la porte de cette pièce maudite. L'homme derrière son bureau râla fortement et se leva voyant qu'elle ne réagissait pas lorsqu'il lui demandait de sortir. Le scientifique s'excusa auprès de Jolly et tenta de la tirer en arrière, sans succès. Elle semblait figée à cet endroit... Le bureau n'avait pas changé, hélas. Elle revoyait tout. Tout. Ses jambes tremblaient et pourtant elle semblait littéralement collée à cet endroit, comme si rien ne pourrait l'en sortir. La réaction la plus vive fût lorsque le directeur posa sa main sur son épaule pour la repousser, bien qu'il s'arrêta sur le coup dans son geste lorsqu'il aperçut Jolly. Il ne lui en fallait pas plus... Elle susurra de façon automatique, n'ayant même plus conscience de grand chose...

- La Luna Illusione.

C'était un murmure à peine audible, voir incompréhensible quand on ne savait pas un minimum ce que cela pouvait être. Son œil devint rouge vif à cause de la marque qui s'illumine. Ce fût rapide, croisant le regard du plus âgé devant elle, ce dernier s'effondra. Ce qu'il voyait ? Oh, imaginez qu'on sort un couteau et qu'on vous l'enfonce à multiple reprise dans le corps. Oui, en tout logique vous mourrez, mais c'est uniquement dans sa tête, la douleur est fictive mais bien présente toute de même. Le regardant de haut, le visage vide de toute expression, elle le garda dans l'illusion. Et le comble fût lorsque le scientifique tenta de l'arrêter en la secouant. Elle qui contrôle si peu son Arcane lorsqu'on la dérange ou qui n'est pas capable de le faire sur plusieurs personnes en même temps, elle tourna la tête telle une poupée de chiffon pour continuer l'emprise de sa carte sur lui. Deux hommes piégé dans une illusion de douleur, à se tordre par terre. Elle qui se contente d'un coup pour « mettre hors d'état de nuire », voilà qu'elle les gardait ensemble dans une illusion où ils meurent et revivent sans cesse. Cela n'a rien de logique, mais si votre cerveau y croit, il est difficile de s'en échapper. Son corps s'emballa, plus sa carte était en action, plus son corps se vidait de toute force, mettant en péril ses souvenirs certainement, bien qu'elle ne soit pas encore à ce stade. Immobile, c'était bien là l'atout de sa carte, pouvoir montrer des choses qu'elle fait, alors qu'elle se contente de rester là sans bouger... Elle murmura.

- Bande d'enfoirés... Vous êtes toujours là...

On peut le dire, elle délirait, ce n'était plus exactement eux. Mais on va dire que ces personnes ne devaient pas pour autant être des bon samaritains avec les enfants, quand bien même le même drame ne se reproduisait plus... Les secondes défilèrent. Et bien sûre, supporter deux illusions en même était beaucoup demandé à son frêle corps... Si son esprit suivait assez, poussé par sa carte elle-même, il n'en allait pas de même pour le reste. On aurait presque l'impression que son cœur allait bondir de sa cage thoracique tellement il battait à vive allure et ce de façon désordonnée. C'est pourquoi ses jambes se dérobèrent, la laissant alors s'effondrer de tout son poids sur le sol et pourtant, elle n'affichait même pas une expression de douleur... Juste... De vide. Le corps tremblant de plus en plus... Ayant de légers sursaut. Il valait mieux pour elle qu'on arrête sa carte... Ou du moins qu'on la réveille pour stopper l'emprise de cette dernière sur elle. Le corps froid, il n'était même plus certain de combien de temps elle tiendrait ainsi, sa respiration se faisait saccadé, pour finalement devenir manquante. Fort heureusement elle n'était pas seule.. ? Et pourtant c'est la seule sensation qu'elle avait en cet instant... Encore heureux que Jolly connaissait les effets de sa carte, il en voyait juste une facette plus forte disons. N'avoir aucun contrôle sur soit est visiblement mauvais quand on possède une carte, qui plus est qu'on maîtrise assez peu. Encore heureux que ce n'est pas souvent va, elle ne vivrait pas vieux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Sam 27 Sep - 21:15

Jolly avait peut-être fait une bêtise en emmenant Kyrielle dans l'orphelinat où elle avait grandit et certainement passé les pires années de sa vie… Quoi que… Non. C'était Jolly, il ne faisait jamais de bêtise. Ce qu'il faisait avait toujours un but, même s'il était le seul à voir les choses sous le bon angle pour s'en rendre vraiment compte. Aux yeux des autres, ses actions devaient souvent paraître égoïstes et méchante, alors que le plus souvent, il agissait simplement dans le but d'aider un autre cher. Ces Orphelinats par exemple. Faire des expériences sur des enfants qui avaient déjà assez de malheur dans la vie était peut-être horrible non ? Mais il fallait bien qu'il fasse des tests sur le plus de monde possible après tout s'il voulait aider Mondo et trouver le plus de contractant possible. Un mal pour un bien pourrait-on dire et le brun n'était pas du genre à se soucier des pertes du moment qu'il avait des résultats. Mais pour ce soir avec Kyrielle, quel était donc son excuse hein ? On pourrait le croire tout simplement sadique, mais non. Il voulait voir ce que pouvait donner une arcane quand son contractant subissait un état de stress intense. De plus, il s'agissait là de la seule arcane inversée qu'il avait à sa disposition. Du coup, il n'avait pas vraiment le choix du cobaye pour cette fois. S'il suffisait d'énerver quelqu'un, il pouvait toujours aller rendre une petite visite à Debito… Effet garantie. Mais là, c'était Kyrielle qui avait elle-même tendu la perche et en bon joueur, Jolly l'avait donc attrapé.  

La jeune femme n'était pas ravie de remettre les pieds ici visiblement, ce qui était bien compréhensible compte tenu de ce qu'elle y avait vécu. Mais maintenant qu'ils étaient là, hors de question de revenir en arrière, ils allaient le visiter ce foutu orphelinat. Puis cela donnait à Jolly l'occasion de s'occuper un peu de cet endroit qui lui appartenait après tout, une pierre deux coups comme on dit. Malheureusement, le scientifique n'avait rien de très folichon à lui annoncer, ce qui donnait un peu l'impression à notre scientifique qu'il perdait son temps avec cet endroit. Mais bon, au moins, il pouvait rapporter toute son attention sur Kyrielle comme cela. En effet, il ne l'avait pratiquement pas perdu des yeux depuis le début, analysant chaque petite réaction qu'elle pouvait avoir devant un endroit ou un autre. Ah le grand avantage de porter des lunettes noires, personne ne fait vraiment attention dans quel direction votre regard ce porte. Mais bizarrement, la jeune femme arrivait tout de même à conserver un certaine calme dans cet endroit, ou du moins, elle ne disait rien pour prouver le contraire, avançant silencieusement dans les couloirs pour suivre les deux hommes. Mais Jolly en bon scientifique savait parfois provoquer le destin. C'est pourquoi, lorsqu'il passa devant ce qui lui sembla être le bureau du directeur où il avait pu assister à une certaine scène dans les souvenirs de Kyrielle, il ne manqua pas de faire remarquer se fait, attendant de voir comment la jeune femme allait réagir.

Au moins, on ne pouvait pas dire que cela fut sans effet. Tel un zombie, sans hésiter une seconde, la jeune femme s'avança et ouvrit la porte du bureau sans prendre en compte les protestations du scientifique bientôt rejoint par le propriétaire du dis bureau. Eh bien eh bien ? On oublie le monde autour de soi ma petite lune ? Visiblement, elle n'avait pas envie de s'attarder sur eux non, plus rien ne comptait à part regarder dans ce fichu bureau. Ce qu'elle pouvait bien y voir ? Oh certainement des tas de souvenirs, pas très agréable… Et Jolly s'en voulait peut-être un tout petit peu de lui imposer cela… Mais alors un tout petit peu alors. Gardant les mains dans les poches, il observa la jeune femme avancer les genoux tremblant, cherchant on ne savait quoi dans cette pièce qui ne ressemblait certainement plus tant que cela à ce qu'elle avait connu autrefois. S'attendant à une quelconque réaction du directeur, Jolly préféra s'avancer pour se faire reconnaitre. Juste s'avancer, sans dire un mot. Il n'en avait pas besoin après tout, sa seule présence montrait bien que Kyrielle était sous sa protection et que lui faire du mal était totalement interdit. Cela dit, le brun avait peut-être attendu une seconde de trop pour faire ce fameux pas en avant et le directeur avait donc posé sa main sur le bras de Kyrielle. Bien qu'il ait cessé toute action en le voyant, cela avait suffi pour déclencher quelque chose chez la brune qui prononça aussi tôt sa phrase pour activer son arcane.

Jolly connaissait déjà les pouvoirs de la lune inversé, pour la simple et bonne raison qu'il en avait été témoins lui-même. Mais bizarrement, il se doutait que ce que voyait l'homme était nettement moins agréable que ce qu'il avait vu lui… Quoi que. Il n'avait pas assisté à une scène charmante non plus, mais au moins, cela ne le touchait pas lui-même, ce qui ne semblait pas être le cas pour le directeur ici présent. Franchement, il ne pouvait pas arrêter de gueuler un peu ? C'était assez pénible pour les oreilles et cela n'aidait pas à se concentrer vraiment. Oui, Jolly s'en fichait bien de ce type qu'il avait vu à peine deux secondes. C'était le directeur de l'orphelinat ? Et alors ? Ce post existait bien avant lui et serait toujours là après, il n'était pas indispensable pourrait-on dire. Ce qui intéressait surtout le bras droit de Mondo, c'était de voir jusqu'où pouvait aller Kyrielle, poussé par arcane dans un tel état. Il était clair qu'elle avait pété les plombs… Peut-être prenait-elle ce directeur-ci pour l'ancien dans son délire ? Allez donc savoir. En tout cas, notre scientifique n'eut pas bien le temps d'échafauder plusieurs théories puisque déjà, le scientifique à ses côtés avait décidé de venir en aide à son collègue… Pff. Et ça se prétendait scientifique ? Même pas fichu d'observer un cobaye souffrir sans venir à sa rescousse… Pauvre faible.

Mais alors qu'il tenta de s'interposer, Kyrielle le regarder avec des vidés de toutes émotions et déplaça son pouvoir sur lui… Enfin… Non même pas, elle avait toujours de l'emprise sur l'autre apparemment. Elle pouvait donc s'occuper de plusieurs victimes à la fois ? Certainement un effet dû au stress, mais cela n'était certainement pas bon pour elle. Chaque arcane avait une limite à ne pas dépasser et les contrecoups étaient souvent terribles pour ceux qui s'amusaient à les dépasser. Peu importe jusqu'où pouvait aller cette expérience, il fallait que Jolly l'arrête et au plus vite. Il n'allait tout de même pas laisser mourir sa seule arcane inversée après tout, non ? De plus… Non, il n'avait vraiment pas envie que Kyrielle meurs et encore moins par sa faute. Pourquoi donc ? On vous en pose des questions à vous ? Disons que cela engendrerait des tas de paperasse qu'il devrait refiler à Luca si elle mourrait pendant leur voyage en Angleterre… Voilà, contentez-vous de cela. Quoi qu'il en soit, il était hors de question que cela arrive. Alors qu'il s'avança vers elle, la jeune femme tomba sur le sol, le regard toujours aussi vague, comme si elle ne ressentait absolument rien alors que son corps était visiblement en train de la lâcher. Tremblant, parcourut de spasme qui faisait se soulever sa poitrine à un rythme irrégulier, on pouvait bien voir qu'elle ne risquait pas de tenir longtemps sans soin. Son cœur risquait de lâcher, ou sa respiration de ne pas suivre tout simplement tant elle semblait se faire difficile. Bien jouer Jolly, tu viens d'assassiner une pauvre jeune femme qui te faisait un peu trop confiance… Et que tu aimais bien en plus de ça.

Pardon ? Il l'aimait bien ?... Oui oh, ne vous emballez pas hein. Jolly était capable de supporter certaines personnes sur cette terre (et le contraire était aussi vrai) il ne fallait donc pas s'étonner que cela arrive une fois de temps en temps qu'il tombe sur quelqu'un que… Ben… Voilà, ça le ferait juste chier si elle crevait là tout de suite, point. Voilà pourquoi il ne perdit pas de temps, s'agenouillant à côté d'elle pour observer de plus près les dégâts que lui faisait subir son arcane et ce qu'il pouvait faire pour y remédier. Le plus important était bien entendu de faire sortir Kyrielle de sa transe pour qu'elle cesse d'utiliser son pouvoir et arrête donc d'empirer les choses… Mouais, facile à dire, plus compliqué à faire. Lui au moins, elle le reconnaissait ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir en fait. Se penchant vers elle, il se mit donc à l'appeler, comme s'il voulait la réveiller d'un cauchemar.

" Kyrielle. Kyrielle ! Arrête ça tout de suite petite lune, ou tu risques bien de finir en légume… Ou pire. "

Le but de la manœuvre ? Lui parler tout simplement, qu'elle se raccroche à sa voix qui lui était tout de même la plus familière ici plutôt qu'à autre chose, juste pour qu'elle retrouve un peu de conscience et cherche à s'en sortir. Cela était dans sa tête après tout. Tous ce que Jolly pouvait faire en attendant, c'était s'arranger pour que son corps ne la lâche pas avant qu'elle reprenne tous ses esprits… Ce qui n'était pas couru d'avance.

" Ce n'est qu'une carte. Tu vas vraiment te laisser consumer par elle ? Je te croyais plus forte que ça. "

Il avait ajouté cela tout en posant deux doigts sur sa gorge pour prendre son pouls. Emballé, bien trop à son gout. Mais ce qui l'inquiétait le plus était sa respiration saccadé qui… Ah ben voilà, elle manquait d'air. C'était le pompom ça. Sans vraiment y réfléchir, le brun posa sa main sur le visage de la jeune femme pour lui boucher le nez et s'approcha d'avantage pour poser ses lèvres sur les siennes et souffler. Bon……. On pouvait dire qu'il avait fait plus désagréable dans sa vie hein. Pour Debito, il ne l'aurait pas fait, mais pour Kyrielle… C'était un sacrifice tout à fait faisable ? Non, Jolly n'était pas un pervers, c'était un homme et s'il fallait vraiment qu'il fasse du bouche à bouche à quelqu'un, il valait mieux que ce soit à une jolie brune. Lui laissant un instant pour observer ses réaction, il recommença ensuite, avant de cesser en cherchant chez elle le signe qu'elle faisait surface… Ne serait-ce qu'un tout petit peu ?... Pourquoi avait-il l'impression qu'il s'en voudrait si elle lui crevait dans les bras ?... C'était étrange, mais en même temps, humain…? Mouais, qu'elle reste en vie, cela lui simplifierait les choses au moins. Allez petite lune, un petit effort.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Ven 3 Oct - 19:35

Seule, repliée sur elle-même, la main sur ses oreilles et les yeux clos. Je crois que c'est parfaitement la vision d'elle-même qu'on pourrait avoir en regardant son esprit. D'ailleurs, il semblerait que son esprit ait rencontré celui de sa carte. Ainsi positionnée, on n'entendait que les murmures de son Arcanes, lui intimant qu'elle avait désormais le pouvoir de passer au dessus de ça, qu'elle pouvait les faire souffrit comme elle avait souffert à cause d'eux. Que ce n'était qu'une simple vengeance ? Moui. La carte était certes bien gentille de lui dire qu'elle pouvait se venger et tout, mais il semblerait que cette dernière oublie légèrement le détail comme quoi utiliser son pouvoir n'est pas sans effet. Ce n'était pas faute de l'avoir avertis, qu'utiliser son pouvoir pourrait être dangereux. Mais en cet instant la jeune fille ne réfléchissait plus, elle ne pouvait plus. C'était trop difficile. Seul sa carte faisait pression sur elle, ne l'incitant pas vraiment à s'arrêter, mais ce qu'elle ne savait pas, c'est que son corps ne tiendrait peut-être pas le coup si elle continuait ainsi. Déjà, la jeune fille était au sol, incapable de se tenir debout. Pour finalement avoir le corps qui se soulève au rythme de ses respirations irrégulières, pour finalement avoir les battements donnant l'impression qu'elle était tout simplement en train de crever comme ça. Heureusement elle était plus résistante que sa corpulence le laissait penser ? Du moins elle n'avait pas fait un arrêt cardiaque immédiatement après avoir commencé à souffrir de la fatigue et du stress intense que sa carte lui procurait... Était-ce ça que Jolly voulait voir ? La voir ainsi ? Si tel était le cas, je crois que le mot sadique lui conviendrait parfaitement, mais elle ne le vit pas s'approcher d'elle, certainement inquiet ? Au moins ne serait-ce qu'un peu sûrement. Ne désirant pas sa mort. Son regard était vide, son esprit enfermé, prisonnier de la carte. Plus le temps passait, plus les secondes défilaient, plus le risque de la fatalité grandissait pour elle.

Alors qu'il était pourtant juste à côté pour ne pas dire au dessus d'elle. Mais elle ne le vit pas, ce fût seulement sa voix ? Oui, c'est cela. Cette voix grave et familières si proche qui lui fit relever la tête. Intérieurement cela s'entend, son corps n'avait pas bougé d'un pouce. Qu'est-ce que cette voix venue de nulle part lui disait ? Elle l'appelait, l'appelait petite lune... Lui demandant de se ressaisir pour ne pas y passer ? En gros oui... La petite Kyrielle dans sa tête releva la tête pour fixer sa carte qui se faisait silencieuse, se laissant emporté par cette voix grave qu'elle reconnaissait. C'était lui, son opposé. Que faisait-il là ? Ah oui... Il était avec elle c'est vrai, dans cet endroit lugubre, il lui tenait compagnie. Aussi sombre et mauvais que pouvait être cet homme, il était un réconfort ? Elle le pensait oui... Et non elle n'était pas folle, du moins je ne crois pas.. ? Pas sûre que se retrouvée coincée par une carte soit finalement le signe comme quoi on est bien dans sa tête. Ne bougeant pas d'un pouce, il parla de nouveau, l'incitant toujours à refaire surface, que ce n'était qu'une carte, qu'elle ne devait pas se laisser faire, qu'il la pensait plus forte que ça... ? Serrant les poings, la jeune fille se sentit alors remplit d'un seul désir. Un seul, et unique. Il n'était pas si nouveau que ça, mais on va dire qu'il s'exprimait encore plus que d'habitude et sa conscience ne l'arrêtait pas cette fois. Le rejoindre... C'était un combat mental qu'elle menait contre elle-même, contre cette carte qui restait activée, en extérieur, elle semblait toujours aussi vide de vie, seul les muscles de ses doigts démontrèrent un léger mouvement, et un clignement d'yeux. Le souffle lui manqua. Elle aurait pût re-sombrer mais une sensation douce et agréable la maintenait en vie. Ce n'est que la deuxième fois qu'elle pût apercevoir rapidement ce qu'il se passait ? Sans vraiment le comprendre... Mais il était là. Si proche. Plus proche qu'elle n'aurait pût le rêver ? Il faisait quoi là d'ailleurs ? Son cœur faisait un peu des siennes, son accélération passa donc inaperçu, tandis que son regard vide reprenait lentement une petite lueur de vie. Il... Venait vraiment de lui donner son souffle ainsi... ? Immobile, il fallut quelques secondes pour qu'un autre clignement d'yeux ne se fasse voir et qu'elle lève son regard encore illuminé par sa marque vers ses lunettes sombres. Pourquoi ces lunettes... D'une main tremblante elle se mit à bouger, donnant alors enfin l'impression de réagir. Comme si elle ne voyait pas ce qu'il y avait juste devant elle, pour ne pas dire carrément sous son nez hein. Kyrielle souffla.

- J-Jolly... ?

Comme pour s'assurer qu'il était bien là. Mais oui. Sa main pût alors se poser sur sa joue. Comme reconnaissant son visage juste ainsi. Soufflant, esquissant un sourire plus que discret comme si elle était réellement soulagé, elle fit glisser sa main pour lui relever ses lunettes sur son front. Bon, au moins, il ne fût pas happé dans une illusion ce qui est une belle avancée en soit non ? Les grognement des deux victimes finirent pas s'estomper peu à peu, pour rester dans un coma provoqué par la douleur. Le souffle court, comme si elle venait de courir un marathon, son cœur devait encore se calmer... Elle resta ainsi, à regarder ses yeux... Pour s'accrocher à ça... A lui. Sa main restée à sa place. Finalement elle re-parla à nouveau.

- Jolly...

Oui. Elle n'avait que ce mot à la bouche visiblement. Mais elle semblait soulagé de le sentir prêt d'elle. Telle une jeune fille à bout physiquement et mentalement. Elle le tira légèrement, de façon à ce qu'il se retrouve assit par terre juste à côté. De là, de façon toujours aussi mécanique, elle alla enfouir sa tête dans son cou, se blottissant contre son torse. S'agrippant comme si on allait venir la tirer par les pieds pour l'empêcher de rester ici. Elle aurait pût fondre en larme, mais elle n'en fit rien, elle resta ainsi sur lui et contre lui, les yeux mi-clos à se reprendre. Elle n'avait besoin que de lui. Cet homme était bien le seul à pouvoir prétendre avoir ce genre de sentiment de sa part... Les minutes passaient, sa respiration se faisait plus calme, son corps semblait lentement se calmer, se réchauffant contre lui, se rassurant... Elle ne bougeait pas d'un pouce, comme si le moindre mouvement le pousserait à l'éloigner de lui, Kyrielle ne voulait pas. Son œil était redevenu normal entre-temps, son Arcane s'était apaisée.

Clignant des yeux pour se réveiller doucement, elle avait l'impression d'avoir passé un éternité dans ses bras. Cela ne la dérangeait nullement, mais à l'instant où sa tête sortie de son cou pour se relever certainement. Voir son visage soudainement si proche du sien provoqua une vague de chaleur sur ses joues les teintant de pourpre. Arrêtant son étreinte qu'elle exerçait sur lui, la demoiselle se releva brutalement, manquant de retomber aussi sec sur lui.

- Je... Heu, pardon. Heu... Je... Regardant brièvement les deux types allongés sur le sol. Qu'est-ce que j'ai fait.. ? Comme si elle se réveillait enfin pleinement, elle porta ses doigts à ses lèvres. Se souvenant de ce contact.

Détournant la tête pour masquer sa gêne plus que visible, elle ne savait que dire de plus... En fait, la seule chose qu'elle fût capable d'ajouter pour ne pas laisser planer le silence gênant entre eux fût/

- Ce que j'ai fait te portera préjudice.. ?

Oui, elle ne trouvais rien de mieux à dire. Bon, cela la préoccupait vraiment hein. Mais disons que le fait qu'il lui ai fait un baiser -certes indirecte- et qu'elle ai été si proche de lui la perturbait bien plus... Il était le centre de ses pensées. Vu l'endroit, ce n'était pas un mal ? Les deux Lunes ensembles...

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mer 8 Oct - 22:07

De bonnes idées en pagailles, Jolly en avait, ça c'était certain. Mais dans le lot, il devait bien en avoir une ou deux de mauvaises, il fallait bien l'avouer… Visiblement, la dernière qu'il avait eu concernant Kyrielle faisait partit de la deuxième catégorie. Quel idée de mettre une jeune fille comme elle devant quelque chose d'aussi douloureux que le passé qu'elle avait pu avoir ? Comme ça, sans préparation… A croire qu'il cherchait à lui faire du mal le bougre, alors qu'en fait… Non, il souhaitait tout le contraire au fond de lui. Curiosité scientifique dirons-nous, il n'avait pas pu s'empêcher de la mettre devant le fait accompli, se rassurant en se disant que c'était son idée à elle et qu'il ne faisait qu'accéder à l'un de ses désirs. Après tout, c'était elle qui avait voulu revenir dans cet orphelinat, il n'y était pour rien si on y réfléchissait bien. Seulement voilà, Kyrielle n'avait fait que suivre sa curiosité, alors que lui savait très bien ce qu'il allait se passer et comment cet endroit était à présent. La mettre dans un bâtiment où l'on faisait des expériences sur les mômes alors qu'elle-même n'avait pas eu une enfance très facile, ce n'était certainement pas une bonne façon d'agir, mais notre homme n'était pas connu pour faire les choses avec tact en général… Il venait juste de prouver une fois encore que c'était un véritable monstre, même sans le vouloir.

Résultat des courses ? Deux hommes à terre, en train d'endurer d'horribles souffrances dans leurs petites têtes, et une Kyrielle assez mal en point qui arrivait à bout avec son pouvoir. En somme, il n'y avait que Jolly pour s'en sortir intacte encore une fois. A croire qu'il avait une chance infaillible notre homme… Pourtant, la lune n'était pas une arcane spécialement réputé pour être de bons présages, mais visiblement, cela n'était valable que pour les autres. Peut-être portait-il la poisse à son entourage après tout ? Il ne l'espérait pas pour être sincère, car cela voudrait dire qu'il pourrait arriver malheur à Mondo à cause de lui, chose qu'il ne pourrait pas tolérer. Mais visiblement, cela se limitait à deux inconnus pour le moment… Et à Kyrielle. Il fallait l'avouer, pour cette dernière, cela l'ennuyait tout de même un peu plus. A vrai dire, les deux hommes pourraient crever dans d'atroces souffrances là sous ses yeux que cela ne lui ferait ni chaud ni froid, alors que Kyrielle… Il fallait bien l'avouer, ça l'embêterais un petit peu plus tout de même. Oui, il tenait un petit peu à la jeune femme, même s'il voulait toujours minimiser cela. (si je mettais moins de "petit peu " aussi moi – sbaf - ) Du coup ? Eh bien… On ne pouvait pas dire qu'il avait décidé de la laisser se démerder sans réagir. La preuve, il était en train de l'embra….. De lui faire du bouche à bouche histoire de l'aider à retrouver un peu son souffle la pauvre fille.

Pas très romantique tout ça hein ? Eh bien il faudrait faire avec, il tentait tout simplement de lui sauver la vie, même s'il fallait l'avouer, il avait connu manière plus désagréable de le faire. Mais puisqu'elle avait besoin d'air, autant se sacrifier hein… Oui, Jolly en beau chevalier servant, ça fait peur, mais puisque personne d'autre n'était volontaire (ou présent tout simplement) il fallait bien faire avec. Le pauvre ne pouvait pas faire grand-chose de plus malheureusement, simplement essayer de lui parler pour qu'elle reprenne conscience petit à petit, ce qui sembla marcher d'ailleurs, bien que la demoiselle semble un peu… Perdu. En fait, la pauvre semblait bloquer sur un seul mot, ou plutôt un prénom ; celui de Jolly. Elle n'avait rien d'autre à dire ? Apparemment. Enfin, un étourdissement de la sorte, quoi de plus normal après un baiser de Jolly hein ? Il faisait un de ces effets… Quoi que non, ce n'était pas un baiser rappelons-le, du coup, il devait s'agir du contrecoup lié à l'arcane, tout simplement. Ne voulant pas la bousculer d'avantage, le brun resta calmement près d'elle, sans rien dire. S'asseyant même lorsque celle-ci l'y incita pour la laisser se blottir contre lui… Eh bien, cela la rendait câline les émotions fortes ?  Jolly ne s'y opposa pas, au contraire, cela le fit sourire même. Un peu moqueur certes, mais à quoi fallait-il s'attendre d'autre de sa part ? Elle était plutôt mignonne en petite poupée perdue comme cela. S'il était le dernier des connards comme beaucoup le prétendait, il aurait certainement pu en faire ce qu'il voulait vu son état. Mais non, il n'était vraiment pas si mauvais dans le fond et il se contenta de la garder contre lui, bien sagement en attendant qu'elle retrouve ses esprits.

Doucement, il alla même jusqu'à passer sa main dans ses cheveux bruns pour virer quelques mèches de devant son visage. Bien sûr, cela ne semblait pas la déranger pour l'instant, mais voilà… Il n'avait rien d'autre à faire de toute manière, il pouvait donc bien faire cela pour elle. Puis qui sait, peut-être que de le sentir si près la réveillerait plus vite ? Mouais, elle semblait assez bien dans ses bras pour être partit pour une bonne sieste là, ce que Jolly trouva… Assez étrange en fait. Depuis quand quelqu'un de normal pouvait-il se sentir bien dans ses bras franchement ? Il n'était vraiment pas très rassurant, à croire que Kyrielle était masochiste en fait, il n'y avait pas d'autre explication pour qu'elle se colle à lui comme cela. Elle espérait quoi au juste, qu'il la protège ? Mais de quoi ? A vrai dire, Jolly ne pouvait pas faire grand-chose contre l'arcane de la demoiselle, à part lui conseiller de lutter au lieu de se laisser bêtement consumer par elle, il devait avouer qu'il était impuissant face à cette chose… Ce qui l'ennuyait en fait. Kyrielle pourrait très bien mourir bêtement, là, dans ses bras et il ne pourrait rien faire pour arrêter cela. Se sentir impuissant face aux malheurs des gens qu'on aime… Ou qu'on supporte un tant soit peu, c'était pénible en fait. Mais heureusement, ce n'était pas le cas cette fois-ci puisque Kyrielle ne tarda pas à ouvrir les yeux et à reprendre conscience tout doucement.

Se décollant doucement de lui, elle le regarda un instant, son regard croisant le sien… Avant qu'elle ne se relève précipitamment comme si elle venait de se rendre compte de cette proximité sortit de nulle part. Eh bien petite Kyrielle ? C'est fini les câlins ? Il fallait croire oui, tant pis pour Jolly qui n'était surement pas près d'en ravoir de sitôt. Oh, pour une fois qu'il avait une jolie fille dans les bras, la vie était vraiment injuste non ? La regardant se relever et chercher à retrouver un peu de fierté après cet évènement, Jolly se contenta de sourire. Peut-être un peu moqueur mais surtout… Content de lui ? Oui, il semblait satisfait. Mais de quoi donc ? Peut-être de voir que la petite brune allait bien finalement, ou juste de voir son visage gêné lorsque celle-ci sembla se rappeler qu'il avait posé ses lèvres sur les siennes. Eh bien quoi ? Ce n'était tout de même pas la première fois qu'un homme faisait cela, non ? Quoi qu'il en soit, le brun ne tarda pas à se relever paresseusement, avant de remettre ses mains dans ses poches pour regarder à son tour les deux hommes et lui répondre tranquille. Oui, lui toute cette histoire ne lui faisait ni chaud ni froid, concernant les hommes ici présent en tout cas.

" Oh rien, tu as juste un peu perdu le contrôle je pense… Mais c'était intéressant de voir la lune inversée en action dans un tel… Etat d'esprit. Je ne savais pas que tu pouvais faire subir tes illusions à deux personnes à la fois. Heureusement que tu ne m'as pas pris pour cible, je pense que trois, ça aurait été un peu trop pour ton petit corps. ~ "

Oui, Jolly avait un avis très… Scientifique sur la question. Il n'allait pas changer à son âge après tout, et puis, elle lui demandait ce qu'il était arrivé, il ne pouvait donc que lui répondre la strict vérité. S'approchant de l'un des hommes pour vérifier d'un coup de pied s'il était encore en vie – et compte tenu du grognement qu'il poussa, il l'était – le brun écouta la demoiselle lui demander si ce qui était arrivé lui porterait préjudice… A lui. Franchement, c'était pour son cas qu'il fallait s'inquiéter dans un moment pareil, non ? Cette fille était vraiment étrange, il n'y avait pas d'autre mot pour la décrire. Haussant les épaules, l'alchimiste ne semblait pas vraiment se soucier des conséquences, bien au contraire, il avait autre chose en tête et ne comptait pas vraiment s'en inquiéter.

" Préjudice ? Cet endroit m'appartient et si je décide que ce qui s'y passe ne sort pas de ses murs, il en sera ainsi. Tu n'auras pas de problème non plus, ne t'en fait pas. "

Eh bien oui, autant le préciser, histoire qu'elle n'aille pas solliciter ses nerfs déjà fragilisé par ce qu'il s'était passé en s'inquiétant pour rien. Ce serait tout de même dommage qu'elle fasse un nouveau malaise, non ? Jolly serait obligé de la porter après… Quoi que, l'idée n'était pas désagréable tout compte fait. Délaissant le pauvre bougre sur le sol, le contractant de la lune se retourna vers la demoiselle et fit quelques pas vers elle avant de se pencher un peu pour que son visage soit à la hauteur du sien, ne se souciant pas de laisser beaucoup de distance entre eux bizarrement. La regardant dans les yeux, il ne perdit pas de temps pour reprendre la parole.

" Ah au fait. Tu semblais manquer d'air pendant ton malaise, je t'en ai donc fournis comme je le pouvais. " Il ajouta avec un sourire en coin et un air faussement désolé. " Tu ne m'en veux pas trop j'espère ? "

Si Jolly était désolé ? Oh que non, pas du tout, il avait fait ce qu'il devait faire pour maintenir la demoiselle en vie. Mais bizarrement… L'envie de la taquiner sur ce sujet était irrésistible compte tenu de la tête qu'elle avait faite en s'en souvenant visiblement. S'il cherchait à la mettre mal à l'aise ? Peut-être… Mais cette fille l'intriguait. Il voulait donc rester près d'elle et emmerder son entourage était un peu le seul moyen de communication qu'il possédait le pauvre. Après… Elle semblait plutôt apte à le supporter, non ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mar 14 Oct - 22:49

Qu'est-ce qui venait de se passer franchement... Elle était avec Jolly, ok, dans son pays d'origine. Soit, on va dire que oui ça peut passer... Dans l'orphelinat d'où elle était originaire ? Moui. Là je pense que ça devenait un peu plus bizarre de suite... Pour ne pas dire que c'était carrément le genre d'endroit où elle ne pensait jamais remettre les pieds un jour. Mais pourtant elle était là. Devant soudainement faire face à son passé. Ce qui n'était pas vraiment la chose la plus agréable pour elle franchement... Pas du tout même, en cet instant Kyrielle aurait certainement préféré disparaître de la surface de la Terre, tout oublier et s'oublier. C'est ce qui aurait pût arriver peut-être... Si elle était seule, livrée à elle même, la demoiselle aurait pût se faire engloutir par sa carte, en mourir et si elle n'en mourrait pas, la demoiselle aurait pût alors se contenter de perdre tout ses souvenirs, soit... Toute son identité ? Il n'y a rien de pire que l'oublie. Mais il était là, Jolly allait la sauver ? Il n'avait rien d'un chevalier qui allait la sauver ? Pourtant c'était ce qu'il était à ses yeux. Elle ne le dirait pas, il ne le penserait certainement pas, mais il était son sauver. Sa lune à elle. L'homme qu'elle désirait avoir à ses côtés mais à qui elle ne pouvait avouer ce sentiment. Quel était ce sentiment d'ailleurs ? Alors qu'elle était enfouit la tête dans son cou pour s'en remettre, la demoiselle songeait. Elle était si bien ici. Pourquoi ? On est pas si bien dans les bras de n'importe qui, c'est dans les bras de quelqu'un qu'on apprécie fortement. Comme un ami ? Un frère de cœur ? Non. Cela ne semblait pas être ça à ses yeux. C'était être contre lui, avoir du contact, de l'affection, son attention... C'était égoïste ? Certainement oui, mais comment lui reprocher ? Là, bien au chaud dans ses bras, avec son air de petite poupée... Kyrielle ne le voyait pas vraiment faire et pourtant, il était si doux. A tel point que la jeune fille aurait pût se croire soudainement dans un rêve. Mais ce n'était pas un rêve, mais rien ne pouvait que c'était de la pure réalité. Ce que je veux dire par là ? Voyons. Elle était actuellement assez mal, l'homme pouvait très bien prendre sur lui pour la laisser aller mieux, mais ne pas se gêner pour remettre vite fait une distance entre eux lorsque ce serait fait. C'est vrai... Ce brun, il semblait aimer assez peu le contact avec les gens, la jeune fille l'avait remarqué, et pourtant, elle s'accrochait comme une débile au fait qu'il l'avait gardé dans le creux de ses bras pour une durée indéterminée... Quelle idiote.

Ce n'est qu'en se reprenant qu'elle se rendit compte de la position plutôt étrange, de l'ambiance qu'il y avait entre eux. Depuis quand ils étaient ainsi ? N'était-il pas comme des collègue ? Lui son chef, l'homme qui ne se gêne pas pour l'utiliser et en apprendre plus sur les cartes.. ? Arrête de croire des choses pour rien ma petite... Pourtant elle était bien gênée par ce qu'il avait fait, mais ce n'était qu'un geste de premier secours. Pourquoi l'être ? Oh. Je pense que de se dire que pour un premier contact sur ses lèvres elle aurait préféré un baiser donné par amour par l'homme qu'elle aime, ce serait mieux. C'est à cet instant qu'elle réalisa que ce n'était pas le fait qu'il avait fait ça qui la dérangeait. Mais plus. Qu'il n'ait certainement pas fait ça par amour.. ? Son cœur se serra. Son regard se posa sur lui. Il semblait s'en ficher... Mais elle en avait le cœur qui se serrait. Elle... Était qu'une fille stupide tombée sous le charme de cet homme... Rien de plus. Kyrielle voulait Jolly pour elle, physiquement, mais aussi émotionnellement. Quelque chose d'impossible... Cette soudaine réalité lui fait avoir soudainement un vertige, qu'elle pût tout de même retenir pour l'instant.

Il ne semblait pas affecté, se contentant de la regarder se redresser ainsi, il en fit de même pour remettre les mains dans les poches l'air de rien et expliquer ce qu'il s'était passé. Il semblait même satisfait de ça.. ? Oui. La carte, c'était bien la seule chose qui l'intéressait. Et cette réalité qu'elle savait depuis longtemps pourtant la rendait soudainement malheureuse... Elle ne pouvait même plus le regarder en fasse, en plus, il n'avait plus ses lunettes qui étaient redressées sur sa tête à cause d'elle. Regardant le sol honteusement, elle était bien pitoyable à ses yeux. Le laissant alors vérifier si les deux hommes étaient en vie c'était bien le cadet de ses soucis pour la jeune fille qui voulait savoir au moins si ce qu'elle avait fait allait lui porter préjudice. Ce qui serait un peu bête faut l'avouer. Mais visiblement pas. Il... était le propriétaire de cet endroit ? Comment ça ? Nouveau coup dur. Comme si, ce sentiment vis à vis de lui qui ne lui serait jamais rendu était en plus piétiné par le fait qu'il était peut-être responsable de son malheur ? Moui. Ce n'était pas lui qui l'avait abandonné, ni même lui qui avait tenté d'abuser d'elle. Et pourtant cet endroit était à lui. Difficile à avaler comme information. Et pourtant le fait qu'il puisse totalement se moquer d'elle était quelque chose d'encore plus douloureux. Pourquoi ? Pourquoi un sentiment si fort pour lui ? C'est qu'un idiot. Comme elle. Kyrielle l'avait toujours sût qu'elle devait se défaire de cette pensée qui se faisait envahissante sur lui, mais visiblement n'avait pas réussir. Ce voyage n'avait en rien arrangé les choses. Elle donnait l'impression qu'elle allait fondre en larme. Mais ne fit rien. Ses yeux humides rivés vers le sol elle se contenta de lâcher une question, sa voix démontrant l'émotion qui ne cessait de tourbillonner en elle depuis tout à l'heure.

- Comment ça cet endroit t'appartient.. ?

Pourquoi ne pas lui en vouloir.. ? C'est tout simplement impossible. C'est si simple que ça. Elle ne pouvait pas songer lui en vouloir, son désir de rester proche de lui était toujours si fort, beaucoup trop fort. Bien plus qu'elle ne l'aurait voulut. Mais c'était un fait. C'est pourquoi lorsqu'il s'approcha d'elle, son visage certainement un peu trop près que la brune l'aurait accepté venant de n'importe qui, elle ne bougea pas. Seuls ses rougeurs étaient plus persistantes. C'est alors qu'elle se demanda si cet homme ne le savait pas. Il lui arrivait d'avoir des réactions étranges lorsque cela le concernait, peut-être avait-il dans ce cas vu qu'elle avait clairement l'envie d'être plus que proche de lui le concernant. Dans ce cas se moquerait-il ? Ou alors ce n'est qu'un malheureux hasard pour torturer le pauvre cœur de notre demoiselle.  Pourtant elle le sentit son souffle si proche. De même que ses paroles dites comme ça l'air de rien. Ouais. Il se moquait d'elle. Pas méchamment certes, faut l'avouer, ce n'est que de la taquinerie à ce stade, mais la jeune fille se prenait un coup dure. Comme si refouler ce qu'elle pensait et ressentait pour lui était devenue si dur. Kyrielle aimait Jolly. C'est aussi simple que ça. Cette peur pour lui c'était transformé en curiosité puis en affection, pour enfin muer en ce sentiment de proximité qu'elle recherchait. C'est pourquoi elle parla difficilement non sans bégayer. Comme si elle était capable de dire ce genre de réponse comme ça l'air de rien.

- N-non... Je. Je te remercie de m'avoir sauvé... Bien que je me doute que la carte de la Lune n'est pas quelque chose que tu dois laisser filer ainsi non.. ?

Oui. Si Kyrielle mourrait, la carte retournerait rapidement dans le jeu qui se trouve entre les mains du Monde. Soit rien de bien bénéfique pour l'Arcana ni pour Jolly en somme. Elle devait se contenter de voir les choses ainsi ? On va dire qu'en le rappelant ainsi à haute voix, c'est comme si la jeune demoiselle tentait de se convaincre. Certes un peu en vain. Sa main droite eut alors le réflexe de se lever pour s'accrocher doucement et légèrement à la cravate blanche de l'homme face à elle qui était obligé de se pencher pour se rapprocher un peu de sa taille. Ou se rapprocher tout simplement presque en fait. Mon Dieu. Quelle situation... Comment se convaincre à penser à autre chose ? Il était si proche... Le pire dans tout ça c'est qu'il pourrait largement profiter de cette pauvre jeune fille en proie à ses sentiments. Elle n'est pas naïve, pas du tout même, elle est méfiante. Mais le sentiment amoureux est quelque chose de puissant et déroutant, jouant beaucoup sur le cerveau humain. Elle en était victime. Son cœur se serrait toujours à cette approche, aux paroles qu'elle venait de lâcher qui lui coupait sa respiration. Elle avait l'impression de lui répondre presque méchamment en voulant se convaincre ainsi. Pourtant. Il est si beau avec ce sourire en coin. Chancelant un instant, Kyrielle manqua de tomber, le mur qui n'était pas loin derrière elle l'empêcha de se retrouver à nouveau par terre. Se lever si rapidement n'était peut-être pas la meilleure des idées, elle n'était pas en état de courir un marathon hein. Et pourtant, grâce à son idée particulièrement brillante, la Lune avait tiré et emportée dans son élan son opposé en le tirant par la cravate. Rendant cette approche encore plus étrange. Pauvre fille, elle était déjà dans tout ses états. Comment rester de marbre ? Faire comme si de rien était, dur, très dur. Il n'était pas certains que cela soit aussi parfait mêle. Elle souffla, son souffle tremblant devait certainement effleurer ses lèvres.

- P-Pardon... Un coup de fatigue... Où passerons-nous la nuit ?

Comme si c'était naturel de poser ce genre de question comme si de rien était. Alors qu'il y avait une proximité clairement anormale entre eux. C'est mal barré pour quelqu'un qui tente de se mettre en tête qu'elle n'obtiendra jamais rien de lui. Mais faut dire que la situation n'aide pas, Jolly n'aide pas. Cette fille est folle. C'est lui qui l'a rend folle... De lui... Commence par lâcher cette cravate Kyrielle déjà... Non ? Mais non, cette folle ne trouva rien de mieux de demander quelque chose. Quelque chose qu'elle regretta de suite dans la seconde suivante. Mais le silence était bien trop lourd entre eux à son goût.

- Tu ne parles que peu de toi. As-tu des personnes qui te sont chères dans la vie mis à part Mondo ? Avait-elle demandé dans sa langue natale. Toujours aussi proche de lui. Avant de dire. Ah. Pourquoi j'dis ça. Oublie, ça va pas bien dans ma tête.

Bravo Kyrielle. Si ce brave beau garçon n'avait pas deviné que t'avais clairement un gros soucis vis à vis de lui, il allait le savoir maintenant. Apprends donc à te taire. Mais visiblement, les émotions fortes, cela faisait un peu beaucoup d'un coup. Son regard humide tenta de dévier de ses beaux yeux, pour... Non. Fixer ses lèvres ce n'est guère mieux comme idée alors regardons... Ouais non. C'est qu'il lui prend toute la vue ce bougre. Ok. Kyrielle, tu pouvais pas faire pire. Ce voyage elle allait certainement s'en souvenir. Et elle n'était même pas certaine de pouvoir affronter son regard comme avant une fois rentrée...

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Lun 20 Oct - 22:11

Si un membre de l'Arcana Famiglia avait assisté à la scène qui venait de se dérouler, peut-être que cette personne aurait pu changer d'avis sur Jolly et se dire que finalement, il n'était pas quelqu'un de si mauvais que cela. Mais si quelqu'un avait été témoins de toute l'histoire, il aurait définitivement pensé que Jolly était un connard. C'est drôle comme le résultat change en fonction de ce que l'on sait ou pas hein ? A le voir comme cela, s'occupant de Kyrielle tandis qu'elle passait un sale quart d'heure à cause de sa carte poussée à bout, on pourrait presque le croire gentil, ou protecteur… En même temps, c'était de sa faute si Kyrielle avait un peu pété les plombs ce soir-là. Quel idée franchement de la ramener ici ? Quoi ? Ce n'était pas la sienne ?... Bonne remarque, mais en tant qu'homme intelligent et plein de bon sens, il aurait pu rejeter l'idée tout de suite, ce qu'il n'avait visiblement pas fait. Un scientifique comme lui se devait de servir la science et donc de faire des expériences… Pousser une contractante à bout et voir le résultat en était une apparemment. Il aurait pu essayer avec n'importe qui, mais l'occasion faisait que c'était tombé sur Kyrielle, d'autant qu'elle était la seule arcane inversée qu'il pouvait étudier… Du coup, il avait une double raison d'agir ainsi, inutile de lui en vouloir. En même temps, même si la terre entière lui en voulait – ce qui n'était tout de même pas loin d'être le cas – il s'en ficherait royalement notre alchimiste.

Il ne faisait pas que du mal autour de lui après tout… Si ? En tout cas, il s'en voulait tout de même un petit peu pour ce qui était arrivé à Kyrielle… A un très moindre degré dirons-nous, mais pour Jolly, c'était déjà beaucoup. Du moment que lui-même s'en sortait, il pourrait toujours se démerder pour que les autres s'en tire aussi… Du moins, il avait pu aider Kyrielle à sa manière, ce qui était déjà beaucoup. Seulement voilà, il s'agissait de Jolly tout de même, il ne fallait donc pas s'attendre à ce que le remord se lise sur son visage ou qu'il présente des excuses à la demoiselle. Non, bien au contraire, il s'était même permis de se moquer un peu… Gentiment bien entendu, puisque finalement, il l'aimait bien la petite brune, mais il s'était moqué tout de même. De quoi donc ? Eh bien, il lui avait tout de même fait du bouche à bouche et sa réaction lui semblait assez marante pour le coup. Ah, Jolly et son humour qu'il est le seul à comprendre, toute une histoire. Quoi qu'il en soit, la jeune femme avait très vite changé de sujet, semblant s'inquiéter de savoir si ce qu'elle avait fait causerait du tort à son collègue… Eh bien… Non ? Rien ne causait jamais de tort à Jolly de toute manière, alors pourquoi s'en inquiéter ? Le contractant de la lune ne voyait pas trop où elle voulait en venir pour le coup, c'est pourquoi il lâcha, sans aucun tact une information assez déroutante.

Cet endroit lui appartenait. L'endroit où Kyrielle avait sans doute le plus souffert au cours de sa vie, celui où elle venait de piquer une crise monumentale, cet endroit était à lui. Cela le rendait un peu responsable de ce qui s'y était produit, non ? Mouais, si on voulait. Il vivait tout de même sur une île italienne, pas la porte à côté donc, il ne pouvait donc pas avoir constamment l'œil sur ses orphelinat, même s'il fallait admettre que depuis l'accident ou le directeur avait été tué, il avait gardé un regard plus sévère sur le personnel employé. En tout cas lui, cette information ne lui faisait ni chaud ni froid, cet endroit était à lui et il l'assumait parfaitement. Kyrielle en revanche sembla bouleverser plus que de raison par cette nouvelle. Elle semblait comme… Malheureuse ? Perdu ? Ou tout simplement dégouté par cet homme qui osait se revendiquer propriétaire d'un tel endroit peut-être. Eh bien, il ne fallait pas s'attendre à beaucoup mieux de sa part après tout, il n'avait pas volé sa réputation. Devant la petite voix de Kyrielle qui lui demandait des explications, il ne put que se résoudre à dire la vérité, même si cela ne lui ferait certainement pas plaisir.

" Tu as bien entendu, cet orphelinat m'appartient. Comme plusieurs autres d'ailleurs. Ils sont un mal nécessaire pour l'Arcana, tu n'as pas besoin d'en savoir plus. "

Eh bien non, Jolly n'allait pas lui expliquer qu'il faisait des expériences sur les mômes pour trouver des contractants aux arcanes qui restaient libres… Pourquoi donc ? Vous croyez vraiment que Kyrielle avait besoin d'être mise mal à l'aise d'avantage ? Savoir cela ne pourrait pas lui rendre service, au contraire, elle ne ferait qu'imaginer ce qu'on pouvait faire subir aux enfants et… Voudrait peut-être faire quelque chose contre ? Inutile de prendre le risque. Quoi qu'il en soit, le sujet était clos et il en avait donc changé pour un bien moins… Lourd ? Comment ça, c'était méchant de demandé si elle lui en voulait pour lui avoir volé un baiser ? Mais pas du tout puisque cela n'était pas un baiser mais une tentative pour l'aider à mieux respirer, rien de plus. Pourtant, à en voir les rougeurs de la demoiselle, on aurait pu croire qu'il s'était passé quelque chose de bien moins décent entre eux… Mais non, Jolly n'était pas du genre à profiter de la faiblesse d'une jeune femme, cela ne serait pas correct… Même si bon, il fallait bien admettre qu'il avait commis des actes bien moins agréables dans sa vie. Quoi qu'il en soit, cette simple pensée semblait faire bégayer la pauvre Kyrielle, qui avait tout de même fini par répondre comme elle pouvait qu'elle le remercier de lui avoir sauvé la vie… Ce qui était une première pour Jolly, il fallait bien l'avouer. On ne le traiter pas vraiment comme un héros le pauvre et avec raison bien sûr, puisqu'il ne faisait rien pour.  Elle avait pourtant ajouté quelque chose d'autre, un peu comme… Un reproche ? Une évidence plutôt, que notre homme ne pouvait pas nier.

" Je n'aimerais pas voir cette carte retourner à l'ennemi c'est vrai. Pas plus que je n'ai envie de te voir morte Kyrielle. "

Il fallait vraiment qu'il le précise ? Oui apparemment puisque Kyrielle semblait en douter de son côté. Pourtant, c'était vrai. Il ne voulait pas qu'elle meurt, pour la raison évoqué ci-dessus et… Parce qu'il n'avait pas envie tout simplement, cela n'avait pas besoin de plus d'explication. Pourquoi voulait-elle douter de ce fait franchement ? Il n'avait rien fait pour la tuer après tout, du moins, rien de bien concret et il lui était même venu en aide lorsqu'elle avait fait son malaise… Elle n'avait tout de même pas à se plaindre, Jolly était bien plus soigneux avec elle qu'avec d'autres membres de la famiglia. A croire qu'il y tenait plus… Ce qui était peut-être le cas tout compte fait. Mais pendant qu'il se faisait cette réflexion, Kyrielle s'était visiblement trouvé un toupet nouveau pour attraper sa cravate et le tirer vers elle… Pardon ? Elle manquait encore de souffle et souhaitait que Jolly lui redonne un peu d'air ? Oh, si ce n'était que cela, il suffisait de demander gentiment hein… Enfin, elle semblait tout de même arriver à respirer d'après ce que pouvait observer Jolly et il pouvait très bien observait puisqu'il était assez prêt d'elle. Ses lunettes noires n'étant plus posé sur son nez, il pouvait distinctement voir la jeune femme, plongeant ses yeux violets dans les siens, du moins avant que la demoiselle ne commence à se sentir mal et doivent s'appuyer contre le mur pour ne pas tomber, s'excusant en plaidant la fatigue.

Par reflex, Jolly sortit les mains de ses poches pour attraper les bras de Kyrielle, voulant la retenir au cas où ses jambes lâches. Pendant un bref instant, il la regarda ainsi, l'air… Inquiet ? Il pouvait vraiment avoir l'air inquiet pour quelqu'un celui-là ? Puisqu'on vous dit que cela n'était qu'une expression passagère oh… Soutenant la jeune fille qu'elle ne fasse pas un malaise, il répondit donc à sa question d'une voix basse, comme s'il avait peur de la déranger dans son état de faiblesse en parlant trop fort.

" Il vaudrait mieux rester ici compte tenu de l'heure tardive, tu n'es pas en état de bouger. Nous repartiront demain matin de bonne heure pour rentrer en Italie. "

Franchement, imposer à Kyrielle de passer une nuit complète ici n'était pas vraiment gentil de sa part, mais en même temps, la recoller dans la voiture pour l'emmener se coucher ailleurs dans son état ne serait pas non plus une bonne idée. Elle avait besoin de repos après ce qu'il s'était passé, le mieux était donc de faire au plus vite. Mais alors qu'il allait demander à quelqu'un de leur fournir des chambres, Jolly rapporta son attention sur la demoiselle qui lui posait une question pour le moins… étrange. Si quelqu'un comptait à ses yeux à part Mondo ?... Eh bien, il est vrai que l'on pouvait se poser la question, Jolly lui-même était en train de se la poser à cet instant précis. Pourquoi donc ressentait-il ce besoin de s'assurer que Kyrielle allait bien tout à coup ?... Pourquoi s'en voulait-il de l'avoir mise lui-même dans cet état ? Franchement, il n'avait pas l'habitude de s'en faire pour qui que ce soit à part Mondo justement, alors pourquoi commencer maintenant avec cette jeune femme ? Tout simplement parce qu'il était attiré par elle, d'une manière qu'il ne saurait expliquer ou ne voulait pas s'expliquer justement. C'était dur d'avouer avoir des sentiments pour quelqu'un, même à soi-même. Lâchant le bras de la jeune femme, Jolly leva doucement sa main pour aller la poser sur le front de Kyrielle, relevant doucement sa frange pour passer ses doigts dessous et toucher sa peau. Eh bien quoi ? Elle pouvait bien avoir de la fièvre pour lui poser de telles questions, mais visiblement pas. Se penchant encore d'avantage vers elle, il ne s'arrêta que lorsque ses lèvres furent toute proche des siennes, son souffle se mêlant ainsi au sien lorsqu'il parla.

" Le problème lorsque quelqu'un nous est cher, c'est qu'on s'inquiète systématiquement pour cette personne. La protéger deviens donc une obsession et il suffit que la moindre chose lui arrive pour qu'on s'en veuille terriblement. Du moins pour moi, c'est ainsi. Il ne vaut mieux donc pas que je m'attache à beaucoup de personne, non ?... Il y a bien quelqu'un d'autre que Mondo pourtant… "

Dire qui ? Ce serait trop simple, Jolly ne faisait jamais les choses simplement. Gardant un instant ses lèvres toute proche des siennes, le brun finit tout de même par s'écarter un peu et… Passer son bras sous la jambe de Kyrielle et l'autre autour de sa taille pour la soulever. Eh bien quoi ? Il ne la portait pas comme un sac à patate au moins, elle devait donc s'estimer heureuse. La gardant dans ses bras, il lui évita donc de marcher pour sortir de la pièce et l'éloigner de ces hommes toujours assommés par ce qu'ils avaient vécu. Ce qu'il faisait ? Eh bien il l'emmener se reposer dans une chambre oh, vous ne suivez vraiment rien franchement…

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mer 5 Nov - 19:17

Il ne se passait rien, du moins pas grand chose, mais je pense que ce serait une très mauvaise idée que quelqu'un rentre à ce moment-là dans la pièce. Enfin, le mot couloir serait plus exact, mais je pense que vous m'avez compris. C'est l'expression zut hein ! Donc voilà. Mais il n'y avait vraiment rien vraiment ? Pourquoi alors il y avait soudainement cet proximité entre les deux gens ici présent ? Pourtant la situation pouvait paraître bien tendue en fait. Puisque le sujet délicat de l'orphelinat avait été abordé. La demoiselle avait tant de question pour lui, savoir le pourquoi du comment, même avoir la réponse à une question qu'elle savait déjà certainement, était-il au courant pour ce directeur quelque peu... Déjanté ? Non. Le mot est bien faible. Immonde serait un mot qui lui sied bien mieux en fait. Mais la demoiselle se doutait bien que ce n'était pas le but premier de Jolly ? Ah, je pense qu'elle pouvait se vanter de le connaître un peu tout de même depuis le temps. Il est un peu un peu froid certes, il aime bien contrôler les autres et sa propre vie. Très curieux tout court, il l'est tout simplement lorsqu'il s'agit de recherche, ainsi c'est ce qui l’intéresse le plus dans la vie. Du moins la jeune fille n'avait pas noté beaucoup d'autres particularités le concernant en fait. Et puis qu'apporterait le supposé viol d'enfant de l’autre côtés de quelques pays ? Il est vrai que l'Italie n'était pas la porte à côté. C'est donc ce qu'elle préférait se dire. Mais de toute façon Jolly ne voulait pas en parler d'avantage, et elle non plus. C'était trop tendu et inutile. Au final c'était du passé, elle ne pourrait rien y changer, le responsable direct de la tragédie de ce soir là n'est plus depuis longtemps et ce de ses propres mains. Que demander de plus ? Pourquoi Jolly faisait ça ? Elle pourrait. Mais ce serait un peu inutile soyons franc. Et faut avouer que bien que la jeune fille aurait pût le détester pour ce fait, elle préféra garder le silence. Un autre sujet était tout aussi lourd à aborder. Qu'elle se demanda alors pourquoi tentait-elle soudainement de faire un approche alors qu'elle c'était toujours dit qu'elle garderait le silence sur ce fait, espérant oublier un jour. Chose qui semblait un petit peu raté en fait...

Pour une jeune fille si renfermé vis à vis du sexe opposé, je crois que c'est assez fort pour être noté en fait. Mais pourtant, elle qui aurait tué quelqu'un pour la mettre dans cette position embarrassante, elle aurait au contraire tué pour pouvoir y être, ou mieux, y rester. De quoi je parle ? Mais bien sûr du fait qu'il était ainsi penché vers elle, le visage proche du sien, soufflant alors sur ses lèvres à chaque respirations qu'il faisait. Répondant doucement. Qu'est-ce qui se passe dans ta tête Kyrielle... Pourquoi en cet instant elle avait pour seule envie de légèrement lever la tête pour restreindre encore plus l'espace qu'il y avait entre eux, pour carrément faire en sorte qu'il n'y en ait plus. Elle ne voulait plus de distance, mais bon sang jeune fille, arrête de caresser l'espoir de l'avoir proche de toi alors que c'est impossible. Il semble si inatteignable, si mature, si fort, la demoiselle avait l'impression d'être une enfant dans ses bras, mais pour la première fois de sa vie, la brune voulait être vue comme une femme, belle attirante, un peu féminine certainement... Comme quoi, aimer est un sentiment idiot. Mais il l'est encore plus quand on a l'impression d'être soutenu dans ce qu'on pense en fait... Quoi ? Mais regardez les faire et osez dire que j''ai tort... Ainsi proche, mais en plus ce qu'il lui disait. La Lune avait tenté de se convaincre qu'il ne voyait en elle qu'une carte à ne pas laisser filer dans le camp ennemis, justifiant je pense largement assez pour ne pas la laisser mourir hein. Mais alors pourquoi rajouter qu'il ne voulait pas qu'elle meurt, elle, la fille derrière la carte, la personne. Je sais pas. Mais son cœur en loupa un battement. Ce qui ne s'arrangea pas, puisque lorsqu'elle manqua de finir au sol, le beau brun eut pour réflexe de lui tenir les bras pour prévenir toute éventuelle chute. Stop, ça devenait trop pour elle, la pauvre fille allait exploser... Quoi ? Pas finit ? Eh non. Ses lèvres en tremblait, il était impossible d'être plus proche encore de lui, ce serait sinon s'embrasser. Il lui répondait à sa question débile. Disant qu'il était du genre trop soucieux avec les gens qu'il appréciait, qu'il était donc mieux pour lui de ne pas en avoir beaucoup.. ? Ce n'est pas faux, dans un sens Kyrielle préfère être peu mais bien entouré que beaucoup pour pas grand chose. Mais pourquoi avait-il soufflé avec cet air si séducteur... Qu'il avait une autre personne... La jeune fille se mit alors à trembler, menaçant de tomber à tout instant sur le sol. Mais, il anticipa la chose, passant ses bras autours d'elle pour la soulever, se retrouvant comme une con. Littéralement.

Si on pouvait encore nier les éventuelles rougeurs que la demoiselle pouvait avoir sur les joues, je crois que cette fois-ci c'est foutu hein. Son regard restait bas, elle ne voulait pas croiser le sien. Le silence était tombé, et il était terriblement lourd ce silence vraiment. Depuis tout à l'heure elle n'arrivait pas à placer la moindre parole, sa gorge se serrait à chaque fois. C'était plus tenable et pourtant, elle ne voulait pas qu'il la lâche... Dans ce silence pesant, elle ne bougea même pas d'un pouce jusqu'à ce qu'ils arrivent dans une chambre plutôt spacieuse. Le manoir est assez grand bien que dans un état pitoyable... Ses mains accrochées à sa veste se crispèrent, elle ne voulait pas qu'il la lâche. Kyrielle avait l'impression que le retour en Italie serait horrible, qu'une fois là bas il y aurait de nouveau cet immense fossé entre eux. Certainement lorsqu'il approcha du lit pour la poser assise quelque part. Kyrielle une fois les fesses sur le matelas attrapa son bras et sa veste. On va dire qu'elle tenait ce qu'elle avait à portée de main. Comme pour l'empêcher de se relever. De là, alors que son souffle caressait les lèvres du beau et « jeune » brun, Kyrielle lâcha d'une voix défaillante. Elle allait faire une connerie assurément. C'était de sa faute à lui, à cause de ses paroles. Prise peut-être par un courage soudain et nouveau.

- Oublie ce qu'il va se passer...

C'était murmuré de façon si doucement, si peu assurée et pourtant dit rapidement. Des dois qu'il anticiperait la chose et s'éloignerait avant pour éviter. Pourtant elle pût le faire puisque sa main jusqu'alors accrochée à sa veste remonta légèrement pour légèrement s'accrocher à sa nuque et là, faire une chose qu'elle n'aurait jamais imaginé faire même en rêve. Le tirer vers elle, provoquant alors se contact qu'elle désirait tant, un baiser. Ce n'était pas un bouche à bouche ou autre connerie du genre. Non. Elle lui donnait un baiser certes très simple, mais le contact était là, le désir aussi également. Kyrielle avait fermé les yeux pour ne pas affronter son regard. Bon sang, Kyrielle tu fous quoi ? Je vous laisse imaginer ce qu'elle pensait en cet instant... En effet, elle pensait faire la plus belle connerie de sa vie. Il était son chef et tout mais elle osait faire ça. Pour quoi allait-il la prendre ? Qu'importe. Le contact dura un certain temps mais elle le rompit la tête basse. Dire qu'elle était pivoine est peu dire. Mais elle fit une espèce de roulade pour se retrouver de l'autre côté du lit, s'éloigner rapidement de lui, par peur d'affronter sa réaction. Tirant sur la couverture pour s'enrouler dedans, et se cacher et masquer les tremblements qu'elle était capable de faire en cet instant d'émotion. Kyrielle lâcha.

- Pardon. B-Bonne nuit...

Oui bien sûr. Avec cette voix aux bords des larmes, elle avait l'impression d'avoir fait une connerie qu'elle ne pourrait plus jamais l'approcher comme avant. Avoir ce semblant de relation de confiance ou même amicale qu'elle avait avant... De toute façon, il était évident qu'elle n'était absolument pas disposée à dormir au vu de son état mental, de plus elle n'avait même plus de tenue pour dormir étant donné que tout était resté dans les valises et le pire était qu'elle ne voulait surtout pas qu'il prenne la peine d'aller les chercher, rester seule dans cet endroit ne serait que de la torture mentale pour elle... Pourquoi ne pas se blottir dans les creux de ses bras chaud et rassurant, au lieux de cela elle était comme une débile à trembloter dans sa couverture... Soufflant, la demoiselle se leva, donnant certes l'impression qu'elle allait tomber d'un instant à un autre, mais elle restait debout. Serrant ses mains sur sa petite couverture, comme si c'était un rempart acceptable pour oser lui faire face. Le pire dans tout ça, c'est qu'il n'avait plus ses lunettes... Ses beaux et magnifiques yeux, Kyrielle les aime tant, mais ils étaient bien difficile à soutenir pour le coup. Des larmes coulaient alors sur ses joues, sur se traits fatigués.

- Tu dois me prendre pour une débile. Je suis débile. Il est où le soucis. Est-ce un crime de t'aimer ? Elle avait osé le dire... Mais elle ajouta. Qui est cette personne auquel tu tiens.. ? Peut-être que me laisser sous surveillance ici serait plus simple pour tout le monde...

Si... Il s'en fichait d'elle. Si elle n'était qu'une carte, éventuellement une collègue appréciable. Tout était brisé avec ce qu'elle venait de dire et de faire. Rester ici serait dur pour elle, mais ils ne se verraient plus et serait hors de porté d'Elysion... Et... Voilà. Ses jambes manquèrent de se dérober, mais elle tenait bon. Kyrielle voulait rester digne devant lui. Bien que sa déclaration fût des plus pitoyable, en même temps, quand on se déclare sans attendre un retour, il ne faut pas s'attendre à être gorgée d'espoir. Et pourtant et si cette personne auquel il tenait pouvait-être elle.. ? Non. Inutile de se faire de faux espoirs pour tomber de plus haut... C'était à lui de décider, elle pourrait au moins se dire que l'homme qu'elle aimait était celui qui lui avait fait son premier vrai baiser... On se réconforte comme on peu dans ce sombre endroit, froid et lugubre... Elle était gelée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Dim 11 Jan - 16:07

Pauvre Jolly. Un jour peut-être serait-il à la retraite (il n'était pas bien loin de l'âge après tout…) tranquille, sans les problèmes quotidien que pouvait lui amener ses fonctions à l'Arcana ou ses foutus orphelinats. Mais non, il ne fallait pas rêver. Tant que Mondo serait dans cet état précaire, il ne risquait pas de prendre du repos bien méritait notre homme. Il n'était pas du genre à penser d'abord à lui-même… Enfin si, mais pas quand il s'agissait de chose aussi importante que la santé d'un homme comme Mondo, qui avait toujours été là pour lui. Du coup, il faudrait bien qu'il s'encombre de ses orphelinats encore un bon moment. Mais dans un sens, il n'y avait pas que des mauvais côtés… Par exemple ? Sans ses orphelinats, il n'aurait jamais rencontré Kyrielle. Et celle-ci n'aurait jamais eu à subir les vices d'un des directeurs…. Ouais bon, il y avait aussi de très mauvais côtés dirons-nous, mais cela n'était pas forcément de sa faute à lui pour le coup. Contrairement à ce que Debito et Luca pouvaient dire, il n'était pas un diable responsable de tous les mots de l'univers…. Déjà, il se limitait presque exclusivement à l'île et il faisait plus de mal que de bien, selon ses critères de scientifique en tout cas et l'on sait comme les scientifiques ont une morale élevé en général.  

Le brun ne faisait pas exception à la règle, bien au contraire, il n'avait pratiquement jamais de remord pour tel ou telle chose qu'il avait fait. Après tout, il avait toujours une bonne raison d'agir non ? C'était un homme responsable et intelligent, qui savait ce qu'il faisait même si parfois, il fallait bien l'avouer, il avait simplement envie de pousser les gens à bout pour rire de leurs réactions. Mais pour le coup, Jolly n'avait pas du tout envie de rire. Le petit tour qu'il avait joué à Kyrielle avait assez mal tourné et même s'il se fichait complétement du sort des deux hommes étendu par terre, l'état émotionnel et physique dans lequel il avait mis la jeune femme ne lui plaisait pas du tout. Certes, voir ce qui pouvait se passer avec sa carte lorsqu'elle était mise à bout était intéressant, mais de là à risquer sa vie… N'était-il pas aller un peu trop loin ? Certainement si, même si tout s'était bien déroulé finalement… Encore une fois, on ne parle pas des deux hommes à terre, puisqu'on s'en moque. (ce ne sont que des pnj après tout – sbaf - ) Mais la pauvre Kyrielle ? Elle semblait assez épuisé la pauvre, assez pour commencer à dire un peu n'importe quoi, mais ce n'était pas bien grave, elle s'en remettrait vite. En attendant, Jolly pouvait prouver qu'il n'était pas un monstre fini puisqu'il avait décidé de l'emmener se reposer lui-même… En la portant. Oui oui, Jolly qui portait une jeune femme dans ses bras, presque affectueusement…? En tout cas pas comme un sac à patate, ce qui était déjà beaucoup si vous voulez l'avis du plus grand nombre.

Car oui, on peut être Italien sans être un grand séducteur amoureux des femmes…. Si si Debito, c'est prouvé. Et ce cher Jolly n'était pas connue pour passer son temps entouré de demoiselle. Certes, il avait eu un fils… Mais ça commençait à dater comme histoire, autant dire que cela ne comptait même plus et personne n'avait vraiment entendu parler de la mère de Luca de toute manière. Du coup… Que ce passait-il avec la petite brune ? Allait donc savoir, même Jolly n'avait pas tellement envie de l'admettre pour le moment, même à lui-même. Pourtant, la petite lune avait une importance pour lui, cela, il ne pouvait pas continuer à le nier plus longtemps en sont fort intérieur. Voilà pourquoi il se souciait à présent de la mettre à l'abri pour qu'elle se repose. Pas de chance, le plus pratique pour le moment était de rester sur place pour cela, elle ne quitterait donc pas ce lieu maudit de si tôt la pauvre… Mais en même temps, elle ne risquait rien avec lui non ? Jolly n'avait aucune idée de si elle avait conscience de cela, mais lui-même le savait, il ne laisserait pas quelqu'un l'approcher de si tôt. Comme promis, notre homme l'amena donc jusqu'à une chambre qu'on lui avait indiquée, ne tardant pas trop pour aller la déposer sur le lit… Non pas que la porter le dérange, mais ce contact était assez étrange pour lui. Pas désagréable, mais étrange, il préférait donc reposer la jeune fille tant qu'il n'était pas tout à fait sûr de ce qui se passait pour le moment.

Une fois la jeune femme déposé sur le lit, il ne s'éloigna pas tout de suite cela dit. Pourquoi pas ? De un, parce qu'il n'était pas pressé et de deux… Parce que Kyrielle le retenait. Soit, elle n'avait pas vraiment la force de le retenir contre son grès, surtout pas épuisé comme elle l'était, mais ce simple geste suffit pour arrêter le brun qui l'observa un instant l'air perplexe. Elle n'était pas censée s'écrouler comme une masse et piquer un somme dans cet état ? Visiblement pas, elle avait encore la force de bouger et encore pire, de parler. Pour dire quoi ? Eh bien… Tous simplement lui demander d'oublier la suite. Et quelle suite ? Eh bien…. Pas une mauvaise suite dirons-nous, pas désagréable en tout cas puisque la jeune femme ne tarda pas à s'approcher d'avantage pour embrasser doucement l'homme à ses côté. Pardon ?... Non non, Jolly ne s'était pas endormi et n'était pas en plein rêve. Kyrielle venait vraiment de lui voler un baiser. Eh bien, plus si farouche que cela la petite hein. Et encore, ce n'était même pas un petit baiser d'enfant, vite fait bien fait, un petit smack innocent qu'on fait avant de s'enfuir dans une cour d'école. Non, un vrai baiser ! Certes peu profond ou long, mais un baiser tout de même, que ce cher Jolly était donc censé oublier… Eh bien… Non.

Il n'avait pas encore développé Alzheimer le pauvre et ne risquait certainement pas d'oublier un comportement si… Si… Enfin ce truc quoi. La tête qu'il tirait pour le coup pouvait être perçue comme assez drôle d'ailleurs. Lui, un homme intelligent qui avait tendance à prévoir les réactions des gens ne l'avait pas vu venir pour une fois. D'accord, il avait bien compris que la jeune fille n'était pas indifférente vis-à-vis de lui, mais de là à sauter le pas comme ça, chapeau la miss. Ne faisant rien pour mettre fin au baiser, l'homme regarda tout de même d'un air assez abasourdi la demoiselle lorsqu'elle rompit se contact entre eux… Tient, c'était mignon cette couleur rouge sur son visage. Mais le brun n'eut pas le loisir de l'admirer longtemps puisque Kyrielle ne tarda pas à rouler sur le lit pour faire mine de se coucher, évitant ainsi soigneusement son regard. Pardon ?.... Elle croyait vraiment qu'elle pouvait lâcher une telle bombe et le laisser planter là comme ça le pauvre ? Bon d'accord, il était assez sadique pour faire exactement la même chose, mais certainement pas assez maso pour le subir à son tour. C'était une situation pour le moins inédite et qui ne tolérerait certainement pas de rester en plan comme cela sans être éclairci. Mais comment fallait-il éclaircir cela après tout ? Comment Jolly voulait-il que cela se termine ? A vrai dire… Il n'y avait pas vraiment réfléchit puisque jamais au grand jamais il n'aurait pensé que Kyrielle serait aussi entreprenante.

Ca ne devait pas se passer comme cela. Elle aurait du lui tourner autour encore des mois, l'admirer de loin, ou une connerie du genre histoire de lui laisser le temps de réfléchir à ses sentiments pour elle ! Pff, ces femmes, toujours pressé… Elle avait vraiment besoin de s'alarmer comme cela ? Elle était jeune elle au moins… D'ailleurs, elle avait bien consciente d'être tombé amoureuse d'un homme bien plus âgé ou se contentait-elle de se baser sur son physique ?... Aller savoir, peut-être partirait-elle en courant lorsqu'elle apprendrait son âge et du coup, le pauvre n'aurait pas besoin de réfléchir à toute cette histoire… Quoi que, avait-il vraiment envie qu'elle parte en courant ? Il n'en était pas bien sûr, mais la réponse semblait être négative là tout de suite. Très franchement, la pauvre fille serait peut-être plus heureuse en l'oubliant et en se trouvant quelqu'un de plus gentil et attentionné ?... Jolly n'était pas vraiment l'homme parfait après tout et il en était conscient. Il était assez mur et réfléchit pour se demander s'il était vraiment capable de la rendre heureuse au moins… Ce qui amenait à un fait maintenant indiscutable, son bonheur l'intéressait. Peut-être même plus que le sien. Voilà pourquoi il en était à se demander s'il était vraiment une bonne chose pour elle. Ne disant rien, réfléchissant en silence à la situation, notre homme paraissait peut-être peu touché par la chose, mais il n'en était rien. Il y avait bien longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi concerné par quelque chose d'ailleurs. (Et encore heureux dirons-nous.)

Mais pendant que notre homme était perdu dans ses réflexion, la jeune femme elle avait pris le temps de se lever, visiblement toujours dans un sale état… Ah merde, fallait peut-être s'en occuper avant de réfléchir à un avenir pas si proche non ? C'était toute la différence entre eux apparemment. Alors qu'elle était au bord des larmes à lui déclarer ses sentiments, lui de son côté ne pouvait s'empêcher de toute analyser. Comme si c'était le moment d'être scientifique tient… Mais s'il prenait du temps, c'était tout simplement parce qu'il avait peur. Peur de la faire souffrir en la laissant s'accrocher à lui, un homme si peu recommandable, mais dans un autre sens, la voir ainsi le faisait souffrir. Lui laisser croire que ses sentiments n'étaient pas partagé juste pour la mettre à l'abri d'aimer un homme comme lui était trop dur. Ne cessant de regarder la jeune femme qui ne tiendrait certainement plus longtemps sans réponse, notre homme finit tout de même par se lever, doucement pour s'approcher d'elle d'un pas calme… Voir hésitant ?... Ce n'était franchement pas un exercice dont il avait l'habitude, et encore heureux d'ailleurs. Pourtant, c'est d'une main ferme qu'il finit par saisir le bras de la jeune fille pour la tirer vers lui, doucement, comme prêt à la soutenir si ses jambes ne le voulaient plus. Baissant la tête vers elle, il plongea son regard améthyste dans le sien, bien décidé à ce qu'elle ne se dérobe pas cette fois-ci.

" Un crime ? Non, c'est du masochisme Kyrielle. Tu es belle, intelligente, tu as du caractère… Tu pourrais te trouver un homme bien, franchement. Et c'est de moi que tu tombes amoureuse ? … Oui tu as raison, c'est débile. "

Un peu dur ? Oui peut-être, mais c'était ce qu'il pensait en tout cas. Elle était limite… Trop bien pour lui ? Non peut-être pas, mais disons qu'elle méritait certainement mieux selon lui qu'un homme qui a prouvé par bien des fois qu'il ne savait pas s'occuper des autres. Mondo allait de plus en plus mal, la famiglia entière ou presque le détestait et à raison, quant à son fils… Il s'en était occupé au moins une journée dans sa vie de celui-là ? Non. Mais tous ceux-là il s'en fichait bien, alors qu'étrangement, le fait de faire souffrir Kyrielle en la délaissant était une idée déplaisante à ses yeux. Saurait-il faire ça ?... S'occuper d'elle, la rendre heureuse, veiller sur elle…? Il n'en savait strictement rien, mais il avait conscience que l'envie d'essayer pour elle était la plus forte.  Si elle était maline, elle le fuirait avant qu'il ne la fasse souffrir certainement, même contre sa volonté, il avait peur de cela et pourtant… Desserrant un peu son étreinte autour de son bras comme s'il se calmait un peu, le brun ne la lâcha pas pour autant. Se penchant d'avantage sur elle, il alla souffler au plus près de ses lèvres, d'une voix plus que résignait qui ne supporterait pas de contradiction.

" Il est hors de question que je te laisse-là, tu m'entends ? Tu vas rentrer en Italie, avec moi. Parce que c'est toi la personne à laquelle je tiens Kyrielle. Je ne sais pas si je suis capable de te protéger, de prendre soin de toi ou te rendre heureuse, mais une chose est sûr, je veux essayer… Parce que je t'aime. "

La main de l'homme se posa sur le visage de la jeune femme, essuyant du bout du doigt les larmes qui perlait sur ses joues. Ça commençait bien tient, elle était déjà en train de pleurer, bravo Jolly… Tendrement, il alla déposer un baiser sur ses lèvres gelées.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Jeu 22 Jan - 21:11

Elle l'avait fait, je crois qu'elle ne le réalisait pas vraiment. Comme si son corps avait bougé seul, laissant alors ce dernier libre de faire ce qu'il voulait. Et que voulait-il ? Visiblement faire sortir que la jeune fille avait enfouit au plus profond d'elle-même. La découverte d'être amoureuse. Un peu un comble, selon elle, mais quelque chose qu'elle n'avait pas renier. Certes, il avait fallut en fait pas mal de temps avant de l'accepter, de parfaitement le réaliser, mais disons que le plus surprenant pour elle a toujours été, pourquoi était-elle tombée amoureuse de Jolly ? Non vraiment hein. On ne peut pas dire que leur relation ait commencée de la meilleure des façon, pas du tout même. Il l'avait littéralement effrayée et c'ets vrai, cet homme est capable de réellement faire peur. Il est grand, sombre et très intelligent. Et pourtant, voyez où elle en était, comme quoi, il ne l'avait peut-être pas tant traumatisée que ça..? C'était venue au fil du temps, au début une contrainte, le voir était devenu presque intéressant. Comme si la jeune fille essayait de se pencher d'avantage sur le cas de cet homme. Qui était-il. Pourquoi était-il ainsi ? Il faisait partit de la Arcana Famiglia tout de même, on va dire que la logique voudrait qu'en tant que haut gradé, il devait certainement avoir un semblant de bon en lui ? Disons que c'est plus ou moins ce qu'elle cru comprendre. Ce lien qui le reli à Mondo, elle le trouve adorable, tellement adorable qu'elle s'est mise un bref instant à éprouver une certaine jalousie sur ce fait. Mais cette dernière finit fort heureusement par disparaitre et laisser alors un autre sentiment naître. L'envie d'être avec lui, apprécier sa compagnie. Les privilèges ? Oui. Mais comme quand on est amoureux de quelqu'un, mais que ce sentiment n'est pas partagé -ou alors tout simplement pas connu-, il y a toujours de l'insatisfaction. De se dire qu'on voudrait toujours plus. Des contacts physique, plus de lien. Bref, être plus proche. Et ce soir, Kyrielle n'avait pas fait un pas en avant non. Elle avait carrément fait un bond. D'ailleurs je pense qu'avec le recule elle se traiterait d'idiote, mais elle était bien trop entraînée actuellement pour se rendre compte de quoique ce soit. Bien qu'après lui avoir volé ce baiser. La jeune fille vint alors à le regretter presque. A se dire qu'elle avait tout fait foirer en faisant cela. Qu'elle venait de provoquer sa propre perte.

Tremblante, immobile. Le silence était lourd, voir carrément terrible pour elle. Jolly ? Il... N'avait rien fait. Rien dit. C'était presque à se demander s'il avait remarqué ce qu'il s'était passé. Mais vu la tête qu'il avait tiré un bref instant une fois le contact de leurs lèvres romput, je crois qu'il n'y a pas de quoi douter de ce côté là. Mais c'était quoi ce silence..? Un moyen de lui faire comprendre qu'il ne partageait pas ses sentiments ? Qu'il allait faire comme si rien ne s'était passé, parce que ce serait mieux pour tout le monde ? C'est bête, mais la jeune fille ne se voyait pas vraiment faire ça en fait. Du tout. Elle était bien trop pertubée, pour ne pas dire que maintenant, le simple fait de le regarder lui rappelait ce contact chaud qu'ils eurent pendant un bref instant. Il ne l'avait pas repoussé certes, mais il n'avait rien fait non plus... Et c'était peut-être ça le soucis. Kyrielle s'attendait clairement à se prendre un refus, mais c'est à se demander si elle n'aurait pas préféré qu'il lui dise directement que non, rien n'est réciproque que plutôt que de se heurter à ce silence. Cela lui donnait l'impression d'avoir fait une connerie. Quelque chose de dérangeant, d'irremédiable. Pire encore, qu'il pourrait lui en vouloir. Ce qui d'un côté elle comprendrait. Oui, faut pas vraiment s'attendre à ce que la jeune fille soit positive hein. Mais plus les secondes passaient, plus elle menaçait de s'effondrer sur le sol, dépitée par sa propre faiblesse... Aimer est un beau sentiment, mais aussi très dangereux... Il rend vulnérable, il nous fait dévoiler notre coeur, au risque de voir ce dernier se prendre un sérieux coup. Alors.. c'est pour cela qu'elle avait comme un poing dans sa poitrine..?

Tentant de mettre fin à cette situation non seulement gênante, mais aussi désagréable pour elle, la demoiselle avait parlé de nouveau. Encore à dire des bêtises hein... Mais laissez-là donc. Puisque cette fois-ci, Jolly eut une réaction. Ou plutôt, il daigna enfin se rapprocher d'elle. Pour tout dire, sur le coup, la jeune fille se crispa lorsqu'elle le vit se rapprocher. Au même titre que ses muscles firent un sursaut lorsqu'il l'aggripa alors par les bras. Mais son corps daigna alors totalement se détendre lorqu'elle pût sentir  à nouveau sa chaleur et son odeur contre elle. Hein ? Je crois que c'est la meilleure chose pour résumer ce qu'elle venait de penser en cet instant. Son regard sombre perdu s'était levé vers lui. Comme pour chercher une réponse à ses questions. Et... Visiblement lui voulait la même chose, puisqu'elle se heurta directement à ses beaux yeux. Lui rappelant alors combien elle était amoureuse de ce regard puisqu'il lui fit accélérer son pauvre petit coeur rien que comme ça. Ses joues se seraient même légèrement rougit...  Il parla. Doucement, mais une chose était sûre, c'est qu'elle gobait tous ses mots avec attention. Et pour être franche sur le coup elle ne savait pas trop quoi penser, autant elle se sentait rassurée d'être dans ses bras, autant elle avait l'impression de se manger une claque lorsqu'il confirma ce qu'elle disait, comme quoi c'était débile de l'aimer, voir même carrément maso. Mais...? C'est ce qu'elle aurait voulu dire. Mais comme envahit par son regard si proche du sien, de son souffle qui s'était rapproché. La demoiselle ne pût qu'entrouvrir la bouche, sans que le moindre son ne s'échappe du fond de sa gorge. Que dire aussi ? Rien. C'était mieux de l'écouter, surtout vu ce qu'il disait croyez moi. Qu'elle allait rentrer avec lui, parce qu'il voulait la protéger la rendre heureuse. Pardon ? Que... Hein ? Et qu'il l'aimait ? Wow wow ! C'est quoi cette déclaration enflammé qu'il venait de lui sortir là ? Jolly où es-tu ! Qui que ce soit rend ce corps à Jolly ! Comment ça je dis de la merde ? Mais pas du tout. Mais mettez vous à sa place un peu ! Elle était bête, littéralement. A le fixer ainsi, la bouche entre-ouverte et les yeux grands ouverts. Je crois qu'on pourrait la comparer à une carpe en cet instant... Forçant alors sur sa gorge, la demoiselle tenta de parler. De dire quelque chose, réagir quoi ! C'est limite si elle n'y croyait pas... Elle était dans un rêve c'est ça ?

- Tu d-

Eh non. Elle ne pût que souffler de façon imperceptible que ça. Pas plus. Faut dire qu'il lui avait un peu coupé l'herbe sous le pied en prenant doucement son visage entre ses mains dans la foulé, pour essuyer une larme et surtout, l'embrasser tendrement. Ah. Ok. ... Que veux-tu que je dise sérieusement ? Le cerveau de la pauvre demoiselle venait littéralement de s'éteindre là. Au même titre que le peu de bon sens qui pouvait lui rester... Puisqu'après être restée quelques instants immobile à le regarder... Faire..? La jeune Lune passa ses mains tremblantes autours de lui, doucement, pour le serrer contre elle, lui rendre cette étreinte et fermer les yeux. C'était agréable. Cette pointe de chaleur qui venait la toucher ici lui faisait du bien, le reste de son corps était gelée, mais elle s'en fichait. Son coeur s'accélérait, elle était juste, heureuse ?

Le silence était retombé dans la salle, mais c'était nettement moins gênant d'un coup. De toute façon ils étaient trop occupés en cet instant-là. Mais malheureusement il faut y mettre fin, et pour tout vous dire elle n'en avait pas envie. Comme si lui lâcher les lèvres reviendrait à le voir s'évaporer comme un songe. Mais il était bien là. Elle le sentait contre elle, dans ses bras, avec son souffle lui caressant doucement le visage. Ce souffle qu'elle connaissait bien, une petite odeur de tabac dedans... Etrangement elle n'aime pas vraiment fumer, mais cela ne la dérangeait pas. Au contraire. Tremblante, direct, lorsqu'elle croisa son regard, elle devint rouge. Littéralement, baissant juste légèrement le regard pour tenter de se cacher un peu. Hm... Que dire.

- Heu... Tu... Je.... J'ai froid...

Kyrielle... T'es débile ou bien tu le fais exprès ? Pourquoi balancer ça comme ça après ce qu'il venait de se passer ? En même temps je crois qu'on peut lire sur son visage qu'elle est encore en train d'assimiler la chose. Elle déglutit. Avant de crisper ses mains dans son dos et de souffler. Lentement, sa main droite glissa alors, comme si le fait de la lever serait trop fâtiguant, pour atteindre sa joue et l'effleurer, la caresser, l'admirer, de si près... L'autre main était venue retrouver celle de l'homme qui était sur sa joue. Déjà ses larmes ne coulaient plus. Il faut dire que soudainement le malaise qu'elle avait été retombée. C'était assez virulant d'ailleurs, mais la fâtigue l'empêchait de le réaliser complètement. Cependant elle murmura. Il était inutile de parler plus fort de toute façon au vu de la distance qui les séparait.

- Pardon... Je. J'ai juste du mal à y croire. Cela me semblait impossible que tu... Elle ne pût se résoudre à le dire, comme si cela allait être un mensonge dit dans sa bouche. Rien que ça me rend heureuse... J'y croyais pas je... Tu sais je n'ai pas besoin d'être protégée. Et... Heu... Je t'aime tellement Jolly...

Comme si à nouveau un flot sortait d'elle part ses paroles, la demoiselle s'effondra. Du moins, elle se retrouvait suspendue dans ses bras. Epuisée, mais heureuse ? C'est ça. Elle n'en pouvait plus, mais se savoir ici lui permettait de sourire légèrement. Elle en aurait pleuré de joie. La voix emplie de fatigue, elle eut même la pensée de rajouter.

- Cela ne posera pas de problème..? Je... Tu es mon suppérieur... La tête callée contre lui, elle murmura à moitié pour elle-même. Mondo avait raison...

Ce qui était certain. C'est qu'elle n'allait pas tarder à dormir. Son corps ne cessait de lui faire des rappels. C'est bien beau d'être heureuse, mais faut aussi dormir oh ! Mais elle ne voulait pas le lâcher. C'est pourquoi sa main s'était crispée sur la grande main du brun. Comme pour lui demander de façon silencieuse de rester avec elle... Juste pour pouvoir le regarder, en silence, sentir sa chaleur et son odeur. Et dormir dans le creux de ses bras... Ce qui est sûr, c'est que le réaliser à tête reposer pourrait lui faire avoir de bien drôles de tête.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Jeu 22 Jan - 22:52

Mais comment avait-il fait franchement ? Soyons logique cinq petites minutes, Jolly n'était pas du tout une personne dont il était simple de tomber amoureux. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que c'était le dernier des connards quand il s'y mettait, qu'il ne pensait qu'aux rares personnes pour qui il avait de l'affection et que les autres étaient pris au mieux pour des cobayes. En somme, il était difficile à approcher, difficile à supporter et donc difficile à aimer… Sauf pour Kyrielle visiblement. Comment cette fille faisait ? Pas possible, elle était masochiste la pauvre, il n'y avait pas d'autre explication là-dessus. Voilà certainement pourquoi ce cher Jolly avait du mal à vraiment réaliser la situation dans laquelle elle se trouvait. Cela ne pouvait pas…. Non, cela n'aurait pas dû arriver, c'était évident. Mais visiblement, on ne peut pas toujours contrôler dans la vie, même lorsqu'on est aussi intelligent que le bras droit de Mondo. Eh bien non Jolly, tu ne sais pas tout et tu n'as pas le contrôle sur tous les membres de la famiglia. Il allait mettre un peu de temps à l'encaisser ça d'ailleurs… Hm… Voilà, la pilule était passé. Le brun était du genre à se remettre vite d'une défaite hein, l'important, c'était qu'il apprenne de ses erreurs voilà tout. Mais pour le coup, on ne pouvait pas vraiment qualifier cela d'erreur… Juste un petit manque de jugement qui l'avait conduit à ne pas prendre au sérieux les sentiments naissant de Kyrielle.

Ce n'était pas comme si cela ne se voyait pas hein, la jeune femme ne se comportait pas tout à fait de la même manière avec lui qu'avec n'importe qui. Mais comment se rendre compte alors que ce sentiment était aussi fort ? Aussi vrai et pure ? Il fallait être doué en relation humaine pour cela, qualité qui manquait royalement à Jolly, comme quoi, on ne peut pas être parfait. Mais même s'il n'était pas parfait, l'alchimiste pouvait toujours essayer de se rattraper non ? Au moins un peu… Il partageait les sentiments de Kyrielle, s'était certain à présent pour lui. Mais au fond, il n'était pas vraiment sûr d'être le compagnon idéal pour elle. Certes, il savait se montrer plus que protecteur avec ceux qu'il aimait, Mondo en était la preuve vivante, mais il avait aussi démontré qu'il n'était pas très doué pour entretenir une vie normal, surtout lorsqu'on voulait parler de famille. Mais il voulait essayer, pour elle, pour la garder, la protéger. C'était bizarre ce genre d'envie chez un homme qui avait passé la majeure partie de sa vie seul, non ? Comme quoi, il n'était jamais trop tard pour rencontrer la bonne personne… Même si celle-ci n'était pas vraiment de votre âge. Une jolie différence d'âge d'ailleurs, qui finalement, à première vue risquait de ne pas choquer tant que cela tant Jolly ne faisait pas le sien. Comme quoi, les rayons du soleil devaient drôlement faire vieillir compte tenu  de l'état de conservation du contractant de la lune. Ah moins qu'il n'ait tout simplement joué avec l'alchimie… Mais cela ne nous regarde pas.

Mais du coup, c'était bien beau de penser, de réfléchir, mais en attendant, cette pauvre Kyrielle semblait se mettre dans un état pas possible toute seule. Le silence d'un homme qu'on aime, probablement quelque chose de terrible pour une jeune femme. Mais ce n'était pas la faute du brun, c'était un cérébral après tout, il fallait bien qu'il envisage toutes les possibilités avant de s'avancer trop loin. Mais visiblement, il avait fini par mettre cet aspect de lui de côté pour finalement… Rassurer Kyrielle ? Possible. Ces premières paroles ne l'étaient pas tant que cela pourtant. La traiter de masochiste quand même, en voilà un beau début de relation tient ! Ils auraient l'air fin quand ils raconteraient cela à leurs enfants… Minute… Ils étaient censés avoir des enfants ? Oulà, trop compliqué, trop de question. Jolly n'avait certainement pas besoin de cela en plus pour le moment. Réfléchir à être de nouveau père à son âge… Déjà qu'il n'avait jamais vraiment été un père. Non franchement il ne fallait pas mettre un souci de plus sur la table pour le moment. Il avait déjà fait un grand pas en avant selon lui. Avouer à Kyrielle qu'il l'aimait, l'embrasser tendrement… C'était un meilleur début non ? Il aurait bien demandé à Kyrielle son avis, mais pas sûr qu'elle soit vraiment en état de parler correctement pour le moment la pauvre. Le brun non plus n'avait plus vraiment envie de parler de toute manière, il préférait nettement utiliser un autre moyen de communication. Le message était forcément plus clair avec un baiser non ?

Mais il fallait bien respirer malheureusement, cela était utile à la survie de tout homme et toute femme, c'est pourquoi le baiser finit par se rompre de lui-même. L'étreinte entre les deux jeunes gens (oui jeunes gens) ne se brisa pas pour autant, au contraire. Semblant craindre que les forces ne quitte Kyrielle, le brun la tenue plus fermement contre lui, comme jalousement. Personne n'allait venir lui voler, encore moins ici, mais il semblait tenir à la garder comme cela contre lui, près de son cœur. N'étant pas l'homme le plus loquace de la terre, il attendit, patiemment que la demoiselle réagisse la première, espérant… Espérant quoi d'ailleurs ? Un commentaire ? Un point clair net et précis sur la situation ? Mouais, il ne fallait pas abuser et trop en demander hein, un premier baiser, c'était perturbant tout de même, inutile d'espérer que le cerveau fonctionne correctement après donc. Pour preuve, la première phrase que Kyrielle lui sortit…. Elle avait froid…. Bon. Il avait connu plus romantique comme déclaration. Enfin pas lui spécialement non, mais il supposait que ce n'était pas non plus ce genre de phrase qui avait fait le succès de Roméo et Juliette. Ce serait très étrange si c'était le cas d'ailleurs. Sentant la petite main de Kyrielle remonter contre lui pour se poser finalement sur sa joue, Jolly pencha légèrement son visage dans ce sens pour aller au devant de ce contact. Il était si agréable… Cette petite main, douce, presque tremblante à cause des émotions de la soirée. D'un geste tendre, sa propre main alla d'ailleurs la rejoindre, se posant sur celle de la jeune femme pour la garder ici, contre lui. D'un autre côté, il finit par lui lâcher le bras, préférant passer sa main dans son dos pour mieux la soutenir et la serrer contre lui, espérant ainsi mieux l'entourer pour… La réchauffer ?

" Ta main est glacé c'est vrai… "

Il avait soufflé cela tout doucement… Presque murmuré d'ailleurs, comme s'il se parlait plutôt à lui-même. Cela n'appelait pas de réponse d'ailleurs, c'était un fait, une constatation. Elle était gelée la pauvre et Jolly serait vraiment un très mauvais amoureux s'il laissait cela continuer. Kyrielle était visiblement épuisé, quoi qu'elle avait encore la force de parler… La voix entrecoupé, mais elle parlait toujours, disant combien elle était heureuse, qu'elle n'avait pas besoin d'être protégé et… Qu'elle l'aimait. Il allait certainement falloir du temps à Jolly pour ce faire à cette phrase. Elle sonnait fausse dans un sens, c'était impossible que cette fille l'aime comme cela… Mais il fallait bien se rendre à l'évidence, ses sentiments étaient sincères, comme ceux du brun. Penchant un instant la tête jusqu'à son oreille, il lui souffla tout doucement en guise de réponse.

" Tu peux bien dire ce que tu veux. Je t'aime et je protège les gens que j'aime. Autant que je le peux du moins. "

Se redressant lentement, il observa un instant la jeune femme amoureuse. Amoureuse de lui. Et cette simple pensé le rendit heureux à son tour. Gardant son bras dans son dos, il lâcha alors sa main pour se pencher et glisser la sienne sous ses jambes. Non, cela n'était pas étrange, il voulait simplement la porter la pauvre. Elle n'allait tout de même pas encore marcher dans cet état, à moins de vouloir s'étaler par terre comme une crêpe trop cuite (… C'est quoi cette comparaison sérieux…). Ainsi, il l'a porta donc jusqu'au lit, un peu comme on porte une mariée en fait. Là, il la reposa délicatement, la tête sur un oreiller avant de s'allonger à son tour pour rester tout près d'elle. Il n'avait pas envie de la laisser, il voulait garder comme cela, la rassurer, la protéger d'un danger qui n'existait probablement pas mais tant pis. Collant son front contre celui de sa belle, il l'écouta parler une nouvelle fois, lui demander si cela ne posait pas de problème… Un problème ? Ils faisaient encore ce qu'il voulait hein, il ferait beau voir que quelqu'un vienne les en empêcher tient. Presque dans un soupir, l'homme lâcha donc sans hésiter.

" L'avis des autres ne compte pas… Et… Mondo a toujours raison, même quand il a tort. "

Hein quoi ?... Ok, Jolly avait vraiment un problème avec le chef de l'Arcana. Mais bon, il n'y pouvait rien s'il était comme un père comme lui, il avait donc forcément envie de lui donner raison, même si parfois il n'était pas d'accord avec ses décisions. Un bras droit conteste toujours en privé, jamais en public devant les autres, d'où cette expression étrange. Mais pour le coup, le brun n'avait aucune idée de ce que Mondo avait bien pu dire à cette chère Kyrielle. Il lui aurait bien demandé mais… La demoiselle n'était pas vraiment en état de répondre et cela pour une raison simple, elle dormait. Qu'importe, Jolly avait de la mémoire, il lui demanderait cela plus tard… En attendant, il ne voulait surtout pas déranger son repos. La berçant doucement contre lui, il l'observa tandis qu'elle dormait. Elle était tellement mignonne comme ça… Certes, le sommeil vint le prendre aussi, mais seulement bien plus tard dans la nuit, preuve tout de même que cette soirée avait été des plus épuisantes, même pour lui. Être amoureux n'était vraiment pas de tout repos.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mer 28 Jan - 18:19

Être amoureuse, était déjà en soit une nouveauté. Quelque chose à assimiler. Mais voir cet amour rendu, c'était encore une toute autre affaire. Carrément quelque chose à avaler là. C'était improbable selon elle. Voir carrément impossible. Cet homme ne pouvait l'aimer, du moins ne pas l'apprécier comme elle pouvait apprécier sa compagnie. C'était elle l'idiote, qui se faisait des films. Qui était toujours pressée de venir le voir, profitant de chaque instant en sa compagnie. Se voilant la face en se disant qu'elle avait droit à des petits instants privilégiés avec lui, alors qu'en réalité il n'en était rien. Pourtant, elle s'était re-voilé la face, lorsqu'il l'avait fait venir en Angleterre. C'est parce qu'elle est Anglaise, voilà la juste raison. Maintenant partager une chambre d'hôtel ? C'est parce qu'on a pas le choix voyons. Mais ce sont là des petits hasards qui lui donnent l'impression d'avoir une petite importance ? C'est cela, comme une ado amoureuse. Il faut dire qu'il s'agit là de son premier amour, ce qui n'est pas rien. Et du coup la demoiselle ne savait clairement pas comment réagir. Mais ils étaient là, ensemble dans cette chambre. Mais leur relation était maintenant toute autre. La pauvre fille avait tant lâchée sur le coup, sans réfléchir, certainement ne l'aurait-elle jamais fait avec l'esprit plus clair, par peur de se prendre un refus qui casserait tout. Mais c'était trop tard. Maintenant ? Il... Était en train de répondre à ses sentiments. L'embrasser même, laissant une pauvre demoiselle toute perdue. En train de tenter de se démêler avec ses sentiments qui bouillonnaient en elle. Qu'importe. Elle ne comprenait pas très bien, était épuisée. Mais la seule chose sûre, c'est qu'elle était heureuse comme jamais ? N'est-ce pas le plus important ? De la voir sourire ainsi, c'est bien quelque chose qui n'avait dût que très rarement arriver. Jolly était un privilégié d'une certaine façon.

Je pense qu'il était temps de dormir un peu, la pauvre n'allait rien apporter de bon, elle s'épuisait à parler, et risquait de devenir incohérente. Le pire serait peut-être dans tout ça que ce ne soit qu'un rêve. Je crois qu'elle en serait effondrée à son réveil la pauvre. Mais ne parlons pas de malheurs. On va se contenter de souligner la douceur avec laquelle il la rassurait avant de se coucher. De la garder contre lui, allant même jusqu'à s'allonger à ses côté et poser son front contre le sien. Malgré la fatigue, elle pût rougir un peu. Mais elle sombra dans le sommeille aussitôt avait-il finit de parler pour laisser un silence prendre place. La nuit ? Elle ne peut avoir que bien dormit hein. La tête enfouit contre lui, visiblement pas décidé à le lâcher. Un sommeil profond et réparateur, où elle bougea tellement peu, juste pour rester le plus  contre lui. Mais finalement elle se réveilla. Elle s'était rapidement endormie. Aucune idée de l'heure qu'il était, mais doucement elle émergea. Et le voir ainsi contre elle, ou plutôt elle contre lui on va dire. Lui confirma qu'elle n'avait absolument pas divaguer, ou devrais-je dire fantasmer sur ce fait. Cela aurait été possible après tout... Mais non. Il était là, les yeux clos bien contre elle. Pas comme la dernière fois, lui tournant le dos. Non. Il la tenait dans ses bras, lui arrachant alors des rougeurs, déglutissant. Oui. Kyrielle réalisait qu'ils s'étaient déclarés tous les deux et que... Que maintenant quoi ? Avait-elle le droit de se voir comme en couple avec lui ? De dire ouvertement qu'elle l'aimait devant tous le monde. Des choses à voir mais qu'importe, savoir que ses sentiments étaient partagés c'est beaucoup déjà. Restant ainsi sans bouger, la demoiselle se décidé tout de même à lentement se redresser, prenant alors garde de ne pas le déranger pour ne pas le réveiller le pauvre. Un bruit derrière la porte la fit réagir. Quelqu'un toquait ? Tout doucement oui, mais le faisait tout de même. Soufflant, la jeune femme qui était toujours dans la même tenue que la veille se décidé à lentement ouvrir. Pour voir un jeune employer. Sur le coup. Faut avouer qu'elle se fit une frayeur, puisqu'elle eut l'impression de voir ce sale type de directement. Mais après avoir fait un bond en arrière avec une petite mine toute pâle, la pauvre demoiselle dût se rendre compte qu'elle divaguait. Faut dire qu'elle n'était pas des plus à l'aise ici. Une fois le malentendu passé, elle tenta alors de se reprendre et de murmuré pour demander ce qu'il y avait.. ? Ce à quoi le jeune homme répondit que le prochain bateau pour la France était  cet après-midi à seize heures. Donc il y avait le temps mais fallait retourner à Londres pour. Hochant la tête, Kyrielle referma la porte. Bien plus à l'aise uniquement en la présence du bel homme qu'elle aimait. Le regardant ainsi. Kyrielle ne pût se résoudre à le réveiller encore une fois. Donc... Elle se décida à prendre une douche. La veille avait été mouvementé et elle n'était pas réellement décidée à rester dans ses habits puants croyez-le... C'est pourquoi elle fouilla au final dans la sale de bain, trouvant alors de quoi se laver et se sécher et y passa quelques temps. La tête sous l'eau chaude, à toujours essayer d'encaisser cette nouvelle.

Ce n'est qu'une dizaine de minutes plus tard qu'elle se décidé à sortir. Séchant un minimum ses cheveux pour ne pas prendre froid dans cette vieille bâtisse mal chauffée. Avant de s'enrouler dans sa serviette. Ah mais. Jolly avait laissé leurs valise dans la voiture la veille... Hors de question de sortir seule aller chercher quelque chose. Et puis remettre ses vieux vêtements salit ne l'enchantait pas vraiment. Non seulement pour elle, mais faut avouer que maintenant la demoiselle semblait encore plus vouloir donner une bonne image d'elle en fait. C'est étrange, quand on est amoureux on fait étrangement plus attention à son apparence... Hésitant, la jeune fille finit par sortir pour rejoindre son... Heu... Comment le désigner ? Amant ? Homme ? Petit-Ami ? Une fois de plus n'est pas coutume, elle en rougit. La belle affaire. C'était encore flou, et pourtant en même temps si clair. Les deux s'étaient pourtant avoué leur amour. Avaient dormis ensemble et communiqué leurs désir de rester ensemble, de vouloir tenter de construire quelque chose. Et pourtant, la pauvre Kyrielle n'était même pas certaine des possibles limite qu'il pouvait y avoir. Faut dire qu'elle n'avait jamais été avec quelqu'un... C'est son premier amour, et comptait bien faire en sorte que ce soit le seul et unique.

Soupirant à nouveau, elle tenta de reprendre doucement et timidement sa place contre lui, l'admirant toujours en silence. Telle une femme amoureuse, car oui, c'est ce qu'elle était ni plus ni moins hein. Un débile raide dingue de lui. Mais elle se lança alors pour légèrement le réveiller, oui... Dans cette tenue. Effleurer doucement sa joue, pour lui souffler sur les lèvres-

- J-Jolly... ?

Il était dix heures. Ils ne devaient pas avoir tant dormi que ça, mais fallait tout de même se bouger. Enfin... Se réveiller quoi. Surtout si elle voulait avoir autre chose qu'une serviette sur le dos. Lorsqu'il ouvrit les yeux, la pauvre eut le réflexe de retirer rapidement sa main de sa joue. Avant de réaliser que c'était débile. Et de retourner l'effleurer doucement, caressant délicatement son épaule de sa main libre. Comme pour établir des contacts physiques pour se rassurer, se dire que c'était bien vrai qu'elle n'avait pas rêvé. Mais pas trop, parce que... Parce que voilà tu n'agresses pas quelqu'un dès le levé, mais en plus elle ne savait pas trop quoi faire ou pas. Lui laissant quelques instants pour émerger hein, le laissant même plutôt tranquille un moment sur le coup en fait. Elle finit par murmurer.

- I-Il est dix heures.... Les affaires sont dans la voiture. Le prochain bateau est à seize heure... Finalement elle hésita longuement avant de finalement faire quelque chose qui la démangeait. Lui faire un kiss. Discret mais tout de même. Bien dormi.. ?

Quelque chose de simple, de terriblement banal. Mais elle avait l'impression que c'était juste énorme de lui dire ça en fait... Finalement, elle resta ainsi. En fait, elle espérait qu'il veuille bien aller lui chercher ses vêtements pour qu'ils puissent se préparer et partir. Il est évident que le voyage allait être beaucoup plus agréable qu'à l'allée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mer 28 Jan - 20:57

Le sommeil. Après une si dure journée, cela ne pouvait faire que du bien à n'importe qui. Encore que, Jolly n'était pas forcément celui qui avait été le plus épuisé par les évènements de la veille. Seulement voilà, on ne pouvait pas vraiment dire non plus qu'il n'avait pas été concerné par la situation. Franchement… Qu'est-ce qu'il lui avait pris ? Il s'était vraiment mis en couple avec une femme d'au moins trente ans sa cadette ? Bon… Il ne fallait pas vraiment voir les choses comme ça, même s'il y avait de grande chance que leur entourage le voit ainsi hein… En tout cas ceux qui connaissaient l'âge de Jolly. En même temps, quand on connaissait un peu l'histoire de l'Arcana, ce n'était pas bien compliqué à savoir. Jolly était le bras droit de Mondo, son conseillé, un homme qui avait toujours été à ses côtés… Cela ne serait pas vraiment possible s'il y avait une si grande différence d'âge entre eux non ? De plus, si on pouvait dire que Jolly passait du temps avec quelqu'un à l'Arcana, c'était certainement avec Dante, qui ne faisait pas non plus partit de la catégorie "jeune" de l'Arcana. En somme, sans que cela soit dit ou que son apparence le laisse supposer, il était évident que Jolly n'était plus tout jeune… Il n'y avait que Kyrielle pour croire le contraire certainement. Tant pis, il n'avait vraiment pas envie de s'occuper de ce genre de détail à présent. Les choses allaient tellement bien, pourquoi les gâcher avec des débilités pareilles ? Aucune raison selon lui. Il avait bien assez réfléchit, l'heure était venu de dormir à présent.

Et quelle était la meilleure façon de se reposer si ce n'est dans les bras de la personne qu'on aime franchement ? Sa chère Kyrielle bien callé contre lui, il l'avait doucement bercé dans ses bras, caressant ses cheveux bruns pour la rassurer, lui donner l'impression qu'elle était en sécurité, malgré cet endroit plutôt maudit pour elle. Mais visiblement, cela avait fonctionné et elle avait pu dormir comme un petit ange dans ses bras. Manquant aussi visiblement de sommeil, notre homme qui était pourtant un oiseau de nuit finit par céder lui aussi au sommeil, trouvant un repos bien mérité dans les bras de la jeune femme. Il n'avait pas vraiment l'habitude de partager son lit en fait… Pour ne pas dire que cela ne lui était pas arrivé depuis très longtemps en fait. Du coup, il aurait pu craindre de rouler, de l'écraser en oubliant qu'elle était là… Mais non visiblement, il avait su rester en place et ne pas transformer sa compagne en crêpe, ce qui était une belle victoire en fait. Notre homme passa une assez bonne nuit, reposante, qui empiétait même sur le matin, il fallait bien l'avouer. Il n'avait jamais été du matin de toute façon, il préférait largement dormir, mais il fallait croire que parfois, il n'avait pas bien le choix. Cela dit, il eut le droit au meilleur des réveils qui soit, ce qui ne fut pas pour lui déplaire.

A quoi ressemblait-il exactement ? Oh, pour commencer, il y avait la jolie voix de Kyrielle. Douce, timide, elle était définitivement le genre de voix qu'un homme a envie d'entendre le matin. Qui voudrait d'une mégère qui le secoue en lui gueulant qu'il faut se lever après tout ? Pas lui qui était un peu paresseux sur les bords en tout cas. Mais cela avait beau lui plaire, il ne se bougea pourtant pas bien vite pour se lever le pauvre… Ouais, il n'avait pas envie. Il avait bien compris que Kyrielle essayait de le réveiller et la remerciait pour cela mais…. Non, pas envie. Répondant simplement par un petit bruit de gorge qui aurait presque pu ressembler à un ronronnement (presque un attention), il étira un petit peu ses bras autour de la demoiselle, finissant par les resserrer autour pour palper tout en gardant les yeux résolument clos. Quoi ? C'était agréable comme réveil, il n'y pouvait rien… Il remarqua d'ailleurs ainsi que la demoiselle n'était plus vraiment habillé mais en serviette simplement, ce qui était encore mieux à son avis. Non, il ne comptait pas tenter quelque chose, mais c'était tout de même agréable comme cela. Mais la pauvre demoiselle devait vraiment tenir à ce qu'il se réveille puisqu'elle finit même par lui donner l'heure, lui précisant qu'ils devaient prendre le bateau à seize heures… Bon, ils avaient encore six heures, où était donc le problème ?... Oui non, t'es pas crédible Jolly, il faut se lever tout de même.  Puis d'après ce qu'il avait compris, même mal réveillé il comprenait des choses oui, Kyrielle avait besoin de ses vêtements resté dans la voiture. Soupirant un bon coup, le brun alla tout de même déposer un petit baiser sur les lèvres de sa compagne avant de se redresser pour s'étirer et lui répondre d'une voix mal réveillé… Non, le matin, c'était vraiment pas son truc.

" Seize heure tu dis ?.... " Fit-il en passant sa main dans ses cheveux en bataille. " Bien dormi oui, mais trop court… Et toi petite lune ?... "

Oui les civilités, ce n'était vraiment pas son truc, alors là qu'il n'était pas bien réveillé, ce n'était pas bien glorieux. Pourtant, il faisait un effort, cela se voyait… Elle le méritait bien après tout, hors de question d'être de mauvaise humeur avec sa Kyrielle, c'était même tout le contraire. Il se sentait assez bien, mieux qu'il ne s'était sentit depuis longtemps en fait. Son seul problème, c'était le temps de sommeil trop court… Puis on ne le dira jamais assez, il préférait la nuit. Jetant un coup d'œil à sa bien-aimé, le brun se souvint d'ailleurs d'un petit détails qu'elle lui avait pourtant précisé. Leurs vêtements…. Ah ben… Elle n'allait tout de même pas rester en serviette et lui non plus ne comptait pas garder les vêtements dans lesquels il avait dormi. L'observant ainsi, l'air un peu absent, il finit par se lever et se dirigea vers la porte. Quoi ? Jolly allait vraiment lui chercher ses affaires ?... Oui mais non, il ne fallait pas rêver tout de même hein. Ouvrant la porte de la chambre, il chercha un instant du regard avant que celui-ci ne se pose sur un pauvre type qui avait simplement envie de faire son travail certainement. Tant pis pour lui, Jolly était un chef et il savait le faire savoir quand cela lui plaisait.

" Eh toi ! Y a une voiture garé dans la cours, dépêche-toi d'aller chercher les valises qu'il y a dedans. "

Bonjour, s'il te plait, ce serait gentil de ta part…? Non, il ne fallait pas rêver, Jolly ne savait employer aucun de ces termes. Ainsi, il claqua la porte, laissant le gars aller exécuter sa tâche… Et s'il ne le faisait pas ? Il allait l'entendre tient et avoir un Jolly prêt à se venger, ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux. Après avoir réglé ce petit problème, notre homme repartit en direction du lit pour se pencher sur sa Kyrielle et lui embrasser doucement le front avant de souffler à voix basse, tout calmement.

" Je n'en ai pas pour longtemps, soit sage d'accord ?... "

Un léger sourire en coin, il s'éloigna à nouveau, pour cette fois se diriger vers la salle de bain. Eh bien oui, il fallait bien qu'il prenne une douche lui aussi hein, il était flemmard, mais loin d'être crasseux. L'eau chaude eut au moins le mérite de le réveiller un peu, car il fallait bien l'avouer, il n'était pas bien réactif dès le levé le pauvre. Lorsqu'il eut finit, il n'eut pas d'autre choix que de faire comme Kyrielle et s'enroula donc dans une serviette pour cacher… Eh bien le bas hein, le haut pouvait largement être visible selon lui. Il rejoignit donc Kyrielle dans la chambre, constatant qu'il n'avait pas perdu la main pour donner des ordres vu que ses valises avaient déjà été amenées. S'asseyant sur le lit, il se mit donc à chercher des vêtements propres dans la valise avant de rapporter son attention sur Kyrielle, se posant alors une question un peu débile mais… Qui méritait tout de même d'être posé selon lui.

" Ça ne te dérange pas si je me change là au moins ?... "

Oui, il demandait vraiment à sa copine s'il pouvait rester nu devant elle… Bon, c'était un jeune couple, la question se posait donc, non ? Mais compte tenu du passé de Kyrielle, il préférait ne pas faire de gaffe le pauvre.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Sam 31 Jan - 19:47

Quoi de mieux que de se réveiller dans les bras de l'être comme aime ? Rien. Même si cela ne compte pas vraiment puisqu'entre temps la jeun fille avait eut le temps de se lever, d'ouvrir la porte et d'aller se doucher en prime. Mais elle avait préférée rapidement revenir dans les bras de l'être aimé. Déjà parce qu'elle en avait envie, ensuite parce qu'elle était bien plus en sécurité à son sens dedans qu'en se baladant dans ce manoir hein -ce qui l'avait carrément empêchée de songer à aller chercher les valises dans la voiture dans la cours- et enfin Kyrielle avait encore du mal à réaliser. Et je crois qu'il lui faudrait encore du temps avant de complètement s'y faire en fait. Comment Jolly avait-il pût accepter ainsi ses sentiments ? Mieux encore, lui rendre. C'était impossible, impensable. Et pourtant, la demoiselle avait prit une douche pour se réveiller, passer la tête sous l'eau. Pouvait se pincer autant qu'elle le pouvait. Mais elle était bien ainsi en serviette à tendrement réveiller l'être aimé. Lui soufflant doucement son prénom à l'oreille, tentant de faire passer un message. Le réveiller quoi, bien que dans un sens elle n'osait pas trop en faire comme si lui faire ouvrir les yeux était un crime. Il était tellement adorable ainsi. Et c'est en cet instant que la demoiselle s'était rendue compte qu'elle n'avait jusqu'à alors jamais réellement eut l'occasion de le voir dormir. Un spectacle beau et silencieux. Mais soit il tournait toujours la tête ou le dos quand il somnolait. Soit on avait l’impression qu’il le faisait jamais. Mais là. C'était elle qui était réveillée. A l'observer, le trouver magnifique. Et à elle.. ? Pouvait-elle réellement le dire. Ah je crois qu'elle n'était décidément pas prête de s'en remettre.

Mais il finit par émerger doucement. Commençant par s'étirer, avant de rabattre ses bras sur elle pour la serrer doucement contre lui. Provoquant alors une proximité encore plus évidente entre les deux « jeunes » gens. Kyrielle ne bougeait pas. Silencieuse. Profitant juste de cet instant. Il était encore tôt, du moins ils étaient réveillés depuis pas si longtemps que ça alors pas besoin d'être bavarde hein. De toute façon la demoiselle n'est pas du genre à l'être en générale. Même si elle était évident qu'ils avaient encore beaucoup à se dire. L'écoutant émerger, légèrement gronder. Comme quelqu'un tiré de son sommeil. Arrachant alors un léger sourire à la jeune fille. Mais elle le laissait faire. Ce n'est pas comme s'ils étaient pressés. Mais c'est justement pour ne pas partir en catastrophe qu'elle s'était décidé à le lever. Non sans un bisou va-t-on dire de bonjour du matin, son homme se leva, passant une main dans sa tignasse en bataille comme d'habitude. Il semblait réaliser la chose. L'heure du départ qu'elle avait énoncée. Parce que oui, il fallait rentrer en Italie. Techniquement, leurs affaires ici étaient terminés, ils n'étaient venu que pour Jolly, il avait bien voulu faire un léger détour avant de partir voilà tout. Repoussant leur départ d'une journée. Ce n'est pas un drame. Mais il y avait encore une longue route à faire. Ils ne seraient certainement pas en Italie avant après demain certainement. Mais ce n'est pas bien grave, la possibilité de passer du temps tranquille avec lui ne la dérangeait guère hein, surtout maintenant vu la situation... Souriant légèrement, la jeune fille se redressa, non sans prendre soin de bien tenir la serviette contre son petit corps, essayant de cacher le plus possible sa peau. Par timidité et réflexe on va dire, mais ce n'est pas parce qu'ils avaient échangés leurs premier baiser qu'il fallait s'attendre à ce qu'elle saute du lit et lui fasse un strip-tease sensuel hein. Mais déjà elle était capable de se tenir ainsi devant lui sans avoir envie de retourner se cacher dans la salle de bain, c'est déjà bien hein. Hochant la tête en remettant des mèches de cheveux derrière son oreilles, la demoiselle lâcha timidement.

- Hm.. Bien oui. Très bien même... J'étais bien... Installée.

Oui. Elle avait envie de balancer à quel point elle était bien, presque trop bien. Cela faisait surréaliste presque selon elle. Elle amoureuse, dingue d'un homme qui lui rendait cet amour et lui permettait de dormir contre lui. Que demander de plus ? C'est pourquoi elle avait ce sourire. Bien qu'elle avait tenté de se freiner dans ses propos. Lorsqu'il alla vers la sortie pour ouvrir et demander à quelqu'un de leur apporter leurs valise. Elle ne bougea pas. Fermant les yeux lorsqu'il revint lui faire un baiser sur le front juste adorable, qui la fit frisonner. C'est le contact de ses lèvres, faut pas chercher. Intimant de rester sage, qu'il revenait vite. Ainsi. Elle le laisser partir se doucher. Restant seule. Un peu bête. Elle se regardait. Se demandant presque quelle allure elle pouvait avoir. Voulant être tellement bien à ses yeux... Oui. Kyrielle voulait réellement plaire, encore plus qu'avant, maintenant qu'elle avait la certitude qu'il pouvait la regarder, ce n’est qu'une raison de plus hein. Jouant légèrement avec sa serviette, tout en se détaillant comme une débile. La brune ne manqua pas de se cacher sous les draps lorsque le type de tout à l'heure revint pour poser les valises. Demandant où les mettre. Sans oser sortir, se cachant le plus qu'elle pouvait, clairement pas à l'aise. Kyrielle pointa alors juste le sol. Voulant qu'il parte le plus vite possible. Son cœur s'était emballé. Seul Jolly n'avait pas le droit à cette pseudo crise de panique lorsqu'un homme avait la possibilité de la regarder un peu trop.... Je vous laisse imaginer qu'elle n'est clairement pas du genre à aller à la plage. Finalement. Préférant fermer carrément la porte à clé, la demoiselle pris sa valise pour se prendre des affaires. C'est là qu'elle réalisa qu'elle avait toujours la chemise que l'homme lui avait prêté pour dormir. La prenant, un sourire se dessina sur ses lèvres. Peut-être pourrait-elle la garder.. ? Ah tout n'est pas si clair que ça. Finalement, sortant ses vêtements pour ranger les sales dans un sac à l'intérieur. La demoiselle retourna sur le lit. La salle de bain s'ouvrit.

Oh mon Dieu ! Mais c'est quoi cette vision ? Rougissant alors que son regard se perdait sur le torse du bel homme qui se déplaçait sous ses yeux. Ce dernier prit ses affaires dans sa valise. Avant de lui demander s'il... Pouvait se changer ici ? Sérieusement ? Son cœur fit un bon dans sa cage thoracique. Il en fit carrément le tour même je pourrais dire. Ses joues devaient avoir prit une toute autre couleurs d'ailleurs. Mais alors littéralement. Jolly ? Nu à côté d'elle ? Vraiment.. ? La bouche entre-ouverte comme si elle n'arrivait pas à répondre, le cœur lui assourdissant les oreilles à force de battre à toute allure. Finalement elle dût tout de même se trouver la force d'hocher légèrement la tête pour lui répondre.

- O-... oui oui.... B-Bien sûr... !

C'est ça Kyrielle, essaye de faire genre que ça ne te travail pas et que ça te paraît normal et habituel hein. Mais de toute façon le contraire était écrit sur son visage et son regard. Alors qu'elle tentait d'oublier ce fait, qu'il était en train de se déshabiller à côté. Que pendant un instant il n'aurait rien du tout sur le dos. Se tournant pour se changer et se cacher un petit peu par pudeur, la demoiselle en fit de même de toute façon. Mais lente, de temps à autre, son regard partait en coin pour... Le regarder. Avant de réaliser et regarder ailleurs. Mais toujours à revenir vers lui, tel un aimant... Déglutissant. Il était évident qu'elle ne savait plus ou se placer... C'est pourquoi elle eut la politesse d'attendre qu'il ait finit avant d'oser poser clairement ses yeux sur lui. Oui. Elle avait maté. Oui elle était rouge pivoine et alors ? Elle est amoureuse ça pardonne nan ?

- Hm... Heu... On peut y aller...

Oui. Elle voulait partir dans un sens. Parce que oui, elle n'aimait décidément pas ce lieux. A chaque coin de couloir, la demoiselle avait l'impression que ce sale directeur allait sortir de d'un coin... Mais non. Il n'était plus rien depuis bien longtemps... S'accrochant fermement à son homme, bien que lui lançant un regard interrogateur, comme si elle avait besoin d'être sûre de pouvoir faire ce genre de chose en public. Tout en regardant derrière elle. Comme s'assurant... Qu'il n'était pas là, à la regarder depuis une de ses fenêtre à barreaux. Avec son sale sourire. Kyrielle frissonna avant de le monter dans la voiture. Hésitant visiblement à se rapprocher de cet homme qu'elle aimait. Comme ne voulant pas déjà l'envahir... Hm. Elle sa racla la gorge pour dire.

- Comment cela va se passer... ? Enfin je veux dire. Hm. Une fois rentrée ? Tu es le Bras Droit de Mondo et moi un membre de l'Epée tout simplement.Effleurant timidement sa main elle ajouta. Mais je t'aime vraiment. Et, ce voyage est la meilleure chose qui me soit arrivée.

Parce que oui. Ils ne se seraient jamais mis ensemble sinon non.. ? Faut avouer que ce voyage leurs avait permis de rester ensemble rien que les deux pendant un moment. Une question d'habitude à prendre certainement. Mais ils étaient mignons tous les deux non ? Jolly avait du travail pour elle oui, mais elle avancerait, juste parce que c'est lui. Voilà tout.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mar 10 Fév - 19:41

Se réveiller le matin… Voilà bien une chose que Jolly détestait faire. En même temps, il fallait le comprendre, le pauvre ne fermait en général pas les yeux avant une heure tout à fait indécente de la nuit… Ou du matin plutôt. Du coup, il n'avait pas franchement envie de se lever à peine quelques heures plus tard, c'était compréhensible. Mais pour le coup… Notre homme n'avait pas vraiment le choix. D'accord, il ne s'était peut-être pas couché si tard que cela pour le coup, mais la soirée avait été assez forte en émotion pour qu'il est besoin d'une bonne nuit de sommeil derrière… Mais non. Il fallait se lever, quitter cet endroit et rentrer en Italie… Pff, leur petite histoire d'amour n'aurait pas pu attendre qu'ils soient tranquillement installés à l'Arcana non ? Eh bien visiblement pas, il fallait faire cela tout de suite, dans l'inconfort, sans pouvoir glander au lit pour profiter après… Vraiment dur la vie hein. Enfin, aussi paresseux que le contractant de la lune puisse l'être le matin, il avait tout de même finit par se lever, gueulant même quelques ordres pour avoir ses affaires avant d'aller prendre une douche… Et Kyrielle ? Elle l'avait devancé elle…. A croire qu'elle était du matin… Ce que Jolly n'espérait franchement pas, c'était compliqué de vivre avec quelqu'un en horaires décalés et autant dire qu'à son âge, il était hors de questions qu'il change ses petites habitudes… Enfin pas toutes.

Soyons clair, notre homme avait bien conscience qu'en se mettant en couple avec Kyrielle, cela allait changer certains aspects de sa vie… Mais cela n'était pas forcément pour lui déplaire. Il devrait vite se faire à l'idée de partager son lit avec une belle demoiselle après tout… Ahem, Debito sort de cette tête. Mais en même temps, Kyrielle étant la contractante de la lune à l'envers devait bien être aussi nocturne que lui, non ? Elle était passée le voir à son laboratoire plusieurs fois de nuit s'il se souvenait bien… Dur à dire, il n'y avait jamais beaucoup de lumière là-bas, que cela soit de jour comme de nuit, mais si elle l'avait trouvé en train de travailler, c'est que cela devait être dans ses horaires de noctambule. Enfin, inutile de s'affoler pour le moment, rien n'indiquait que Kyrielle était particulièrement attaché au fait de vivre le jour… Comme tous les êtres humains normaux en fait. En même temps, Jolly serait-il tombé amoureux d'une fille normale ? Non, c'était peu probable, donc il n'y avait pas de raison de s'en faire. Mais ce genre de question pouvaient attendre qu'ils soient rentré, non ? Celle qui préoccupait vraiment Jolly, c'était de savoir s'il pouvait se changer là… Dans la chambre où il avait dormi… Oui dans un sens, c'était logique qu'il puisse le faire, mais compte tenu du passé de sa compagne, il préférait tout de même demander. Cette dernière avait tout de même consentit à la chose, timidement certes, mais il ne fallait pas trop lui en demander pour le coup…

Notre homme se dépêcha donc d'enfiler ses vêtements, toujours aussi fidèle à son style habituel… Enfin quand on dit qu'il se dépêchait… Fallait le dire vite quand même, car un Jolly pas bien réveillé, ce n'est pas très actif non plus, il faut bien l'avouer. Au moins, cela laissait l'occasion à Kyrielle de l'admirer dans son plus simple appareil. Comment ? Ce n'était pas le genre de la demoiselle ? Oh, mais pourtant le brun la voyait bien jeter de petits regards en biais avant de se raviser, de regarder ailleurs… Et de revenir toujours à la vue qui l'intéressait. Eh bien, elle était curieuse la petite Kyrielle ? Souriant en coin, notre homme continua de lui faire dos, faisant comme si de rien était. S'il allait faire un commentaire là-dessus ? Oh que non. Jolly était plutôt du genre à prendre des notes mentales, pour ensuite ressortir les choses embarrassantes au moment où cela serait le plus drôle pour lui. Ah, pauvre Kyrielle, elle était vraiment tombée avec un drôle de personnage là… Quoi qu'il en soit, ils étaient tous deux prêts à partir, Kyrielle un peu plus rouge que d'habitude certes, mais prête à quitter les lieux tout de même. Tout d'abord un peu surpris lorsque la jeune femme s'accrocha à lui, n'y trouva rien de désagréable (au contraire) et la laissa donc faire, se disant qu'au moins, il était certain de ne pas la perdre de vue comme ça. C'était toujours plus facile de surveiller quelqu'un qui reste sagement collé à vous qu'une personne qui s'en va à droite et à gauche sans vous demander votre avis hein. Certes, Kyrielle n'était pas vraiment sous la surveillance du brun, mais il préférait qu'elle soit là, à sa portée, pour qu'il ne lui arrive rien en fait. C'était aussi ça d'être surprotecteur.

Marchant fièrement dans les couloirs, sa jolie Kyrielle au bras (oui, il avait de quoi être fier le bougre), l'alchimiste n'hésita pas à héler une nouvelle fois l'homme qu'il avait envoyé chercher leurs valises pour lui dire de les ramener à la voiture maintenant… Comment ça il abusait ? Mais non, c'était normal de rappeler aux larbins qu'ils n'étaient là que pour satisfaire aux caprices de leurs supérieurs voyons… Pardon ? Un scientifique ? Rien à foutre, il savait visiblement porter une valise, donc Jolly n'allait pas se priver de lui donner cette corvée à faire. Qui d'autre allait le faire sinon ? Kyrielle ? Lui-même ? Non mais vous êtes sérieux là ? Mouais j'aime autant. Le contractant de la lune s'occupa donc de faire charger les valises dans le coffre de la voiture, lançant au porteur un regard trèèès stressant pour être sûr qu'il n'allait pas s'amuser à abimer leur contenu. Imaginez donc qu'il cabosse la belle tirelire qu'il avait offerte à Kyrielle… Elle serait sans doute très triste, elle avait l'air d'y tenir apparemment… Enfin d'être contente de l'avoir eut ? Mouais, il avait toujours trouvé que les femmes étaient étranges avec les cadeaux. Quoi qu'il en soit, il ne tarda pas à rejoindre la demoiselle dans la voiture pour enfin démarrer. Il fallait qu'ils se rendent à Londres après tout, autant partir le plus vite possible pour être certains de ne pas courir après leur bateau plus tard dans l'après-midi.

S'installant confortablement pour le voyage qui les attendait, le brun remis ses lunettes bien en place par reflex tandis que la voiture démarrait. Et Kyrielle ? Elle semblait attendre… Ou hésiter plutôt. Si cela se voyait qu'elle mourrait d'envie de se rapprocher de lui ? Oh que oui, cela crevait les yeux, surtout pour Jolly qui était un homme intelligent et observateur. Eh bien ? Il lui faisait peur ou quoi ? Bizarrement, il était convaincu que non, Kyrielle faisait partit des personnes assez taré pour ne pas le craindre, ce qui était plutôt une bonne chose compte tenu de la tournure qu'avait pris leur relation. Elle était tout simplement trop timide sans doute. Mais elle n'hésita pourtant pas à aborder un point sensible, ce qu'il allait se passer à leur retour à l'Arcana ?... Mouais, en fait, il n'y avait qu'elle pour se faire du souci à ce sujet, Jolly n'étant pas le genre d'homme qui se souciait du quand dira-t-on. Cela dit, le mauvais côté de notre homme devait avoir envie de ressortir quand même compte tenu de la suite… L'air tout à fait paisible, il se mit donc à répondre à la demoiselle après l'avoir regardé un instant.

" Eh bien cela parait évident, non ? Il suffit de faire comme si de rien était, chacun va vivre dans son coin et nous nous verront en cachette uniquement. "

Il était sérieux là ?... Non en fait, pas du tout, mais en connard de première qu'il était, il n'avait pas pu s'empêcher de jouer ce tour à Kyrielle… Si c'était salaud ? Certainement, même si en fait, il disait cela surtout pour souligner l'absurdité de la chose. Il n'était pas du genre à se cacher et ne comptait pas traiter Kyrielle comme une maîtresse qu'il fallait dissimuler à tout prix, c'était évident non ?.... Peut-être pas pour elle remarque. N'attendant pas trop longtemps quand même, Jolly finit par tendre la main vers la demoiselle pour attraper son bras et la tirer vers lui. Bizarrement, leurs visages finirent assez prêt l'un de l'autre, ce qui ne dérangea pas Jolly, au contraire, c'était pratique pour la regarder dans les yeux. De sa voix grave, il ne tarda pas ensuite à souffler sur ses lèvres, un sourire en coin aux lèvres.

" Et le pire, c'est que je suis sûr que tu me crois là… "

S'arrangeant pour tirer Kyrielle de façon à ce qu'elle s'assoit sur ses genoux, le brun passa ses bras autour de la demoiselle avant de reprendre, non sans lâcher un soupir avant.

" Je me fiche de ce que pense les autres ou bien de la hiérarchie. Nous sommes ensemble maintenant non ? Je n'ai aucune intention de me cacher… Je pense même aller en parler à Mondo quand nous seront rentré. On en entendrait parler des siècles s'il l'apprenait autrement. A moins que cela te gêne de ton côté qu'on sache que tu es avec un vieillard ? "

En parler à Mondo… Oulà, belle migraine en perceptive pour l'alchimiste, mais en même temps, il n'avait vraiment pas le choix. Cacher ce genre de chose à Mondo était totalement impossible, il avait trop de secret pour lui à son gout de toute manière, mais s'il le découvrait seul, il trouverait certainement un moyen de faire payer cela à Jolly… Oh, il n'était pas méchant, mais le chef de la famiglia avait aussi ses basses méthodes et le brun n'avait pas envie de les subir. Gardant Kyrielle contre lui, l'homme attendit patiemment sa réaction, notamment au fait qu'il se soit traité de "vieillard". Jolly ne se considérait pas comme tel, bien évidemment, mais s'était sa manière de voir si Kyrielle était au courant de son âge, l'ignorait, ou bien s'en fichait totalement. Que c'était compliqué tout ça quand même.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Lun 16 Fév - 17:51

Je crois qu'il y a quelque chose qu'il faut qu'on explique à Kyrielle là... Elle était en couple. Vraiment hein. S'en rendait-elle vraiment compte ? Qu'elle s'engageait en cet instant à n'aimer que lui, attendre la même chose en retour, de vouloir faire une route à ses côtés. Bref, les blabla habituel de deux personnes qui s'aiment et qui sont ensembles. Car oui, contre toute attente, Jolly lui avait rendu ce sentiment. Jamais elle n'aurait imaginé une telle chose, pas même en rêve et pourtant les faits étaient là. Autant malgré leur proximité il y avait toujours eut une petite distance entre eux, autant maintenant ils pouvaient se permettre de la franchir. De pouvoir être contre lui, juste pour le plaisir, car oui, la jeune brune en avait. Vouloir de l'affection des baisers. Des choses de ce genre. Mais sa petite semblait avoir du mal à calculer la chose la pauvre... A tel point qu'elle se retrouvait bêtement à le matter assise à côté de lui dans la voiture. Comme avant, quand elle l'admirait de loin, ne voulant le déranger ou alors se faire tout simplement griller. Comme une adolescente amoureuse -bien qu'il l'ait quand même deviné hein mais bon-, pourtant elle n'était plus une ado. C'est une jeune femme, une adulte. Et pourtant, sa connaissance dans le domaine amoureux est bien misérable. Pour ne pas dire inexistant. Pauvre Jolly, il allait avoir du boulot à faire tient. Mais cela ne semblait déranger personne pour l'instant. Bien qu'elle devait encore prendre ses marques pour être parfaitement à l'aise, les deux étaient dans leur monde. Et ne semblaient pas vraiment désireux de redescendre... Pourtant alors qu'elle tentait bêtement de savoir où elle pouvait se positionner avec lui en public, comme si le regard des autres avait une importance certaine. La demoiselle eut... Une surprise ?

Hm, disons qu'elle avait pendant un bref instant un peu oublié le caractère quelque peu taquin du brun. Côté pourtant de sa personnalité bien ancré et qui n'avait jamais réellement déplût à la jeune fille. Bon, c'est gênant sur le coup, mais faut bien avouer qu'elle l'aimait tel quel et on pourrait facilement la traiter de masochiste. Ah mais, c'était déjà fait la veille ahah. Ahem. Quoiqu'il en soit elle l'avait oublié, un peu. Mais l'homme dût juger bon de lui faire une piqure de rappel puisqu'elle eut du mal à déceler l'humour dans ses propos en fait. Faut dire qu'il parait tellement sérieux... Et ses lunettes qui cachent son regard. Le regardant littéralement surprise, la demoiselle semblait tenter d'imaginer la chose. Se voir en cachette..? Comme des amants ? Comme la femme que l'homme voit en cachette dans le dos de sa femme..? Oui bon, ce n'était certainement pas de cette façon qu'il fallait voir la chose mais quand même. Elle ne pût s'empêcher de le faire la pauvre. Se retrouvant alors un peu bête. La bouche entre-ouverte. Que dire que répondre ? Elle cogitait. Se disant que dans un sens elle comprenait parfaitement, mais dans un autre qu'elle aurait aimé... Montrer ? Non ça fait un peu trop fier. Mais c'est un peu le cas. Montrer qu'elle est heureuse avec lui et qu'ils s'aiment..? Tout simplement. Bien que sur le fond beaucoup doivent s'en foutre. Voir même certains pourront prétendre qu'elle fait cela pour avoir une promotion ou autre bêtise du genre. Mais je pense qu'à l'Arcana il y a bien plus simple pour monter en grade que de "coucher" avec le bras droit de Mondo si je puis me permettre -et y a des cibles plus facile pour ça mais bon on ne va pas débattre là dessus-. De toute façon c'est inutile puisqu'il n'avait pas tardé à attraper la pauvre jeune demoiselle pour la tirer contre lui, les mettans dans une position embarassante mais qui ne lui déplût pas, ça non, je crois que les joues pouvaient en témoigner. Qu'elle le croyait...? Ah heu.... Oui. Kyrielle se sentait soudainement con. Tentant de dévier un instant le regard pour le poser sur la vitre derrière l'homme, elle semblait avoir prit une mine presque boudeuse... Mais pas moins adorable certainement.

- N-Non... Même pas vrai... Tu ments très mal...

Bien sûr Kyrielle ! Peut-être qu'elle se parlait à elle-même pour la dernière phrase qui sait. Mais il était évident qu'on ne pouvait croire qu'elle n'avait pas gobé cette histoire. Du coup.. elle se laissa se blottir contre lui puisqu'il l'y invitait. Respirant son ordeur, profitant de ce contact, s'accrochant doucement à lui, comparable à un chat lové contre lui -après le ronronnement de Jolly chacun son tour !-. Il affirma vouloir assumer leur relation. Qu'ils étaient bien ainsi. Qu'il pensait même en parler à Mondo, mais... seulement si cela ne la dérangeait pas elle qu'on sache qu'elle est avec un vieillard. Pardon ? Pourquoi vieillard ? Le fixant sans trop comprendre, la jeune fille secoua négativement la tête.

- Pourquoi tu dis ça ? Vieillard..? Faut pas pousser. Je t'aime. Vingt-cinq, trente ans. Quelle importance je ne suis pas à ça près... Et puis. Elle rougit. Cela me fait plaisir que tu veuilles l'annoncer à Mondo.

Timidement elle attrapa une de ses mains pour lui faire un bisou dessous et la serrer contre elle. Oui Jolly. Comme tu peux le constater elle a un léger décallage temporel dans sa tête. Comment deviner son âge aussi..? Bon admettons qu'il n'ait pas le sien, ce n'était pas du tout écrit sur sa tête son véritable âge hein... Dante qui est pourtant plus jeune parait plus âgé que lui, les cheveux rasés surtout ahah. Mais visiblement heureuse de ce qu'il a dit, la demoiselle n'hésita pas à ponctuer sa phrase d'un léger baiser tout simple sur les lèvres. Réalisant alors avoir le droit d'avoir ce genre de geste envers lui. Tournant la tête vers l'extérieur, elle pût se rendre compte qu'ils étaient presque arrivés, c'est pourquoi sur le coup ce fût elle qui enchaîna plutôt rapidement.

- Le voyage en train va être long après... Qu'importe je suis avec toi..! Ouvrant la porte de la voiture pour le tirer jusqu'au navire qui attendait pour partir l'heure exacte, la demoiselle lâcha alors. Si on ne se cache pas je pourrais le dire à Debito... Il sera content depuis tant que je l'ennuie parce que je parlais de toi sans vouloir avouer qui tu étais...

Eh oui, tu sais Debito, le gars qui t'adore particulièrement et qui te menace avec un flingue dès que l'occasion se présente. Et accessoirement le type dont tu lui repprochait limite d'être proche de Kyrielle. Eh bien elle pensait lui annoncer une bonne nouvelle. La pauvre... Une fois à bord eh bien.. Il fallait juste attendre. Qu'il daigne partir pour ensuite arriver en France. Un long voyage en train les attends... Ce serait bien plus simple les avions, mais ce n'est visiblement pas des plus au point pour transporter des voyageurs... Ni forcément très rapide en fait. C'est pourquoi se collant entre lui et la rembarde -ça lui fait une barrière contre le vent frais de La Manche en plus !-, la jeune Lune regarda son aîné pour lui faire un sourire tendre. Là, s'il doutait des sentiments qu'elle avait pour lui, il n'y avait plus de quoi hein...Effleurant ses lèvres elle souffla.

- J'espère que tu garderas un bon souvenir de mon Pays.

... Quoi tu attendais le baiser ? Ben viens le chercher hinhin ! ... Quoi ? Comment ça il pouvait aussi avoir quelque chose à dire sur le délicat sujet qu'est son âge ? Mais non si peu si peu... Ou si peut-être... Je serai bien tenter de lui souffler à l'oreille de ne pas s'en faire qu'elle va pas le lâcher mais bon, ce n'est pas dans mon pouvoir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mer 18 Fév - 22:10

Si Jolly était un salaud ? Non, ce serait trop catégorique que de déclarer ça comme ça voyons… Il faudrait avoir des preuves, l'étudier un peu, être sûr de ce qu'on avance… Ah ben oui, même en réunissant tous ces critères, on pouvait tout de même traiter Jolly de salaud, comme c'était beau ! Plus de la moitié de l'Arcana Famiglia diraient que oui, il n'y avait pas pire que lui de toute façon. Et lui-même alors ? Eh bien…. Il n'allait pas dire le contraire hein, c'était un sacré emmerdeur quand il s'y mettait et il en était très fier d'ailleurs. Il fallait être dérangé pour être fier d'une telle chose ? Alors il l'était, sans aucun problème. Il n'y avait pas grand-chose dans la vie de Jolly en fait, à part travailler et s'occuper de Mondo, il n'avait pas grand-chose à faire le pauvre. Du coup, il fallait bien qu'il trouve des moyens de se détendre, comme… Emmerder son monde. Du coup, il était assez dur à supporter le bougre. Et pour cette pauvre Kyrielle alors ? Eh bien, elle pouvait s'estimer heureuse, comme il l'aimait, il risquait de se montrer moins pénible avec elle qu'avec toute autre personne… Seulement voilà, un emmerdeur restait un emmerdeur, même amoureux. Et puis c'est bien connu, on est con quand on est amoureux ! Bon… Jolly échappait peut-être un peu à la règle hein, sont intelligence était assez au-dessus du lot pour que les effets de l'amour se voient moins sur lui hein.  Pourtant… Il restait tout de même un sale con.

Pourquoi donc ? Tout simplement parce qu'il ne savait pas faire la différence entre les moments sérieux et ceux où il pouvait se permettre de plaisanter. Non, le brun n'avait rien d'un clown qui ne savait pas quand arrêter ses blagues, mais il était tout de même… Assez taquin dirons-nous et il fallait donc faire avec ce caractère insupportable. Mais qu'avait-il fait le pauvre pour qu'on l'accable à ce point ? Oh rien… Il avait tout simplement plaisanté sur un sujet sensible, disant clairement à la demoiselle qu'il voulait la voir en cachette et que personne ne soit au courant de la situation… Ouais, comme s'il était marié et qu'il avait une maitresse en gros. Mais franchement, c'était mal le connaitre non ? Soit, il pouvait être cachotier sur certains points, mais pourquoi irait-il cacher sa relation avec Kyrielle ? Au contraire, il préférait que cela soit officiel. Pourquoi donc ? Parce qu'au sein de l'Arcana Famiglia, il y avait surtout des hommes. Hors, Jolly était plutôt possessif et il n'avait aucune envie que quelqu'un tourne autour de sa Kyrielle. Au moins, si cela était officiel, on ne pourrait pas lui en vouloir s'il arrivait malheur à cette personne, elle aurait été prévenue hein. Et même s'il ne s'agissait pas de drague, le bras droit de Mondo osait se dire que s'il reconnaissait Kyrielle comme quelqu'un d'important pour lui, celle-ci serait plus protégée. Eh bien oui, qui voudrait avoir sur le dos les malheurs de la femme de Jolly hein ? Cela donnerait envie de la protéger et surtout, de ne pas lui chercher des ennuis.

En voilà une preuve qu'il n'était pas si méchant tient. D'ailleurs, il n'avait pas mis longtemps à remettre les choses en place et dire à la demoiselle qu'il plaisantait. La faire languir dans son malheur n'était pas son but, il voulait tout simplement la taquiner, ou même mettre en évidence qu'une telle situation était tout bonnement impossible. Il ne voulait pas rendre Kyrielle malheureuse et elle serait bien évidemment triste si elle devait se cacher. Quelle femme pourrait se satisfaire d'un amour clandestin qu'elle ne pourrait vivre au grand jour hein ? Jolly n'était peut-être pas un spécialiste des femmes, mais il était assez intelligent pour savoir ça au moins. Serrant la jeune femme dans ses bras, il ne pouvait s'empêcher d'afficher un léger sourire en coin, l'écoutant lui dire qu'il mentait très mal. Lui ? Un mauvais menteur ? Mais bien sûr Kyrielle, rêve donc…

" Je mens peut-être très mal, mais tu as marché. Couru même. ~ "

S'il était méchant ? Non, juste réaliste. La petite brune étant folle de lui, il aurait pu lui faire avaler n'importe quoi et même la convaincre que ce n'était pas si mal de se cacher, il en était convaincu. Et puis, elle était tellement mignonne avec cette petite bouille franchement, qu'il n'était pas mécontent de sa petite plaisanterie, d'aussi mauvais gout soit-elle. Mais dans le lot de tous ce qu'il avait dit, Jolly n'avait pas glissé que des plaisanteries… Comme quand il s'était traité lui-même de vieillard par exemple. Ce qu'il cherchait en faisant cela ? Eh bien, il cherchait simplement à savoir si cette chère Kyrielle avait une idée de son âge. Oh, c'était fort probable, quelqu'un à l'Arcana lui en avait certainement fait part et ce n'était pas si compliqué à deviner compte tenu de son lien avec Mondo qui n'était plus tout jeune, mais sait-on jamais. Et justement, compte tenu de la réaction de la jeune femme… Non, la malheureuse ne semblait pas au courant de son âge avancé. Elle venait de dire quoi là ? Vingt-cinq ou trente ans ?... Oulà, en sachant que son fils Luca avait lui-même trente ans, il serait compliqué que ce cher Jolly s'en tire avec un chiffre si bas. Aie, pauvre homme, comment allait-il lui annoncer ça en douceur ? Cela tira du coup un instant de silence à notre homme, conscient qu'il allait peut-être briser son bonheur d'un coup.

Elle avait l'air tellement mignonne, toute contente qu'il veuille en parler à Mondo, ce serait presque cruel de casser ce moment de bonheur, non ? Voilà pourquoi il resta un moment silencieux, la petite main de Kyrielle dans la sienne. En tout cas, il resta ainsi jusqu'à être sauvé par leur arrivé à Londres. Kyrielle était visiblement pressé et peut-être même… Contente ? De le trainer sur le navire. Voyant là un gain de temps pour trouver comment aborder le sujet fâcheux, Jolly la suivit donc sans se faire prier, la laissant gérer comme elle avait envie. Il ne put par contre pas s'empêcher de sourire largement lorsqu'elle lui parla de Debito. Ah, elle comptait lui faire plaisir en lui annonçant ça ? Jolly misait plutôt sur une belle crise cardiaque, mais bon, il n'allait encore une fois pas gâcher les espoirs de sa compagne hein, puis cela pourrait être drôle après tout… Voilà pourquoi il ne tarda pas à lui poser une question qui lui brûlait la langue.

" Mais bien sûr que tu pourras lui annoncer, surtout si tu penses que ça peut le réjouir… Dis-moi, je pourrais être présent quand tu lui diras ? ~ "

Eh bien quoi ? Voir Debito faire une syncope n'était pas un spectacle déplaisant à ses yeux après tout, alors pourquoi ne se payerait-il pas un billet pour voir cela ? Ah ah, il avait hâte d'y être le bougre, encore une preuve qu'il pouvait vraiment être sadique quand il s'y mettait. Quoi qu'il en soit, le couple nouvellement formé alla s'installer prêt d'une rambarde, histoire de ne rien raté du départ du navire. Ils n'étaient pas bien là tous les deux ? Jolly en tout cas n'avait aucune envie de lâcher la jeune femme, la tenant contre elle comme s'il avait peur qu'elle tombe à l'eau tandis que le navire se mettait à bouger. Pendant un tout petit instant, l'alchimiste cru que la demoiselle dans un élan d'amour allait lui donner un baiser… Mais non, elle se contenta de souffler sur ses lèvres, lui disant ensuite qu'elle espérait qu'il garde un bon souvenir de l'Angleterre… Ah ben oui, comme ça, ce serait difficile de ne pas aimer les voyages hein. Souriant en coin, le brun fouilla machinalement dans sa poche pour en sortir un cigare qu'il glissa entre ses lèvres avant de l'allumer. Bon, c'était bien joli tout ça, mais il avait un sujet délicat à aborder là, les batifolements sur le pont, ça allait devoir attendre. Prenant une bouffé de son cigare pour se donner du courage, il lui répondit donc.

" Un excellent même. Mais le pays qui t'as donné le jour ne pouvait être qu'agréable à visiter après tout. "

Comment ça il le sortait d'où son compliment ? Eh bien… Il voulait tout simplement la mettre dans de bonnes conditions avant d'aborder le sujet qui fâche… Aller Jolly, un peu de courage, il faut s'y mettre maintenant. Gardant la petite brune contre lui, il reprit donc en réfléchissant toujours à la meilleure manière d'aborder la chose. Mais il fallait se rendre à l'évidence, il n'y avait aucune bonne manière de dire à sa petite amie qu'on a trente ans de plus qu'elle.

" Au fait Kyrielle, pour ce que tu disais tout à l'heure à propos de notre différence d'âge… Que penserais-tu si je te disais que je n'ai pas vingt-cinq ou trente ans comme tu le pense ? Tu es un peu loin de la réalité en fait… Ajoute en au moins vingt de plus. "

Comment ça il lui annonçait comme ça, tout naturellement qu'il avait la cinquantaine ? Eh bien… Bienvenue dans le monde réel Kyrielle, tu es tombé amoureuse d'un vieux. Pas juste d'un homme un peu plus vieux, mais d'un homme mature. En fait, trente ans, c'était l'âge qu'il devait avoir quand elle était née… Non, en fait c'était très étrange de voir les choses sous cet angle, ne recommençons plus. Alors petite Kyrielle, comment va tu prendre la chose ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Sam 21 Fév - 21:28

Regardez là, comme elle semblait être heureuse. A sourire presque bêtement. Il est sûre, elle était certainement la première à trouver les gens idiots avec un tel sourire, à avoir ce sourire d'imbécile heureux. Et pourtant c'est certainement un des effets du sentiment amoureux... Rendre la personne heureuse pour rien. Le simple fait de pouvoir être collée ainsi à lui la comblait. Comme quoi, l lui en faut peu parfois. Mais il ne faut pas oublier qu'elle n'aurait jamais songé voir ses sentiments lui être rendus hein. Kyrielle s'était toujours imaginée à le regarder de loin, à l'admirer, à sentir son pauvre cœur faire des siennes rien qu'en le regardant. Pour au final détourner le regard pour ne pas se faire griller et garder le silence. Parce qu'il était impossible qu'il puisse l'aimer comme elle l'aimait lui. Impossible. Et pourtant. Il l'avait embrassé, réconforté, serré contre lui pour qu'elle dorme dans le creux de ses bras. Et ça croyez-le ou non c'était la meilleure place au monde selon elle... Et maintenant dehors ils pouvaient s'afficher, Kyrielle avait le droit d'être aggripée à lui, à lui tenir la main tout simplement comme les autres couples pouvaient le faire. Et ça aussi la rendait heureuse. Quand bien même elle était tombée amoureuse de quelqu'un au caractère plutôt particulier. Assez pour s'amuser à la faire tourner en bourrique. Mais ce n'était pas comme si elle n'était pas au courant de la chose hein. Pourquoi ? Oh, lui faire croire qu'ils allaient devoir ce voir en cachette, faut avouer... Cela pouvait être plausible hein... S'il l'avait réellement désiré, la demoiselle se serait pliée à cette règle sans broncher bien qu'attristée. Mais non ce n'était qu'une blague. Et elle se sentait débile d'y avoir cru ne serait-ce qu'un peu... Tentant de se rattraper par une pirouette, la pauvre jeune femme n'était pas très crédible et son homme ne rata pas l'occasion de lui faire remarquer. Lui soulignant qu'elle avait plus que marcher dans sa combine. Beuh... Une mine boudeuse, c'est tout ce qu'elle trouva de répondre la pauvre.

Sauvée par leur arrivée à Londres au port, la jeune fille le tira de là, visiblement pressée de monter sur le bateau. A croire qu'un rien la rendait joyeuse soudainement, alors qu'elle n'était pas trop le genre de fille à sourire avant... Mais maintenant si. En sa présence c'est un peu comme si elle se sentait obligée de le faire en fait. C'est ainsi qu'elle changea toute joyeuse de sujet. Voulant communiquer sa joie ? Un truc du genre certainement. Puisqu'elle affirma être heureuse et qu'elle comptait également vouloir la partager à ce pauvre Debito qui subissait alors dernièrement une Kyrielle amoureuse désespérée. Et à son plus grand étonnement, il voulait être présent quand elle lui dirait ? Eh bien... Il l'assumait parfaitement leur relation c'était le cas de le dire, entre ça et Mondo. Bien qu'ayant eut une bouille surprise pendant un très bref instant, son sourire doux et léger était rapidement revenu reprendre sa place sur son visage tandis qu'elle hochait la tête.

- Heu... eh bien si tu veux ? Tu me dira quand et si tu veux tu passeras le voir avec moi d'accord ?

Une vrai gamine. Mais la pauvre ne savait pas qu'elle participerait à mettre un coup dur à son pauvre ami. Pourtant elle l'aime beaucoup hein, ne lui souhaite que du bien, mais venir annoncer à Debito qu'elle était désormais en couple avec son pire cauchemars pas sûre que ce soit la meilleure des nouvelles à annoncer. Mais que voulez-vous. Quoiqu'on en dise, Kyrielle restait une jeune femme assez pure et innocente. Ok, elle a déjà tuer, ok elle connais certains vices dans ce bas monde hein, inutile de ressasser les mauvais moments vu on va dire... Et pourtant oui c'est une femme pure... Et simple un peu dans sa tête. Si Jolly ne le sait pas encore, il aurait tout le temps de s'en rendre compte certainement... Mais elle ne semblait pour l'instant pas contre le fait d'aller voir Debito pour lui annoncer la bonne nouvelle hein.

Maintenant installés sur le pont du navire, pour voir ce dernier partir et entamer le court trajet jusqu'en France, la jeune fille ne s'attendait pas réellement à se prendre une claque monumentale. En même temps, peut-être valait-il mieux que cela se passe maintenant et part la bouche de son aimé ? Puisqu'on parlait de Debito, ce dernier ne se serait pas gêné pour lui apprendre une telle chose hein mais bon... Ainsi calée contre lui. A voit le navire quitter son pays d'origine, c'est le cœur léger qu'elle quitta son pays natale une nouvelle fois. Sans compter ce qu'il en disais hein. C'était tellement mignon. D'ailleurs la pauvre femme en rougissait légèrement, tentant d'une main timide de remettre ses cheveux derrière les oreilles. Volant alors depuis tout à l'heure au grès des vents marins frais. Mais.. le pauvre homme semblait en proie à un dilemme. Chose qu'il ne tarda pas à lâcher d'une voix neutre, bien qu'elle cru y voir une légère gêne, trouvant alors du courage d'une certaine façon en prenant une bouffée de tabac. Pardon ? Mais vingt-cinq, trente ans qu'il avait mais que c'est plutôt la différence d'âge entre eux mais qu'on pourrais en gros dire que c'est le temps qui les séparait.. ? Restant un instant sans réaction, la pauvre jeune fille semblait bien silencieuse, comme faisant alors le calcul dans sa petite tête. Heu... Cela voulait dire aux environs de cinquante ans... Ahah très drôle très... C'est pas une blague ? Faut avouer que sur le coup, la pauvre demoiselle semblait se décomposer sur place. Ne s'attendant concrètement absolument pas à une telle différence d'être entre eux hein. Surtout que... excusez moi mais il ne les fait pas ! Se retrouvant littéralement conne, Kyrielle ne savait pas quoi dire. Sa bouche s'entre-ouvrit, mais aucun son n'en sortit. De toute façon le navire fit tellement de bruit en cet instant que cela aurait été inutile... Du coup elle le regardait bêtement comme ça...

- … Oui elle avait un temps de réaction assez long, mais elle finit par dire quelque chose. Tu... ça te déranges... ?

Oui. C'était bien la première interrogation qui lui vint à l’esprit. Bien qu'un peu stupide après réflexion en fait. Ce dernier était bien le premier au courant de cette différence d'âge plus que conséquente, ainsi, si cela le dérangeait, il n'aurait rien engageait du tout. C'est pourquoi elle baissa la tête. Se sentant stupide pour sa première réaction et elle tenta de rapidement se rattraper.

- Ah heu... Pardon c'est stupide comme question. J'aurais pas dût dire ça... Soufflant pour prendre son courage à deux mains. Elle effleura alors sa joue du bout des doigts... Je n'aurais jamais cru...

C'est vrai quoi... Il est très beau et fait jeune pour son âge hein... C'était réellement un compliment. Bien qu'au final c'était évident qu'il était très bien ainsi, sinon elle n'aurait jamais donné un âge si jeune à... son homme. Non, maintenant je ne peux plus dire jeune homme c'est triste... Ahem. Mais elle trouva le courage de lui retirer le cigare d'entre les lèvres pour se mettre sur la pointe des pieds et lui fait un baiser tout simple... Et souffle alors doucement.

- Cela devrait m'empêcher de t'aimer... ? Ce... C'est pas le cas heu... Je... t'aimes...

N'arrivant visiblement plus à se débrouiller avec les mots, la jeune femme lui remit le cigare à la bouche pour ensuite prendre sa main et la lui faire mettre sur sa poitrine. Non, pas ses seins. Je dis bien sa poitrine hein. Sur son cœur, pour qu'il sente les battements de ce dernier. En sa compagnie, surtout maintenant qu'elle pouvait être si proche, il était toujours rapide très... Elle resta ainsi bêtement à le fixer, attendant une réaction ? Un soutient.. ? Elle ne voulait pas qu'il croit qu'elle voulait tout arrêter à cause de ça, elle l'aimait tant... Mais elle voulait malgré tout être sûre qu'il voulait bien continuer sa route en sa compagnie ? Elle est peut-être un peu bête, mais c'est une jeune fille qui a besoin de soutient parfois, si peu sûre d'elle... Cependant elle trouva le moyen de lui faire un léger sourire mignon. Elle est... totalement sous son charme... Le bateau continuait alors sa route, plus qu'à attendre d'atteindre la France maintenant...

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Jeu 5 Mar - 21:00

Aborder les sujets délicats avec tact, c'était toujours mieux non ? Si on ne veut pas choquer, attrister ou juste surprendre, c'est toujours mieux en effet. Seulement voilà, il fallait se rendre à l'évidence, le tact, c'était pour les tapettes. Du coup, Jolly ne pouvait pas en faire usage. Son fils peut-être pourrait-il… Encore que cela, c'était un tout autre sujet qu'il n'avait pas vraiment envie d'aborder. Cette chose qui descendait apparemment de lui faisait bien ce qu'il voulait. D'accord, il était plutôt doué en alchimie et lui fournissait une réserve de plante gracieusement, contre son grès même, mais à part cela… Qui pourrait deviner qu'ils avaient les mêmes gênes sérieusement ? Personne n'avait envie de faire ce lien, même les principaux intéressés en fait, donc pas la peine d'en parler. Cela dit… C'était tout de même drôle de constater que Kyrielle puisse songer que Jolly avait la trentaine, ou même pas d'ailleurs, alors que c'était l'âge de son fils… Eh bien… Il était bien conservé pour son âge dirons-nous, ce n'était pas un mal non ? Quand on tombait amoureux d'une demoiselle de vingt ans, ce n'était même pas plus mal en fait. Au moins comme cela, les gens serait moins choqué de la différence d'âge au premier coup d'œil ?... Mouais, Jolly s'en fichait un peu de l'avis des autres en fait, tous ce qui comptait à ses yeux, c'était de savoir ce que sa chère Kyrielle en pensait. Peut-être aurait-il pu attendre un autre moment pour lui en parler ? Prendre le temps de tourner les choses d'une manière moins abrupte… Ou juste jouer les lâches et attendre que quelqu'un d'autre lui en parle en fait.

Debito s'en serait d'ailleurs fait un plaisir, mais franchement, ce n'était pas une manière très honnête d'agir. Pauvre Kyrielle après tout… Elle qui s'attendait à un homme un peu plus âgé, elle allait devoir encaisser le fait qu'il avait une trentaine d'année d'écart… Oh, il y avait pire dans la vie non ? Qu'est-ce que ça pouvait bien faire après tout ? Mondo et Sumire avait presque 25 ans d'écart et personne ne trouvait rien à redire là-dessus, au contraire, tout le monde s'accordait à dire qu'ils formaient un très beau couple. Bon, pas sûr qu'on dise la même chose au sujet de Jolly et Kyrielle, mais cela venait plus du fait que l'homme était considéré comme le dernier des salauds par un nombre très important de personnes. Rien à voir avec cette pauvre Kyrielle donc. Il fallait voir le bon côté des choses aussi… Quand Jolly sera vieux, il aura toujours une femme incroyablement belle et sexy. ~ Comment ça ce n'était pas un bon argument pour faire accepter la chose à la demoiselle ? Oh… Laissez donc Jolly trouver les avantages qu'il voulait, après tout, Kyrielle était capable de prendre tellement mal la chose qu'il n'aurait même pas besoin d'attendre d'être vieux et n'aurait de toute façon pas une belle femme. Si ce serait grave ?... Eh bien, le brun n'était pas du genre à avouer des sentiments, ni même du genre à en ressentir en fait… Alors si la seule femme à qui il avait avoué ce genre de chose le rejetait, le pauvre prendrait un sérieux coup, il était humain après tout.

Enfin, certaines personnes auraient peut-être des doutes là-dessus, mais oui, il était humain et avait même des sentiments ! Cela n'était pas toujours flagrant par contre, il fallait bien l'avouer, mais pour le coup… Il paraissait plus vulnérable que d'habitude. Cela n'était pas non plus flagrant et il fallait bien le connaitre pour voir une différence dans son comportement, mais oui, il était visiblement en train de s'inquiétait de ce que pensait quelqu'un. En même temps, ce quelqu'un n'était pas n'importe qui puisqu'il s'agissait de Kyrielle et que c'était peut-être l'avenir de leur relation qui se jouait là, sur le pont de ce navire. Un cadre romantique non ? Jolly ne l'était malheureusement pas beaucoup… Amoureux oui, mais romantique, il ne fallait pas abuser, cela n'était pas vraiment son truc. Il était peut-être un peu trop réaliste et pragmatique pour ça non ? Quoi qu'il en soit, il ne lui semblait pas que cela dérange tant que cela la petite brune… En tout cas, elle avait déjà eu affaire à son côté casse-pied, du coup elle devait savoir à quoi s'attendre… Non ? Il le pensait en tout cas. La seule chose qui pouvait vraiment la surprendre, c'était son âge en fait d'après ce qu'il pensait… Peut-être qu'il aurait dû être fourbe et attendre qu'elle soit vraiment éperdument amoureuse de lui pour lui annoncer ?... Mais… Ce n'était pas déjà le cas ? Le pauvre n'en était pas vraiment sûr, voilà pourquoi il lui avait finalement annoncé la chose, prenant l'air désinvolte, bien qu'il ait ressenti le besoin de se fumer un cigare par la même occasion. Bon, en même temps il fumait beaucoup à la base hein… Mais là, ça pouvait surement l'aider à se calmer en attendant la réponse de la jeune femme qui se faisait attendre.

En même temps, il fallait la comprendre la pauvre, elle venait d'en apprendre une belle là ! Pendant un instant, il sembla même à Jolly qu'elle le regardait comme s'il espérait qu'il lui annonce une mauvaise blague ou un poisson d'Avril…. Eh bien… Non, désolé Kyrielle, l'homme de ta vie est bien plus vieux que toi et il n'y peut absolument rien. Du coup ? La pauvre jeune femme sembla prête à répondre à plusieurs reprises, mais rien ne voulait sortir de ses lèvres apparemment ce qui faisait tirer au brun de nouvelles bouffés de son cigare à chaque fois. Non, ce n'était pas à lui de briser ce silence gênant que sa déclaration avait installé, mais bien à Kyrielle de lui dire ce qu'elle en pensait. Même si c'était pour le traiter de vieux pervers, elle pouvait bien dire un mot non ….? Jolly s'attendait certainement à tout et n'importe quoi, mais franchement pas à la réponse que finit par lui donner Kyrielle. Une réponse ça ? Non, même pas, tout simplement une autre question, qui fit légèrement écarquiller les yeux à notre homme… Si cela le dérangeait ? Eh bien… C'était plutôt dans l'autre sens qu'il fallait se poser la question, du coup, Jolly trouvait cela étrange qu'elle lui repose à lui. Il était déjà au courant hein, il n'avait jamais supposé que Kyrielle était une dame d'un certain âge qui n'en faisait que vingt, il était bien conscient de son âge depuis le début. Mais alors qu'il allait répondre à cette drôle de question, la jeune femme reprit la parole, maladroitement pour dire que… Non, ce n'était pas la peine, la question était stupide… Bon.. Dans l'absolu, aucune question n'était stupide, voilà, il pouvait donc lui répondre quand même ?

" Ce n'est pas moi que ça peut déranger, je le savais déjà… Mais je préfère te le dire maintenant, ce n'est pas juste de te laisser croire autre chose. Les gens te le feront bien remarquer de toute manière… "

Eh bien oui, les gens parlent, c'est bien connu, même quand on aurait envie qu'ils se taisent un peu. C'était quoi cette espèce de tradition qui faisait qu'ils se mêlaient toujours de tout et n'importe quoi, même quand ils n'étaient pas du tout concerné. Du coup, il valait bien mieux que l'information sorte de la bouche de l'alchimiste, peu importe comment le prendrait Kyrielle. Pour l'instant, Jolly était encore incertain devant sa réaction, mais déjà… Elle ne l'avait pas giflé en le traitant de vieux pervers, ce qui était un bon point pour commencer. Si sa main c'était approché de son visage, c'était simplement pour poser sa main sur sa joue. Non, elle ne cherchait pas à voir si l'homme portait un masque pour cacher de quelconque rides, un peu de sérieux voyons, mais ce contact eut tout de même l'effet bénéfique de calmer un peu Jolly, de la rassurer. S'il était inquiet ? Qui ne le seraient pas après tout ? Mais lorsque la jeune femme lui retira son cigare de la bouche pour lui donner un tendre baiser, il put vraiment se sentir complètement rassuré, surtout compte tenu des paroles qui suivirent. Elle l'aimait toujours ? Cette fille était vraiment bizarre… Mais Jolly n'allait pas s'en plaindre, au contraire, si elle était capable de passer au-delà de préjugé, elle serait sans doute capable de le supporter sur le long terme, non ?

La réaction de notre homme ?... Pas flagrante, il fallait l'avouer. Le pauvre resta un instant bête devant la tolérance de la demoiselle, comme s'il s'était attendu à tout autre chose de sa part. Non, il n'était pas mécontent, au contraire, mais surprit tout de même. Tandis qu'il se remettait, sa main avait elle atterrit sur la poitrine de Kyrielle….. Non, son côté pervers ne s'était pas réveillé, il avait simplement la main posé là à cause de la demoiselle et seulement pour sentir les battements de son cœur. Il avait l'air un peu idiot comme cela le pauvre, non ? Il manquait un peu de réaction dirons-nous, mais le pauvre était tout simplement soulagé, même s'il n'était pas très expressif. Balançant son cigare qui était en partit fumé de toute manière, le brun passa sa main libre dans le dos de Kyrielle et la fit se rapprocher de lui le plus possible. Se penchant doucement, il approcha son visage le plus près possible pour souffler sur ses lèvres, à voix basse.

" Moi aussi je t'aime. Donc si la différence d'âge ne te dérange pas, rien ne nous empêche de construire quelque chose ensemble non ? "

Oui… Construire quelque chose ensemble, pas juste se faire des câlins, passer du temps au lit etc… Jolly avait envie d'être sérieux, de prévoir sur le long terme avec elle. C'était ce qu'elle devait vouloir aussi non ? Peu importe, en attendant, le brun se contenta de réduire le peu d'espace entre eux pour aller l'embrasser, non pas sagement comme elle l'avait fait plus tôt mais passionnément. Eh bien quoi ? Après le coup de stress qu'elle lui avait fait endurer, il pouvait bien chercher à détendre un peu l'atmosphère non ? Lui en tout cas, cela lui faisait du bien, voilà pourquoi, même après avoir rompu le baiser, il resta là, tout contre elle, son front contre le sien en la tenant fermement contre lui comme s'il avait peur qu'elle s'envole. Et les côtes Française qui approchaient ? Autant vous dire qu'il n'en avait rien à faire là tout de suite, il se sentait trop bien dans ses bras pour y penser.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mer 11 Mar - 21:59

Parfois dans la vie, on en apprends des belles. Des choses qu'on préférerait peut-être ne pas savoir ? Moui. Peut-être. Mais sur le principe cela ne changerait rien à la chose dans le cas présent. C'est vrai quoi, qu'elle le sache ou non, qu'elle le renie ou non, la différence d'âge était bel et bien présente. Et bien que cet homme ne fasse pas son âge, il était évident que des gens le savaient et n'allaient pas se gêner pour lui faire la remarque. Ne serait-ce que pour lui demander peut-être si cela lui convient et qu'elle le vit bien. Donc tout compte fait, ce n'est peut-être pas si mal que Kyrielle le sache maintenant. Au moins, ils partaient les deux sur des bases stables et sincères ? Personne ne cachait un détail tout de même important que celui-ci et surtout, la pauvre Lune le savait de sa bouche et non de celle d'un autre. Faut avouer que c'est quelque chose qui serait certainement moins bien passé. Un manque de confiance ? Enfin... Voilà. Je ne sais pas trop, mais c'est forcément moins bien ça oui. C'est pourquoi, malgré le coup dur visible qu'elle venait de se prendre. La demoiselle s'était rattrapée comme elle le pouvait pour tenter de le rassurer ? Oui. Bon, faut avouer qu'il ne semblait pas non plus très affectée dans l'attente d'une réaction de la jeune femme. Mais elle se sentait obligée de devoir lui faire comprendre que cela n'avait pas d'importance pour elle. Qu'elle l'aimait tout de même, toujours de cette façon folle et irraisonné. Comme si l'amour avait réellement un sens franchement. C'est bien connu, c'est quelque chose d'irrationnel, qu'on ne contrôle pas. Pourtant elle en était heureuse, simplement parce qu'il lui rendait cet amour. S'il est à sens unique c'est terrible. Non seulement il ne se contrôle pas, mais en plus on le subit, on ne peut s'arrêter dès qu'on le désire de l'aimer, mais jamais on ne pourrait en profiter et le vivre pleinement. Faut avouer qu'elle s'était un peu préparé à cette éventualité, à l'instant même où elle s'était rendue compte qu'elle éprouvait des sentiments pour lui. Et pourtant, elle était là, face à lui, sur ce bateau, à l'embrasser pour lui prouver son amour et lui susurrer ses mots tant apprécié. Lui ? Il ne bougeait pas. Il avait juste affirmé qu'il savait bien évidemment pour cette différence d'âge. Chose logique. Kyrielle avait été stupide sur ce coup, mais il avait pris la peine de répondre à sa question. N'est-ce pas adorable ? C'est ce qu'elle pensait en tout cas.

N'arrivant plus à se débrouiller avec les mots, après sa déclaration un peu foireuse, la petite lune attendait une réaction. Quelque chose. Car faut avouer que mis à part la fixer, le pauvre homme ne faisait pas grand chose. Certainement était-il en train d'assimiler la chose aussi. C'est pas simple, mais au moins ils étaient honnête ? Tout était parfait pour commencer quelque chose de bien entre eux. Je crois... En tout cas ils ne semblaient pas décidés à se lâcher les deux. C'est sûr. Pourquoi le faire aussi ? Bonne question. Mais il finit par rompre le silence qu'elle avait laissé s'installer entre eux. Se rapprochant d'elle, laissant cette pauvre jeune fille trembler légèrement devant lui, non pas de peur ou de froid, mais comme si un sentiment bien trop grand pour son petit corps la gonflait, tentait de sortir, de s'exprimer. Tout ça pour quoi ? Entendre des mots qui avaient pour capacité de la faire sourire. Oui. Vraiment. Elle souriait bêtement, pire encore, ses yeux devinrent plus grand lorsqu'il affirmait qu'ils pourraient construire quelque chose ensemble si elle était capable de se ficher de son âge. Vraiment ? C'est ce qu'il voulait ? Non pas qu'elle doutait qu'il veuille d'elle simplement pour la mettre dans son lit. Mais... Je ne sais pas. Qu'il dise qu'il veuille ça, cela lui faisait quelque chose. Restant un instant à rien faire pendant qu'il l'embrassait. Lorsqu'il devint un peu plus passionnée. Faut avouer qu'elle passa ses bras autours de lui pour lui rendre avec autant de passion. Au diable les bonnes manière, la timidité ou autre. Elle en avait envie. Et ne se gênait pas pour lui rendre. Rendant alors leurs étreinte encore plus forte. Souriant toujours, son front contre le sien, faut avouer que sur le coup, ne sachant quoi dire, la demoiselle revint à la charge. Pour l'embrasser de la même façon que lui. Rien de bien osé, mais bien plus que ce qui était fait jusqu'à maintenant depuis hier. Et de murmurer doucement, très doucement. Mais qu'importe, il n'y avait que lui qui avait besoin d'entendre ses paroles soufflées sur ses lèvres.

- Je veux... Oui... Oui. Je veux. Avec toi Jolly.

A entendre le sa petite voix qui tremblait, on pourrait croire qu'elle allait se mettre  à pleurer d'un instant à l'autre. Peut-être en était-elle pas si loin, mais elle était visiblement comblée. Tellement qu'elle se fichait bien de la France qui était maintenant en vue. Préférant restée blottie contre son cher et tendre. De profiter de ses grands bras protecteur, de ses lèvres qu'elle adorait embrasser. Oui. C'est une passion qu'elle venait de se découvrir bien qu'on pourrait penser que c'était logique. Caressant le grand dos de cet homme avec ses petites mains. Elle n'avait aucune idée du temps qu'ils avaient passé sur ce navire et encore moins du temps passé dans les bras l'un de l'autre juste comme ça. Elle s'en fichait si vous voulez tout savoir. Mais il fallait bien bouger hein. Un marin vint alors les voir, pour leur dire que le navire avait même eut le temps de s’amarrer au quai, ils faisaient maintenant descendre les passagers. D'ailleurs les deux membre de l'Arcana ne devaient pas s'amuser à trop traîner s'ils ne voulaient pas louper le train en ville. Il n'y en a pas tant que ça et puis le trajet serait plutôt long pour rejoindre le sud de la France... Peu désireuse de lâcher son cher et tendre, toujours souriante, la plus jeune attrapa alors la main de ce dernier pour suivre le chemin indiqué pour descendre. Les marins étaient en train de descendre les valises des passagers, des voitures attendaient alors pour conduire les gens où ils le désiraient, ou alors simplement à la gare qui n'était pas loin à pied. Mais rien ne se passe forcément comme prévu hein. Vous savez quoi ? Au moment où ils passèrent au dessus de l'eau, la demoiselle ne trouva rien de mieux que de glisser et de se retrouver accrocher au dessus de la mer, entre le quai et le navire. Ayant pris soin de lâcher son bel homme pour ne pas l'entraîner. Mais qui était l'idiot qui avait fait tomber du liquide sur le sol frais et glissant hein ?

La pauvre fille qui tentait de se tirer à la force des bras eut en plus droit à une valise lâchée sur ses doigts. Un marin souhaitant certainement se libérer les mains pour l'aider. Mais du coup... Elle lâcha prise. Pour être franc. Kyrielle se serait bien passé d'une tête dans l'eau. Elle n'est pas des plus chaudes... Soufflant et crachant cette eau salée immonde. Elle repoussa l'aide du marin pour sortir de l'eau tout seule, comme une grande fille. Se frottant les bras pour tenter de réchauffer son pauvre corps refroidit, la demoiselle retourna bien vite contre son brun. Et le pire. C'est que pas le temps de se changer là, fallait aller prendre le train.

- … Pardon. J'suis un peu maladroite parfois.

Bien qu'on pouvait noter le sympathique regard en coin cherchant la personne qui avait laissé cette plaque glissante l'ayant faite tomber dans l'eau. Mais rien à faire. Tant pis. Attrapant sa valise pour ne pas laisser le temps de ruminer sur cette histoire elle se dépêcha de se diriger vers la gare en le tirant. Fallait accélérer, c'est qu'ils avaient perdus vachement de temps en fait ! Heureusement qu'ils purent monter dedans. Et en plus avoir une cabine rien que pour eux deux. Ouf.... Soufflant. La demoiselle se recroquevilla sur elle-même. Elle était gelée d'avoir dût courir dehors comme ça trempée. Cependant elle trouva le moyen de légèrement sourire à son amour.

- Décidément, j'ai l'impression d'avoir toujours froid en ce moment ahah...

Tentative d'humour ? Moui. Elle n'était pas forcément des plus douée pour ça la pauvre. Pourtant, au final elle n'osait même pas se blottir contre lui pour ne pas le mouiller, ni même s'installer quelque part de peur de mouiller leur étroit milieu de vie pour un bon nombres d'heure. Elle se racla la gorge.

- Hm... Je peux avoir une serviette Jolly.. ? S'il te plais...

Ses vêtements lui collaient légèrement, surtout la jupe en fait. La pauvre. La voilà à rougir à nouveau. Calme toi ma pauvre fille oh ! … Rien à voir, elle le regardait bêtement comme une amoureuse. Sacré Kyrielle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Sam 14 Mar - 17:38

Le soulagement, voilà bien une chose que Jolly n'aurait pas cru ressentir de sitôt. En même temps, lorsqu'on avouait quelque chose d'aussi délicat à quelqu'un, il fallait bien s'attendre à tout et n'importe quoi à la suite. Il était très difficile de prédire les réactions de quelqu'un, même lorsqu'on connaissait bien cette personne, il y avait toujours un léger doute qui pouvait subsister. Ah les humains, créatures fascinante… Pff, n'importe quoi. Jolly n'aimait pas les gens. Il ne croyait pas à des conneries comme la bonté humaine absolue et avait vécu assez d'expériences malheureuses pour savoir qu'on n'a pas toujours quelqu'un pour vous venir en aide. Les gens s'en foutent des autres, quoi qu'ils veuillent faire croire. Pourtant, certaines personnes étaient différentes, comme Mondo. Qu'aurait-il fait sans lui franchement ? Il ne préférait pas se le demander, mais il serait probablement mort… Dans le meilleur des cas, il creuserait des tombes dans un coin, rien de très joyeux donc. Mais qu'importe la façon pessimiste qu'avait Jolly de voir la vie, il avait pourtant tendance à s'accrocher à de belle personnes… Non, pas forcément belle physiquement hein, Mondo n'était pas une gravure de mode hein, surtout plus à son âge, mais à des personnes qui avaient du cœur en tout cas. Du moins, pour lui Kyrielle était quelqu'un de gentil… Certes avec des défauts, comme tout le monde, mais par rapport à lui aussi, elle passait réellement pour quelqu'un d'adorable hein. Et puis cette innocence qu'elle avait, c'était reposant non ? Même s'il fallait l'avouer, elle avait parfois tendance à voir les choses en noirs elle aussi…

C'était drôle de voir que le rôle de Jolly était de lui remonter le moral et la faire sourire, non ? Ce n'était pas forcément le rôle dans lequel on le verrait le mieux, mais il fallait avouer qu'il faisait cela plutôt bien… Du moins, il arrivait à faire sourire une jeune femme qui ne le faisait pas si souvent au naturel, donc c'était une sorte de victoire pour lui, même si l'on pouvait dire qu'il trichait un peu. Comment ? Avec de l'amour voyons ! Une fille amoureuse sourit forcément plus facilement, c'était bien connu, mais cela il n'y pouvait rien hein, ce n'était pas comme s'il avait fait boire une potion d'amour à la demoiselle pour qu'elle tombe sous son charme. Elle avait fait cela toute seule, comme une grande, sans que Jolly cherche à faire quoi que ce soit pour accélérer les choses. Au contraire, il aurait cru que comme cela, sans rien faire, les choses iraient bien plus lentement, mais il fallait croire que… Non. Le destin avait voulu qu'ils se révèlent leurs sentiments maintenant. L'Angleterre les avait grandement aidés de toute manière, comme lui avait fait remarquer Kyrielle un peu plus tôt. Ce serait un beau souvenir pour chacun d'eux, à raconter à leur enfant et tout… Enfin… Ils auraient des enfants ? Ahem… C'était encore à voir hein, le pauvre Jolly n'avait plus vraiment l'âge de faire des plans sur la comète, mais au moins, il reconnaissait qu'il ne voyait pas leur histoire comme quelque chose sans lendemain, mais comme le début de quelque chose de sérieux. Ce qui chez notre homme était tout de même quelque chose d'assez exceptionnel pour être remarqué.

Du coup… Tout allait bien non ? Rien ne viendrait obscurcir leur bonheur encore si récent puisque Kyrielle semblait accepter sans trop de problème – voir pas du tout – l'âge de notre homme… Eh bien… Chapeau mademoiselle, peu de jeune fille aurait pris la chose aussi bien en fait, ce qui prouvait bien l'attachement qu'elle avait envers lui après tout. Mais cela pouvait faire peur, c'était tout naturel. Se dire que la personne qu'on aime est plus vieille et que donc, elle nous sera enlever plus tôt que si on avait aimé quelqu'un de notre âge… Mais qu'importe. Il ne fallait pas penser à cela pour l'instant, pas du tout. Tout ce qui comptait, c'était l'instant présent, alors qu'ils étaient parfaitement bien tous les deux, blottit l'un contre l'autre sur ce pont tandis que la France se rapprochait de plus en plus. A vrai dire, il se sentait tellement bien comme cela qu'ils n'avaient besoin de rien d'autre… Sauf que besoin ou pas, il fallait bien que les deux amoureux descendent de ce navire pour aller prendre leur train. Encore que, ils pouvaient toujours décider de prolonger le voyage, de se perdre en route en amoureux et… Non. L'Italie manquait à Jolly, surtout pour le café et c'était la même chose pour son labo. Et puis il y avait ce pauvre Elmo, il était débrouillard, mais l'alchimiste ne voulait pas non plus laisser son œuvre seul trop longtemps sans raison. Du coup ? Il du bien se décider à bouger lorsqu'on lui annonça qu'il était au port et que leur bagage les attendaient. Le brun se décida donc à tirer sa compagne par la main pour la conduire hors du navire pour enfin passer à la suite du voyage.

Seulement voilà, Jolly n'était peut-être pas assez attentif à ce qu'il se passait autour de lui, puisque sans qu'il comprenne trop pourquoi, Kyrielle avait tout à coup lâché sa main. Il n'avait pas encore beaucoup d'expérience de la chose, mais d'après ce qu'il lui semblait, Kyrielle aimait beaucoup tenir sa main et ne la lâchait donc pas tant qu'elle n'avait pas une bonne raison de le faire. L'explication arriva donc malheureusement avec un plouf. Il rêvait ou sa Kyrielle avait glissé et lorsqu'elle avait voulu se relever, un marin lui avait fait tomber sa valise sur les doigts, la précipitant alors à l'eau. Si cela était arrivé à quelqu'un d'autre, Jolly aurait tout simplement passé son chemin, décrétant que ce n'était pas son problème, mais pour le coup, il s'agissait tout de même de sa compagne du coup… Non, l'idée ne lui plaisait pas trop. Alors qu'il allait l'aider à sortir de là la pauvre, il put alors constater qu'elle était des plus débrouillardes puisqu'elle arrivait déjà à sortir seule de là… Brave petite, mais par contre, tout n'était pas rentré dans l'ordre. Jetant un coup d'œil en coin à travers ses lunettes noires au marin qui se confondait en excuse à côté, Jolly mit ses mains dans ses poches et reprit sa route…. Non sans lui faire un croche-pates au passage pour qu'il aille faire un plongeon bien mérité lui aussi. Eh bien quoi ? Elle était froide ? Il l'avait bien mérité, rien à faire. Un sourire satisfait au coin des lèvres, l'alchimiste alla donc rejoindre sa compagne qui… N'était pas au meilleur de sa forme la pauvre. Trempé jusqu'aux os, elle grelottait, mais semblait tout de même décidé à ne pas râter son train, voilà pourquoi elle tira immédiatement Jolly vers la gare pour attraper celui-ci sans lui laisser le temps de dire un mot.

Eh bien oui, le pauvre n'avait pas l'habitude que ne lui laisse pas en placer une hein, c'était assez inattendu pour le coup. Ce n'est qu'une fois dans leur compartiment que le jeune couple – le couple pas lui – put souffler un peu. La pauvre Kyrielle plaisantant sur le fait qu'elle avait tout le temps froid en ce moment… Mouais, ce n'était pas vraiment drôle ça, Jolly n'aimait pas du tout ce fait d'ailleurs, voilà pourquoi il ne tarda pas à aller s'asseoir près d'elle pour doucement lui embrasser le front, d'un air… Rassurant ? Mouais, il n'était toujours pas sûr d'être doué pour cela, mais il pouvait toujours essayer.

" Désolé, je n'ai pas été très utile pour le coup… Je peux au moins essayer de te réchauffer ? "  

Un sous-entendu ? Même pas, il voulait simplement qu'elle soit bien et ce n'était pas dans cet état qu'elle allait l'être. Voilà pourquoi il se leva bien gentiment lorsqu'elle lui demanda une serviette pour aller en chercher une dans la valise. Mais une fois ce qu'elle désirait en main, le brun regarda un instant sa compagne pour se dire que… Non, ça n'allait servir à rien juste comme ça, du coup, il ne tarda pas à lâcher d'un air désinvolte.

" Ca ne servira à rien comme ça, tu devrais enlever tes vêtements mouillés avant de te sécher. Je vais t'en trouver d'autre. "  

Comment cela il lui disait de se déshabiller là, au milieu de leur compartiment… Eh bien, il n'y avait pas vraiment le choix hein, elle allait tout simplement attraper la crève comme ça et quant à ses vêtements… L'eau salé n'avait pas la meilleure odeur qui soit, du coup, mieux valait en changer plutôt que d'espérer qu'ils se lavent en séchant. (Ce serait comme mettre du linge sale au sèche-linge hein – sbaf - ) Du coup ? Le brun revint vers la demoiselle pour lui donner la serviette qu'elle avait demandée et alla fouiller dans sa valise à elle pour lui trouver de quoi se changer pendant qu'elle se séchait… Quoi que, cela pouvait être mal vu de fouiller dans la valise d'une femme, non ? Oh ça va, c'était sa compagne hein et puis… Elle était occupée elle, voilà tout. Lui faisant dos pour lui laisser un peu d'intimité tout de même, il ferma la porte du compartiment à clé avant de prendre la valise dont il avait besoin et de l'ouvrir… Bon… Fallait quoi. Une jupe, un haut, des collants…. Des sous-vêtements. Eh bien quoi ? Ce n'était pas un pervers, les siens étaient trempés, il fallait donc les remplacer rien de plus. Une fois cela fait, il posa donc tout cela sur le siège à côté d'elle en s'arrangeant toujours pour regarder ailleurs.

" Eh bien… J'espère que ça ira, je ne sais pas trop ce que tu aimes porter, mais comme c'est dans ta valise… "

Ahem… C'était lui où il allait être long le voyage de retour ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Dim 15 Mar - 17:49

C'est marrant la mer non ? Beaucoup de personnes aiment y aller. S'y baigner ou autre. Mais étrangement Kyrielle là tout de suite pas de cet avis. Bon en fait elle n'avait jamais prit réellement la peine de se rendre à la plage en fait. Allez savoir pourquoi. Pourtant cela faisait un moment qu'elle était en Italie, sur une île qui plus est, mais elle n'y prenait pas le temps. Pas le temps, pas l'avis, allez savoir. Peut-être n'avait-elle jusqu'à maintenant pas vraiment de raison d'aller. Mais non, si je dis tout ça ce n'est même pas pour dire qu'elle s'y était rendu aujourd'hui hein. Puisque Kyrielle trouva rien de mieux que d'aller piquer une tête dans le port. Charmant hein. Et tout habillée qui plus est, des fois que l'eau serait froide, histoire de ne pas prendre froid. Ou bon, c'est un raisonnement stupide. Mais bon, comprenez bien qu'elle ne s'était pas jetée dans l'eau par plaisir. Ce serait complètement stupide surtout comment elle était bêtement en train de grelotter maintenant. Parce que oui, étrangement l'eau de La Manche n'était pas particulièrement chaude, ni même la température ambiante par ici hein. Vous comprendrez donc qu'elle avait voulu vite rejoindre le train pour au moins se mette à l'abri du vent mais aussi du regards des autres. Peut-être qu'on l'oublie, mais Kyrielle est du genre très pudique hein, Jolly est certainement le seul homme sur terre à pouvoir échapper à ce fait. Le contraire serait étrange d'ailleurs. Mais voilà. N'ayant même pas remarqué sur son homme avait prit la peine de la venger en envoyant le pauvre marin maladroit dire bonjour à la faune local dans le port de la ville. Une fois à l'abri des regards, Kyrielle avait tenté de placer une blague histoire de détendre l'atmosphère. Ce qui ne semblait pas des masses fonctionner en fait. Se frottant les bras, la pauvre brune ne savait pas trop si le brun allait arriver à se détendre ou pas. Elle n'était pas en sucre et n'allait pas disparaître, ou mourir à cause de ça. Faut avouer qu'elle n'avait pas réaliser à quel point il était protecteur dans son genre...

Proche de lui tout en ne le collant pas pour ne pas le mouiller. La demoiselle ferma les yeux lorsque ses lèvres entrèrent en contact avec son front. C'est débile. Mais elle adorait ce geste. Ce tic qu'il semblait avoir rapidement prit envers elle. Ils n'étaient pas ensemble depuis longtemps, pourtant cela semblait une échappatoire pour essayer de l'aider, ne sachant pas forcément comment faire autrement. Et en tant que femme amoureuse, cela la faisait forcément sourire. C'est pourquoi les yeux mi-clos elle souffla doucement, voulant le rassurer.

- Ce n'est rien voyons... Ça arrive, j'avais qu'à faire attention. Mais heu... Je veux bien ?

Oui, Kyrielle avait eut comme une légère hésitation. Mais en fait faut avouer qu'après réflexion la phrase de Jolly et donc sa réponse pouvait prêter à mal-entendu mais... Finalement valait mieux laisser ça de côté. Elle s'en fichait bien, et au final son homme se contenta de lui rapporter bel et bien une serviette. Commençant alors à s'essuyer, à commencer par les cheveux. Il n'y avait pas d'eau pour se rincer.. ? Elle avait l'impression d'être toute collante avec le sel... Cherchant à se rincer même avec l'eau des boissons qu'importe. La jeune femme se retrouva alors toute nue. Sous une serviette. Pardon ? Comment elle pouvait être dans leur petit compartiment dans cette tenue ? Eh ben... oui. Comme l'avait si finement souligné son bel homme, c'est bien beau de s'essuyer mes les vêtements n'allaient pas sécher comme par magie. Ainsi, les retirer était la meilleure chose à faire. Et bien qu'elle avait hésité et lancé quelque regard dans sa direction, la demoiselle avait finit par retirer les vêtements qu'elle portait pour s'enrouler dans cette seule barrière visuel. Même si... Au final elle n'avait pas trop de soucis à se faire. Elle ne savait pas si cela la rassurait, ou trouvait encore encore plus gênant que le bel homme l'évite à ce point du regard. Baissant alors la tête sur ce qu'il lui avait apporté, le pauvre homme s'excusa, affirmant qu'elle ne savait pas ce qu'elle aimait. C'est débile, mais... Elle trouva le moyen de rire légèrement. C'est mignon. S'emparant alors de ses sous-vêtement, lui tournant alors le dos et utilisant sa serviette comme barrière. La jeune fille fit tout en recouvrant au moins les endroits sensibles de son anatomie.

- C'est parfait ! Ne t'en fais pas, je ne suis pas bien difficile. C'est juste que heu... Enfin. J'ai pas envie que tu me trouves désagréable à regarder en fait...

Ayant de nouveau enroulé sa serviette autours d'elle. La Lune s'était retournée vers son aîné. Les joues rougit. Ayant alors avoué que son regard comptait beaucoup et qu'elle préférait clairement qu'il la trouve belle et attirante. C'est un fait logique, mais je dois rappeler qu'à l'origine Kyrielle déteste le regard des hommes sur elle. Et ne souhaite guère être agréable à regarder donc. Elle ne s'était toujours habillée que pour elle-même. Mais les choses avaient un peu changé. Quand elle était tombée amoureuse. Et maintenant qu'elle était avec lui, il était évident qu'elle voulait lui plaire. Mais voilà. La jeune fille se trouvait bien imparfaite. Mais d'ailleurs pourquoi elle était bêtement devant lui plantée ainsi vêtue.. ? Se dandinant d'un pied à l'autre. La pauvre fille qui s'était transformée en tomate humaine tentait alors de se reprendre comme elle pouvait.

- Jolly... ? Je me demandais. 'fin je suppose que tu t'en doutes. Mais ça ne te dérange pas que je n'ai aucune expérience.. ? Enfin. Je n'ai jamais eu de.. heu... Oui. Gros doute. Comment le désigner.. ? Quelqu'un dans ma vie.

Jolie façon d'éviter non ? Quoi ? Félicitez là ! La pauvre. C'est déjà bien qu'elle puisse réfléchir alors qu'elle donnait l'impression que sa tête allait exploser à toute instant. S'installant sur le petit lit qui était placé en face du siège. Eh oui, le voyage est long, c'est la classe donc. La jeune fille tapota la place à côté d'elle, voulant se rapprocher et se coller à son bras, et ainsi poser sa tête sur son épaule. Attrapant une de ses mains pour jouer légèrement avec ses doigts. La jeune femme voulu continuer.

- J'suis pas le modèle parfait féminin. Pas du tout. Je préfère aller tirer avec mes armes que faire la cuisine ou autre. Et physiquement voilà.... J'ai toujours peur que ça finisse par te déranger. Tu es tellement. Elle hésita et retira ses lunettes pour mieux le regarder. Séduisant...

Oui. Elle parlait beaucoup. Mais bon ils n'allaient pas dormir de suite pour faire passer le temps et le voyage non ? Et puis, au moins il était au courant de toute ce qu'elle pensait et ressentait. D'ailleurs son côté garçon manqué était visible de part son boulot. Un peu comme Felicità, sauf qu'elle était bien sûr d'avantage exposés. Rentrant de temps à autre avec des marques qui restaient plus ou moins longtemps. D'ailleurs elle fit dériver la main de l'homme sur son mollet. Là où un reste de brûlure était visible. Puis un peu plus haut sur sa jambe, là où un impacte de balle l'avait touché lors de la mission où il l'avait observé. Lâchant cette main pour attraper son visage entre ses mains, la demoiselle souffla alors sur ses lèvres qu'elle désirait tant depuis longtemps.

- J'ai toujours eut l'impression que tu étais inatteignable pour moi... Mais je veux réellement te plaire.

Pauvre petite chose. Allant poser brièvement ses lèvres sur celles du plus âgés. C'était le début de quelque chose. Il fallait qu'elle s'y habitue un peu juste. Lui aussi je suppose.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly - La Luna
La Luna B
avatar
Messages : 55
Tomates : 80
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Jolly
Arcane: 18. La Luna
Métier: Bras Droit de Mondo/Alchimiste
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Mar 17 Mar - 20:18

Il y avait plusieurs solutions pour dire comment on en était arrivé là. La première consistait à dire que Kyrielle était un peu maladroite et que cela lui avait joué des tours, si bien qu'elle avait fini par plonger la manche la pauvre. Elle s'en serait sans nul doute bien passée, mais il fallait croire qu'elle n'avait pas eu le choix. La deuxième option consistait à dire qu'elle avait un peu la poisse la pauvre, ce qui ne différait pas tellement de la première solution, mais au moins, cela ne venait pas forcément d'elle vu comme cela. Après, on pouvait carrément dire que les dieux n'était pas d'accord avec sa décision récente de se mettre en couple avec Jolly et la punissait donc en conséquence. Là ce ne serait vraiment pas de bol puisqu'ils étaient tous deux très amoureux, mais bon, la punition divine, c'était peut-être un peu farfelu comme explication. Ensuite, on pouvait dire que les gens qui travaillaient sur ce navire étaient des incompétents fini et qu'il méritait un bon procès pour avoir laissé trainé quelque chose sur quoi la demoiselle avait glissé. Un tel manque de professionnalisme franchement, cela devait se payer cher, mais au moins comme ça, ce n'était nullement la faute de Kyrielle, donc cette solution convenait à son homme. Quoi qu'il en soit, on pouvait bien choisir l'explication qu'on voulait, le résultat était le même, à savoir une petite brune trempé qui grelottait de froid dans la cabine du train. Au moins, elle n'était plus dehors à subir le vent glacé en prime, comme quoi elle avait bien fait de se dépêchait, même si cela n'avait pas tellement laissé le temps à Jolly de la venger suffisamment selon lui. Pas grave après tout, quelqu'un d'autre prendrait à la place de ces marins plus tard, ce n'était pas un problème. Injuste selon vous ? Et alors ?

Il avait bien le droit de passer ses nerfs sur quelqu'un le pauvre, maintenant, il se retrouvait avec une pauvre petite Kyrielle trempé de la tête aux pieds à devoir réchauffer et consoler… Quoi que, finalement, ce n'était pas si mal comme situation, pas si mal du tout même. Bon, on ne le dira jamais assez, s'occuper des autres n'était pas vraiment la spécialité de Jolly, mais quand il s'agissait de Kyrielle, il était tout à fait prêt à essayer le bougre. C'était drôle comme elle le motivait tout à coup à faire des choses hein ? Disons que c'était l'amour, tout simplement, rien de plus normal donc. Mais bon, ce n'était pas si terrible en fin de compte, qu'est-ce que cela lui faisait faire de si étrange après tout ? Fouiller dans la valise d'une fille ? Mouais, Jolly ne s'était jamais vraiment dérangé pour s'immiscer dans les affaires des autres, alors pourquoi cela serait-il perturbant pour le coup ? De toute manière, Kyrielle allait bien finir par venir vivre avec lui, donc il aurait ses fringues sous le nez assez souvent prochaine, donc juste un échantillon dans une valise, ce n'était vraiment rien. Après, notre homme n'était pas certain de savoir assortir des vêtements féminin hein, ce n'était pas son truc. Pas comme s'il s'appelait Luca. Du coup ? Eh bien… Kyrielle n'aurait qu'à faire avec, ou prendre elle-même ce qu'il lui fallait car après tout, elle était trempée, pas handicapé !

Mais bon, Jolly ne pouvait pas être si nul que cela hein, ce n'était pas comme s'il avait dû aller chercher les vêtements dans une boutique. Du coup, il se contenta de lui donner ce qu'il avait trouvé, sous-vêtements compris pour lui demander si cela irait. Apparemment, Kyrielle n'était pas bien difficile de toute façon puisqu'elle ne fit pas d'histoire pour cela. Miracle, une femme qui ne fait pas trois ans de manières avant d'enfiler quelque chose, voilà pourquoi Jolly était tombé amoureux d'elle tient, tout s'expliquait enfin. Mais tandis que la pauvre demoiselle se contorsionnait pour enfiler ses sous-vêtements tout en tenant sa serviette pour rester à l'abri de deux yeux améthyste indiscret, Jolly réfléchit un instant à ce qu'elle venait de lui dire. Désagréable à regarder, elle ? C'était dur de juger avec une serviette pour lui barrer le passage, mais il en doutait tout de même hein. Pourquoi serait-elle moins jolie sans vêtements qu'avec hein ? Ah moins que ce ne soit pas de cela qu'elle parle… De mode alors ? Le brun s'en fichait complètement de cela, ce n'était pas non plus comme si elle s'habillait comme un sac hein, elle était bien assez féminine à son gout. Penchant la tête sur le côté avec un sourire en coin pour la regarder, le contractant de la lune lui répondit donc d'un air amusé.

" Je ne te trouve pas désagréable à regarder, rassure toi. Pas du tout même. ~ "

Eh bien quoi ? Il ne pouvait pas dire cela à sa compagne ? C'était un minimum hein, même s'il avait cru remarquer que les compliments, elle ne savait pas vraiment les accepter la pauvre. Pas sûr que Jolly en fasse à longueur de journée, mais s'il se donnait la peine de lui dire quelque chose, elle pouvait bien prendre la peine d'être d'accord avec lui, voilà tout. Après tout, si elle le contredisait, c'était comme dire qu'il avait mauvais gout non ? Hors de question d'accepter cela donc. Mais en attendant, ce pauvre Jolly ne pouvait que rester comme cela, en lui faisant dos pour ne pas la déranger la pauvre. Elle pouvait bien se changer en paix après tout, inutile d'avoir un stalkeur qui la fixait sans cesse hein. Il ne se permit donc de la regarder à nouveau que lorsque celle-ci attirant son attention, cherchant visiblement à lui dire quelque chose qui avait du mal à sortir. Qu'elle était mignonne la pauvre. Non, ce n'était pas drôle de la voir se dandiner sur place en cherchant ses mots, mais tout de même, c'était mignon à voir. Tout cela pour lui dire quoi en faite ? En bien tout simplement qu'elle n'avait pas d'expérience… En relation amoureuse dirons-nous, même si Jolly se doutait bien qu'elle pensait à un autre domaine, pas si éloigné en fait. Ah, elle ne pouvait pas tout simplement dire " au fait, je suis vierge ! " … Non, ce serait peut-être un peu direct, mais bon, compte tenu du dégout que la jeune femme avait développé pour les hommes, à raison d'ailleurs quand on voyait cet abruti de directeur, il s'en doutait un peu hein. Ce n'était donc pas la nouvelle du siècle qu'il lui annonçait là et non, cela ne le dérangeait pas.

Mais bon, préférant ne pas couper la demoiselle qui voulait visiblement lui dire ce qu'elle avait sur le cœur, il alla tranquillement la rejoindre pour s'assoir près d'elle lorsqu'elle l'y invita. Passant alors son bras autour de sa taille pour la tenir contre lui. Il l'écouta donc, bien sagement sans l'interrompre jusqu'à ce qu'elle ait fini. Se retrouvant en cours de route privé de ses lunettes noires pour qu'elle lui annonce qu'il était séduisant. En même temps, si elle était tombée amoureuse de lui, c'est qu'elle devait le trouver à son gout hein, il s'en doutait bien, même si cela le fit sourire. C'était toujours aussi mignon de la voir tenter de faire des efforts pour braver sa timidité. Penchant son visage près de celui de la jeune femme, il lui répondit donc enfin d'une voix douce. Pourquoi parler fort encore une fois après tout ? Ils étaient entre eux, c'était mieux ainsi.

" Kyrielle, je me doute bien que tu n'as pas d'expérience et cela ne me dérange pas. Je n'ai jamais dit que je cherchais quelqu'un qui s'y connaisse ou quoi soit particulièrement féminine hein. Tu l'es bien assez à mes yeux et de toute façon, je ne cherchais personne. Je suis juste tombé amoureux de toi. Sors toi donc de la tête que tu n'es pas assez bien pour moi ou d'autre connerie du genre. "

Le brun marqua une pause, appuyant doucement son front contre le sien. Il se sentait bien comme ça, juste près d'elle, comme si sa simple présence suffisait à l'apaiser. Il voulait rester comme cela, avec elle, surtout pas qu'elle croit qu'elle n'était pas à la hauteur ou commence à stresser en sa compagnie, il ne voulait pas la brusquer après tout, ils avaient bien le temps. Cela ne l'empêchait pourtant pas de la garder contre lui. Après tout, elle semblait bien là pour l'instant, alors pourquoi mettre de la distance entre eux ? Surtout si sa jolie brune venait doucement lui souffler sur les lèvres qu'elle avait envie de lui plaire. Eh bien, bravo, elle s'y prenait parfaitement bien pour le moment. Un sourire s'affichant au coin de ses lèvres, Jolly se décida donc à lui démontrer non par des mots, mais par des gestes qu'elle n'avait pas besoin de s'en faire et lui plaisait parfaitement ainsi. Comment donc ? Eh bien le brun ne se gêna pas pour resserrer son étreinte autour de sa taille et la tirer contre lui afin de la faire passer d'à côté de lui à sur lui. Hein quoi ? Elle était en serviette ? Pas grave, elle avait eu le temps de mettre un soutif et tout en dessous… Du moins il croyait. Gardant son bras autour de sa taille, il la serra donc doucement contre lui avant d'aller poser ses lèvres sur les siennes pour lui donner un baiser.

" Tu me plait, je ne devrais pas avoir besoin de le dire… Tu veux une preuve donc ? ~ "

Sans vraiment lui laisser le temps de répondre, le brun retourna donc l'embrasser, cherchant cette fois à être plus… Profond dans ce baiser ? Mouais, disons le franchement, il lui roulait une pelle hein ! Et attention, pas juste comme ça à la va vite, avec passion, fougue et tout le bazar ! Ahem… Eh bien quoi ? La pauvre lui disait ne pas avoir d'expérience, du coup, c'était bien à lui de faire son éducation hein. C'était une base dirons-nous, mais il fallait bien commencer quelque part et de préférence, pas par quelque chose de trop poussé. Elle n'allait pas lui dire qu'elle trouvait ça désagréable ou dégoutant, si ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle - La Luna
La luna R
avatar
Messages : 304
Tomates : 160
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 23
Double compte : Mikelangelo A. Sperandei

Feuille de personnage
Prénom & Nom: Kyrielle
Arcane: La Luna 18ème Arcane
Métier: Tueuse à l'Arcana/Membre de l'Epée
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle] Ven 20 Mar - 18:32

L'amour fait faire des choses débiles. Vraiment. En dire aussi parfois. Pourtant Kyrielle ne pouvait pas être plus sincère qu'en cet instant même. Désormais à moitié nue devant un homme, je crois qu'on ne pouvait pas envisager pire situation pour la demoiselle. Pourquoi ? Peut-être tout simplement parce qu'elle avait toujours été très pudique et réticente à se montrer même qu'un peu. Et pourtant. Cela ne la dérangeait pas tant que ça. Mis à part les rougeurs largement visibles, venant alors empourprer son visage pâle, la demoiselle avait pourtant des vêtements à disposition. De quoi se couvrir un peu mieux. Et pourtant elle n'avait rien trouvé de mieux que de rester ainsi. A même inviter le beau brun à s'asseoir à côté d'elle pour commencer à se coller un peu. A réclamer de l'affection quoi. Il n'allait pas en avoir marre le pauvre d'avoir une femme amoureuse et donc collante avec lui ? Aucune idée. Mais elle le voulait c'était certain. Rendant alors la situation sans qu'elle le veuille tendancieuse... Eh oui. Être en sous-vêtement -parce que oui tu as bien lu elle les a bien mis, elle ne va pas retirer sa serviette et magie plus rien dessous!- mais en plus sur un lit quoi. Elle n'avait pourtant aucune arrière pensé, bien que toi qui me lis doit penser le contraire ! Et moi non plus ahem. Mais venant d'une pauvre vierge se serait étonnant tient. C'est d'ailleurs plus ou moins ce qu'elle tentait de lui faire comprendre, bien que sur le fond, cela n'était pas bien difficile à comprendre. Une fille échappant à une tentative de viol en étant gamine et effrayée des hommes n'allait pas commencer à avoir plein de relation. Logique. Mais allez savoir. Peut-être avait-elle ressentit le besoin de s'exprimer là-dessus ? Il avait bien parlé de son âge. Elle avait peut-être besoin d'en faire autant en abordant un sujet qu'elle trouvait dérangeant. Et encore, la pauvre fille n'était pas au bout de ses peines, qu'est-ce que ce serait quand leur relation serait un peu plus poussée hein.. ? Mais nous n'en sommes pas là. Du moins je crois.. ?

Prenant comme elle pouvait les compliments d'un si bel homme. L'amoureuse se retrouvait à bêtement le regarder essayant de la rassurer. Et en plus. C'est que ce type n'avait rien besoin de faire pour que ça marche. Simplement sa présence à ses côtés marchait. Calmant alors son souffle et ses battements de cœurs. Quoique non. En fait cet homme avait pour particularité de le faire s'affoler. Mais je ne pense pas que ce soit un mal. Souriant doucement à ses paroles soufflés. Elle ne pouvait être que comblée, totalement charmée. Elle était vraiment bien tombée. Le simple fait de savoir qu'il était amoureux, mieux même, qu'il le dise ainsi ouvertement de cette façon... Que dire. Rien ne pouvait la rentre plus heureuse ? Un truc du genre oui. Fermant alors les yeux lorsqu'il posa son front contre le siens. Tous ses doutes s'envolèrent un instant. Si je devait définir ce qu'elle pensait de lui en un seul mot en cet instant, ce serait magique tout simplement. Elle dût rouvrir les yeux lorsqu'elle le sentit bouger à ses côtés. Resserrant alors l'étreinte qu'il avait sur elle pour légèrement la soulever et la mettre sur ses genoux face à lui. Autant le dire. Cette position était clairement tendancieuse, surtout vu le peu de vêtement que portait la demoiselle. Ses rougeurs revenus. Elle n'eut pas le temps de demander le pourquoi du comment qu'il alla doucement l'embrasser avant de murmurer. Une preuve.. ? De quoi voulait-il parlé ? La réponse vint avant même que la question ne puisse franchir la barrière de ses lèvres. Que ces dernières se retrouvèrent alors de nouveaux bloquées. Par quoi ? Jolly bien sûr. Un nouveau baiser ? Bien plus que ça. Passant ses bras autours de sa nuque, la demoiselle comptait faire comme toujours, lui rendre. Mais sentir la langue du brun lui chatouiller les lèvres avant de se glisser dans sa bouche. Faut avouer qu'elle ne s'y attendait pas. Sur le coup, on pourrait presque croire à un moment de recul, mais je crois qu'un sursaut correspond mieux. Les yeux ouvert. Regardant cet homme en train de l'engager sur un baiser bien plus langoureux et fougueux. N'y étant pas habituée, la pauvre fille qui cru mourir d'un arrêt cardiaque devant ce geste se retrouva vite à bout de souffle. D'ailleurs lorsqu'il voulu bien lâcher sa langue et ses lèvres, la demoiselle le regardait essoufflée. Étonnée, mais un léger sourire imperceptible sur son visage. Les mots ne lui revinrent pas de suite. Elle devait s'en remettre – et tu sais quoi ? Y a un filet de bave ! Avoue il t'avait manqué ! /sort/-. Avant de finalement prendre la parole d'une voix tremblante.

- Je... Heu...Wow.... Ce... C'est.... Jolly...... Heu...

Ok. Je crois que parler c'est pas pour tout de suite. D'ailleurs puisqu'elle n'arrivait pas à se débrouiller avec les mots, la jeune femme cru juger bon que pour meilleure réponse et pas lui donner l'impression qu'il avait fait une connerie. Mettre en pratique ce qu'il lui apprenait. Une tentative ? Moui c'est ça. Elle tenta de reproduire la même chose que lui, bien moins assurée, bien moins long. On sent le manque d'assurance et d'expérience. Mais je peux vous assurer que l'amour était bien et bien là ! Une fois. Reprendre son souffle. Elle tenta de parler à nouveau.

- Je t'aime... C'est toi que je veux...

Ah. C'était lourd de sous-entendu ? Oups. Certes, elle sous-entendait bien qu'elle désirait par la suite avoir une relation avec lui. Physique hein. Mais pas de suite. Alors que dis comme ça, cela donnait l'impression qu'elle voulait de lui tout de suite. Pourtant elle faisait tout pour qu'on y croit. La lune revint alors sur les lèvres de son aînée. S'entraînant, profitant, recommençant ces baisers d'amoureux enivrés. Jusqu'à ce qu'une secousse du train les fit basculer. La demoiselle se retrouvant alors couchée sur lui en train de lui rouler une pelle. Étant dans la même position que lorsqu'elle était assise, je vous laisse imager que c'est étrange hein... Pourtant, après une reprise d'air, elle n'avait pas arrêtée. L'embrassant toujours. Peut-être un peu mieux que sur le précédant baiser. Comme prise d'une envie soudaine de l'embrasser encore et encore. Lui démontrer tout son amour ainsi. C'est elle où la température avait légèrement monté d'un cran.. ? Sa serviette simplement tenue autours d'elle avait légèrement glissés à certains endroits et ce n'est qu'au bout de plusieurs minutes qu'elle le lâcha. Comme réalisant que les choses pouvaient clairement déraper. Rouge. Ayant peur de dire ou faire une bêtise. La jeune femme le fixa un instant bêtement avant de souffler.

- Heu... Je... Pardon. Ce. C'est un peu rapide je... Pardon !

Comme consciente d'avoir sans faire exprès poussé l'homme un peu loin. Kyrielle bascula alors pour se retrouver allongée contre lui. Bon la tenue n'est toujours pas des plus descente et le pauvre avait vu sa chemise se faire maltraiter tellement elle s'était agrippée dessus. Son regard sombre croisa celui plus clair.

- J'voulais pas. C'est partit tout seul... Je... Je veux apprendre avec toi mais... Pas trop vite ?

Hm. Quel sujet gênant. Ça donnait l'impression qu'ils allaient passer à l'acte mais qu'elle s'était rétracté au dernier moment. Bon. En fait c'est justement pour éviter ce genre de situation qu'elle avait réagit ainsi. C'était trop rapide pour elle. Il fallait qu'elle apprenne. Qu'elle prenne un peu le temps voilà tout... Cherchant à attraper une de ses mains pour la serrer. Elle resta ainsi. Il valait mieux rester sage pour le reste du trajet non.. ? Il était long. Après une discutions et éventuellement une occupation telle que la lecture ou autre. Ils dormiraient un peu. Pour rentrer en Italie. Ce serait marrant une fois là-bas tient. Elle se sentirait tellement différente... D'ailleurs se demandant si elle aurait le droit de dormir dans sa chambre ou pas et tout. La jeune femme garda le silence là-dessus. Ils auraient le temps d'en parler en rentrant non.. ? Ils avaient le temps. Tant qu'elle était dans ses bras. Cela allait...

~~~~~~~~~~~~~~~~~

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle]

Revenir en haut Aller en bas

Promenade au clair de lune... Pas très romantique, désolé ~ [pv Kyrielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcana Famiglia  ::  :: Continents :: Europe-